La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Introduction à léconomie Manuel de référence : Economie Politique Edmund S. Phelps 1990 Année Universitaire 2010/2011 François Langot Université du Maine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Introduction à léconomie Manuel de référence : Economie Politique Edmund S. Phelps 1990 Année Universitaire 2010/2011 François Langot Université du Maine."— Transcription de la présentation:

1 Introduction à léconomie Manuel de référence : Economie Politique Edmund S. Phelps 1990 Année Universitaire 2010/2011 François Langot Université du Maine contact :

2 Thème Léconomie : enjeux Lavantage à léchange Avantage réciproque à la coopération (collaborer pour produire) Gains à l échange de produit => Faire mieux quen vivant isolé (ce que lon fait seul devient une référence) Incitation et coordination Incitations = signaux guidant vers léchange le plus profitable Coordination = vers l organisation collective la plus efficace => Organisation d une société LEconomie Politique Quelles perspectives offrir aux membres de cette société ? Comment affecter les tâches et les biens ? Comment évaluer et modifier ces mécanismes ? => « Règles du jeux » = droit et interdits, incitations et récompenses, normes et conventions

3 Thème Les outils: La modélisation mathématique et les statistiques Les modèles mathématiques sextraire de la complexité du réel pour se centrer sur essentiel Variables exogènes => modèle => variables endogènes Exemple : lentente entre deux personnes sur un marché Achat = f(p,X) moins dachat si p croît Vente = g(p,Y) plus de vente si p croît Achat = Vente entente entre les acteurs

4 Thème Echanges entre acheteur/vendeur Effet d une variation de « X » Prix Quantité P* Q* Vente=g(p,Y) Achat=f(p,X1) Achat=f(p,X2)

5 Thème Données Statistiques –Pas de données sans théorie Comme en astro-physique, par exemple, on ne peut pas faire dexpériences (ou peu). Il faut donc construire des « séries ou échantillons statistique » Mesurer lactivité dune nation : Conso + investissement + dépenses publiques = PIB = Rev. du travail + Rev. financiers – impôts. Intérêt de la mesure : construire des indicateurs, prévoir. –le long-terme : la tendance activité faisant intervenir linvestissement en capital –le court-terme : le cycle activité où les ressources sont fixes

6 Thème Décomposition cycle-tendance Série Temps Expansions Récessions Tendance Série

7 Thème Le Produit Intérieur Brut : PIB

8 Thème Co-mouvements des séries (1) Séries Temps Série 2 (y) Série 1 (x) t1t2 X(t1) Y(t1) Y(t2) X(t2) moyennes

9 Thème Co-mouvements des séries (2) Séries Temps Série 2 (y) Série 1 (x) t1t2 X(t1) Y(t1) Y(t2) X(t2) moyennes

10 Thème « Pro-, A-, Contra -Cyclicité » y x y y x x

11 Thème Un exemple de contra-cyclicité: « production -chômage »

12 Thème Distributions de revenus et inégalités Pour construire des données agrégées, on part de données individuelles (enquêtes). Si les données agrégés sont utiles pour prévoir (anticiper les mouvements du marché), les données individuelles nous informes sur la dispersion de lallocation. Intérêt 1 : apprécier sa performance relative, sa «récompense», par rapport aux autres agents mesure des incitations. Intérêt 2 : apprécier les injustices.

13 Thème Distribution des salaires en France

14 Thème Tester et prévoir Confronter les modèles aux données Hypothèses => Prédictions => Tests Empiriques Prévoir : –prévisions « positives » –prévisions « normatives » –Les prévisions « positives » permettent dévaluer les gains et les pertes du changement (nouveaux produits, poste de travail, réforme de société, environnement international… Problème: Comment construire ces modèles?

15 Thème Plan du cours Ch. 1 Rareté, choix rationnels et équilibre Ch. 2 Léconomie déchange Ch. 3 Théorie classique des marchés Ch. 4 Théorie moderne des marchés Ch. 5 Crise, déséquilibres et politique économique

16 Chapitre 1 Rareté, choix rationnels et équilibre

17 Thème Plan du chapitre 1: Analyse économique de la rareté: structure des opportunités offertes, des possibilités de production, Rareté et choix rationnels d un individu : comment arbitrer pour obtenir les gains maximaux? L équilibre économique : anticipations, stratégies.

18 Section 1: Analyse économique de la rareté

19 Thème Les biens Aspirations dune personne Définissent les biens Un bien doit satisfaire les aspirations d une ou plusieurs personnes. Contre-Ex1 : la terre nest pas un bien, mais une ressource qui permet de produire des biens Contre- Ex2 : la monnaie nest pas un bien, mais un droit de propriété qui permet dobtenir des biens lors dun échange.

