La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ATHLETISME AU CYCLE 3 ACTIVITE DE PERFORMANCE MOTRICE A DOMINANTE ENERGETIQUE D Senez CPC EPS Cambrai Sud.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ATHLETISME AU CYCLE 3 ACTIVITE DE PERFORMANCE MOTRICE A DOMINANTE ENERGETIQUE D Senez CPC EPS Cambrai Sud."— Transcription de la présentation:

1 ATHLETISME AU CYCLE 3 ACTIVITE DE PERFORMANCE MOTRICE A DOMINANTE ENERGETIQUE D Senez CPC EPS Cambrai Sud

2 UNE DEFINITION « Lathlétisme est un ensemble dactivités essentiellement mesurables au regard du temps et de lespace, dans un environnement dont les paramètres stables ou aménagés excluent les facteurs aléatoires extérieurs à lindividu … » B. Ria

3 Cela nécessite pour laction de rechercher le meilleur contrôle du plus grand investissement énergétique dans trois grands registres : Les courses Les courses Les sauts Les sauts Les lancers Les lancers

4 UNE REFERENCE UNE REFERENCE LES PROGRAMMES

5 Programmes 2002 Programmes 2008 Réaliser une performance mesurée pour différents types defforts, de différentes façons, dans des espaces et avec des matériels variés, à une échéance donnée. Mise en oeuvre : athlétisme, natation sportive. Réaliser une performance mesurée (en distance, en temps) -Activités athlétiques : courir vite, courir longtemps, courir en relais, courir en franchissant des obstacles, sauter loin, sauter haut, lancer loin. -Natation : se déplacer sur une trentaine de mètres

6 La finalité étant de passer progressivement des actions motrices fondamentales aux des actions motrices fondamentales aux situations dactivités

7 TROIS ACTIVITES ATHLETIQUES

8 LES COURSES A lécole primaire nous parlons de courses de vitesse (sur une distance qui nécessite un effort de moins de 10 secondes, soit de 20 à 50 mètres au plus), de courses de durée (effort continu de 3 à 30 minutes).

9 Les différents types de courses Les courses de vitesse sans obstacle Les courses de vitesse sans obstacle Les compétences spécifiques Partir vite à un signal Partir vite à un signal Maintenir sa vitesse pendant 8 à 10 secondes Maintenir sa vitesse pendant 8 à 10 secondes Franchir la ligne darrivée sans ralentir Franchir la ligne darrivée sans ralentir

10 En ce qui concerne les compétences transversales, lélève identifie et mesure les effets de son action, notamment en sachant (du point de vue moteur et ou conceptuel) quil lui faut : réagir rapidement au signal de départ réagir rapidement au signal de départ courir droit (dans un espace balisé) courir droit (dans un espace balisé) maintenir leffort tout au long de la course maintenir leffort tout au long de la course arrêter son effort non sur ou avant la ligne, mais bien après arrêter son effort non sur ou avant la ligne, mais bien après

11 Les courses de vitesse avec obstacles Les compétences spécifiques Prendre un départ rapide Prendre un départ rapide Courir et franchir 3 haies basses en ralentissant le moins possible Courir et franchir 3 haies basses en ralentissant le moins possible

12 Pour progresser, les élèves doivent chercher à franchir les obstacles, sans arrêt, à laide dune enjambée la plus rasante possible (ce qui ne représente pas un saut en hauteur, même si on travaille limpulsion sur un pied) afin de diminuer la durée du franchissement (contrairement au saut en hauteur)

13 La course de durée Les compétences spécifiques Courir à allure régulière sans sessouffler pendant 8 à 15 minutes selon les capacités de chacun. De 1200 à 2500 mètres. Courir à allure régulière sans sessouffler pendant 8 à 15 minutes selon les capacités de chacun. De 1200 à 2500 mètres.

14 Aider les élèves à courir longtemps, cest leur permettre daccéder aux quatre attitudes suivantes qui relèvent des compétences transversales et des connaissances du registre « identifier et mesurer les effets de son action » : Aider les élèves à courir longtemps, cest leur permettre daccéder aux quatre attitudes suivantes qui relèvent des compétences transversales et des connaissances du registre « identifier et mesurer les effets de son action » : accepter de fournir un effort long accepter de fournir un effort long trouver un rythme respiratoire adapté à leffort trouver un rythme respiratoire adapté à leffort ne pas partir vite et conserver une même allure de course pour séconomiser. Eviter des changements de rythme ne pas partir vite et conserver une même allure de course pour séconomiser. Eviter des changements de rythme mettre en relation des informations sur la durée de course qui sécoule et le ressenti physique lors de leffort pour réguler sa course, choisir lallure optimale. mettre en relation des informations sur la durée de course qui sécoule et le ressenti physique lors de leffort pour réguler sa course, choisir lallure optimale.

