La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES EFFLUENTS LIQUIDES HOSPITALIERS Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire dhygiène de la ville de Paris.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES EFFLUENTS LIQUIDES HOSPITALIERS Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire dhygiène de la ville de Paris."— Transcription de la présentation:

1 LES EFFLUENTS LIQUIDES HOSPITALIERS Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire dhygiène de la ville de Paris

2 Quels effluents liquides ? les eaux usées –paramètres physico-chimiques globaux (DBO, DCO, MES, azote, phosphore) –contamination biologique et chimique station dépuration des eaux usées urbaines les produits biologiques, chimiques/toxiques, radioactifs, génotoxiques,… récupération et élimination contrôlée par des sociétés spécialisées

3 Le réseau dévacuation des eaux usées eaux domestiques (toilette des patients, eaux vannes) eaux issues des services de soins eaux des services généraux (restauration, blanchisserie) eaux médico-techniques (dialyse, stérilisation) eaux techniques (chaufferie, climatisation)

4 La contamination biologique eaux usées hospitalières << eaux usées urbaines (flore aérobie, coliformes totaux et thermotolérants) diffusion de bactéries multirésistantes –survie longue dans lenvironnement hydrique –traitement des excréta des patients en isolement septique –marqueur de la consommation des antibiotiques

5 La contamination chimique paramètres globaux : eaux usées hospitaliers < eaux usées urbaines une grande variété de molécules chimiques : –antibiotiques : des dizaines de microgrammes –cytostastiques : quelques nanogrammes –désinfectants : quelques milligrammes –produits de contraste : quelques microgrammes –autres médicaments : hormones, statines,…

6 Pré-traitement des eaux usées au sein de létablissement dégrillage pour les déchets solides dégraissage pour les graisses des eaux usées de cuisine déshuilage pour les huiles et hydrocarbures des ateliers ou garages bassins tampons pour les eaux issues de la blanchisserie, avec régulation de pH et des débits journaliers dilution des détergents et désinfectants

7 Station dépuration des eaux usées abattement de 2 log des bactéries indicatrices de contamination fécale

8 Lélimination des effluents liquides un partenariat interne et externe un cahier des charges « produits chimiques » défini entre acheteurs et fournisseurs une évaluation des risques des produits utilisés : toxique (T), corrosif (C), inflammable (F), irritant (Xi), explosif (E), comburant (O), nocif (Xn), dangereux pour lenvironnement (N)… réglementation : RSD, assainissement, ICPE,..

9 Stratégie délimination des effluents liquides (1/2) connaissance de la qualité et de la quantité de produits à éliminer –identifier et quantifier les achats –préciser les modes dutilisation dans chaque service –vérifier les possibilités de récupérer les effluents produits –étudier les possibilités de limiter ou supprimer les déchets produits

10 Stratégie délimination des effluents liquides (2/2) faire le point sur les filières délimination –pré- traitement in situ –circuit délimination des déchets liquides radioactifs par décroissance –circuit délimination des déchets à risques infectieux –circuit des déchets dangereux –circuit délimination des déchets ménagers –réseau dévacuation des eaux usées

11 Les déchets radioactifs déchets issus – des services médicaux (médecine nucléaire) –des services médico-techniques (radiothérapie,…) circulaire DGS/DHOS du 9 juillet 2001

12 Les déchets radioactifs sources scellées : substances radioactives contenues dans des appareils ou des équipements médicaux sources non scellées : utilisées dans les pratiques médicales de diagnostic ou dexpérimentation en laboratoire

13 Les déchets radioactifs sources scellées : doivent être reprises par le fournisseur (article R du Code de la santé publique) sources non scellées (arrêté du 30 octobre 1981) –déchets à vie courte : gérés par décroissance –déchets à vie longue : enlevés par lANDRA

14 Les déchets dangereux décret n° du 18 avril 2002 registre des déchets dangereux : décret du 30 mai 2005, contenu du registre fixé dans larrêté du 7 juillet 2005 bordereau de suivi des déchets dangereux : arrêté du 29 juillet 2005

15 Les déchets dangereux exemples : –médicaments anticancéreux concentrés : médicaments avant préparation restes de produits médicaments périmés filière spécifique aux déchets dangereux : incinération à 1200 °C (circulaire du 13 février 2006)

16 Les déchets dactivités de soins à risques infectieux Décret n° du 6 novembre 1997 dispositions relatives à lélimination des déchets dactivités de soins à risques infectieux et assimilés (DASRI) et des pièces anatomiques

17 Les arrêtés pris en application Arrêté du 7/09/99 : conventions délimination et documents permettant un suivi des opérations délimination Arrêté du 7/09/99 : modalités dentreposage Arrêté (24/11/2003, modifié le 6 janvier 2006) : emballages à utiliser Arrêté : modalités dagrément et conditions de mise en œuvre des appareils de désinfection

18 La collecte des effluents liquides par des sociétés spécialisées –secteurs opératoires : collecte des liquides daspiration –laboratoires : collecte des effluents biologiques et des produits chimiques –radiologie : collecte des révélateurs et fixateurs –chambres mortuaires : traitement in situ –services de médecine nucléaire : décroissance des radio -éléments (cuves internes ou collecte par lANDRA) –services de cancérologie : collecte des cytostatiques

19 En conclusion les rejets liquides hospitaliers : un double risque –sanitaire : infectieux, toxique, cancérogène, radioactif,… –environnemental : concentration en aval (sédiments, boues, algues, coquillages,…) une analyse de la situation locale pour une élimination optimisée et respectant la réglementation


Télécharger ppt "LES EFFLUENTS LIQUIDES HOSPITALIERS Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire dhygiène de la ville de Paris."

Présentations similaires


Annonces Google