La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Nouvelles définitions des infections nosocomiales Formation des référents en hygiène 2010 Dr N.LUGAGNE DELPON CHR nord Dr Xavier VERDEIL CHU Toulouse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Nouvelles définitions des infections nosocomiales Formation des référents en hygiène 2010 Dr N.LUGAGNE DELPON CHR nord Dr Xavier VERDEIL CHU Toulouse."— Transcription de la présentation:

1

2 1 Nouvelles définitions des infections nosocomiales Formation des référents en hygiène 2010 Dr N.LUGAGNE DELPON CHR nord Dr Xavier VERDEIL CHU Toulouse

3 2 Connaissance des IN (enquête IPSOS 2006)

4 3 Définitions Commentaires

5 Rappel sur les IN à patients infectés par an 4000 décès par an (CClin Paris nord 2001) Difficulté à caractériser le lien entre le décés et lIN Décès dû en totalité ou en partie à lIN ? Décès accompagné dune IN Touchent 5 % des patients dans les établissements de santé (ENP 2006) Soit 1 patient sur 20 baisse de 4% entre 2001 et 2006 baisse de 38% des patients infectés par SARM

6 Rappel sur les IN 6 ISO pour 1000 interventions en labsence de risque spécifique sur la BD RAISIN % NNIS=0 à 14% NNIS=3 De 2 à 1.6% entre 1999 et 2004 La moitié sont dues aux germes endogènes du patient 1/3 seulement sont évitables 2/3 sont inévitables : aléa thérapeutique

7 6 Conséquences économiques 2 à 5% des journées dhospitalisation en court séjour Prolongation du séjour hospitalier de 3 à 7 jours (selon le type dinfection) Gravité Variable (infection urinaire / infection ostéo- articulaire/Infection du site opératoire ) 200 millions deuros par an, en hospitalisation, réanimation et soins supplémentaires (HAS) 2000 euros en moyenne par infection 1/3 du budget des Antibiotiques hospitaliers

8 7 Surcoûts hospitaliers Prolongation de la durée dhospitalisation Consommation danti-infectieux: coût journalier de traitement Charge en soins: ré-interventions, examens, personnel… Coût médical post-hospitalier Soins ambulatoires, soins à domicile Consommation pharmaceutique Examens complémentaires Transports… Composantes du surcoût

9 8 Arrêts de travail et Indemnités journalières (assurance maladie) Coût du handicap, du décès Réparation des préjudices Médiatisation et retentissement sur la notoriété dun établissement Coût social

10 Connaisance des IN QUEL RISQUE REDOUTEZ VOUS LE PLUS LORS D UNE HOSPITALISATION ? 9

11 Connaissance des IN Enquête IPSOS 2006 Le risque infectieux est la 1ère cause dinquiétude pour le grand public face à une hospitalisation (73% des personnes interrogées )

12 Connaissance des IN Risque réel ou risque perçu ? Enquête ENEIS juin 2004 : répartition des évènements indésirables graves liés aux soins pour 1000 jrs dhospit: - 57 sont dus aux infections liées aux soins - 71 sont liés aux produits de santé(médicmt) sont liés aux actes invasifs(surtout interventions chirurgicales )

13 Connaissance des IN 40% des ces évènements sont évitables …!

14 Évolution de la terminologie Infection hospitalière (trop « hospitalier « !) Infection nosocomiale :attachée à létablissement de santé mais liée ou non aux soins Infection liée aux soins = iatrogène, pas forcément attachée à létablissement de santé Vise le libéral, lambulatoire … Infection associée aux soins (qui comprend les IN ) La définition qui noublie personne !!!

15 14 Définition épidémiologique des IN Multi-critères Cliniques, radiologiques, microbiologiques : Croisement des sources d information Validation par le clinicien Expertise par lhygiéniste

16 15 Contexte actuel Deux types en opposition nosocomial communautaire : par défaut complexité du parcours de soins diversification des structures(publiques,privées assoc)et des intervenants (hospit et extra hospit ) séjours hospitaliers de + en + courts (prise en charge en HAD …) Liées aux soins :iatrogènes ou non iatrogènes ?

