La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prises de vue : L'angoisse selon Kierkegaard, Heidegger et Sartre. 3. Questions / Discussion : 3 questions,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prises de vue : L'angoisse selon Kierkegaard, Heidegger et Sartre. 3. Questions / Discussion : 3 questions,"— Transcription de la présentation:

1 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prises de vue : L'angoisse selon Kierkegaard, Heidegger et Sartre. 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ par question. 4. En guise de conclusion Choix du thème de la conférence de Trinh Xuan Thuan Réunion préparée avec Marie Cabit et Emmanuel Lecomte.

2 Étymologie et définitions Étymologie Angoisse, vient du latin angustus, étroit, serré de angere, oppresser, étrangler. Définitions : Larousse sur internet (extrait) : - Grande inquiétude, anxiété profonde née du sentiment d'une menace imminente mais vague : Passer une nuit d'angoisse. - Pour certains philosophes existentialistes, comme Heidegger, expérience fondamentale de l'homme, qui lui permet de saisir la réalité du monde, ainsi que la sienne propre. - Sentiment pénible d'alerte psychique et de mobilisation somatique devant une menace ou un danger indéterminés et se manifestant par des symptômes neurovégétatifs caractéristiques (spasmes, sudation, dyspnée, accélération du rythme cardiaque, vertiges, etc.). Dictionnaires de philosophie (La philosophie de A à Z / extraits) : - Tandis que crainte, peur, terreur, panique ont, à divers degrés, un objet déterminé, langoisse est éprouvée comme étant sans objet. On ne sait pas dire par quoi exactement on est angoissé. - La différence entre lanxiété et langoisse est une différence dintensité et de durée (un fond durable danxiété latente soppose à la crise dangoisse). - En philosophie, la notion renvoie à une expérience normale et positive de lexistence ; opposée aux théories de limpassibilité et de la quiétude.

3 Notions / Concepts / Prises de vue De même que par la psychanalyse, on peut se guérir de langoisse due à la tension ambivalente et inconsciente du désir refoulé ; par la philosophie, ne peut-on pas se soigner de l'angoisse du néant ou de la liberté en lui donnant un sens ? A.Kierkegaard : A.Kierkegaard (danois ) : o Langoisse résulte de la tension entre la crainte et la tentation éprouvées par la conscience face à un possible existentiel dont elle nest pas en mesure de comprendre la nature. o Cest par exemple la situation dAdam et Eve, face à linterdit divin : « De larbre de la connaissance du bien et du mal tu ne mangeras pas, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement » (Genèse), dont ils ne peuvent comprendre ni linterdit, ni la menace. o Tentés par linterdit dont Adam et Eve ne mesurent pas la conséquence puisquils nont aucune expérience de la mort, mais néanmoins craintifs puisque la mort leurs est présentée comme une menace, telle est selon Kierkegaard lorigine de langoisse. B.Heidegger: B.Heidegger (allemand ) : o Langoisse est lexpérience originelle du néant, grâce à laquelle la réalité humaine éprouve quelle est en retrait par rapport à la plénitude de lêtre. o Retrait de lhomme (létant) par rapport à la réalité (lêtre) ("L'homme est le berger de lêtre"), cest ce qui, précisément, lui permet dinterroger lêtre et de le dévoiler. C.Sartre : C.Sartre (français ) : o Langoisse est surtout conscience de la responsabilité qui découle de la liberté de lhomme. o Totalement libre, puisque rien ne simpose à lui den haut (de façon transcendante), lhomme est donc pleinement responsable des valeurs qui laniment et des actes qui en découlent. C'est le vertige de la liberté. L'angoisse selon Kierkegaard, Heidegger et Sartre.

4 QUESTIONS 1.Langoisse nest-elle quune peur profonde ? 2.Les causes de langoisse sont-elles identifiables ? 3.Peut-on surmonter langoisse ?

5 1.Langoisse nest-elle quune peur profonde ? "Angoisse" versus "Peur" : Sentiment, émotion, sensation ? Même objet ou cause ? Similitudes et différences ?

