La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins 9ème rencontre de Prévention du Risque Infectieux Nosocomial.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins 9ème rencontre de Prévention du Risque Infectieux Nosocomial."— Transcription de la présentation:

1 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins 9ème rencontre de Prévention du Risque Infectieux Nosocomial de lOcéan Indien 27 Avril 2012 Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière - CCLIN Sud-Est

2 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Recommandations professionnelles par consensus formalisé dexperts – SF2H Mars 2012 (92 pages) lyon.fr/recommandations/sfhh/2012_CCI.pdf

3 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Chambre à cathéter implantable (CCI) Apparue dans les années 1980, essor rapide : en 2000, poses par an aujourd'hui poses Accès direct à une veine de gros calibre Principales indications, administration de : chimiothérapie nutrition parentérale traitement anti infectieux au long cours transfusions répétées

4 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Délai moyen entre la pose et linfection : 192 jours Survenue possible plusieurs semaines après la dernière utilisation Incidence Tous types dinfections : 0,026 à 0,86 pour 1000 j-KT Chez les enfants, les rares études existantes montrent des taux dincidence plus élevés : de 0,11 à 1,94 pour 1000 j-KT tous types dinfections Bactériémies : 0,016 à 0,24 pour 1000 j-KT Infections locales : 0,19 pour 1000 j-KT Incidence variable rapportée dans la littérature expliquée par : la méthodologie de létude la pathologie sous-jacente les facteurs de risque « patient » la technique de pose, le type de matériel et les conditions dutilisation Risque infectieux

5 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins locorégionales disséminées se manifestant par : infection superficielle du site opératoire infection superficielle au point de ponction de laiguille abcès de la poche sous-cutanée cellulite du trajet tunnellisé du cathéter infection du cathéter bactériémie Complications infectieuses

6 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Arguments en faveur de lélaboration de recommandations Dans la littérature peu détudes de haut niveau de preuve scientifique concernant le domaine de la prévention des infections associées aux CCI Hétérogénéité des pratiques Prise en charge de grande technicité nécessitant une expertise pluridisciplinaire Besoin de continuité dans prise en charge entre les différents utilisateurs des services hospitaliers et extrahospitaliers

7 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Cible des recommandations Population cible : patients porteurs dune CCI, enfants et adultes Utilisateur cible : soins hospitaliers et soins extrahospitaliers Les recommandations abordent la prévention des infections associées aux CCI pour accès veineux

8 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Questions posées (1) 1- Quel est lintérêt de ce type de cathéter par rapport aux autres accès vasculaires centraux en termes de risque infectieux ? 2- Quelles mesures de prévention du risque infectieux à la pose (pré, per et postopératoire) ? Choix du dispositif Choix du site dimplantation Préparation cutanée Conditions environnementales Technique de pose Antibioprophylaxie

9 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Questions posées (2) 3- Quelles mesures de prévention du risque infectieux lors de lutilisation ? Choix des matériels Pose de laiguille et première utilisation Manipulation et changement de ligne Préparation des perfusions et des produits Entretien périodique : héparinisation/verrou antibiotique ? Prélèvements sanguins : indications, technique,matériel Changement de laiguille : technique et rythme Pansement : type, technique et rythme de changement Durée dutilisation, conditions de retrait

10 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Questions posées (3) 4- Quelles mesures de politique générale ? Suivi de lutilisation et carnet de surveillance Surveillance des complications infectieuses Formation des professionnels Éducation des patients/familles

11 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Recommandations 98 recommandations 92 pages Partie 1 : pose et retrait de la CCI Partie 2 : utilisation de la CCI Partie 3 : aspects de politique générale Références bibliographiques Annexes

12 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins A retenir…

13 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Intérêt CCI CCI : abord veineux central de longue durée (> 3 mois) à privilégier en oncologie, non recommandée en hématologie patients atteints de mucoviscidose (répétition des cures) patients nécessitant une nutrition parentérale discontinue prise en charge des tumeurs solides en pédiatrie Information et accord du patient nécessaire Après CCI infectée : délai de 48h ATB curative efficace avant pose dune nouvelle CCI

14 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Choix du dispositif Kt en polyuréthane ou silicone Pas de preuve formelle de lintérêt CCI à valve Accès veineux dans le système cave supérieur à privilégier accès dans le système cave inférieur en 2e intention car majore le risque infectieux et thrombotique Choix de la voie veineuse tient compte de lexpérience de lopérateur Antibioprophylaxie chirurgicale nest pas recommandée même en cas dantécédent dinfection/CCI ou de portage connu de SARM

15 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Préparation cutanée et conditions de pose Acte opératoire programmé Opérateur entraîné ou encadré Préparation du site opératoire idem intervention chirurgicale Pas dantibioprophylaxie chirurgicale lors de la pose Première ponction = acte médical Retrait de la CCI = acte de chirurgie programmée, mêmes conditions que la pose

