La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Transfusion. I. Les produits sanguins labiles (PLS): Culot globulaire qui contient des globules rouges; Plasma; Plaquettes;

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Transfusion. I. Les produits sanguins labiles (PLS): Culot globulaire qui contient des globules rouges; Plasma; Plaquettes;"— Transcription de la présentation:

1 Transfusion

2 I. Les produits sanguins labiles (PLS): Culot globulaire qui contient des globules rouges; Plasma; Plaquettes;

3 Rappel sur les RAI: La recherche d'agglutinines irrégulières La validité de cet examen est d'un maximum de 72 heures à compter de la date de prélèvement. Cet examen est obligatoire chez tout polytransfusé. Cette recherche permet de vérifier que la personne n'est pas immunisée contre certains antigènes. Cette immunisation a pu apparaître au cours de précédente(s) transfusion(s) ou de précédente(s) grossesse(s). C'est un examen obligatoire pour tout patient susceptible d'être transfusé.

4 Rappel sur les déterminations de groupage sanguin: En cas de demande, 2 déterminations seront effectuées, chaque tube dans une poche séparée. L'étiquetage des tubes doit se faire immédiatement après le prélèvement, par le préleveur et en présence du patient. 2 déterminations de groupage sanguin résultant de 2 actes de prélèvements différents effectués si possible par 2 préleveurs différents.

5 II. Demande de produit: La demande de produit seffectue à laide de la carte de groupe du patient avec les 2 déterminations. La circulaire du 15 janvier 1992 stipule que «les produits ne peuvent être délivrés que sur prescription médicale». Larrêté du 4 août 1994 précise que «La prescription du produit sanguin est un acte médical qui engage la responsabilité du médecin prescripteur...».

6 La circulaire du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l'acte transfusionnel renforce les contrôles à effectuer pour sécuriser l'acte transfusionnel. Il stipule que la sécurité de l'acte transfusionnel repose sur le strict respect des étapes essentiels telles que : Le contrôle dès la réception du produit: contrôle de concordance entre le patient, le produit et les documents (risque d'erreur retrouvé dans plus de 90 % des cas.); L'identification correcte des patients; L'identification détaillée des produits; Et le contrôle de la compatibilité immunologique des produits à transfuser. En particulier par l'IDE, le contrôle ultime de compatibilité..

7 III. Réception des produits sanguins labiles: 1) vérification des concordances: Entre le bon de commande et le produit délivré; Entre le produit reçu et celui de la fiche de distribution nominative (FDN); Entre lidentité du patient et celle de la FDN; du groupe sanguin ABO-Rhésus valide et phénotype Rhésus Kell du patient et les étiquettes des poches de PSL.

8

9

10 2) Vérification des poches de PSL: Aspect du produit: Culot globulaire: rouge bordeaux; Plasma: translucide, légèrement jaune; Plaquettes: légèrement jaune orangé (moiré).

11 Validité du PLS Intégrité de la poche; Date de péremption; Température du produit: –Culot globulaire: de 2° à 8°; –Plaquettes: température ambiante; –Plasma: température ambiante (la décongélation se faisant uniquement au sein de lEFS);

12 Conservation des produits: Les globules rouges: Transport de 2° à 8°, en respectant la chaîne du froid puis seront transfusés à T° ambiante (15 min après son arrivée dans le service); Doit être utilisé dans les 6 heures qui suivent la réception dans lEFS de létablissement de soins, cest ainsi quil doit être immédiatement transfusé ou au plus tard dans les 35 à 45 min qui suivent la réception; Tout culot globulaire sorti du dépôt et non utilisé doit être détruit (renvoyé à lEFS de létablissement).

13 Les plaquettes: Sont conservées à T° ambiante de 20° à 24°; Sont à transfuser immédiatement, au plus tard dans lheure qui suit la réception dans lunité du service; Elles doivent être toujours en suspension (agitateur mécanique ou manuel, mouvements chaloupés);

14 Le plasma: normalement est conservé congelé. La décongélation ne doit se faire quà lEFS de létablissement de soins; Doit être transfusé quà T° ambiante, immédiatement.