15 LES SAUTS Il faut se projeter dans lespace en vue de franchir une distance ou une hauteur et pour cela il faut enchaîner quatre actions : Il faut se projeter dans lespace en vue de franchir une distance ou une hauteur et pour cela il faut enchaîner quatre actions : une course délan (progressivement accélérée) une course délan (progressivement accélérée) une liaison course-impulsion qui exige de résoudre 2 pb : différencier les espaces de course et dappel et reconnaître son pied dappel. une liaison course-impulsion qui exige de résoudre 2 pb : différencier les espaces de course et dappel et reconnaître son pied dappel. Une suspension Une suspension Un regroupé à la réception (ce qui est différent de lenjambée) Un regroupé à la réception (ce qui est différent de lenjambée)

16 Les compétences spécifiques Hauteur : prendre quelques pas délan, sauter le plus haut possible par-dessus un fil ou une barre avec une impulsion sur un pied Hauteur : prendre quelques pas délan, sauter le plus haut possible par-dessus un fil ou une barre avec une impulsion sur un pied Longueur : après une dizaine de pas délan rapide, sauter (en un ou plusieurs bonds) le plus loin possible. Longueur : après une dizaine de pas délan rapide, sauter (en un ou plusieurs bonds) le plus loin possible.

17 Il faut donc prendre une course délan progressivement accélérée et ne pas marquer darrêt entre la course et limpulsion sur son pied le plus fort (le pied dappel)

18 LES LANCERS Marteau, poids, disque et javelot Marteau, poids, disque et javelot Trois phases à enchaîner se dégagent Trois phases à enchaîner se dégagent La prise délan, qui intègre ou non une course La prise délan, qui intègre ou non une course La projection de lengin qui nécessite une organisation gestuelle mobilisant le bras lanceur, le bras libre (équilibrateur), le tronc supérieur (épaules-bassin) et les jambes La projection de lengin qui nécessite une organisation gestuelle mobilisant le bras lanceur, le bras libre (équilibrateur), le tronc supérieur (épaules-bassin) et les jambes La position finale qui conduit à contrôler son équilibre afin de rester dans laire de lancer La position finale qui conduit à contrôler son équilibre afin de rester dans laire de lancer

19 Les compétences spécifiques Courir pour lancer de façon adaptée à lengin un poids, ou un javelot le plus loin possible, sans sortir de la zone délan. Courir pour lancer de façon adaptée à lengin un poids, ou un javelot le plus loin possible, sans sortir de la zone délan.

20 Pour lancer loin il faut proposer des situations qui aident à découvrir certains ou la totalité des six principes defficacités : Lancer avec un appui croisé (pied avant opposé au bras lanceur) Lancer avec un appui croisé (pied avant opposé au bras lanceur) Pousser avec ses jambes (transfert du poids du corps de larrière vers lavant) Pousser avec ses jambes (transfert du poids du corps de larrière vers lavant) Lancer vers le haut (angle denvol de lengin denviron 45°) Lancer vers le haut (angle denvol de lengin denviron 45°) En fonction de lengin, léloigner (javelot), ou le rapprocher (poids) de laxe du corps avant dagir (placement de lengin et chemin de lancement) En fonction de lengin, léloigner (javelot), ou le rapprocher (poids) de laxe du corps avant dagir (placement de lengin et chemin de lancement) Enchaîner sans arrêt, élan et lancer (augmenter la vitesse de lancement de lengin) Enchaîner sans arrêt, élan et lancer (augmenter la vitesse de lancement de lengin)

21 CONSEILS POUR LA MISE EN ŒUVRE Essentiellement Les essais consécutifs permettent une démarche de recherche du bon geste de façon plus facile que lorsque lélève expérimente sans avoir la mémoire de ce quil a fait. Il est donc impératif de valoriser une organisation où les « athlètes » peuvent répéter leurs actions et consécutivement. Les essais consécutifs permettent une démarche de recherche du bon geste de façon plus facile que lorsque lélève expérimente sans avoir la mémoire de ce quil a fait. Il est donc impératif de valoriser une organisation où les « athlètes » peuvent répéter leurs actions et consécutivement. Lélève ne peut être juge de son geste, mais le juge ne peut être nimporte où ! Lélève ne peut être juge de son geste, mais le juge ne peut être nimporte où ! Il faut donc des règles de fonctionnement claires et précises dès le départ du module dapprentissage et devant faire lobjet dune verbalisation, décrits éventuels en classe.

22 TRAITEMENT DE LACTIVITE COMPOSANTES DE LACTIVITE

23 LACTIVITE ATHLETIQUE CEST PROJETER PROJETER - UN ENGIN - SOI-MEME UN ENGIN En lançant plus loin : poids, disque, javelot, marteau En lançant plus loin : poids, disque, javelot, marteauSOI-MEME - En sautant le plus loin : longueur - En sautant le plus haut : hauteur, perche - En rebondissant : triple saut - En courant le plus vite : sprint, demi-fond, obstacle, relais

24 Quels sont les repères communs aux différentes actions (courir, sauter, lancer) ? Nécessité dun alignement de la chaîne musculaire sollicitée Nécessité dun alignement de la chaîne musculaire sollicitée Nécessité dun placement équilibré du bassin Nécessité dun placement équilibré du bassin Nécessité dutiliser les segments libres Nécessité dutiliser les segments libres

