La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Petit tour dhorizon (Platon, Aristote, Epicure, Spinoza, Freud) 3. Questions / Discussion : 3 questions,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Petit tour dhorizon (Platon, Aristote, Epicure, Spinoza, Freud) 3. Questions / Discussion : 3 questions,"— Transcription de la présentation:

1 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Petit tour dhorizon (Platon, Aristote, Epicure, Spinoza, Freud) 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ par question. 4. En guise de conclusion Réunion préparée avec Jean-Pierre Delpech et Michel Rumeau.

2 Étymologie et définitions Étymologie : Étymologie : Le verbe désirer vient du latin « desiderare ». « Sidus », « sideris » cest lastre. « Considerare », cest contempler lastre. « Desiderare » cest regretter son absence. Létymologie nous indique déjà deux présupposés : 1. lobjet du désir est merveilleux (brillant, illusoire ?) 2. il est absent : le désir est manque. Définitions : Définitions : Le Robert : 1. Tendance qui porte à vouloir obtenir un objet connu ou imaginé (aspiration, envie) 2. Tendance consciente aux plaisirs sexuels. Eprouver du désir pour quelquun. Dictionnaire de philosophie Godin : Action daspirer à la possession dun bien dont on croit quil nous donnera une jouissance.

3 Petit tour dhorizon Le désir : Unique force motrice ou manque / puissance ou impuissance ? Sil est bon de désirer; tout désir est-il bon ? Sartre 1.Platon ( av JC) estime que le désir est manque : « Quand on ne croit pas manquer d'une chose, on ne la désire pas. ». On notera que Sartre ( ) partage la même conception. 2.Aristote ( av JC) pense que le désir est en nous lunique force motrice : « Il n'y a qu'un seul principe moteur : La faculté désirante. » « Lintellect ne meut manifestement pas sans le désir, alors que le désir peut mouvoir en dehors de tout raisonnement. » 3.Epicure ( av JC) distingue les désirs naturels et les désirs vides : les désirs naturels sont soit nécessaires, soit non nécessaires. Les désirs vides ne sont ni naturels, ni nécessaires. 4.Spinoza ( ) définit le désir en tant que tendance consciente de son objet ou appétit conscient et le distingue du besoin physiologique dune part et de la volonté dautre part, parce que cette dernière inclut une dimension intellectuelle et rationnelle que le désir na pas. 5.Freud ( ) estime que le désir nest pas la visée dun objet réel externe mais dune sorte dhallucination interne correspondant à une satisfaction originaire ayant laissé dans le psychisme une trace mnésique qui serait à lorigine du principe de plaisir.

4 QUESTIONS 1.Le désir est-il signe de puissance ou dimpuissance? 2.Désirer est-ce vouloir ? 3.Le désir est-il utile ou nuisible au bonheur ?

5 1.Le désir est-il signe de puissance ou dimpuissance ? Animation Jean-Pierre Delpech Quest-ce que la puissance dêtre ? Le désir : signe de manque ou puissance même de lêtre ?

6 1. Le désir est-il signe de puissance ou dimpuissance ? 2.Deux conceptions du désir : Le désir-manque de Platon : Désirer cest manquer : « Quand on ne croit pas manquer d'une chose, on ne la désire pas. ». Je désire manger parce que je manque de nourriture (jai faim ). Linsatisfaction ou la souffrance sont à lorigine du désir. Le désir-puissance dAristote, Spinoza et Nietzsche : Désirer, cest avoir de lappétit. Je désire manger parce que jai de lappétit et non parce que jai faim. Le désir nest pas signe de manque ni dimpuissance mais de puissance. Le désir est puissance de jouir ou jouissance en puissance : le plaisir est son acte. Dit en substance ACS La puissance dexister et dagir, nest-elle pas lessence même de lêtre ? 1.Puissance ? La puissance est une force qui sexerce (puissance en acte : energia) ou qui peut sexercer (puissance en puissance : dunamis ) Pour Spinoza, la puissance cest lêtre même en temps quil est puissance d être (conatus, force, énergie) : « exister, cest persévérer dans son être ». Nietzsche voyait dans la volonté de puissance « lessence la plus intime de lêtre » : vivre cest dominer, surmonter son être, manifester sa puissance et laccroître. Pour lun comme pour lautre, il ne sagit pas seulement de résister à la mort, mais dexister, dagir et de se réjouir le plus possible : dangereusement pour Nietzsche, plus sagement pour Spinoza. Si, dans la conception platonicienne le désir est plutôt négatif et signe dimpuissance, il est tout à fait positif et lexpression même de la puissance de lêtre chez Aristote, Spinoza et Nietzsche. Si ne plus rien désirer cest déjà mourir un peu, le désir ne serait-il pas plutôt signe de puissance ? Le manque nest-il pas que la frustration du désir-puissance ?

