La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ISOLEMENT PROTECTEUR Catherine Chapuis Equipe Sectorielle de Prévention du risque infectieux Lyon-Rhône Hospices Civils de Lyon 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ISOLEMENT PROTECTEUR Catherine Chapuis Equipe Sectorielle de Prévention du risque infectieux Lyon-Rhône Hospices Civils de Lyon 2008."— Transcription de la présentation:

1

2 ISOLEMENT PROTECTEUR Catherine Chapuis Equipe Sectorielle de Prévention du risque infectieux Lyon-Rhône Hospices Civils de Lyon 2008

3 Isolement protecteur A pour but déviter la transmission croisée de tout agent potentiellement infectieux issu de lenvironnement, dautres patients ou des membres du personnel à des patients immunodéprimés. vise à limiter les infections nosocomiales dorigine exogène mais nintervient pas dans la prévention des infections opportunistes endogènes.

4 Indications Aplasies onco-hématologiques Greffés dorganes ou de tissus Grands brûlés Prématurés Si neutropénie (PNN < 1G/l ), risque variable selon le taux de PNN et la durée de laplasie

5 Mesures de prévention En complément des précautions standard A adapter selon le contexte Grande diversité selon les établissements

6 Mesures géographiques* Chambre individuelle obligatoire Porte fermée Sas dentrée si possible Limitation des visites Pas de sortie sauf nécessité absolue. Si sortie, protection du patient par habillage spécifique * En cas de risque modéré, à adapter selon le contexte

7 Maîtrise environnement * Air : filtre HEPA avec flux laminaire ou avec surpression et renouvellement dair 20 vol/h Eau : Maîtrise du risque sanitaire lié au Legionella et aux germes de lenvironnement hospitalier Bionettoyage selon un protocole précis Pas de plantes vertes ou fleurs coupées * En cas de risque modéré, à adapter selon le contexte

8 Mesures techniques A adapter selon contexte : –Antisepsie par friction ou lavage antiseptique à lentrée de la chambre –Port de masque dès lentrée dans la chambre –Surblouse stérile pour les gestes invasifs, non stérile à UU pour les soins rapprochés quotidiens (changement pluri-quotidien) –Calot ou charlotte: pour les gestes à asepsie de niveau chirurgical Surchaussures : non car sans efficacité dans la prévention du risque

9 Mesures techniques* Matériel et dispositifs médicaux : équipement individuel (tensiomètre, stéthoscope…) pour le matériel non à usage unique ou non stérile Linge stérilisé ou conditionné individuellement Effets personnels : Décontamination de surface des objets à lentrée dans la chambre Alimentation protégée à planifier avec la diététicienne (exclusion de certains aliments, Eau de boisson embouteillée), vaisselle stérilisée ou décontaminée (lave vaisselle avec température de lavage > 60°C) * En cas de risque modéré, à adapter selon le contexte

10 Risque aspergillaire Date de début des précautions Contrôles efficacité des systèmes de traitement dair Prévention de la contamination par introduction de spores présentes sur matériel, alimentation…

11 Conclusion Evaluation du risque patient Procédures pour chaque service adaptant les mesures qui viennent en complément des précautions standard


Télécharger ppt "ISOLEMENT PROTECTEUR Catherine Chapuis Equipe Sectorielle de Prévention du risque infectieux Lyon-Rhône Hospices Civils de Lyon 2008."

Présentations similaires


Annonces Google