La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ENTRETIEN DES DISPOSITIFS MEDICAUX RE-UTILISABLES Cécile Mourlan Pharmacien hygiéniste Coordinatrice Antenne Régionale CCLIN-FELIN Réunion- Mayotte.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ENTRETIEN DES DISPOSITIFS MEDICAUX RE-UTILISABLES Cécile Mourlan Pharmacien hygiéniste Coordinatrice Antenne Régionale CCLIN-FELIN Réunion- Mayotte."— Transcription de la présentation:

1 ENTRETIEN DES DISPOSITIFS MEDICAUX RE-UTILISABLES Cécile Mourlan Pharmacien hygiéniste Coordinatrice Antenne Régionale CCLIN-FELIN Réunion- Mayotte

2 Objectifs Connaître les principes de traitement des matériels réutilisables : –Prétraitement (décontamination) –Traitement (désinfection et stérilisation) Maîtriser leurs domaines d'application selon le matériel et son usage

3 Gestion des matériels souillées Une bonne gestion des matériels souillés garantit la sécurité du patient et du personnel. La gestion du matériel souillé consiste en : un traitement correct des instruments réutilisables et autres matériels contaminés (matériel de laboratoire, verrerie, linges). une manipulation et élimination sans risque des déchets en respectant les consignes de sécurité.

4 Entretien des DM Réutilisables Selon lutilisation du matériel : Usage passé –Matériel sale mais non contaminé –Matériel contaminé par liquide biologique –Matériel hautement contaminé par culture Usage futur –Matériel devant être propre –Matériel devant être stérile Environnement futur –Zone aseptique accueillant un greffé de moelle –Bloc opératoire

5 Destination du dispositif médical et risque infectieux vis à vis des agents transmissibles conventionnels Classification de Spaulding : –non critique (NC) en contact avec une peau saine (risque infectieux bas), –semi-critique (SC) en contact avec une muqueuse sans effraction de celle-ci ou une peau non intacte (risque infectieux médian), –critique (C) pénétrant un tissu "stérile" ou le système vasculaire (haut risque infectieux). dispositifs médicaux en contact avec un tissu à haut potentiel d'infectiosité par des agents transmissibles non conventionnels (ATNC) : « risque ATNC ».

6 Destination du dispositif médical et risque infectieux

7 Circuit général

8 Pré-désinfection La pré-désinfection est une opération qui consiste à immerger les instruments dans une solution But Réduire le nombre de bactéries et inactiver certains virus présents sur le matériel souillé. Déviter la fixation des matières organiques par séchage Limiter le risque infectieux pour lenvironnement et le personnel lors du transport, de lélimination ou du nettoyage.

9 Pré-désinfection Réalisée immédiatement après lemploi, sur le lieu dutilisation. Bac de décontamination en plastique muni dun couvercle ;Contenance du bac selon le volume du matériel ou du linge, permettant leur immersion totale ; Respect concentration et durée

10 Nettoyage Actions: physico-chimique du produit (détergent), thermique mécanique du brossage (écouvillonnage) et du rinçage. But Enlever les salissures du matériel pour faciliter le processus du traitement ultérieur.

11 Nettoyage Technique Nettoyage manuel : avec brosse, écouvillon, lavette et produit détergent. Rinçage à leau du réseau Nettoyage automatique : –machine à laver à bras rotatifs –machine à laver à ultra-sons –machine pour le lavage et la désinfection des endoscopes –lave-bassins

12 Risque ATNC Le matériel recyclable qui ne supporte ni lautoclavage par la vapeur deau saturée ni un procédé dinactivation des ATNC doit être remplacé par son équivalent à usage unique, autoclavable ou supportant une procédure dinactivation chimique des ATNC dès que les fabricants mettent en place ce type de matériel à la disposition des professionnels. Ex: Lame de laryngoscope

13 Inactivation en cas de risque ATNC ATNC : résistants à la plupart des procédés habituels de stérilisation et de désinfection. Liste classant les différents traitements par groupes d'efficacité croissante sur l'inactivation des ATNC –Groupe I –Groupe II –Groupe III –Groupe IV –Groupe V : Incinération >800°C

14 Inactivation en cas de risque ATNC –Groupe IV: Efficacité maximale – Procédures combinées chimique et physique –autoclavage à la soude à 121 °C pendant 30 minutes en autoclave à déplacement de gravité ou immersion dans la soude ou l'hypochlorite de sodium pendant 1 heure suivie d'un autoclavage à l'eau à 121° C pendant 1 heure en autoclave à déplacement de gravité. ( procédures d'inactivation des ATNC et non stérilisation, ensuite dtérilisation standart). –1. Immersion dans la soude ou l'hypochlorite de sodium pendant 1 heure suivie d'un autoclavage à 134° C pendant 1 heure en autoclave à charge poreuse 2. Immersion dans l'hypochlorite de sodium pendant 1 heure suivie d'un autoclavage à 134 °C pendant 18 minutes en autoclave à charge poreuse. 3. Immersion dans la soude pendant 1 heure suivie d'un autoclavage à 134 °C pendant 18 minutes en autoclave à charge poreuse.