16 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Utilisation de matériel sécurisé Utilisation daiguille de Huber® Diamètre de 22 G même si perfusion médicaments visqueux Longueur de laiguille adaptée à la profondeur de la chambre et à la corpulence du patient Aiguille munie dun prolongateur avec bioconnecteur avec système à valve avec septum pré fendu (à préférer au système à valve mécanique) Seringues de volume au moins égal à 10 ml Rinçage avec 10 ml de nacl à 0,9 % de manière pulsée par poussées successives Utilisation de set Compresses stériles pour les manipulations Choix du matériel de perfusion et aspects techniques

17 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Opérateur = tenue professionnelle propre, masque de type chirurgical Patient = masque de type chirurgical ou faire tourner la tête du côté opposé à la CCI Désinfection des mains par friction hydro-alcoolique au plus près de la pose de laiguille Port de gants stériles au plus près du moment de la ponction Préparation cutanée avant linsertion de laiguille : dénudation du patient suffisante pour large désinfection cutanée phase de détersion avant désinfection cutanée avec antiseptique alcoolique majeur pose de laiguille après séchage spontané de lantiseptique Première utilisation et pose dune aiguille

18 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Traverser complètement et perpendiculairement le septum jusquà buter sans écraser la pointe de laiguille sur le fond de la chambre Varier les points de ponction dans la chambre Vérifier le bon fonctionnement par : présence du reflux veineux absence de douleur spontanée ou à linjection bon débit de perfusion (débit observé = débit attendu) injection à la seringue aisée Technique de pose

19 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Ne doit pas être mouillé (non recommandé dautoriser la douche même en labsence de perfusion) En postopératoire immédiat : pansement adhésif stérile avec compresse Avant cicatrisation : pansement transparent semi-perméable stérile permettant inspection du site Site dinsertion de laiguille : pansement adhésif stérile et occlusif suffisamment grand pour assurer létanchéité et le maintien Au retrait de laiguille : pansement adhésif stérile avec compresse durant une heure Après cicatrisation du site : pas utile dappliquer un pansement sur une CCI non perfusée sans aiguille Pansement

20 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Première réfection de pansement : 48h après la pose Tout pansement souillé ou décollé doit être refait Si pansement adhésif stérile avec compresse changement toutes les 96 heures Si pansement transparent semi-perméable stérile, changement avec laiguille (8 j max) Réfection pansement nentraîne pas systématiquement changement daiguille Technique de réfection pansement : préparation cutanée idem pose de laiguille, avec gants stériles Réfection du pansement

21 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Désinfection des mains par friction hydroalcoolique avant toute préparation de perfusion Date de préparation et additifs notés sur flacon ou poche, ne pas utiliser de marqueurs ou feutres risquant daltérer les poches plastiques Bouchons des flacons désinfectés avec compresse stérile imprégnée dantiseptique alcoolique Préparation et gestion des produits administrés

22 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Montage et changement de tubulure

23 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Manipulation Hygiène des mains par friction Limitées et regroupées les manipulations Tenue pour les manipulations proximales opérateur : tenue professionnelle propre ou blouse à usage unique masque de type chirurgical gants stériles patient : masque de type chirurgical ou faire tourner la tête du côté opposé à la CCI Utilisation de compresses stériles avec un antiseptique alcoolique

24 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Administration de soluté Avant administration du traitement : tester la perméabilité de la CCI (absence de résistance à linjection) rechercher labsence dextravasation (absence de douleur, dœdème local) chercher le reflux veineux en cas de mauvais fonctionnement et avant administration dun produit dangereux La vérification du reflux veineux doit être impérativement suivie dun rinçage efficace Après administration du traitement : rincer avec injection de 10 ml de NaCl à 0,9 % de manière pulsée par poussées successives vérifier labsence de résidus visibles dans tubulures et connectiques

25 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Prélèvements sanguins Prélèvements sanguins possibles : disposer dun protocole précis sur la technique respecter les règles dasepsie pour les manipulations du raccord proximal utiliser un corps de pompe à usage unique pour tous les prélèvements rincer avec injection de 10 ml de NaCl à 0,9 % de manière pulsée par poussées successives ne pas réinjecter la purge

26 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Retrait et rythme de changement de laiguille Opérateur formé au retrait aiguille sécurisée Si pas daiguille sécurisée, utiliser un accessoire de protection de la main pour le retrait de laiguille Rinçage avant le retrait de laiguille, tout en exerçant une pression positive Aiguille ne peut pas être maintenue plus de 8 jours En cas de traitement discontinu : aiguille retirée après utilisation

27 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Aspects de politique générale Information et éducation du patient Formation des professionnels et évaluation des pratiques Surveillance épidémiologique

28 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Annexes Stratégie utilisée pour la recherche documentaire et bibliographique Schéma descriptif dune chambre à cathéter implantable avec et sans valve Propositions de montage de la ligne Signalement dun accident ou dun risque daccident (fiche Cerfa AFSSAPS)

29 Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Merci pour votre attention


Télécharger ppt "Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins 9ème rencontre de Prévention du Risque Infectieux Nosocomial."

Présentations similaires


Annonces Google