La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Études économiques de lOCDE Luxembourg lAbbaye de Neumünster, Luxembourg 5 Juillet 2006 Economic and Development Review Committee.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Études économiques de lOCDE Luxembourg lAbbaye de Neumünster, Luxembourg 5 Juillet 2006 Economic and Development Review Committee."— Transcription de la présentation:

1 1 Études économiques de lOCDE Luxembourg lAbbaye de Neumünster, Luxembourg 5 Juillet 2006 Economic and Development Review Committee

2 2 l Les forces et les faiblesse de léconomie Luxembourgeoise. l Les enjeux de la politique économique. Survol de la présentation

3 3 l Le Revenu national brut (RNB) par habitant élevé (graphique 1.11). l La croissance économique forte ¼ % en (graphique 1.5). l La croissance de lemploi intérieur forte – 2.9% en moyenne en – (graphique). Une performance macroéconomique enviable

4 4 Revenu national brut par habitant, 2004 Milliers de $US, taux de change PPA

5 5 Graphique 1.5. Croissance tendancielle du PIB réel au Luxembourg et dans les pays voisins

6 6 Taux de chômage et croissance de lemploi intérieur

7 7 l Les finances publiques se sont fortement dégradées (graphique 2.4). l La viabilité du système de retraite par répartition nest pas assurée sans réformes (graphique 1.13). l La chômage a augmenté considérablement (graphique plus haut). Aspects de léconomie Luxembourgeoise qui suscitent des soucis

8 8 Le solde budgétaire sest fortement détérioré l Le solde budgétaire est passé de +5.9 % du PIB en 2000 à - 1.9% en l Cette détérioration est largement structurelle. l Forte croissance des dépenses, progression plus faible des recettes.

9 9 Les réformes sont nécessaires pour assurer la viabilité du système de retraite par répartition La maturation du système de retraite un déclin du ratio cotisants/bénéficiaires dans lavenir. l Laugmentation de la durée moyenne de cotisation et lallongement de lespérance de vie alourdiront dautant les dépenses futures. Croissance économique de 3% système déficitaire en 2028 et les actifs nets tomberaient de 24% du PIB aujourdhui à - 49% à lhorizon 2050 (graphique 1.13). Croissance de 2.2 % le système plongerait plus tôt dans le déficit et la dette nette atteindrait 151% du PIB à lhorizon 2050.

10 10 Évolution du solde financier et des actifs nets du système de retraite,

11 11 l Le taux demploi pour des travailleurs âgés (55-64 ans) est lun des plus bas de la zone OCDE (graphique). l La croissance de la productivité du travail sest affaiblie et nest pas très élevée (graphique). Aspects de léconomie Luxembourgeoise qui suscitent des soucis (cont.)

12 12 Le taux demploi pour les travailleurs âgés est très bas

13 13 La croissance de la productivité par personne

14 14 l Assurer la viabilité des finances publiques. l Améliorer les perspectives des travailleurs résidents. l Améliorer les résultats scolaires. l Intensifier la concurrence sur les marchés de produits pour également stimuler la productivité. Enjeux de la politique économique

15 15 Objectif: solde budgétaire structurel proche de léquilibre en 2009 amélioration de 0.5% du PIB par an jusquà la fin de lactuelle législature. l Accord tripartite vise à freiner la croissance des dépenses l Freiner la croissance des transferts. Assurer la viabilité des finances publiques

16 16 La concentration des promesses de pensions après 2030 préfinancement. Réduire les taux de remplacement des pensions alléger les dépenses et accumuler des actifs financiers. l Inciter les travailleurs à travailler plus longtemps. –Indexer les âges légaux de préretraite et du versement de pension sur lespérance de vie; –Durcir laccès aux programmes de préretraite; –Réduire léligibilité aux droits à pension validés des périodes non cotisées; et –Faire en sorte que lincitation financière actuelle à différer le départ à la retraite soit en termes actuariels. Assurer la viabilité des finances publiques (cont.) – le système de retraite par répartition

17 17 l Niveaux élevés des prétentions salariales – chômage des résidents; et – préférence des employeurs pour les frontaliers. l abaisser les taux de remplacement actuels des indemnités de chômage après une période initiale. l faire en sorte que le réduction du RMG soit plus progressive lorsque le conjoint à charge trouve un emploi. l améliorer lappariement des demandes et des offres demploi par le service public demploi. Améliorer les perspectives des travailleurs résidents

18 18 l Il y a de fortes incitations à une sortie précoce du marché du travail. l les reformes mentionnées ci dessus pour prolonger la vie active. l supprimer progressivement la préretraite dajustement. l renforcer la demande des travailleurs âgés en réduisant la majoration de salaire liée à lancienneté et en investissant dans la formation continue. Améliorer les perspectives des travailleurs résidents (cont.)