25 Quelle est la logique pour chaque action ?

26 Courir Pour le même individu, la projection plus ou moins importante du centre de gravité, adaptée au type de course rapide ou en durée, donne des foulées plus ou moins longues. Pour le même individu, la projection plus ou moins importante du centre de gravité, adaptée au type de course rapide ou en durée, donne des foulées plus ou moins longues. Laction du pied au sol, sans temps mort, en sens inverse du déplacement du corps, maintient ou accélère la vitesse de celui-ci (le pied va plus vite que le corps) Laction du pied au sol, sans temps mort, en sens inverse du déplacement du corps, maintient ou accélère la vitesse de celui-ci (le pied va plus vite que le corps)

27 Sauter Transmettre au corps lénergie cumulée dans la course délan sans rupture, Transmettre au corps lénergie cumulée dans la course délan sans rupture, Utiliser le rôle équilibrateur des membres dans la suspension et maîtriser les rotations, Utiliser le rôle équilibrateur des membres dans la suspension et maîtriser les rotations, Donner un rôle propulseur aux segments libres (transfert dénergie). Donner un rôle propulseur aux segments libres (transfert dénergie).

28 Lancer Transmettre à lengin, lénergie cumulée dans lélan, Transmettre à lengin, lénergie cumulée dans lélan, Utiliser le rôle prépondérant des jambes, Utiliser le rôle prépondérant des jambes, Harmoniser amplitude et accélération, Harmoniser amplitude et accélération, Organiser les forces de translation, élévation, rotation. Organiser les forces de translation, élévation, rotation.

29 Quels sont les objectifs visés dans les séances ?

30 Course de haies Apprentissage Maîtrise du franchissement Maîtrise du franchissement Le rythme de course Le rythme de course La liaison franchissement - course La liaison franchissement - coursePerfectionnement Mise au point Mise au point

31 Course de vitesse Physiques et physiologiques : améliorer le travail cardiaque et respiratoire adapté à un effet court et intense, augmenter les capacités musculaires Physiques et physiologiques : améliorer le travail cardiaque et respiratoire adapté à un effet court et intense, augmenter les capacités musculaires Psychomoteurs : améliorer la vitesse de réaction à un signal sonore, rechercher une plus grande efficacité dans la phase daccélération, augmenter la qualité de maintien de la vitesse acquise Psychomoteurs : améliorer la vitesse de réaction à un signal sonore, rechercher une plus grande efficacité dans la phase daccélération, augmenter la qualité de maintien de la vitesse acquise Cognitifs : savoir différencier les principales phases de la course de vitesse, avoir une connaissance de soi suffisante pour pouvoir doser son propre travail en fonction dune grille préétablie Cognitifs : savoir différencier les principales phases de la course de vitesse, avoir une connaissance de soi suffisante pour pouvoir doser son propre travail en fonction dune grille préétablie Affectifs ou relationnels : savoir se dépasser lorsquil le faut, accepter une grille de travail construite en fonction de critères bien précis, discuter déventuelles remarques ou mise au point à faire avec un partenaire Affectifs ou relationnels : savoir se dépasser lorsquil le faut, accepter une grille de travail construite en fonction de critères bien précis, discuter déventuelles remarques ou mise au point à faire avec un partenaire

32 HauteurApprentissage Chute sur le dos Chute sur le dos La course délan La course délan La liaison course - appel La liaison course - appel Maîtrise de limpulsion Maîtrise de limpulsion Maîtrise de lesquisse – réception Maîtrise de lesquisse – réceptionPerfectionnement Mise au point du geste Mise au point du geste Etalonner la course délan Etalonner la course délan

33 Triple saut Apprentissage Enchaînement de sauts et reprise active après la réception Enchaînement de sauts et reprise active après la réception La course délan : étalonnage La course délan : étalonnage Les impulsions Les impulsions Repères et réceptions Repères et réceptionsPerfectionnement Laffinement du geste Laffinement du geste Talonnage idéal de la course Talonnage idéal de la course

34 DisqueApprentissage Les appuis Les appuis Maîtrise et tenue de lengin Maîtrise et tenue de lengin Redressement du corps Redressement du corps Le déplacement Le déplacement Le rythme et léquilibre Le rythme et léquilibrePerfectionnement Mise au point des différentes actions Mise au point des différentes actions

35 JavelotApprentissage Maîtrise et tenue de lengin Maîtrise et tenue de lengin Le double appui Le double appui Secteur délan du corps Secteur délan du corpsPerfectionnement Rythme et équilibre Rythme et équilibre Etalonnage de la course Etalonnage de la course

36 Fin de la première partie


Télécharger ppt "ATHLETISME AU CYCLE 3 ACTIVITE DE PERFORMANCE MOTRICE A DOMINANTE ENERGETIQUE D Senez CPC EPS Cambrai Sud."

Présentations similaires


Annonces Google