La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L’argumentation DAEU B 2012-2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L’argumentation DAEU B 2012-2013."— Transcription de la présentation:

1 L’argumentation DAEU B

2 2 Thème : Sous-thèmes : Lexique précis et spécialisé :
La roue Sous-thèmes : Naissance de la roue  Evolution de la roue La roue a engendré de nouvelles inventions Lexique précis et spécialisé : Transport : char, calèche, diligence, bicyclette, train, … Roue : roue pleine, roue à rayons, jantes, roue dentée Indices de l’énonciation : quasiment absents Quelques indices spatio-temporels  « Après avoir longtemps débattu » / « aujourd’hui » = signale que les informations sont incontestables Présentation claire de l’information 2 DAEU B /2013

3 Interview de Bruno Jacomy, Les cahiers de Science et vie, 132, 17
L’apparition de l’écriture, ainsi que l’invention de la roue, sont datés du IVème millénaire avant notre ère. Je serais tenté de penser que la conjonction de ces deux grandes avancées humaines est due avant tout à la fécondité culturelle de cette civilisation*. Je pense que l’usage de la roue pour des véhicules – elle existait déjà pour les potiers – a répondu essentiellement à la nécessité économique de transporter des denrées sur de longues distances dans un pays où, au contraire de l’Egypte par exemple, les cours d’eau n’avaient pas un régime assez stable et reproductible. *la Mésopotamie Interview de Bruno Jacomy, Les cahiers de Science et vie, 132, 17 L’apparition de l’écriture, ainsi que l’invention de la roue, sont datés du IVème millénaire avant notre ère. Je serais tenté de penser que la conjonction de ces deux grandes avancées humaines est due avant tout à la fécondité culturelle de cette civilisation*. Je pense que l’usage de la roue pour des véhicules – elle existait déjà pour les potiers – a répondu essentiellement à la nécessité économique de transporter des denrées sur de longues distances dans un pays où, au contraire de l’Egypte par exemple, les cours d’eau n’avaient pas un régime assez stable et reproductible. *la Mésopotamie Thèse : Pour B. Jacomy, l’invention de la roue par les Mésopotamiens est d’ordre culturel. Arguments : L’invention de la roue provient d’un besoin économique (transporter les denrées) Elle découle également de la nécessité de s’adapter à la géographie du pays Marques de l’énonciation : « Je » du locuteur » : qui montre son implication Marques de jugement : Verbes modalisateurs : « Je serais tenté de penser » / « Je pense que » Adverbe modalisateur « essentiellement » : montre le degré de certitude 3 DAEU B /2013

4 4 Récapitulatif Le texte informatif : (texte 1)
Objectif : communiquer des connaissances sur un thème. des faits des explications mieux cerner le thème De l’information à l’argumentation : Jugement sur le thème développé difficile de différencier l’information de l’argumentation lorsque les marques de l’énonciation sont discrètes Le texte argumentatif : (texte 2) Répond à une question implicite ou explicite : la problématique Présente une thèse : arguments, exemples Marques de l’énonciation : renseignent sur l’engagement du locuteur vis-à-vis de la thèse  Le locuteur peut : marquer sa présence et impliquer le destinataire nuancer son jugement s’effacer Convaincre 4 DAEU B /2013

5 Quel point de vue est défendu ?
Thème : De quoi s’agit-il ? Problématique : Sur quoi porte le débat ? Thèse : Quel point de vue est défendu ? 5 DAEU B /2013

6 TD : Ecoute de 2 extraits Repérer les stratégies argumentatives
L’argumentation : objectifs et méthodes 1- Convaincre et persuader Convaincre par un développement raisonné d’une idée directrice, la thèse. Différents outils pour cela : Les indices de l’énonciation qui permettent au locuteur d’impliquer le destinataire, d’affirmer et de nuancer son point de vue. Les anecdotes qui illustrent le propos Les sous-entendus qui créent une complicité avec le destinataire Les tonalités : ironique, polémique, oratoire TD : Ecoute de 2 extraits Repérer les stratégies argumentatives 6 DAEU B /2013

7 7 Extrait 1 : http://www.youtube.com/watch?v=KwQCRYtwkWE
Quelle est la tonalité de ce débat ? La tonalité polémique caractérise un débat où l’échange d’arguments prend un tour critique voire même agressif « Polémique » provient du grec « polemos » = combat Lexique: - Satire : critiques qui tournent l’adversaire en ridicule - Une invective : agression verbale - Ironie : forme de dérision qui laisse entendre le contraire de ce qu’elle dit et tient des propos exagérés voire ridicules 7 DAEU B /2013

8 8 Extrait 2 : http://www.youtube.com/watch?v=7oftT1TkD4w
Quelle est la tonalité de ce discours ? Trouvez les arguments utilisés par Robert Badinter. La tonalité oratoire distingue le discours de l’orateur (un avocat, un homme politique) qui veut frapper et entraîner son public par des phrases au rythme éloquent, des interrogations oratoires. 8 DAEU B /2013