15 IV. Préparation de la transfusion: Acte infirmier dont la présence médicale est indispensable (art du décret du 11/02/02.).

16 Avant de préparer le produit, faire les dernières vérifications / traçabilité. Identité du patient à vérifier au lit du patient ainsi que sa date de naissance pour éviter les erreurs dues à lhomonymie. Vérifier la carte de groupe (2 déterminations obligatoires), carte de groupe dorigine et non la photocopie;

17

18 Vérifier les derniers examens sanguins; Remplir le dossier de transfusion: noter la quantité exacte du PSL à transfuser (pour un culot peut être de 250 à 350 ml.); Informer le patient de la transfusion et vérifier laccord du patient, le faire uriner (patient immobilisé au lit durant la transfusion);

19 1) Matériel: PSL (produit sanguin labile) et tubulure à transfusion (filtre); Carte de contrôle ultime; Gants, compresses stériles avec antiseptique; Dossier de transfusion;

20 Code pour compléter la carte : Si agglutination, faire une croix dans lalvéole correspondante. Si non agglutination, laisser lalvéole vierge.

21 2) Pose de la transfusion: Pose dune voie veineuse de gros calibre (en fonction de la viscosité du produit), ne jamais passer dautres produits avec les PSL, seul le sérum physiologique peut être laissé en attente ou passé en dérivation. Contrôle des principales constantes : Pouls, PA; FR, T°. Si les constantes sont anormales, le signaler au médecin, en particulier pour une PA élevée ou une T° élevée et ne transfuser quaprès son accord écrit et signé;

22 Contrôle ultime au lit du patient, à faire pour chaque poche de GR à transfuser, à laisser durant toute la transfusion au lit du patient. Qui sera à mettre dans le dossier transfusionnel;

23 Les premiers millilitres devront être transfusés à un débit de 30 gouttes / minute afin de pouvoir détecter toute manifestation anormale;

24 Débits: Culot globulaire: en moyenne 1 heure à 2 heures, un culot fait remonter lhémoglobine de 1g/dl. Débit: 20 à 40 gouttes / minute; Plaquettes: CPS ou concentré plaquettaire standard, un don de sang, CPA ou concentré plaquettaire daphérèse, de 200 ml à 650 ml. Débit de 60 à 80 gouttes / minute pour un CPS durée totale denviron 30 min; Plasma: Durée de transfusion de 30 minutes pour une poche de 200 à 300 ml avec un débit de 40 à 60 gouttes / minute. PVA SD: Pool de plasma viro-atténué par solvant détergent.

25 Rester auprès du patient les quinze premières minutes: prise des constantes et les noter, surveillance du patient, contrôle du point de ponction;

26 Surveillance Surveillance du patient toutes les ½ heures: pouls, PA, T°, Interroger le patient sur sensations anormales à type de châleur, malaise, angoisse, frissons; Rechercher des signes cutanés anormaux à type de pétéchies, urticaire, érythème; Vérifier le point de ponction: rougeur, douleur; Noter sur le dossier transfusionnel les constantes du patient ainsi que toutes manifestations anormales.

27 En fin de transfusion: Tous les PSL vides sont à garder 48 h au réfrigérateur en cas de problème, sinon renvoyés au dépôt. La poche avec le dispositif de perfusion clampé ainsi que le support de contrôle de compatibilité, sont conservés pour une durée minimale de 2 heures après la transfusion (voir selon protocole du service). Surveillance: Pouls, PA, T°; vérifier les urines quantité et coloration. Tous PSL non utilisés et/ou à détruire sont à retourner à l'EFS.

28 24 h après la transfusion: Sur prescription médicale bilan biologique: Culot globulaire: taux dhémoglobine; Plaquettes: numération plaquettaire; Plasma: si indication pour problème de coagulation. Bilan de coagulation.

