La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Améliorer la maîtrise du français

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Améliorer la maîtrise du français"— Transcription de la présentation:

1 Améliorer la maîtrise du français
UNIVERSITE DE LIEGE IFRES-CDS, activité N°32 Améliorer la maîtrise du français Le 9 mars 2011 La maîtrise du français dans le supérieur : état des lieux et perspectives Marielle Maréchal Responsable des enseignements et formations en français à l’Institut Supérieur des Langues Vivantes, Directeur : j.-M. DEFAYS

2 Projets à l’ULg Depuis 1995 : test de maîtrise de la langue (3600 étudiants en 2010) Depuis 1999 : séminaires « Le mémoire en 4 étapes » : Franciel (didacticiel de français, transition secondaire - supérieur) Depuis 2000 : MIT en faculté de Médecine Depuis 2000 : Activités Préparatoires Depuis 2000 : séminaires « A 2 pas des examens » 2002 : MOHICAN 2003 : cours en ligne « Pratique du discours scientifique et technique » 2004 : EUCLIDE en faculté des Sciences : rédaction des questions « français » pour le concours en médecine vétérinaire

3 Recherche et Développement
Colloque CMU, « De la maitrise du français aux littéracies dans l’enseignement supérieur : quelles compétences langagières ? » (ULB, 2010) Journée d’études EFES, le 27 février 2010 Colloque sur les « Littéracies universitaires : savoirs, écrits, disciplines » (Lille, 2010) Symposium « Evaluations en langue » au colloque de l’ADMEE (2003) « La maîtrise du français du niveau secondaire au niveau supérieur » (1998) « A qui appartient la ponctuation? » (1997)

4 Recherche et Développement : suite
Deux ouvrages, un CD-ROM :

5 Projets En faculté de Sciences Appliquées : séminaire sur la rédaction de projets + modules de remédiation en orthographe et en ponctuation. En faculté de psychologie, section logopédie : modules en ligne visant à améliorer la maîtrise du français chez les étudiants.

6 Projet FSA, en collaboration avec le Prof. E.Delhez et Mme P. Tossings
Objectif général : structurer, consolider et promouvoir l’apprentissage par projets. Double constat : plus on informe les étudiants sur les objectifs du travail et sur les critères précis d’évaluation, plus ils sont performants ; plus le feed-back reçu est détaillé, plus ils peuvent s’améliorer. Rapport écrit et/ou présentation orale → importance de la maîtrise de la langue. P. TOSSINGS et E. DELHEZ, Référentiel de compétences et grille d’évaluation des projets proposés aux étudiants de la Faculté des Sciences Appliquées de l’Université de Liège, Faculté des Sciences Appliquées de l’Université de Liège, 13 pp. (http://www.facsa.ulg.ac.be/Projets/)

7 Projet FSA Mise en place d’une démarche visant à :
Préciser l’acception du terme « projet » Définir les aptitudes transversales et la distribution de leur acquisition dans le temps Structurer les projets existants autour de ces aptitudes et de cette distribution Consolider l’encadrement par la mise en place de modules d’accompagnement Promouvoir l’approche pédagogique par projets

8 Projet FSA : modules de formation
Rédiger un rapport en Sciences appliquées : quelques principes de base (1ère année) La rédaction de rapports – focus sur introduction et conclusion, sensibilisation à l’utilisation de ressources extérieures aux cours et à leur référencement (2ième année) Réaliser une présentation orale en Sciences appliquées : quelques principes de base (3ième année)

9 Projet FSA : référentiel et grille
Double enquête qui a permis de lister un certain nombre de compétences transversales dont deux concernent la maîtrise de la communication scientifique écrite et orale. Élaboration d’une grille d’évaluation avec 4 rubriques dont deux centrées davantage sur la forme avec des critères précis du type : Style du document : l’étudiant propose un texte de qualité au regard de la langue véhiculaire (orthographe, vocabulaire, syntaxe,…) Qualité de l’exposé oral au regard de la langue utilisée : l’étudiant construit des phrases correctes et utilise un vocabulaire adéquat.

