La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Soins infirmiers en neuroréanimation LA SURVEILLANCE NEUROLOGIQUE Alexandra LAHANQUE (IDE) Réanimation neurochirurgicale (H3D) - CHU POITIERS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Soins infirmiers en neuroréanimation LA SURVEILLANCE NEUROLOGIQUE Alexandra LAHANQUE (IDE) Réanimation neurochirurgicale (H3D) - CHU POITIERS."— Transcription de la présentation:

1 Soins infirmiers en neuroréanimation LA SURVEILLANCE NEUROLOGIQUE Alexandra LAHANQUE (IDE) Réanimation neurochirurgicale (H3D) - CHU POITIERS

2 LA SURVEILLANCE NEUROLOGIQUE La surveillance des pupilles : - Le réflexe photomoteur - La taille des pupilles - La symétrie des pupilles - La forme des pupilles - Le réflexe cornéen La surveillance de létat de conscience : - Définitions - Léchelle de Glasgow La protection cérébrale ou neuroprotection : - Définition - Objectifs - Sédation - Monitorage - Surveillance : hémodynamique, ventilatoire, autres - Position du patient

3 CHAPITRE 1 : la surveillance des pupilles LE REFLEXE PHOTOMOTEUR 1 // LE REFLEXE PHOTOMOTEUR (la réactivité pupillaire)

4 Définition Cest la contraction de la pupille à la lumière. La réponse physiologique correspond au rétrécissement de la pupille. permettent de contrôler les Les réflexes pupillaires permettent de contrôler les réactions du tronc cérébral réactions du tronc cérébral. Ils nont de valeur que si le patient est dans le coma ou sédaté

5 Le réflexe photomoteur implique deux types de nerfs crâniens : - Les nerfs crâniens II (nerfs optiques) : acheminent le stimulus lumineux au cerveau - Les nerfs crâniens III (nerfs oculo-moteurs) : transmettent la réponse du cerveau au stimulus lumineux, cest-à-dire la contraction de la pupille Les noyaux des nerfs crâniens III sont situés dans le tronc cérébral tronc cérébral et plus particulièrement au niveau du mésencéphale Physiopathologie

6 TRONC CEREBRAL Mésencéphale Mésencéphale Protubérance annulaire Bulbe Bulbe rachidien rachidien

7 Le réflexe photomoteur : - renseigne sur le fonctionnement de lencéphale - il a un niveau dintégration mésencéphalique - permet lexploration clinique du tronc cérébral et du mésencéphale Ainsi une anomalie du réflexe photomoteur indique : - soit une atteinte du nerf optique (lumière non perçue) - soit une atteinte du nerf oculo-moteur (pas de réactivité pupillaire) En réanimation neurochirurgicale, il sagit dune atteinte des nerfs crâniens III

8 Surveillance infirmière Linfirmière doit vérifier la réactivité des pupilles à la lumière à laide dune lampe puis la noter sur la pancarte journalière

9 - Si elles sont réactives, noter + - Si elles sont aréactives, noter - ATTENTION : - Ne pas dilater le patient pour faire un fond dœil car la surveillance deviendrait impossible (sauf si prescription médicale) - Sassurer que la personne ne porte pas un œil de verre

10 Interprétation Labolition unilatérale du réflexe photomoteur atteinte localisée des nerfs crâniens III indique une atteinte localisée des nerfs crâniens III Labolition bilatérale du réflexe photomoteur signe atteinte lésionnelle du tronc cérébral une atteinte lésionnelle du tronc cérébral par paralysie complète des nerfs crâniens III

11 LA TAILLE DES PUPILLES 2 // LA TAILLE DES PUPILLES MYOSIS : MYOSIS : diminution du diamètre de la pupille PUPILLES DE TAILLE NORMALE MYDRIASE : MYDRIASE : augmentation du diamètre de la pupille de lœil, dilatation pathologique