6 1. Langoisse nest-elle quune peur profonde ? Plus déstructurante, envahissante et submergeante qu'une simple peur, l'angoisse n'est-elle pas effectivement une peur profonde ? Néanmoins, contrairement à la peur, parce que, sans objet identifié et plus un sentiment qu'une émotion, l'angoisse n'est-elle pas d'une autre nature ? Plus de l'ordre du sentiment que de l'émotion, contrairement à la peur, l'angoisse n'est-elle pas d'autant plus prégnante qu'elle est sans objet identifié ? La peur n'est-elle pas une émotion qui accompagne la prise de conscience d'un danger ? 1.Qu'est-ce que la peur ? Peur vient du latin « pavor » de « pavere », être saisi d'épouvante, craindre. La peur n'est-elle pas un phénomène psychologique à caractère affectif marqué; une émotion qui accompagne la prise de conscience dun danger réel ou imaginé ? Plus durable que la frayeur ou leffroi, moins violente que la terreur, la peur n'est-elle pas une émotion qui nous meut plus qu'elle ne nous structure (comme le ferait un sentiment) ou qu'elle ne nous emporte (comme le ferait une passion) ? 2.Qu'est-ce que l'angoisse ? L'angoisse n'est-elle pas une espèce de peur qui se caractérise à la fois par son intempestivité et son côté envahissant et étouffant qui nous submerge ? « Le corps s'affole : l'âme se noie. » dit A.C-S. L'angoisse ne serait-elle pas à la fois, une sensation (une modification du corps) et un sentiment (un affect de l'âme) ? Mais, contrairement à la peur, l'angoisse n'est-elle pas d'être sans objet identifié ?

7 2.Les causes de langoisse sont-elles identifiables ? Animation Emmanuel Lecomte Avec le recul de la réflexion, les causes de l'angoisse ne sont-elles pas identifiables : - Psychologiquement ? - Philosophiquement ? Le cas échéant, vers quoi ces causes convergent-elles ?

8 2. Les causes de langoisse sont-elles identifiables ? Psychologiquement comme philosophiquement, l'ombre de la mort sur la clairière de vivre (comme dit ACS), n'est-elle pas la cause fondamentale de toutes nos angoisses ? Sans crainte de la mort, refoulements ou incertitudes pourraient-ils encore conduire à l'angoisse ? 2.Philosophiquement ? Pour bon nombre de philosophes, l'angoisse est le sentiment du néant. Sentiment nécessairement sans objet puisque le néant n'est pas ou est rien, d'où la grande difficulté à le combattre. Mais quelles expériences du néant ou du non-être pouvons nous avoir ? ACS en voit quatre : Le vide: l'expérience du vide est vertige. L'angoisse ne serait-elle pas comme un vertige psychologique ou métaphysique qui atteindrait l'âme (l'être dans son intégrité) ? Le possible: l'expérience du possible est liberté. «La réalité humaine est libre dans l'exacte mesure où elle a à être son propre néant» écrit Sartre. Vertige de l'ailleurs ? La contingence: tout ce qui est aurait pu ne pas être. Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? D'où le sentiment de fragilité ou d'absurdité (comme dit Camus) de l'être ? Avec le recul de la réflexion, les causes de l'angoisse ne sont-elles pas identifiables ? 1.Psychologiquement ? Freud, interprète langoisse comme le résultat dune tension non résolue par suite de refoulements inconscients (l'intériorisation des interdits). D'où cette ambivalence inconsciente, faite à la fois de désir (pulsion de vie) et de crainte ou d'interdit (pulsion de mort), susceptible de déboucher sur une pulsion de mort consciente. Freud pense également que l'angoisse porte le plus souvent sur l'avenir. « L'angoisse est en relation avec l'attente. », écrit-il. En effet, consciente ou pas, comment l'attente ou l'incertitude pourrait-elle ne pas être génératrice d'angoisse, dès lors qu'il paraît impossible de se prémunir ici et maintenant contre ce qui n'est pas encore ou pourrait être, notamment la mort. Contingence, liberté, vertige, absurdité: toutes ces causes d'angoisse ne convergent-elles pas vers le sentiment de néant, peut-être le plus concret pour nous, qu'est la mort ?

9 3.Peut-on surmonter langoisse ? Psychologie, médecine, philosophie ? Ces disciplines peuvent-elles nous aider à surmonter l'angoisse ? Si c'est le cas, comment ?