10 Projet FSA : module 2 Ce séminaire comporte deux parties :
Un premier temps très interactif, au cours duquel les étudiants ont l’occasion de travailler sur des extraits de rapports (introduction et/ou conclusion) réalisés par leurs prédécesseurs pour en détecter les forces et les faiblesses en termes de contenu mais, surtout, de forme (structure logique, lexique, orthographe, ponctuation, …). Ce temps inclut le rappel de quelques « règles de base » qui régissent tout travail de rédaction en langue française ainsi que celui des éléments qui doivent apparaître dans une introduction (respectivement une conclusion) du point de vue des contenus. Un exposé de sensibilisation à l’exploitation et à la présentation de références bibliographiques et/ou webographiques.

11 Et dans le supérieur…? Partenariat EFES
Université de Liège Haute Ecole de la Ville de Liège Haute Ecole Charlemagne Haute Ecole de la Province de Liège Institut Supérieur de l’Enseignement Libre Liégeois Haute Ecole Francisco Ferrer, Bruxelles Haute Ecole Lucia de Brouckère, Bruxelles

12 Historique 1995 : premiers tests de français à l’ULg 1996 : 4 facultés
test informatisé sur ordinateur 2 facultés à titre expérimental 1996 : 4 facultés 1997: le programme concerne toutes les facultés test QCM avec correction par lecture optique 2006, création du « Groupe EFES » : organisation du test en collaboration avec Htes Ecoles Jonfosse (2005), Charlemagne (2006), ISELL et Francisco Ferrer (2007) projet de mise en commun et de gestion informatisée des questions

13 Postulats Le savoir, son acquisition, son développement, sa transmission dépendent étroitement des conditions de sa communication. Une bonne maîtrise de la langue maternelle est un facteur de réussite dans l’enseignement supérieur (et dans la vie professionnelle qui suit). On utilise dans l’enseignement supérieur un (des) discours spécifique(s) au(x)quel(s) les étudiants doivent être initiés.

14 Postulats (suite) L’écart s’accroît entre les discours pratiqués dans l’enseignement supérieur (+ conservateurs) et les discours quotidiens (+ évolutifs) des adolescents (+ nombreux) qui y accèdent. NB: Cet écart dépend largement de facteurs socioculturels La connaissance d’une langue (maternelle ou étrangère) est à tout moment perfectible et adaptable à des circonstances ou à des besoins nouveaux. L’enseignement supérieur a un rôle à jouer dans ce processus: d’abord informer les étudiants sur ses exigences linguistiques, leur donner ensuite la possibilité d’y répondre.

15 Objectifs Rendre service aux étudiants
Leur faire prendre conscience de l’importance de la maîtrise du français pour leurs études, quelles qu’elles soient Leur permettre de dresser un diagnostic de leur maîtrise du français, et d’apprécier leurs progrès Prévenir les difficultés qu’une maîtrise déficiente risque de leur causer dans leurs études Les encourager et les aider à remédier à leurs faiblesses Renseigner les enseignants et les responsables éducatifs sur le niveau et les besoins des étudiants en matière de maîtrise du français Constituer des banques de données fiables pour étudier la maîtrise de la langue, et son évolution, chez les étudiants du supérieur

16 Résultats test EFES 2010/2011 Nbre Total /20 Comp. Voca. Syntaxe
Ortho. HE Charlemagne 1155 9.2 8.7 10 9.8 8.4 Ville Liège logopédie 104 10.9 9.5 11.1 11.7 11.3 Ville Liège pédagogique 295 9.9 10.4 10.7 9.3 HELMO Ste Croix, Claire, Martin 440 8.8 10.5 HELMO Ste Marie 662 8.6 8.2 HELMO St Roch 51 10.6 11.2 HELMO éd. physique 37 9.7 10.2 FF pédagogique 216 8.3 FF économique 175 6.9 9.1 HE Lucia de Brouckère 238 8 6.8 9 8.5 7.7 Total Hautes-Ecoles 2268 9.0 Université de Liège 3757 11 9.6 11.6 11.4

17 Remédiations ULg des manuels d’auto-formation disponibles en librairie, un cours en ligne « Introduction au discours scientifique et technique » (ISLV0000-1) disponible gratuitement sur le campus virtuel de l’ULg. une possibilité de participer gratuitement à un cours de remédiation qui sera organisé au 2e quadrimestre, en petits groupes, un soir par semaine.