20 Thème Définition dune économie Biens => Rémunérations => Biens Léchange transforme les biens en rémunérations, permettant ainsi lachat dautre biens : les marchés Produire => Ressources Léconomie est le lieu ou interagissent aspirations et ressources => production de biens pour les participants. Dotations en ressource et rareté Le travail, la terre et le capital Définition: il existe une économie dès quil y a utilisation organisée des ressources disponibles dans le but de satisfaire des aspirations

21 Thème Illustration : rareté et production Lien entre le nb. de bateaux et le nb. de kg de poissons péchés Tant que le nb. de bateaux permet à des pécheurs de prendre la mer : gains les bateaux sont rares Si tous les pécheurs sont utilisés : un bateau en plus pas de gains les bateaux ne sont plus rares

22 Thème Illustration : rareté et production On veut consommer 6 tonnes de poissons Plus de technologie moins de pécheurs sont nécessaires Au-delà de 2000 machines « techno », celles-ci ne sont plus rares : plus de techno ne libère pas dhomme pour produire dautres biens

23 Thème Rareté et choix d un individu : la production Trois notions sont fondamentales pour comprendre comment tout individu « rationnel » effectue des choix pour « optimiser » son processus de production: Ensemble des possibilités de production Coût dopportunité Efficacité de lallocation

24 Thème Ensemble des possibilités de production Blé Laine a b c d....

25 Thème Ensemble des possibilités de production Les possibilité de production sont limitées: produire plus dun bien diminuer la production dun autre bien Le coût dune unité supplémentaire produite est le nombre dunités auxquelles on renonce de produire coût dopportunité Sur le graphique : passage de a vers b.

26 Thème Ensemble des possibilités de production Blé Temps de travail f e... Temps passé à produire de la laine g

27 Thème Une économie sociale Lorganisation dune société passe par la spécialisation complexité de léconomie sociale dépend de degré de spécialisation Spécialisation utilisation au mieux par chaque individu de ses ressources Spécialisation => capital (division du travail dans le temps) et échanges (introduction de droits de propriétés)

28 Thème Les 4 arbitrages dune économie La méthode déchange ne détermine pas la division du travail et la répartition Comment (quelle combinaison de ressources) chaque biens sera produit? => passage de lefficience individuelle à lefficience pour la collectivité. Comment la paie de chaque individu sera dépensée? => définition des droits déchange. Quelle quantité de biens (consommation et équipements) produira-t-on? => coordonner les différents efforts spécialisés des participants Quelle sera la rémunération de chaque facteur? => cest larbitrage majeur. Chaque propriétaire de ressources doit être incité (suffisamment rémunéré) à participer : offre de gains mutuels à tous les participants supérieure à ceux de lexclusion.

29 Thème Comment répondre à ces questions? « Tout système qui se propose : soit, au moyen dencouragements extraordinaires, dattirer vers certaines formes dindustrie une part du capital de la société plus grande que celle qui sy porterait ; soit, au moyen de restrictions extraordinaires, de contraindre une fraction du capital, qui autrement aurait été employé dans une certaine industrie, à la quitter ; va, en réalité, à lencontre du grand dessein quil cherche à promouvoir… Un tel système diminue, au lieu daccroître, la valeur réelle du produit annuel de sa terre et de son travail. » (Adam Smith, 1776, La Richesse des Nations, Livre IV, ch9) Marchés libres et concurrentiels lintérêt individuel conduit chaque acteur à tirer le maximum de ses ressources, en se spécialisant au mieux, et offrir ainsi le plus possible de bien à léchange pour satisfaire les aspirations des autres agents.

30 Section 2 : Choix rationnels et gains individuels

31 Thème Choix Individuel d un Individu : loffre de travail Préférence Dotations et contrainte budgétaire Optimalité de l allocation

32 Thème Préférences 2 hypothèses fondamentales résumant la rationalité : -Ne pas choisir une opportunité dominée choisir une opportunité se trouvant sur la frontière des possibles. -En présence de différents ensembles dopportunités, les choix ne doivent pas être contradictoires -=> Quand les conditions déchange changent, les meilleures opportunités dans ces nouvelles conditions ne pouvaient pas être choisies avant.

