La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Publication trimestrielle du SPP IS Conférence de presse du 2 mai 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Publication trimestrielle du SPP IS Conférence de presse du 2 mai 2013."— Transcription de la présentation:

1 Publication trimestrielle du SPP IS Conférence de presse du 2 mai 2013

2 Publication Trimestrielle PUBLICATION STATISTIQUE TRIMESTRIELLE OBJECTIFS Partager les connaissances et lexpertise en matière de lutte contre la pauvreté et lexclusion sociale … Diffuser une information fiable et actualisée … Faciliter la compréhension des problèmes qui touchent notre société … … afin de mener une politique plus transparente dans des domaines de compétence fortement influencés par les mouvements socio-économiques DEUX VOLETS Bulletin et Focus

3 Publication Trimestrielle BULLETIN STATISTIQUE PRINCIPAUX DEVELOPPEMENTS DEPUIS FEVRIER 2013

4 Bulletin Statistique: Chiffres Clés 1.REVENU DINTÉGRATION SOCIALE (RIS) revenu minimum destiné aux personnes qui ne disposent pas de ressources suffisantes dernier filet de la sécurité sociale Nombre moyen mensuel de bénéficiaires dun revenu dintégration sociale

5 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Evolution du nombre de bénéficiaires dun revenu dintégration avant 2009: croissance structurelle de 2% en moyenne par an 2009: + 9.8% 2010: + 4.8% 2011: - 0,9% 2012: légère hausse globale de +0,3% jeunes de moins de 25 ans: +2% 5 grandes villes: -4,3% Impact de la crise économique mais aussi des facteurs structurels

6 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Facteurs conjoncturels jouant à la hausse Depuis la crise économique et financière de 2008, on observe un renforcement des évolutions conjointes du nombre de bénéficiaires dun revenu dintégration sociale et de demandeurs demploi

7 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Evolution (en %) du nombre de bénéficiaires dun revenu dintégration sociale et des demandeurs demploi

8 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Facteurs conjoncturels jouant à la hausse les évolutions conjointes sont plus fortes chez les jeunes de moins de 25 ans

9 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Evolution du nombre de jeunes bénéficiaires dun revenu dintégration, demandeurs demploi et en stage dinsertion

10 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Baisse prononcée du nombre de bénéficiaires dans les cinq grandes villes (CT4) depuis 2011 suite à lamélioration de léchange de données administratives le contrôle accru des ressortissants UE constituant une charge déraisonnable pour lEtat belge

11 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Evolution mensuelle du nombre de bénéficiaires dun revenu dintégration par cluster de taille (base 100 = janvier 2003)

12 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Conclusion revenu dintégration sociale légère hausse du nombre global de bénéficiaires en 2012 toujours plus de jeunes bénéficiaires baisse prononcée dans le grandes villes suite à lamélioration des procédures de contrôle

13 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Profil des bénéficiaires dun revenu dintégration en 2012 (pour memo) jeunes de ans: 32,4% de la population RIS contre 10,9% dans pop. belge proportionnellement plus de femmes: 54,4% au RIS contre 51,5% dans pop. belge forte représentation des femmes avec « charge de famille » par rapport aux hommes (40,7% versus 12%) hommes: majoritairement dans la catégorie « isolés » (50,1%)

14 Bulletin Statistique: Chiffres Clés

15

16 2.AIDE FINANCIÈRE (AF) en principe équivalente au revenu dintégration octroyée aux demandeurs dasile et aux étrangers inscrits au registre des étrangers (régularisés, regroupement familial …) Nombre moyen mensuel de bénéficiaires dune AF

17 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Evolution de laide financière Influence du contexte international + effets des mesures en matière de politique dasile et dimmigration chute de 2004 à 2008 avec renforcement en 2007 et : substitution de laide matérielle à laide financière pour les demandeurs dasile primo-arrivants fortes hausses en 2010 et 2011: +24,5% et +14,8% effet des régularisations + saturation des centres daccueil 2012: -0,8% Fin de la crise de laccueil

18 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Effets différenciés entre communes grande taille et grandes villes vs petites communes et de taille moyenne abandon du plan de répartition concentration des demandeurs dasile dans les grandes villes les régularisations touchent principalement des personnes installées dans les villes et les communes de grande taille

19 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Evolution mensuelle du nombre de bénéficiaires dune aide financière (base 100 = janvier 2003)

20 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Conclusion aide financière inversion de tendance en 2012 et légère baisse du nombre de bénéficiaires effets différenciés grandes villes (CT4)/grandes communes (CT3) versus petites (CT1)/moyennes communes (CT2)

21 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Profil aide financière 2012 (pour mémo) majorité dhommes (59% vs 45,4% pour RIS) surreprésentation des ans (55,3% contre 33,3% dans la population belge) part des demandeurs dasile en forte diminution depuis 2005

22 Bulletin Statistique: Chiffres Clés

23 3.AIDE MEDICALE (AM) aide non-urgente: personnes régularisées qui ne peuvent saffilier à une mutualité aide urgente: personnes en séjour irrégulier ne pas disposer de ressources suffisantes remboursement sur base dune prescription médicale Nombre mensuel moyen de bénéficiaires dune aide médicale selon le statut

24 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Evolutions différenciées selon le type daide Aide médicale urgente : fortes augmentations : stabilisation : diminution Aide médicale non urgente : fortes diminutions : fortes augmentations

25 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Evolution du nombre mensuel de bénéficiaires dune aide médicale