18 Projets 1. Informatiser…
le classement des questions (rubriques et sous-rubriques) le traitement des questions (pertinence, R.bis…) la composition des tests (aléatoire, cohérente…) la passation des tests (via Internet) le traitement et l’interprétation des résultats l’archivage et la comparaison des résultats d’année en année

19 Projets 2. Analyser… l’ évolution de la maîtrise du français chez les étudiants en général, ou chez des étudiants en particulier, au fil des années la corrélation des résultats au test de français avec les résultats des étudiants aux examens les effets des différents types d’enseignement, de formation, de remédiation sur la maîtrise du français,…

20 Rapport et analyse Novembre 2010
Enquête auprès des professeurs sur la maîtrise du français de leurs - nouveaux – étudiants (toutes disciplines confondues)  Rapport et analyse Novembre 2010 Mazziotta Julien Sous la direction de Jean-Marc Defays, Directeur de l’Institut Supérieur des Langues Vivantes Et de Marielle Maréchal, responsable du projet Évaluation du Français pour l’Enseignement Supérieur

21 Taux de participation en fonction de l’établissement

22 Taux de participation en fonction de la discipline

23 Taux de participation en fonction de la finalité des études

24 Outils les plus exploités
Oral : cours magistral (90%) Écrit : méthodes traditionnelles Tableau mural (73%) Syllabus (73%) Notes de cours (75%) Université et sciences exactes : TICE Diascopes (~70%) Cours en ligne (~30%) Autres documents issus d’Internet (~30%) Hautes Écoles : interaction Reportages (30%)

25 Difficultés chez les étudiants
Niveau généralement insuffisant (~60%) Première difficulté : la maîtrise de l’écrit Production Compréhension Plus grosse faiblesse : l’orthographe (2,8/5) Globalement similaire dans tous les groupes

26 A l’université de Liège, les enseignants…
… n’accordent pas la même importance à la maîtrise de la langue maternelle … n’ont pas les mêmes exigences concernant cette maîtrise (orthographe, style télégraphique, composition de texte…) … n’évaluent pas de la même manière cette maîtrise (note négative, refus de correction…) … n’expliquent pas toujours ces exigences («qui iraient de soi») ni comment y répondre

27 Dans les universités européennes, …
… se généralisent les évaluations et les formations en langue maternelle parallèlement aux enseignements de langues étrangères, conjointement aux enseignements disciplinaires …se développent les analyses scientifiques portant sur les « discours universitaires », leurs spécificités, leurs variétés, les enjeux de leur diffusion, de leur standardisation, de leur enseignement

28 Quelques suggestions aux enseignants
Informer les étudiants de l’importance de la maîtrise de la langue pour la réussite à l’université des spécificités et des variétés du discours scientifique du niveau de leurs propres exigences linguistiques, notamment lors des évaluations sur les moyens que notre université met à leur disposition pour les aider à améliorer leur maîtrise de la langue

29 Former les étudiants en montrant l’exemple
en donnant, quand l’occasion se présente pendant le cours, des explications de type linguistique sur l’utilisation de tel mot, telle expression ou telle articulation logique en distinguant parmi les difficultés des étudiants celles qui relèvent de la langue de celles qui relèvent de la discipline en corrigeant, bons et mauvais exemples à l’appui, les étudiants qui manifesteraient des faiblesses ou un laisser-aller en matière linguistique

30 Prendre des initiatives
organiser des exercices/ évaluations où langue et discipline sont étroitement associées (transcodage de schémas, rapport argumenté, simulation d’examen oral…) préparer un glossaire qui accompagnerait le cours proposer des modèles de notes, de résumés, de synthèses lors des premiers cours organiser des tests de compréhension (par exemple de vocabulaire, de définitions, de textes…) de temps à autre etc.


Télécharger ppt "Améliorer la maîtrise du français"

Présentations similaires


Annonces Google