33 Thème Choix élargis et cohérence: le cas du « courageux » Bonne nouvelle: le salaire croît une unité de travail est mieux payée Mauvaise nouvelle: les transferts diminuent moins de gains sans travail Rotation de la frontière des opportunités Passage de c en c d est une mauvaise option Le changement est BON.. c c Revenu travail. d

34 Thème Choix élargis et cohérence : le cas du « fainéant » Bonne nouvelle: le salaire croît une unité de travail est mieux payée Mauvaise nouvelle: les transferts diminuent moins de gains sans travail Rotation de la frontière des opportunités Passage de c en c, car c nest plus disponible. Le changement est MAUVAIS. c c Revenu travail.

35 Thème Loffre de travail Ensemble dopportunité + opportunité préférée Relation entre le salaire et le nombre dheures travaillées la courbe doffre de travail de lindividu

36 Thème Courbe doffre de travail Travail (heures travaillées) Revenu. c1. c2. c3.c4 Hausse du salaire

37 Thème Choix élargis et cohérence La frontière a une pente négative: plus de pain moins de vin Bonne nouvelle: le prix du vin baisse Rotation de la frontière des opportunités Passage de c en c toutefois, d et e sont des options acceptables. Pourquoi?.. c c pain vin. d. e

38 Thème Choix élargis et cohérence Bonne nouvelle: le prix du vin baisse Mauvaise nouvelle: le prix du pain croît Rotation de la frontière des opportunités il est toujours possible de consommer le panier c On peut toujours consommer plus de vin, mais pas moins. Pourquoi?..c c pain vin

39 Thème Comment déterminer le panier choisi par le consommateur ? Construction dun indice synthétique mesurant la satisfaction subjective du consommateur. La combinaison de deux quantités de deux biens donne un certain niveau de satisfaction (dutilité) Laccroissement de lune de ces quantités, sans modifier lautre, accroît la satisfaction Pour un niveau de satisfaction donné, il est possible de renoncer à des unités de premier bien pour obtenir un unité supplémentaire de lautre.

40 Thème Préférences et courbes dindifférence Bien 2 Bien 1 Courbes dindifférence a b.. 2 unités 1 unité

41 Thème Dotations et contrainte budgétaire Ensemble de opportunités Bien 2 Bien 1 Dotations/p2 Dotations/p1 Dotations = p1 Bien1 + p2 Bien2

42 Thème Comptabilité du consommateur

43 Thème Efficacité de lallocation du consommateur Bien 2 Bien 1 Dotations/p2 Dotations/p1 Dotations = p1 Bien1 + p2 Bien2. Optimum

44 Thème Quantifier le gains individuel Les notions de « choix élargis » ou de «préférences » ne permettent pas dévaluer de manière chiffrée les gains et les pertes issus de nouveaux arbitrages Combien lindividu est prêt à payer pour avoir accès au nouvel ensemble dopportunités? La réponse à cette question permet de mesurer les gains de ce nouvel arbitrage

45 Thème Disposition à payer Le salaire croît, mais la totalité du gains est retiré à lagent forfaitairement (d2c1) lindividu peut encore tirer partie du choix élargie en choisissant b2 b2>c1 donc le gain excède d2c1 c1 d2 b2 c2.. Revenu Travail nouvelle frontière ancienne frontière

46 Thème Disposition et payer Lintégralité du gains peut être confisquée laire c1c2w2w1 Au point c2, lagent est indifférent entre être payé w1 ou w2 laire c1c2w2w1 représente le surplus du travailleur.. c2 c1 Taux de salaire Travail w2 w1

47 Thème Disposition à payer : bilan Vouloir bénéficier daccroissement de salaire, indique que lon est prêt à payer au moins ce que procure la hausse de salaire à offre de travail constante. Le choix élargi permet à lindividu daccroître sa quantité offerte de travail: travailler davantage rapporte plus. Lindividu est également prêt à payer pour cet accroissement de ces opportunités.

48 Section 3 : léquilibre économique

49 Thème Gains individuels et équilibre « Ce nest pas de la bienveillance du boucher, du brasseur ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais du souci quils ont de leurs propres intérêts. Nous nous adressons, non à des sentiments humanitaires, mais à leur amour deux-mêmes, et ne leur parlons jamais de nos propres besoins, mais de nos avantages » (A. Smith, La Richesse des Nations, livre 1, Ch.1) Comment lordre économique peut-il exister dans un monde où chacun ne soccupe que de ses intérêts personnels? Vers la notion déquilibre économique

50 Thème L équilibre Economique Jeux, stratégies, anticipations et équilibre –Anticipation et jeux de coordination –Droits de propriété et sélection de l équilibre Le cas classique de l offre et la demande -Prix anticipé, excédent et pénurie -Prix déquilibre