26 Bulletin Statistique: Chiffres Clés Evolution de laide médicale Contrairement aux idées reçues, il ny a pas dexplosion de laide médicale non urgente 2007: 62,2% des interventions le sont au titre de laide urgente 2012: seulement 38,3%

27 Bulletin Statistique: Chiffres Clés

28 Publication Trimestrielle FOCUS Les bénéficiaires dune aide du CPAS par cluster de revenus

29 Focus: analyse par cluster de revenus Analyse des évolutions par cluster de communes selon un indicateur de revenus Critère: le revenu net imposable médian à limpôt des personnes physiques (impôt déclarations 2006) 4 clusters de communes selon le revenu médian Cluster des communes à revenu médians faibles (CR1) Cluster des communes à revenu médians moyennement faibles (CR2) Cluster des communes à revenu médians moyennement élevés (CR3) Cluster des communes à revenu médians élevés (CR4)

30 Focus: analyse par cluster de revenus

31 Premiers constats Toutes aides confondues*: il y avait personnes aidées en moyenne par mois en 2012, soit globalement 13,6 personnes pour habitants Plus les revenus médians sont faibles, plus le nombre de bénéficiaires global pour habitants est élevé Les écarts entre communes à revenus faibles et à revenus élevés se creusent depuis 2003 On observe des disparités dans les évolutions selon le type de cluster de revenus dune part et selon le type de mesure dautre part Aides remboursées par le SPP-IS*: revenu dintégration; aide financière; aide médicale; mises à lemploi

32 Focus: analyse par cluster de revenus Bénéficiaires dune aide du CPAS (toutes aides confondues)

33 Focus: analyse par cluster de revenus Les évolutions du nombre de bénéficiaires dun revenu dintégration sociale ou dune aide financière selon le type de cluster de revenus sont analysées plus en détails dans les slides qui suivent

34 Focus: analyse par cluster de revenus Bénéficiaires dun revenu dintégration sociale

35 Focus: analyse par cluster de revenus Bénéficiaires dun revenu dintégration sociale En 2012, le ratio de bénéficiaires pour habitants était cinq fois plus élevé dans le cluster des communes à revenus faibles que dans le cluster des communes à revenus élevés (17,8 contre 3,5) De 2003 à 2012, le nombre de bénéficiaires pour habitants a évolué plus vite dans le cluster des communes à revenus faibles (CR1) que dans le cluster des communes à revenus élevés (CR4) On passe de 13 bénéficiaires pour habitants à 17,8 dans le cluster des communes à revenus faibles (CR1) et de 3 à 3,5 dans le cluster des communes à revenus élevés (CR4)

36 Focus: analyse par cluster de revenus Evolution du nombre mensuel de bénéficiaires dun revenu dintégration sociale par cluster de revenus (janvier 2003 = base 100)

37 Focus: analyse par cluster de revenus Evolution du nombre mensuel de bénéficiaires dun revenu dintégration sociale selon le cluster (graphique) périodes distinctes Avant 2009: évolution plus rapide dans le cluster des communes à revenus faibles (CR1) et dans le cluster de communes à revenus élevés (CR4) : impact de la crise généralisé à lensemble des clusters 2011: baisse dans le cluster de communes à revenus élevés (CR4) et légère hausse dans le cluster des communes à revenus faibles (CR1) 2012: hausse dans les deux clusters: +1,5% (CR1) et +1,2% (CR4) contre +0,3% au niveau national

38 Focus: analyse par cluster de revenus Bénéficiaires dune aide financière

39 Focus: analyse par cluster de revenus Bénéficiaires dune aide financière En 2003, on observe un ratio de bénéficiaires pour habitants identique dans le cluster des communes à revenus faibles (CR1) à celui du cluster des communes à revenus élevés (CR4) autour de 4 bénéficiaires pour habitants En 2012, ce ratio est 5 fois plus élevé dans le dans le cluster des communes à revenus faibles (CR1) : 5 versus 0,9

40 Focus: analyse par cluster de revenus Evolution du nombre mensuel de bénéficiaires dune aide financière par cluster de revenus (janvier 2003 = base 100)

41 Focus: analyse par cluster de revenus Evolution du nombre mensuel de bénéficiaires dune aide financière selon le cluster (graphique) évolutions contrastées le nombre mensuel de bénéficiaires diminue de manière continue dans le cluster des communes à revenus élevés (CR4) depuis 2003 le nombre mensuel de bénéficiaires augmente fortement dans le cluster des communes à revenus faibles depuis 2010 et 2011 après 5 années de baisse consécutives ces évolutions sont à mettre en parallèle avec la non-application du plan de répartition depuis 2007: les demandeurs dasile primo-arrivants pour lesquels aucun centre na été désigné, ou qui quittent un centre pour des raisons familiales, sorientent plus souvent vers des communes à revenus faibles de même pour les régularisations qui concernent des personnes plus présentes dans les communes à revenus faibles

42 Focus: analyse par cluster de revenus Conclusion Lécart se creuse entre les communes à revenus faibles et celles à revenus élevés revenu dintégration: creusement de lécart dû à la hausse plus rapide du nombre de bénéficiaires dun revenu dintégration dans le cluster des communes à revenus faibles aide financière: le creusement de lécart est dû à la baisse continue du nombre de bénéficiaires dune aide financière dans les communes à revenus élevés alors quil est reparti à la hausse dans le cluster des communes à revenus faibles depuis 2010

43 Site Web Site web


Télécharger ppt "Publication trimestrielle du SPP IS Conférence de presse du 2 mai 2013."

Présentations similaires


Annonces Google