La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr Nathalie LUGAGNE DELPON Service de gestion du risque infectieux CHR nord Dr C.CHAPUIS Lyon sud 2010 Modes de transmission des microorganismes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr Nathalie LUGAGNE DELPON Service de gestion du risque infectieux CHR nord Dr C.CHAPUIS Lyon sud 2010 Modes de transmission des microorganismes."— Transcription de la présentation:

1 Dr Nathalie LUGAGNE DELPON Service de gestion du risque infectieux CHR nord Dr C.CHAPUIS Lyon sud 2010 Modes de transmission des microorganismes

2 Transmission « croisée » Transmission dun agent infectieux connu ou présumé à partir dun réservoir (patient, personnel, visiteur, environnement contaminé par un porteur) à un individu réceptif

3 Chaîne épidémiologique des infections Réservoir microorganismes humain environnement Mode de transmission contact aéroporté gouttelettes Porte dentrée respiratoire cutané dispositif invasif Hôte réceptif immun non immun

4 Réservoir humain Flores commensales des patients, personnels, visiteurs… Réservoir environnemental Naturel Ou lié à une contamination à partir dun réservoir humain Air, eau, surfaces, textiles… Réservoirs de micro-organismes

5 Flores commensales Un être humain = cellules, micro- organismes Bouche : 10 8 /ml Estomac : /ml Duodénum : /ml Int grêle : 10 7 – 10 8 /ml Colon : /g Nasopharynx : ++++ Trachée bronches : stérile Peau : /cm 2 Urètre : 10 3 /ml Vagin : 10 9 /ml

6 Pourcentage de surfaces contaminées Fréquence de contamination de lenvironnement des patients porteur de S. aureus résistant à la méthicillne (SAMR) Les soignants peuvent contaminer leurs mains par le biais de lenvironnement proche des patients Contamination de lenvironnement

7 Transmission « croisée » Patient Environnement inerte du patient Soignant : Portage transitoire Réservoir

8 Transmission interhumaine Contact Direct Indirect Gouttelettes respiratoires Aérienne

9 Transmission par contact Direct ou indirect Mains ++++ CONTACT direct CONTACT indirect

10 Transmission par gouttelettes Sécrétions respiratoires ou salivaires Produites pendant la toux, les éternuements, certains manœuvres… Se déposent sur la muqueuse conjonctivale, nasale, buccale ou respiratoire de lhôte Ex : grippe GOUTTELETTES

11 Transmission par voie aérienne Sécrétions respiratoires < 5 m Suspension dans lair Diffusion à distance de la source Ex : BK, rougeole, varicelle AIR

12 Evaluation du risque de transmission Patient source Nature de l'agent infectieux Patient Hôte Environnement

13 Risque lié au patient source Dautant plus important quil libère une grande quantité de microorganisme dans lenvironnement

14 Risque de transmission Plus fort risque transmission Plus faible risque transmission Incontinence, diarrhée Lésions cutanées non « couvertes » Sécr. voies respiratoires abondantes et non maîtrisées Dispositifs invasifs Patients confus... Continence Lésions cutanées « couvertes » Capacité de maîtrise des sécrétions voies respiratoires… Pas de dispositif Patient autonome Patient source

15 Risque lié au microorganisme dautant plus important que le microorganisme est résistant dans lenvironnement et virulent (agressif)

16 Risque de transmission Plus fort risque transmission Plus faible risque transmission Survie prolongée environnement Inoculum important Virulence élevée, forte pathogénicité Transmission aérienne Porteurs asymptomatiques… Fragilité dans environnement Inoculum réduit Dose infectieuse élevée Virulence et pathogénicité faibles Courte période infectiosité Micro-organisme

17 Risque lié au patient hôte Dautant plus important quil est fragile et possède des « portes dentrées des microorganismes «

18 Risque de transmission Plus fort risque transmission Plus faible risque transmission Forte charge en soins Dispositifs invasifs Peau non intacte Ages extrêmes Immunodépression…. Peu de soins Pas de dispositif Peau et muqu intactes Système immunitaire compétent Patient hôte

19 risque lié à lenvironnement Dautant plus important que lenvironnement du soin nest pas maitrisé, entretenu et organisé

20 Risque de transmission Plus fort risque transmission Plus faible risque transmission Ratio patient-personnel élevé Partage du matériel de soin Installations sanitaires communes…. Faible ratio patient- personnel Matériel dédié au patient Installations sanitaires individuelles… Environnement


Télécharger ppt "Dr Nathalie LUGAGNE DELPON Service de gestion du risque infectieux CHR nord Dr C.CHAPUIS Lyon sud 2010 Modes de transmission des microorganismes."

Présentations similaires


Annonces Google