La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Le rire pour Spinoza, Bergson et Freud. 3. Questions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Le rire pour Spinoza, Bergson et Freud. 3. Questions."— Transcription de la présentation:

1 3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Le rire pour Spinoza, Bergson et Freud. 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ par question. 4. En guise de conclusion Tentative de synthèse de la saison Réunion préparée avec Cécile et Georges Marty.

2 Étymologie et définitions Étymologie : Nom masculin du XIII e siècle vient du latin ridere. Définitions : Larousse sur internet : 1.Manifester un sentiment de gaieté par un mouvement des lèvres, de la bouche, accompagné de sons rapidement égrenés. 2. Prendre une expression de gaieté. Des yeux qui rient. 3. S'amuser, prendre du bon temps. Aimer rire. - Avoir le mot pour rire : savoir dire des choses plaisantes. - Prêter à rire : donner sujet de rire, de railler. - Rire au nez, à la barbe de quelque un :se moquer de quelque un en face. 4. Agir, parler, faire quelque chose par jeu, sans intention sérieuse. J'ai dit cela pour rire. - Sans rire : sérieusement. - Vous me faites rire : ce que vous dites est absurde. - Vous voulez rire : vous ne parlez pas sérieusement. Dictionnaire de philosophie Godin (extrait) : Le rire est un mécanisme spontané mais lié à une interprétation. Le rire naît dun contraste inattendu. Il se manifeste lorsquune norme est suspendue ou abolie. En ce sens, il a rapport avec la liberté (dans les régimes totalitaires, les histoires drôles sont les seules manifestations publiques de la liberté de pensée et dexpression).

3 Notions / Concepts / Prise de vue A.Spinoza A.Spinoza ( ) : i) Spinoza oppose : le rire (risus), expression de la joie et la dérision (irrisio), manifestation de la tristesse. Cette opposition nexplique-t-elle pas la différence entre humour et ironie ? ii) Spinoza et Epicure sopposent apparemment lorsquils disent respectivement : « Ne pas rire, ne pas pleurer, ne pas détester, mais comprendre » « Il faut rire de tout en philosophant » Pourtant, qui pourrait croire que le rire puisse suffire à Epicure et que Spinoza y ait renoncé ? Ne serait-ce pas le rire de tristesse, la raillerie et/ou lironie que Spinoza condamne et non le rire joyeux ? Les motivations du rire ne sont-elles pas ambigües ? B.Bergson B.Bergson ( ) : Bergson voyait dans le rire lexpression dun contraste entre : Le mécanique et le vivant. « Nous rions toutes les fois quune personne nous donne limpression dune machine ou dune chose » Disait-il. Comme par exemple cet orateur qui éternue au moment le plus pathétique de son discours. Le réel et le sens « Il ny a pas de comique en dehors de ce qui est proprement humain » Disait-il aussi. Serait-ce parce quil naurait de comique que par le sens et de sens que pour lesprit ? Comme si le corps se vengeait contre les simagrées de lesprit ? Le réel contre les prétentions du sens ? La matière contre lesprit ? Le rire est-il une explosion du sens ? C.Freud C.Freud ( ) : Pour Freud, le rire manifeste une libération de représentations refoulées (doù le grand nombre dhistoires liées au sexe et à la mort). Le rire ne libére-t-il pas ?

4 QUESTIONS 1.Le rire est-il une expression de la liberté ? 2.Le rire est-il moral ? 3.Sans rire peut-on être heureux ?

5 1.Le rire est-il une expression de la liberté ? Quest-ce que la liberté ? A quelles conditions, dans quelles limites, suis-je libre ? Le rire ne libère-t-il pas ? Si oui, de quoi ?

6 1. Le rire est-il une expression de la liberté ? A linstar du sage qui est libre parce quil réussit à se détacher de tout ce qui nest pas en son pouvoir, le rire ne serait-il pas une façon de se libérer de ce qui résiste ? Le rire ne serait-il pas une moyen déchapper à ce qui dérange ? 2.Rire ? Pour Bergson, le rire est une explosion du sens. Le rire ne serait-il pas un détachement de lesprit quand la matière lui résiste ? Pour Freud, le rire manifeste une libération de représentations refoulées. Rire ne serait-il pas une façon dexorciser ce que nous refusons inconsciemment ? 1.Liberté ? Pour les Stoïciens, le sage est libre parce quil réussit à se détacher de tout ce qui nest pas en son pouvoir (maîtrise des passions et intelligence de la nature). Pour Leibniz et Spinoza, la liberté cest lindépendance intérieure et la capacité morale de se déterminer en suivant les seuls conseils de la raison et de lintelligence non dévoyée par la passion (la liberté ne se distingue pas clairement de la raison). Pour Kant, la liberté repose sur la capacité de se déterminer en fonction dune volonté morale sans laquelle il ne saurait être question de liberté (postulat de la raison pratique). Si ma capacité dautodétermination définit les limites de mon espace de liberté, comment ne pas vouloir laccroître en essayant de me détacher de ce qui nen dépend pas ?