9 Récapitulatif : Le désir de prouver sa thèse conduit souvent le locuteur à critiquer et à réfuter la thèse opposée. Le texte argumentatif peut parfois prendre une tonalité polémique. Les marques de l’énonciation nous renseignent sur l’engagement du locuteur vis-à-vis de la thèse : Il peut marquer sa présence et impliquer le destinataire qu’il veut convaincre par des indices personnels ex : « Vous admettrez comme moi que … » Il peut nuancer son jugement « a répondu essentiellement à la nécessité économique » (texte 2) / « Je serais tenté de penser que » (texte 2) Il peut s’effacer pour faire apparaître son opinion comme universelle. 9 DAEU B /2013

10 L’argumentation : objectifs et méthodes
2- Raisonner et discuter L’argumentation est une démonstration fondée sur un raisonnement logique. Différents types de raisonnements peuvent être utilisés : Le raisonnement inductif : on part d’une observation pour aboutir à une conclusion de portée générale Le raisonnement déductif : on part d’une hypothèse ou d’une idée générale pour en déduire une proposition particulière Le raisonnement concessif : le locuteur semble admettre un fait ou un argument qui réfute sa thèse, mais il maintient quand même son point de vue Le raisonnement critique : le locuteur critique ou réfute la thèse opposée à la sienne Le raisonnement par l’absurde : ce raisonnement imagine les conséquences absurdes d’une proposition pour la réfuter 10 DAEU B /2013

11 L’argumentation : objectifs et méthodes
3- La composition Selon la nature du raisonnement proposé, plusieurs plans sont possibles. Quelques exemples : Le plan dialectique (ou critique) : cherche à démontrer la thèse  Les arguments favorables à la thèse ( = Thèse) Les arguments qui réfutent en totalité ou en partie la thèse (= Antithèse) Une conclusion qui reprend la thèse en la nuançant éventuellement (= Synthèse) Le plan analytique : permet l’analyse d’un problème ou d’un phénomène en présentant  Les données du problème ou du phénomène Les causes Les solutions, les remèdes Le plan comparatif : permet une comparaison (ex. Entre deux époques, deux systèmes politiques, …) en abordant successivement les deux points de comparaison : Point de comparaison 1  Point de comparaison 2 Bilan éventuel 11 DAEU B /2013

12 Le débat : quelques apports théoriques
Définition d’un débat : Discussion sur une question controversée entre plusieurs partenaires qui essaient de modifier les opinions ou les attitudes d’un auditoire. « Outil privilégié qui permet d’apprendre quelque chose sur un sujet donné, notamment grâce à l’apport des autres, de leurs différents points de vue, de la diversité des éclairages sur une même question controversée » (Erard, 47). Les arguments : Chaque point de vue doit apparaître clairement et être étayé par des arguments. opinion vs argument : l’argument vient appuyer l’opinion 12 DAEU B /2013

13 Le rôle du modérateur  Définition « modérateur » « Personne, chose qui tend par son action ou ses effets à modérer ce qui est excessif, à concilier les partis opposés. Syn. de Modérer : Concilier (Etre d’accord, amener à s’entendre) / Pondérer (équilibrer) / Tempérer (adoucir l’intensité) TD : 1) Observation du rôle du modérateur dans la partie introductive du débat « Le langage des jeunes » 2) Ecoute du débat « ce soir ou jamais »  - Notez la manière dont le modérateur lance le débat. - Analysez les différentes étapes : présentation du thème, de la problématique, des intervenants, …

14 Le rôle du modérateur  - Présenter et définir le thème - Présenter la problématique - Présenter les invités et leurs points de vue - Lancer le débat - Recadrer le débat - Préciser le contenu des interventions - Souligner les questions laissées de côté - Répartir les temps de parole, faire participer tous les invités - Récapituler les différents arguments et conclure

15 Les stratégies de réfutation
Réfutation / Concession : mécanisme clé du débat Pour réfuter une thèse : passer par une étape de concession partielle pour ensuite mieux présenter ses arguments. 1 : Concession = exprimer un certain accord avec son interlocuteur 2 : Réfutation = marquer son désaccord Procédé : utiliser des modalisateurs Je vous accorde que, Certes, je reconnais que : CONCESSION Néanmoins, pourtant, cependant : REFUTATION Modaliser son intervention permet d’atténuer cette atteinte sans renoncer à son idée TD : quels outils linguistiques pour marquer ce mouvement de concession / réfutation ? Texte : transcription d ’un débat « Le parler jeune »

16 Récapitulatif : Une argumentation met en œuvre différentes stratégies pour convaincre en s’appuyant sur un raisonnement logique. Quelle que soit la logique de ce raisonnement (inductif, critique, …), une argumentation s’appuie souvent contre un point de vue adverse qu’elle peut partiellement reconnaître (concession) ou catégoriquement réfuter. Le parcours argumentatif choisi détermine la composition du discours (démarche dialectique, analytique, comparative).


Télécharger ppt "L’argumentation DAEU B 2012-2013."

Présentations similaires


Annonces Google