19 19 l Les résultats PISA sont inférieurs à la moyenne OCDE (graphique 1.16). l Élèves de souche luxembourgeoise obtiennent des notes voisines de la moyenne OCDE pour les élèves autochtones. l Élèves dorigine étrangères obtiennent de moins bonnes notes problème parce que beaucoup dimmigrés (graphique 4.2). l Effets du milieu socio-économique et du statut dimmigré sont autour de la moyenne pour l ÓCDE. Améliorer les résultats scolaires

20 20 Performance moyenne des élèves dans létude PISA 2003 de lOCDE

21 21 Graphique 4.2. Performance relative des immigrants et des nationaux dans l'enseignement secondaire

22 22 l Des efforts considérables déployés pour surmonter les difficultés dapprentissage dans une système denseignement trilingue. l continuer de faire preuve de flexibilité –encourager la participation des enfants dimmigrés aux cours dallemand de soutien; –augmenter la proportion des cours dispensés en français dans la filière secondaire professionnelle. Améliorer les résultats scolaires (cont.)

23 23 l Le système éducatif luxembourgeois est très stratifié plus grand impact du contexte social sur les résultats des élèves. l Depuis 10 ans, les nouvelles écoles secondaires offraient les 3 filières denseignement au niveau du premier cycle toutes les écoles secondaires doivent être tenues de faire de même. l il faudrait ménager plus de perméabilité entre les filières pour donner une seconde chance. Améliorer les résultats scolaires (cont.)

24 24 l Le Luxembourg a un taux de redoublement élevé. l Cette pratique –naméliore pas les performances; –se révèle coûteuse; et –tend à accentuer limpact du contexte socio-économique sur les résultats scolaires. l les autorités doivent continuer de mettre en œuvre les réformes conçues pour réduire la fréquence des redoublements. Améliorer les résultats scolaires (cont.)

25 25 l Les nouvelles autorités de la concurrence devraient aider à combattre les pratiques anticoncurrentielles. l Ces organismes devraient effectuer rapidement les examens dont ils sont en charge, en les externalisant si nécessaire. l Il faudrait élargir les compétences du Conseil de la concurrence à la promotion de la concurrence et à l examen des textes législatifs et réglementaires. Intensifier la concurrence sur les marchés de produits

26 26 l La réglementation des professions libérales est très stricte (graphique 1.17) entrave à la concurrence. l Laccès des entrants est bridé par des obligations très strictes en matière dautorisation dexercice et de formation. l Les autorités devraient assouplir les dispositifs régissant les professions libérales –élargir laccès au marché; et –Corriger la réglementation des conditions dexercice. Intensifier la concurrence sur les marchés de produits (cont.)

27 27 Réglementation dans les services professionnels

28 28 l Le potentiel de la distribution de détail à contribuer à la croissance de la productivité entravé par le moratoire sur les autorisations des grandes surfaces, l il faut revoir les règles durbanisme pour vérifier si elles nentravent pas indûment le développement économique; l les horaires douverture des magasins doivent être assouplis, par exemple en les alignant sur ceux en vigueur en France. Intensifier la concurrence sur les marchés de produits (cont.)

29 29 l Le Luxembourg est un pays qui a une très grande réussite sur le plan économique. l Néanmoins, il y a des problèmes à régler concernant: –la viabilité des finances publiques – notamment le système de retraite-; –le faible taux demploi de certains groupes de résidents; –les résultats éducatifs des élèves issus de limmigration; et –les entraves à la concurrence sur les marchés de produits. Résumé

30 30 l Mesures prises mais encore à faire. Réformes prises à temps durable prospérité. Résumé (cont.)

31 31 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "1 Études économiques de lOCDE Luxembourg lAbbaye de Neumünster, Luxembourg 5 Juillet 2006 Economic and Development Review Committee."

Présentations similaires


Annonces Google