7 2.Le rire est-il moral ? Quest-ce quune action morale ? Du rire-humour au rire-ironie, la morale est-elle sauve ?

8 2. Le rire est-il moral ? Pour que le rire soit moral, nest-il pas nécessaire quaucune sentence ne le sous-tende ? La morale nest-elle pas le seul moyen de distinguer le rire-humour du rire-ironie ? 1.Moral ? La morale est sous-tendue par lopposition du Bien et du Mal, considérés en tant que valeurs à promouvoir ou à combattre. La morale est faite de commandements et dinterdits : cest lensemble de nos devoirs. Pour Kant, le désintéressement est le propre de laction morale : agir moralement, faire son devoir, cest agir sans rien espérer pour cela (pas plus en vue dune récompense que par crainte dun châtiment qui ne sont pour lui que des formes dégoïsme). 2.Du rire-humour au rire-ironie ? Plaisanterie : Chose que l'on dit ou que l'on fait pour amuser sans la moindre sentence. Ou dérision : Moquerie méprisante, dédaigneuse, sous tendue par une sentence. Si lironie est une épée contre le Monde en bouclier du Moi, lhumour ne serait-elle pas plutôt une épée contre le Moi en bouclier du Monde ? Pour que lhumour soit pur nest-il pas nécessaire quaucune sentence ne le sous-tende ou sinon que celle-ci sapplique aussi à son auteur ? Dans le cas contraire, ne vaudrait-il pas mieux parler dironie ? Comment une action morale pourrait-elle volontairement nuire à autrui ?

9 3.Sans rire peut-on être heureux ? Etre heureux ne se cultive-t-il pas ? Le rire exprime-t-il toujours la joie ? Faut-il savoir rire de tout ?

10 3. Sans rire peut-on être heureux ? Par delà lexpression même de la joie que constitue le rire, savoir rire de soi, nest-il pas fondamentalement nécessaire pour être heureux ? Même si le rire ironique exprime une certaine tristesse, nest-il pas une façon de lexorciser qui le rapproche du rire joyeux ? 1.Etre heureux ? Comment pourrait-on être heureux ici et maintenant sans tendre, fut-ce inconsciemment, à cet optimum existentiel quon appelle bonheur ? Le pourrait-on vraiment sans : jouir de la vie comme lenseigne lépicurisme « Jouir le plus possible en désirant le moins possible ». vouloir comme le préconise le stoïcisme : « Il ne faut désirer que ce qui dépend de nous ». aimer et vouloir à la façon de Spinoza « « Il faut désirer ce qui est (ce nest plus espérance mais amour) ou ce que lon fait (ce nest plus espérance mais volonté). » ? 2.Des différents types de rire ? Spinoza oppose : le rire (risus), expression de la joie la dérision (irrisio), manifestation de la tristesse. Cette opposition nexplique-t-elle pas la différence entre lhumour et lironie : Rire-humour : expression de la joie ? Rire-ironie : rire de tristesse donc pour ne pas pleurer ? Pour être heureux ne faut-il pas apprendre à : Espérer moins ? Agir davantage ? Aimer plus et mieux ?

11 « Ceux qui cherchent des causes métaphysiques au rire ne sont pas gais. » disait Voltaire Serait-ce à dire que le but ultime de la philosophie serait de parvenir à se déprendre de la philosophie ?

12 A la Maison des SavoirsdAgdede 18h30 à 20h : A la Maison des Savoirs dAgde de 18h30 à 20h : "Réalité" : mardi 9 octobre" Réalité" : mardi 9 octobre "Anarchie" : mardi 13 novembre"Anarchie" : mardi 13 novembre "Déterminisme" : mardi 11 décembre"Déterminisme" : mardi 11 décembre "Ataraxie" (tranquillité de l'âme): mardi 15 janvier"Ataraxie" (tranquillité de l'âme): mardi 15 janvier "Inné-Acquis" : mardi 12 février"Inné-Acquis" : mardi 12 février "Transcendance" : mardi 12 mars"Transcendance" : mardi 12 mars "Confiance" : mardi 9 avril"Confiance" : mardi 9 avril A la MAM Béziersde 18h30 à 20h : A la MAM Béziers de 18h30 à 20h : " La morale est-elle un concept dépassé ? " : mercredi 5 décembre " La morale est-elle un concept dépassé ? " : mercredi 5 décembre Prochaines réunions Toutes les informations et documents sont disponibles sur :


Télécharger ppt "3 questions, 20 mn environ par question. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Le rire pour Spinoza, Bergson et Freud. 3. Questions."

Présentations similaires


Annonces Google