10 3. Peut-on surmonter langoisse? Contre l'angoisse quoi, si ce n'est d'agir sur le réel de façon endogène par la psychologie et les médecines médicamenteuses ou douces, ou de façon exogène par la connaissance et la philosophie ? 2. Philosophiquement ? Si la psychologie cherche à comprendre les mécanismes psychiques de façon endogène, la philo- sophie ne traite-t-elle pas aussi (de façon exogène) de l'âme, de l'esprit, du corps et de la mort ? La philosophie ne peut-elle pas nous aider à surmonter, positiver voire transcender la peur de la mort qui selon Lucrèce serait à l'origine de toutes nos angoisses, si notamment elle permet : De la surmonter par la raison avec Epicure pour qui la mort n'est rien puisqu'elle ne s'expérimente pas et qu'en réalité, avoir peur de sa propre mort, c'est n'avoir peur de rien; De la positiver avec Heidegger, dès lors qu'elle nous permet d'appréhender la réalité humaine en tant que retrait par rapport à la plénitude de l'être; Enfin de la transcender avec Kierkegaard, puisqu'elle peut susciter l'élèvement vers la foi ? «Pour moi, j'aime la vie » disait Montaigne. Parce qu'il n'attendait pas que la vie soit aimable pour l'aimer, n'est-ce pas pour ça qu'il était sage ? N'est-ce pas quand nous manquons de sagesse que l'angoisse peut nous empêcher d'aimer la vie ? N'est-ce pas précisément pour éviter ça que nous avons tous besoin de la philosopher ? Psychologie et/ou psychanalyse ne seraient-elles pas des moyens de surmonter l'angoisse ? 1.Psychologiquement ? Venant du grec psukhê, âme et logos, discours ou science : la psychologie est la science de l'âme. Récusant l'introspection trop partiale ou subjective, la psychologie n'est-elle pas fondée sur des observations et des expériences qui s'inspirent des méthodes des sciences dites exactes ? A en croire Freud, l'ambivalence de nos refoulements ainsi que nos incertitudes à l'origine de l'émergence de la pulsion de mort, ne seraient-elles pas la cause de nos angoisses ? Alliant introspection et psychologie, la psychanalyse n'a-t-elle pas pour but de rendre à l'individu son histoire pour l'en libérer ou pour le moins qu'il cesse d'en être aveuglément prisonnier ?

11 Moins d'ego, agir plus et aimer mieux, en un mot être sage, n'est-il pas le meilleur remède contre l'angoisse ? Par peur de la souffrance et de léchec, ne se prive-t-on pas du bonheur de faire, dentreprendre et daimer ? pas du bonheur de faire, dentreprendre et daimer ? Paradoxalement, par peur de mourir ne se prive-t-on pas de vivre ?

12 Parmi les 4 propositions suivantes de TXT : Le Big Bang et après : la place de l'homme dans l'univers. Le Big Bang et après : la place de l'homme dans l'univers. Science et Spiritualité et en particulier Science et Bouddhisme. Science et Spiritualité et en particulier Science et Bouddhisme. Chaos et Harmonie. Chaos et Harmonie. L'infini. L'infini. La biobibliographie de TXT est sur : Choix du thème de la Conférence de Trinh Xuan Thuan en clôture de la 10 ème année des Cafés-Philo agathois samedi 14 juin à 18h30 à la Maison des Savoirs.

13 MDS Agde de 18h30 à 20h : " Responsabilité " : mardi 11 mars " Responsabilité " : mardi 11 mars " Justice " : mardi 8 avril " Justice " : mardi 8 avril " Cosmologie" : mardi 6 mai (1er mardi du mois exceptionnellement) Conférence-débat sur le thème "Le monde s'est-il créé tout seul ? Après la conférence, apéritif offert par la MDS pour marquer la 10em année du Café-Philo. " Cosmologie" : mardi 6 mai (1er mardi du mois exceptionnellement) Conférence-débat sur le thème "Le monde s'est-il créé tout seul ? Après la conférence, apéritif offert par la MDS pour marquer la 10em année du Café-Philo. " Bonté " : mardi 10 juin " Bonté " : mardi 10 juin MAM Béziers de 18h30 à 20h : " Le travail est-il une valeur " : mercredi 23 avril Prochaines réunions Informations et documents sont disponibles sur :


Télécharger ppt "1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prises de vue : L'angoisse selon Kierkegaard, Heidegger et Sartre. 3. Questions / Discussion : 3 questions,"

Présentations similaires


Annonces Google