La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mesures Générales de prévention des IN Cécile Mourlan Coordinatrice CCLIN-FELIN Réunion-Mayotte LHYGIENE DES MAINS LE PORT DE GANT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mesures Générales de prévention des IN Cécile Mourlan Coordinatrice CCLIN-FELIN Réunion-Mayotte LHYGIENE DES MAINS LE PORT DE GANT."— Transcription de la présentation:

1 Mesures Générales de prévention des IN Cécile Mourlan Coordinatrice CCLIN-FELIN Réunion-Mayotte LHYGIENE DES MAINS LE PORT DE GANT

2 HYGIENE DES MAINS "Au lieu de singénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire"? Pasteur

3 Ignace Philippe SEMMELWEIS Lavage des mains

4 LA FLORE CUTANEE la flore résidente Couche superficielle et profonde de lépithélium Peu dIN Peu accessible au lavage la flore transitoire Couches superficielles de lépithélium IN Accessible au lavage Sur la peau saine, on trouve environ 1 million de bactéries par cm2 On distingue :

5 LA FLORE CUTANEE Résidente – Bactéries commensales (flore de lhomme sain) Transitoire – Bactéries saprophytes (environnement) ET – Pathogènes et/ou commensales composée de bactéries pathogènes ou commensales issues de la flore des patients soignés. Elle varie au cours de la journée, selon les activités et reflète lécosystème microbien hospitalier comme notamment les bactéries multirésistantes.

6 La main est un outil de travail

7 Pourcentage de surfaces contaminées Fréquence de contamination de lenvironnement des patients porteur de S. aureus résistant à la méthicilline (SAMR) Les soignants peuvent contaminer leurs mains par le biais de lenvironnement proche des patients Réservoir environnemental Boyce J. M et al.. Infect Control Hosp Epidemiol 1997;18:

8 HAUT Risque - Éliminer la flore transitoire et réduire la flore résidente Désinfection chirurgicale par - Lavage chirurgical - Friction chirurgicale Risque INTERMEDIAIRE - Éliminer la flore transitoireTraitement hygiénique des mains par - Lavage hygiénique - Friction désinfectante Risque BAS - Éliminer les salissures - Réduire la flore transitoire Lavage simple IndicationsObjectifsProcédures Les techniques dhygiène des mains

9 PREALABLE INDISPENSABLE Ongles courts Sans bijoux, ni montre, ni bracelet Sans vernis, faux ongles …

10 LES TECHNIQUES Lavage – Simple – Antiseptique – Chirurgical Friction – Hygiénique – Chirurgicale

11 Le lavage simple 1) Savon doux liquide 2) Savonnage pendant 30 3) Rinçage abondant à leau du réseau 4) Séchage avec des essuie mains à usage unique

12 Le lavage antiseptique 1. Savon antiseptique (bétadine srcub ou hibiscrub) 2. Savonnage pendant une minute 3. Rinçage eau du réseau (ou maîtrisée dans certain cas) 4. Séchage essuie mains à usage unique

13 Lavage chirurgical 1) Savon antiseptique (bétadine srcub ou hibiscrub) 2) Eau de rinçage bactériologiquement maîtrisée 3) Papier à usage unique stérile pour sécher 4) Temps de lavage total : 5 minutes

14 les solutés hydro-alcooliques (SHA) Traitement hygiénique des mains par friction Désinfection chirurgicale des mains par friction 2 Utilisations des SHA à lhôpital Antisepsie rapide des mains Friction chirurgicale des mains

15 LA TECHNIQUE

16

17 Sans oublier les poignets !

18 La friction chirurgicale Remplace le lavage chirurgical Lavage soigneux au savon doux jusquau coude inclus et un séchage par tamponnement avec essuie mains UU (si possible 10mn entre lavage et friction) Puis 2 frictions successives Avantages – Eau du réseau, essuie mains UU non stériles, mieux tolérée et effet rémanent 3 heures – Entre 2 interventions, en labsence de souillure et avec gants non poudrés, pas de lavage

19 HYGIENE DES MAINS Audit national 2006 : résultats CCLIN SE

20 HYGIENE DES MAINS

21 Pourquoi cette mauvaise observance ? Irritation, allergie Port de gants!! Pas de point deau, savon, essuie-mains Charge de travail Mauvaise perception du risque Pas dexemple du personnel médical

22 Avantage des Simples et rapides d utilisation Pas besoin deau ni déquipement particulier, Disponibles en tout lieu : poche, chariot de soins…… Friction SHA : 3 fois plus rapide que le lavage simple Lavage simple = 1 min 30 Quitter lit patient, aller au lavabo, Se mouiller les mains, Savonner les mains (30 s), Rincer et sécher les mains Friction SHA = 30 s Pas de déplacement (poche) Friction (30 s), séchage compris Pas de rinçage Pour 16 occasions/heure Friction SHA = 8mn/h Lavage savon doux = 24 mn/h reste 52 min pour les soins reste 36 min pour les soins