15 Inactivation en cas de risque ATNC Groupe III Procédés d'efficacité importante Par ordre décroissant d'efficacité : 1. Immersion dans l'hypochlorite de sodium (2%) pendant 1 heure. 2. Immersion dans la soude (1M) pendant 1 heure. 3. Autoclavage à 134° C pendant 18 minutes en autoclave à charge poreuse

16 Inactivation en cas de risque ATNC Groupe II Produits et procédés d'efficacité partielle (ordre alphabétique) –acide peracétique ; –autoclavage à 121 °C pendant 30 minutes ; –dioxyde de chlore ; –hypochlorite de sodium (0.5%) ; –iodophores ; –immersion pendant 3 minutes dans une solution à 3 % de sodium dodécyl sulfate à ébullition ; –métapériodate de sodium ; –soude (0.5M) ; –urée à la concentration d'au moins 6 M pendant au moins 4 heures.

17 Inactivation en cas de risque ATNC Groupe I Produits et procédés inefficaces dont les premiers (*) sont susceptibles de fixer fortement l'infectiosité résiduelle (ordre alphabétique) chaleur sèche (*) ;dérivés phénoliques éthanol (*)eau bouillante formaldéhyde gazeux (*)oxyde d'éthylène ; glutaraldéhyde (*)peroxyde d'hydrogène soluté de formaldéhyde (formol) (*) rayonnement ionisant, UV ou électromagnétique acide chlorhydriquesodium dodécyl sulfate (5 %) ammoniaque ;soluté d'eau oxygénée. eau bouillante ß-propiolactone ;

18 TRAITEMENT OBJECTIF: Eliminer les microorganismes sur l'objet à traiter Méthodes: –Désinfection chimique : niveau de désinfection intermédiaire ; bactéricide, virucide, fongicide, tuberculocide ou mycobactéricide (broncho-fibroscope) désinfection de haut niveau: + sporicide –Stérilisation : Chaleur –sèche(poupinel) : abandonnée –humide : autoclave Gaz plasma ( peroxyde dhydrogène gazeux) Oxyde déthylène

19 DESINFECTION CHIMIQUE et ATNC La circulaire n° 138 du 14 mars 2001 (fiche 4 techniques et modalités de traitement) mentionne qu'il conviendra de substituer, dés que possible, aux produits désinfectants employés actuellement et susceptibles de fixer une éventuelle infectiosité résiduelle liée aux ATNC (Glutaraldehyde), des produits de substitution dont les principes actifs appartiennent au groupe II (ac peracétique). Ex : Endoscopes, Sonde ETO…

20 Traitement des endoscopes

21 Désinfection manuelle des endoscopes Importance du nettoyage, écouvillons UU ou stérilisable adaptés aux canaux Immersion complète lendoscope, irrigation canaux Durée de conservation du bain de désinfectant selon la fréquence dutilisation et des caractéristiques du produit (Contrôle de la solution désinfectante) Pb qualité eaux de rinçage et condition de stocakge Contrôles microbiologiques des endoscopes Formation des utilisateurs (Pb en réa et au bloc, intervenants +++)

22 Les modes de stérilisation –Stérilisation par la chaleur Par la chaleur humide (vapeur) –Stérilisation par les gaz Oxyde d éthylène gaz plasma –Stérilisation par les rayonnements

23 Quelques principes La technique doit permettre une destruction complète des germes La méthode doit être adapté à l objet : pas de détérioration la stérilité est un état éphémère qui dépend du conditionnement et des conditions de stockage le respect des conditions de temps, température, éventuellement pression est le garant d une stérilisation le personnel doit être qualifié, les locaux adaptés

24 Quelques principes centralisation de la stérilisation pour les services de soins et les blocs opératoires : garantie la qualité. Si moyens insuffisants pour garantir une stérilisation conforme aux exigences en vigueur : sous-traitance à un autre établissement ou société extérieures

25 Stérilisation par la vapeur d eau : Autoclave vapeur méthode de choix pour tout le matériel qui résiste à la chaleur. utilise la vapeur deau comme agent stérilisant, efficace pour linactivation des prions. Qualité de l autoclave : cycle de stérilisation complexe, injection de vapeur, montée en température, phase de vide Témoins de stérilisation : –Test de pénétration de la vapeur : test Bowie Dick –Test biologiques et intégrateurs au cœur de la charge

26 Autoclave vapeur : Bonnes conditions de stérilisation Cycle adapté au matériel à stériliser: injections de vapeur et durée du plateau variables : cycle instrument (134°C/18min), cycle linge (134°C / 18 min ou moins selon validation)

27 Autoclave vapeur : TRAÇABILITE fiche de libération de charge : la composition de la charge la date de stérilisation le n° de l.autoclave, le n° de la charge le type de cycle diagramme de stérilisation, la feuille de résultat du test Bowie-Dick et les indicateurs de classe 6 la signature de lopérateur archivage au minimum pendant 5 ans.

28 CONCLUSION CHAQUE ETAPE DU TRAITEMENT CONDITIONNE LE RESULTAT FINAL PRÉTRAITEMENT A NE PAS NÉGLIGER PROCEDE DE TRAITEMENT : Pas de magie, ni de miracle Très dépendant du respect des paramètres et des procédures CONDITIONS DE STOCKAGE


Télécharger ppt "ENTRETIEN DES DISPOSITIFS MEDICAUX RE-UTILISABLES Cécile Mourlan Pharmacien hygiéniste Coordinatrice Antenne Régionale CCLIN-FELIN Réunion- Mayotte."

Présentations similaires


Annonces Google