17 16 révolution de mai 2007 Infections Associées aux Soins (IAS ) Une infection est dite associée aux soins (IAS) - si elle survient au cours ou à la suite dune prise en charge (diagnostique, thérapeutique ou préventive) dun patient ET - si elle n était ni présente, ni en incubation au début de la prise en charge Une Infection nosocomiale est une IAS contractée en établissement de santé

18 17 Elargissement du champ : Infections Associées aux Soins (IAS ) Lorsque létat infectieux au début de la prise en charge nest pas connu précisément, un délai dau moins 48h ou un délai supérieur à la période dincubation est couramment accepté pour définir une IAS. Toutefois, il est recommandé dexpertiser dans chaque cas, le lien entre la prise en charge du patient et linfection.

19 18 Elargissement du champ : Infections Associées aux Soins (IAS ) - infections du site opératoire (ISO ): délai admis de 30 jours suivant lintervention, 1 an si mise en place dun implant ou dune prothèse. Toutefois, il est recommandé dapprécier dans chaque cas le lien entre lintervention et linfection. - tuberculose nosocomiale :délai très long et variable

20 19 Exclusions de la définition des IAS Infection présente ou en incubation à ladmission( légionellose à lentrée ) Colonisations asymptomatiques colonisation urinaire, colonisation sur cathéter présence isolée d un micro-organisme sur une cicatrice ou une lésion cutanée

21 20 Cas clinique n°1 Mr X, patient de 72 ans Infiltration de corticoïdes retard dans larticulation de lépaule (arthrose) au cabinet du rhumatologue 5 jours plus tard : arthrite de lépaule, culture positive à Staphylocoque doré méticillino-sensible Traitement chirurgical, antibiothérapie de plusieurs mois, Séquelles articulaires INFECTION ASSOCIEE AUX SOINS

22 21 Cas clinique n°2 Patiente de 52 ans traumatisée médullaire suite à un accident de la route hospitalisée en réeducation fonctionnelle. Sonde urinaire à demeure mise en place. Au 10 ème jour de l hospitalisation, elle présente des douleurs lombaires et une fièvre à 39°C. L analyse d urine montre des Pseudomonas aeruginosa à /ml et /ml globules blancs INFECTION NOSOCOMIALE DU HAUT APPAREIL URINAIRE INFECTION ASSOCIEE A UN ACTE DE SOINS

23 22 Cas clinique n°3 Mr Z, 22 ans Accident de moto sur le périphérique de Toulouse Perte de connaissance, fractures multiples Intubation sur la voie publique par le SAMU, transfert en réanimation 8 jours plus tard : pneumopathie sous ventilation mécanique à Staphylocoque doré meticillino-Résistant et Escherichia coli INFECTION NOSOCOMIALE : PNEUMOPATHIE DE VENTILATION INFECTION ASSOCIEE A UN ACTE DE SOINS

24 23 Cas clinique n°4 Mme Y, 80 ans Pose programmée dune prothèse totale de hanche pour arthrose de hanche 8 mois plus tard : infection de prothèse Cure chirurgicale : Staphylocoque doré méticillino-Résistant INFECTION NOSOCOMIALE :INFECTION DU SITE OPERATOIRE INFECTION ASSOCIEE A UN ACTE DE SOINS

25 24 Cas clinique n°5 Mme Z, 84 ans, hébergée en établissement pour personne âgée dépendante avec syndrome démentiel Présente brutalement une toux, des courbatures, une fièvre à 38°C Plusieurs résidents présentent les mêmes symptômes Suite à une enquête épidémiologique un paramyxovirus influenzae est mis en évidence INFECTION ASSOCIEE AUX SOINS INFECTION ASSOCIEE A LENVIRONNEMENT DE SOINS


Télécharger ppt "1 Nouvelles définitions des infections nosocomiales Formation des référents en hygiène 2010 Dr N.LUGAGNE DELPON CHR nord Dr Xavier VERDEIL CHU Toulouse."

Présentations similaires


Annonces Google