23 Observance du lavage des mains 1.Gould D, J Hosp Infect 1994;28: Larson E, J Hosp Infect 1995;30: Slaughter S, Ann Intern Med 1996;3: Watanakunakorn C, Infect Control Hosp Epidemiol 1998;19: Pittet D, Lancet 2000:356; AnnéeAuteurComplianceServices 1994 (1) Gould29% Tous dont Réa 1995 (2) Larson41% Tous 1996 (3) Slaughter41% Réa 1998 (4) Watanakunatorn30% Tous 2000 (5) Pittet48% Tous 2004CHRU de Lille29% (64%) Tous lavages + frictions

24 Facteur associé à une mauvaise observance du lavage des mains Index dactivité * nb. opp (%) Observance ORa (IC 95%) < (17)58%1, (44)51% 1,33 (1,01 – 1,74) (29)40% 2,10 (1,50 – 2,93) > (10)37% 2,12 (1,28 – 3,53) * nombre dopportunités par heure de soins D. Pittet, Lancet 2000;356:

25 Place de la friction dans lamélioration de lobservance à lhygiène des mains D. Pittet, Lancet 2000;356: P1P2P3P4P5P6P7 Période d'étude Proportion de lobservance (%) lavagefriction

26 Efficacité des SHA : illustration (1) Lavage au savon doux Photo : Laetitia May, CH Argenteuil

27 Lavage avec une solution moussante antiseptique Photo : Laetitia May, CH Argenteuil Efficacité des SHA : illustration (2)

28 Efficacité des SHA : illustration (3) Friction hydro-alcoolique Photo : Laetitia May, CH Argenteuil

29 Face externe de montre : culture Photo : Bruno Grandbastien, CHRU de Lille

30 Bijoux : avant tout geste dhygiène des mains Bijoux : lavage au savon doux Bijoux : friction SHA Photo : Bruno Grandbastien, CHRU de Lille

31 Alliance : avant tout geste dhygiène des mains Alliance : lavage au savon doux Alliance : friction SHA Photo : Bruno Grandbastien, CHRU de Lille

32 Avantage des Meilleure tolérance des SHA (émollient) R.Girard, K. Amazian, J.Fabry Hygienes VII

33 Quand ne pas utiliser les Les SHA ne doivent jamais être utilisées – Sur Mains Souillées – Sur Mains Mouillées (ou humides) – Sur Mains Poudrées – En cas de gale ou de clostridium lavage simple préalable Les SHA ne sont p as conseillées si : – Mains Lésées (sensations de brûlures)

34 Recommandations SRLF Friction méthode à privilégier pour le contrôle de lIN (Accord fort) Friction à utiliser en réanimation pédiatrique et néonatale après avoir vérifié lactivité sur le rotavirus (Accord fort) Pas de lavage des mains avant si absence de souillure (Accord fort) Systématiquement après tout contact avec le patient ou son environnement immédiat, avant tout contact avec un malade, indépendamment du port de gants (Accord fort) Crème réparatrice entre les activités de soins lors des périodes de repos ou en fin de poste (Accord fort)

35 Recommandations SRLF Réaliser une fois / an un audit clinique de lhygiène des mains (désinfection par friction ou lavage) (Accord fort), en particulier après lintroduction dune nouvelle procédure (Accord faible) Lorsquun audit nest pas réalisable, il est recommandé de mesurer et de suivre la consommation des produits rapportée au nombre de soignants (solution hydro- alcoolique, gants) (Accord faible)… …indicateur national ICSHA !

36 Recommandations HDM 2009 INDICATION: 1- Il est fortement recommandé deffectuer une friction hydro-alcoolique en remplacement du lavage des mains (au savon doux ou antiseptique) en labsence de souillure visible des mains. TECHNIQUE: 1- …. - de ne pas réaliser un lavage des mains avant THF : les savons sont détergents et suppriment la couche lipidique cutanée, favorisant ainsi lintolérance liée aux PHA. Cependant, certaines situations (mains visiblement souillées) ou certains micro-organismes (C. difficile, agent de la gale) imposent un lavage des mains, parfois suivi dun THF sur des mains correctement séchées.

37 Recommandations HDM 2009 TOLERANCE: 1- Il est fortement recommandé de supprimer les savons antiseptiques utilisés pour les mains des soignants, quelles que soient les indications (haut niveau de validation): suppression des procédures de lavage hygiénique et de lavage chirurgical. … 9- Il est fortement recommandé de rédiger une nouvelle procédure de désinfection chirurgicale par friction pour en accroître lefficacité et la tolérance en supprimant le lavage immédiatement avant la friction : - lavage au vestiaire ou en sortie de salle dopération, - immédiatement avant chirurgie, réaliser seulement les deux temps de friction.