51 Thème Le concept déquilibre « Equilibre » signifie que les anticipations sont correctes les conséquences des actions entreprises sont conformes aux anticipations anticipationsstratégiesrésultats

52 Thème Equilibre et déséquilibre Equilibre : -Les offreurs vendent ce quils avaient anticipés étant donné les prix, correctement anticipés, de leurs concurrents -Les consommateurs trouvent ce quils avaient prévus dacheter, étant donné leurs revenus, correctement anticipés Déséquilibre : -Certaines anticipations sont erronées. -Exemple: les offreurs ont sous-estimé le prix de leurs concurrents : en pratiquant une politique de prix identiques, ma quantité offerte est plus faible alors que tous les acheteurs ont intérêt à acheter au plus bas prix Il peut être alors souhaitable de réviser ses plans

53 Thème Equilibre et incertitude Certains événements ne sont pas certains : il est alors nécessaire danticiper correctement les chances de réalisation de « plusieurs » équilibres anticipations événement a => π événement b => 1-π stratégie s(a) => π stratégie s(b) => 1-π résultat G(a) => π résultat G(b) => 1-π

54 Thème Equilibre dans la société Equilibre dune société - Tous les participants sont en équilibre -Les actes des uns dépendent de ceux des autres intérêts divergents et interaction des anticipations Comment assurer la coordination ? -Sur de très grands marchés, ce que décide une personne est dun poids négligeable linteraction sociale est simple -Si peu de participants, alors ce que décide lun affecte directement les gains de lautre forte interaction sociale.

55 Thème Exemple de jeux de coordination : les navigateurs (2,2)(1,1) (2,2) Bateau 1 Gains en colonne Virage à gaucheVirage à droite Virage à gauche Virage à droite Bateau 2 Gains en ligne Solution : une convention on vire à tribord

56 Thème Exemple de jeux de coordination : l éleveur et le cultivateur (2,2)(4,3) (3,4)(1,1) Éleveur préfère le champ 1 Champ 1Champ 2 Champ 1 Champ 2 Cultivateur préfère le champ 1 Solution : droits de propriétés

57 Thème Le jeu du marché Avec les droits de propriétés et des institutions pour les faire respecter, les agents peuvent entreprendre, prendre des risques opter pour les stratégies les plus rémunératrices. Ex.: se spécialiser pour gagner plus là où on est le plus performant pour obtenir plus de droits de propriété échangeables choix élargis. Pour être à léquilibre, il est également nécessaire danticiper correctement « sa juste place » dans les échanges Ex.: travailler là où on se spécialise à hauteur de ce qui est demandé par le marché (prix et quantité)

58 Thème Léquilibre sur un marché : loffre et la demande Hypothèse : la concurrence « pure » - grand marché chaque entreprise a une taille insuffisante pour affecter les gains des autres producteurs jouer une stratégie qui na pas dincidence sur les anticipations des autres. - chaque acheteur est conscient que son poids est négligeable pour influencer la stratégie de fixation des prix demander plus (ou moins) ne fait pas croître (ou baisser) le prix tout le monde paie le même prix.

59 Thème Le prix « équilibre » le marché Prix Quantité Demande Excédent Pénurie Production mise en vente Prix pratiqué Pessimisme: prix anticipé faible Optimisme: Prix anticipé élevé

60 Thème Ajustements du marché Sur la droite à 45°, prix anticipé et pratiqué correspondent équilibre En b, le prix anticipé est inférieur au prix déquilibre le prix pratiqué est alors supérieur au prix déquilibre pénurie, signal pour réviser à la hausse les prix. Inverse en cas dexcédent Prix anticipé Prix pratiqué b

61 Thème Equilibre entre offre et demande Prix pratiqué Prix anticipé Quantité Pa=P Q* Offre Demande Qs(optimiste) Pa P révisé Suite des ajustements

62 Thème Conclusion du premier chapitre Ressources rares, rationalité, équilibre les trois concepts les plus utiles en sciences économiques Sans ces notions, il nest pas possible de comprendre (étudier) les phénomènes réels plus complexes: - échanges, - les limites du marché, - les déséquilibres observés et - les effets de la politique économique sur les choix des entreprises et des ménages.

63 Thème


Télécharger ppt "Introduction à léconomie Manuel de référence : Economie Politique Edmund S. Phelps 1990 Année Universitaire 2010/2011 François Langot Université du Maine."

Présentations similaires


Annonces Google