12 MYOSIS MYOSIS PUPILLES TAILLE NORMALE MYDRIASEUNILATERALE MYDRIASEBILATERALE

13 MYDRIASE

14 DIAMETRE DES PUPILLES INTREPRETATION MYOSIS 2 mm 2 mm - Myosis punctiforme aréactif 1 mm : souffrance protubérantielle souffrance protubérantielle - Myosis serré réactif 2 mm : coma barbiturique, lésions du diencéphale barbiturique, lésions du diencéphale PUPILLESNORMALES entre 3 et 4 mm - Non pathologique MYDRIASE 5 mm 5 mm - - Mydriase réactive : pas de signification particulière particulière - Mydriase bilatérale aréactive : lésions dengagement temporal, destruction dengagement temporal, destruction cérébrale cérébrale

15 LA SYMETRIE DES PUPILLES 3 // LA SYMETRIE DES PUPILLES Normalement, les pupilles doivent être égales ANISOCORIE Linégalité de diamètre entre deux pupilles sappelle une ANISOCORIE (élargissement dune pupille). Elle traduit la survenue dun processus très localisé. La mydriase correspond au côté lésé.

16 LA FORME DES PUPILLES 4 // LA FORME DES PUPILLES Normalement, les pupilles doivent être rondes et avoir un contour régulier. Toute déformation dune ou des deux pupilles (ovalisation, contour irrégulier) doit être signalée et notée.

17 LE REFLEXE CORNEEN Définition 5 // LE REFLEXE CORNEEN Définition clignement de la paupière Cest le clignement de la paupière lorsque lon touche la cornée à laide dune compresse. Cest une réponse motrice brève, instantanée et involontaire de lœil, elle a pour conséquence dentraîner la fermeture brutale de la paupière

18 Il évalue les réflexes physiologiques du tronc cérébral Les objectifs : Les objectifs : - Mettre en évidence une atteinte spécifique du tronc cérébral - Envisager détablir le diagnostic de mort cérébrale (sa disparition est indispensable)

19 Réflexe photomoteur Réflexe cornéen Réflexe de toux ABOLITION réflexe photomoteur + réflexe cornéen + réflexe de toux ÉTAT DE MORT CÉRÉBRALE CLINIQUE

20 Physiopathologie Le réflexe cornéen implique deux types de nerfs crâniens : - Les nerfs crâniens V (nerfs trijumeaux): acheminent le stimulus sensitif au cerveau - Les nerfs crâniens VII (nerfs faciaux): transmettent la réponse du cerveau au stimulus sensitif, cest-à-dire le clignement de la paupière

21 situés dans le tronc cérébral protubérance annulaire Les noyaux des nerfs crâniens V et VII sont situés dans le tronc cérébral et plus particulièrement au niveau de la protubérance annulaire (ou pont) Le réflexe cornéen renseigne sur le fonctionnement de lencéphale. Il a un niveau dintégration protubérantiel

22 Protubérance Protubérance annulaire annulaire (réflexe cornéen) (réflexe cornéen) Bulbe rachidien (réflexe de toux) EMERGENCE DES NERFS CRÂNIENS Nerf crânien II (nerf optique) Nerf crânien III (nerf oculo-moteur)Mésencéphale(réflexephotomoteur) Nerf crânien V (nerf trijumeau) Nerf crânien VII (nerf facial)

23 vérifie la présence ou non du réflexe cornéen lorsque les pupilles sont aréactives Linfirmière vérifie la présence ou non du réflexe cornéen lorsque les pupilles sont aréactives Il ne doit pas être réalisé systématiquement : Il ne doit pas être réalisé systématiquement : - Geste inutile - Risque de conjonctivite ou dulcération de la cornée Surveillance infirmière

24 lésion de la branche ophtalmique du nerf V ou lésion du nerf VII Un clignement unilatéral indique un signe de localisation : lésion de la branche ophtalmique du nerf V ou lésion du nerf VII un coma profond, voire une mort encéphalique Labsence de clignement indique un coma profond, voire une mort encéphalique Interprétation

25 Mydriase uni ou bilatérale aréactive Pupille(s) déformée(s) aréactive(s) SIGNES DAGGRAVATION NEUROLOGIQUE PREVENIR IMMEDIATEMENT LE MEDECIN PREVENIR IMMEDIATEMENT LE MEDECIN CONCLUSION


Télécharger ppt "Soins infirmiers en neuroréanimation LA SURVEILLANCE NEUROLOGIQUE Alexandra LAHANQUE (IDE) Réanimation neurochirurgicale (H3D) - CHU POITIERS."

Présentations similaires


Annonces Google