38 FHA à la réunion Audit Régional 2008 CHD, GHSR, CSB, CHGM, EPSMR,, C Jeanne dArc, C.Durieux, AURAR, ASDR, 2326 professionnels

39 FHA à la réunion Audit Régional 2008 POUR QUELS ACTES, LES SHA SONT PRIVILEGIES lors dune interruption de soin : 80 % lors de soins en série : 74 % Avant une injection ou prélèvement, cathéter périphérique, et ponction profonde, la friction est précédée dun lavage simple dans plus de la moitié des cas

40 Modalités de calcul d ICSHA Calcul de lobjectif personnalisé : Nombre minimal de frictions par jour et par patient pour chaque spécialité y Médecine : 7 SSR : 5 y Chirurgie : 9SLD : 4 y Obstétrique : 8 HAD : 2 y Réanimation : 40 Psychiatrie : 2 y Urgences : 2 frictions par passage Hémodialyse : 6 par séance Volume en litres de PHA consommé pour lannée Objectif personnalisé de volume de PHA à consommer pour lannée =

41 ICSHA objectifs personnalisés Moyenne régionale OPSHA 3063 Calcul de lobjectif personnalisé de consommation par spécialité et par an = Nombre de journées dhospitalisation (ou séances ou passages) par an dans les services de la spécialité x par nombre minimal de frictions par jour de la spécialité x par 0,003 litres de PHA (correspondant à 1 friction) L'objectif personnalisé de l'établissement correspond à la somme des objectifs personnalisés de chaque spécialité

42 FILM REGIONAL La FELIN met à la disposition de tous les établissements un film régional élaboré par le groupe de travail FELIN Sud (GHSR-Clinique Durieux) pour améliorer la connaissance des soignants et ainsi favoriser lobservance des gestes dhygiène des mains Téléchargeable sur le site

43 LE PORT DE GANT Principes généraux Une des précautions standard Moyen dans la prévention des IN Barrière de protection – Risque chimique, physique et biologique Contribue à lasepsie

44 LE PORT DE GANT Les différents gants Gants réutilisables – Ménage – Equipement de protection (radioactif…) Gants à usage unique – Stériles Gants dexamen, gants chirurgicaux – Non stériles Gants en vinyle, latex, néoprène, nitrile.. gants poudrés ou non

45 LE PORT DE GANT Le port inadapté (insuffisant ou excessif) Redoutable vecteur dinfection manu-portée pour le patient Absence de sécurité pour le personnel Un gants non enlevé = Une main non lavée

46 Incontournable du port de gant Avoir des mains propres et bien sèches, ongles courts, pas de vernis, ni bijou, … Protéger toute lésion cutanée par des pansements Porter un gant adapté à sa morphologie Limiter la durée du port de gants Ne pas faire de réserve de gants dans la poche

47 Incontournable du port de gant Changer de gants – Entre chaque patient – Entre chaque soin de niveau différent de risque pour un même patient – En cas dinterruption du soin – En cas de gant perforé – En cas de faute dasepsie

48 Ne jamais laver ou désinfecter un gant uu Ôter le gant dès la fin du soin Éliminer les gants après utilisation Réaliser une hygiène des mains après leur retrait Porter une double paire de gants pour certains actes chirurgicaux Incontournable du port de gant

49 Risques liés au port de gant Distinguer – Lirritation de contact Réaction physico chimique localisée – Les réactions allergiques Réponse du système immunitaire à un allergène –Protéines du latex, –Additifs chimiques

50 Reco SFHH 2009 Précautions standard R7 R7 : Il est fortement recommandé de : (AF) ne pas porter des gants lors des contacts avec la peau saine, porter des gants avant tout soin exposant à un risque de contact avec du sang, des liquides biologiques *, des muqueuses ou la peau lésée, changer de gants entre chaque patient, retirer les gants dès la fin du soin avant de toucher lenvironnement, retirer les gants lorsque, dans une séquence de soins chez un même patient, lon passe dun site contaminé à un site propre du corps ou lorsque lon passe dun site contaminé à un autre site contaminé.

51 Reco SFHH 2009 Précautions contact R94 R94 : Il est recommandé de ne pas mettre systématiquement des gants de soins non stériles: en entrant dans la chambre, (AF) avant de pratiquer un soin sur peau saine, (AF) avant de toucher lenvironnement proche, (AM ) dun patient auquel sappliquent les précautions complémentaires de type contact. Cette recommandation ne prend pas en compte la problématique de la prise en charge de certains microorganismes comme Clostridium difficile toxinogènes, ERG…


Télécharger ppt "Mesures Générales de prévention des IN Cécile Mourlan Coordinatrice CCLIN-FELIN Réunion-Mayotte LHYGIENE DES MAINS LE PORT DE GANT."

Présentations similaires


Annonces Google