7 2.Désirer est-ce vouloir ? Animation Michel Rumeau Vouloir, volition, volonté ? Peut-on vouloir sans désirer ? Peut-on désirer sans vouloir ? Peut-on vouloir sans faire ?

8 2. Désirer est-ce vouloir ? 1.Vouloir / volition / volonté ? La volition est lacte de vouloir. « On ne peut vouloir que ce qui dépend de soi et à condition de le faire. » dit ACS La volonté est la faculté de vouloir : lacte en puissance ou la puissance en acte. « Une volonté qui nagit pas nest plus une volition, ni même tout à fait une volonté : cest un projet, un vœu, ou une lâcheté. » dit ACS. Vouloir cest désirer en acte. Si vouloir cest faire ce que lon désire et parce quon la décidé, nest-ce pas parce que le désir est instinctif (du corps) et que la volonté est à la fois pensée et raison (de lesprit) ? 2.Peut-on vouloir sans désirer ? Pourquoi voudrais-je ce que je ne désire pas ? Vouloir suppose un désir. On peut désirer plusieurs choses contradictoires, mais point les vouloir : parce quon ne veut vraiment que ce quon fait. La volonté est une certaine espèce de désir : cest un désir dont la satisfaction dépend de nous., de ce que lon décide. « Toute volonté est puissance de choix : cest le pouvoir déterminé de se déterminer soi- même » dit ACS Vouloir cest faire ou agir. Vouloir suppose un désir, mais ne sy réduit pas : « toute volition est désir, tout désir nest pas volition » dit ACS

9 3.Le désir est-il utile ou nuisible au bonheur ? Bonheur = Joie = Plaisir = Satisfaction des désirs ? Quel type de désir pour le bonheur : puissance ou manque ? Si le désir est nécessaire au bonheur, est-il suffisant ?

10 3. Le désir est-il utile ou nuisible au bonheur ? 1.Le bonheur ? On peut appeler bonheur tout laps de temps où la joie est perçue. Laptitude à résister à la souffrance, à ce qui ne dépend pas de soi, nest-elle pas tout autant nécessaire au bonheur ? Si le désir est manque, comment le bonheur ne serait-il pas manqué ? Mais si le désir cest la puissance dexister, comment pourrait-on sen passer pour être heureux, même sil ny suffit pas ? Le bonheur ne serait-il que lécrin de la joie ? Pour être heureux ici et maintenant ne faut-il pas avant tout cultiver son aptitude à se réjouir et à résister à la souffrance ? 2.Joie / Plaisir / désir ? La joie nest-elle pas réjouissance, comme une jouissance ou un plaisir en plus spirituelle ou spiritualisée (re-jouissance) ? Comme le plaisir, toute joie nest-elle pas inhérente à la satisfaction dun désir ? Mais de quel désir sagit-il : de désir-manque ou de désir-puissance ? Si le désir est manque comment pourrait-on en être satisfait ? Si en revanche, le désir est la puissance dêtre avec pour acte le plaisir / la joie qui accompagne en nous lexpansion de notre puissance dexister et dagir, comment pourrait- on sen passer pour être heureux. Si le désir-puissance est utile au bonheur, est-il pour autant suffisant ? Dépendre de ses désirs au point den être esclave ne prouve-t-il pas que le désir ny suffise pas ? La volonté en tant que moyen de contrôle des désirs nest-elle pas tout autant nécessaire ?

11 « Le plus grand secret pour le bonheur, c'est d'être bien avec soi. » dit Fontenelle « Le plus grand secret pour le bonheur, c'est d'être bien avec soi. » dit Fontenelle Comment pourrais-je lêtre si je ne désire que ce qui me manque ?

12 mardi 9 février : « Jugement » et choix des sujets du 2em trimestre. mardi 9 février : « Jugement » et choix des sujets du 2em trimestre. mardi 9 mars : « Orgueil » mardi 9 mars : « Orgueil » Prochaines réunions Toutes les informations et documents sont disponibles sur :

13


Télécharger ppt "1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Petit tour dhorizon (Platon, Aristote, Epicure, Spinoza, Freud) 3. Questions / Discussion : 3 questions,"

Présentations similaires


Annonces Google