29 Le suivi: La législation impose dinformer le patient de la thérapeutique transfusionnelle dont il a bénéficié. Il convient de vérifier entre le 4 ème et le 6 ème mois la normalité du bilan immunologique et virologique du patient. La RAI doit être programmée 1 à 3 mois après la transfusion.

30 Les accidents transfusionnels immédiats: immunologiques; infectieux; allergiques; liés à une surcharge, variation thermique, complications des transfusions massives.

31 a) Immunologique, douleurs lombaires bilatérales; malaise, angoisse, céphalées, myalgies, nausée voire vomissements; collapsus cardio-vasculaire avec dyspnée; coloration des urines couleur Porto; diurèse qui diminue qui peut évoluer vers lanurie; troubles de la coagulation: présence de pétéchies, risque hémorragique.

32 b) Infectieux Tremblements, frissons, hyperthermie avec un pic fébrile à 39° voire 40°.

33 c) Allergiques, Urticaire, érythème, bronchospasme avec ou sans crise dasthme, oedème de Quincke, choc anaphylactique.

34 d) Liés à une surcharge Variation thermique, Complications des transfusions massives.

35 Accidents transfusionnels tardifs: a. Immunologique (par transfusion de culots non phénotypés) hémolyse retardée; inefficacité transfusionnelle; allo-immunisation; Purpura thrombopénique post- transfusionnel.

36 b. Infectieux: transmission virale. Ex: VHB, VHC, VIH.(1/ dons)..; transmission de parasitoses: paludisme, filariose, toxoplasmose...

37 c. Hémochromatose Surcharge ferrique de lorganisme liée aux transfusion itératives.

38 Conduite à tenir: Arrêt de la transfusion, mais maintenir la voie dabord (ne jamais jeter la poche); Prévenir le médecin; Réaliser sur prescription le traitement spécifique en fonction du type daccident; Vérification de la poche et de la carte de contrôle ultime; Faire bilan dhémolyse et RAI, sur prescription, si hyperthermie: hémoculture; Envoyer poche de PLS, tubes et dossier complet pour contrôle et analyse.

39 V. Cas particuliers: Transfusion de plaquettes: les règles de compatibilité sont les mêmes que les culots globulaires dans le système ABO, Rhésus, de plus il peut y avoir une réaction liée à une immunisation dans le système HLA. Complications: Liées à une immunisation dans le système HLA. Signes cliniques: Tremblements, frissons; Hyperthermie à 39° voire à 40°.

40 Plasma: Les règles de compatibilité ne sont pas les mêmes dans le système ABO Rhésus pour le plasma. Cest à dire dans le plasma sont contenus les anticorps en particulier le groupe O contient des anticorps anti-A et anti -B. Donc le plasma de groupe O nest pas le donneur universel au contraire du plasma de groupe A B. Donc ne jamais passer de plasma de groupe O à un patient de groupe A, B ou AB.

41 Les complications sont les mêmes que celles vues pour une transfusion de culot ainsi que la conduite à tenir: En règle générale ne transfuser le patient qu'avec un PFC isogroupe, iso rhésus.

42 VI. Autres produits sanguins: Albumine: Lalbumine est obtenu à partir du plasma de plusieurs donneurs (le chauffage élimine les virus). Conservation: 3 ans à T° ambiante; Transfusion avec une tubulure à filtre; Indications: Dans les hypoprotidémies vraies; Albumine à 20%: brûlures étendues, en chirurgie digestive et certaine néphropathie; Albumine à 4%: Hypoprotidémie avec déshydratation.

43 PPSB: Flacon de poudre lyophilisée contenant des facteurs de coagulation obtenus à partir du plasma, à reconstituer avec 10 à 20 ml deppi (eau pour préparation injectable). Perfusion lente, tubulure à transfusion (filtre).


Télécharger ppt "Transfusion. I. Les produits sanguins labiles (PLS): Culot globulaire qui contient des globules rouges; Plasma; Plaquettes;"

Présentations similaires


Annonces Google