La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Groupe N° 2 Agustina Bayley Antonia Cermak Elodie Clerc 18 Mars 2009 LE RAPPORT BRUNDTLAND Notre avenir à tous.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Groupe N° 2 Agustina Bayley Antonia Cermak Elodie Clerc 18 Mars 2009 LE RAPPORT BRUNDTLAND Notre avenir à tous."— Transcription de la présentation:

1 Groupe N° 2 Agustina Bayley Antonia Cermak Elodie Clerc 18 Mars 2009 LE RAPPORT BRUNDTLAND Notre avenir à tous

2 1) Contexte Historique 2) Dr Gro Harlem Brundtland 3) Objectifs du rapport 4) Critiques Plan

3 Contexte historique 1968: Conférence d'experts sur lUsage et la Conservation de la Biosphère, Paris 1972: Conférence de Stockholm

4 Contexte historique 1983: Création de la Commission Mondiale sur l'Environnement et le Développement (CMED) 1987: Le Rapport Brundtland

5 Autres événements importants 1947 – 1991: Guerre Froide Septembre 1987: Protocole de Montréal Chute du prix du pétrole

6 Dr Gro Harlem Brundtland née à Oslo, Norvège, le 20 avril 1939 Médecin, titulaire d'un Master en Santé publique (MPH) Cheffe du Parti travailliste 1965: Ministère de la Santé : Ministre de l'Environnement 1981 Nommée Premier Ministre Norvège deux autres mandats en et juillet 1998: Directeur général de l'Organisation Mondiale de la Santé

7 Objectifs du rapport « Nous navons quune seule et unique biosphère pour nous faire vivre » Interdépendance entre Environnement et développement Le concept de « Développement Durable »

8 Une seule crise Nouvelle ère de croissance économique Réformes Institutionnelles et Juridiques Utiliser les nouvelles technologies Rééquilibrer la situation entre le Nord et le Sud Revisiter le concept de sécurité

9 Développement Durable « Un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.» 1 1. Rapport Brundtland

10

11 Critiques Points Forts: – Concept du développement durable – Urgence de changer nos comportements – Recadrage: l'Homme par rapport à la biosphère – Point de repère important

12 Critiques Points Faibles: – Le Concept de développement durable – Contradiction dans l'utilisation des ressources (Nucléaire) – Absence d'analyse scientifique sérieuse – Pas de position claire sur les Institutions

13

14 Plan Introduction Contexte International CCCC Précédents Objectifs Engagements des pays du Nord Portée Critiques CDB Précédents Objectifs Critiques Critiques générales Conclusion

15 Introduction 3 au 14 juin 1992: Sommet de la Terre à Rio 20 ans après celle de Stockholm Grande ampleur: personnes, 108 chefs dEtat et de gouvernement, 172 États représentés Lancement médiatique de la notion de développement soutenable Global Forum- en parallèle

16 Adoption de plusieurs textes: Déclaration de Rio Agenda 21 Deux conventions cadres: 1) Changement Climatique (CCCC) 2) Diversité Biologique (CDB) Négociations pour une convention sur la désertification (adoptée 1994) Déclaration de principe sur la protection des forêts

17 Contexte International Fin de la Guerre Froide et dislocation de lURSS Libéralisation des marchés Paiement de la dette

18 Précédents scientifiques de la CCCC 1898: Arrhenius 1985: Découverte du trou de la couche dozone 1985: Conférence de Villach

19 1988: Création du IPCC/ GIEC (PNUE & OMM) Premier Rapport du GIEC: base scientifique pour le changement climatique Prise de conscience du public Décembre 1990: Début des négociations Signature à Rio en 1992 seulement 15 mois pour finaliser le texte de la convention.

20 Objectifs de la Convention « stabiliser (…) les concentrations de gaz à effet de serre dans latmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique » 1 1. Article 2, CCCC

21 Promotion du Développement Durable: Protection de lenvironnement et développement économique au même niveau Justification économique au changement climatique (art. 1) Principe de Précaution comme principe de droit international

22 Engagements des pays du Nord Responsabilité particulière des pays du Nord dans le réchauffement climatique Principe de responsabilités communes mais différenciées Pays OCDE: stabilisation en 2000 de leurs émissions de GES au même niveau quen 1990, transferts de technologie et de financement aux PED

23 Portée de la convention Déclenche un processus de négotiations internationales (Conférence des Parties) Protocole de Kyoto: texte additionnel à la CCCC, signé en 1997 Engagement des pays industrialisés Trois mécanismes de flexibilité: 1) Commerce de permis démissions entre pays industrialisés. 2) Mise en oeuvre conjointe 3) Mécanisme de développement propre

24 Critiques Engagements flous et vagues, aucune obligation quantifiée contraignante système climatique englobant latmosphère, lhydrosphère, la biosphère et la géosphère, ainsi que leurs interactions. (art.2). Nest pas le concept de Biosphère de Vernadsky Conception économiciste de la lutte contre le changement climatique

25 Précédents de la CDB Des accords ponctuels sur: 1) certains espèces (CITES) 2) certaines activités (chasse à la baleine) 3) certaines régions (Antarctique) 1980: Séminaire Pour une stratégie mondiale de la conservation (UICN, PNUE, WWF) 1990: Groupe de Travail du PNUE

26 Objectifs de la CDB Entrée en vigueur en 1993 Objectifs: 1) la conservation de la diversité biologique 2) lutilisation durable de ses éléments 3) le partage juste et équitable des avantages découlant de lexploitation des ressources génétiques

27 Nouveaux thèmes pour la conservation Trois types de droit de propriété sont reconnus par la CDB : 1) La souveraineté nationale sur les ressources biologiques; 2) Les droits de propriété intellectuelle; 3) Les droits des communautés autochtones et locales.

28 Critiques à CDB Contradiction entre préservation et développement Problème de financement Aucun vrai compromis pour protéger les forêts

29 Confusion entre ressources génétiques et resources biologiques Application de la logique de droits de propriété aux populations autochtones et traditionnelles Marchandisation des ressources biologiques Problème du partage équitable des richesses

30 Critiques générales Engagements vagues (autant que possible et de façon appropriée). Nature déclaratoire Facteurs explicatifs: 1) tensions entre pays riches et pays en dévéloppement 2) rapidité de la préparation des textes Absence de sanctions

31 Conclusion Bilan à Johannesburg: d'autres priorités Problèmes de la gestion des rapports politiques Absence d'offre crédible pour les pays du Sud

32 Conclusion Générale A-t-on évolué aujourd'hui? La prise de conscience est-elle toujours de même intensité?

33 Bibliographie STEPPACHER Rolf, 2006, « Impératifs et limites de la croissance », Articulo.ch, n°2 VIVIEN Franck-Dominique, BOISVERT Valérie, « Le développement durable : une histoire de controverses économiques », in Le développement durable : enjeux politiques, économiques et sociaux, Paris, La Documentation française, AUBERTIN Catherine, HOURCADE Jean-Charles, VIVIEN Franck-Dominique, « Les conventions sur le climat et la diversité biologique : instruments de coordination internationale », in Le développement durable : enjeux politiques, économiques et sociaux, Paris, La Documentation française, VIVIEN Franck-Dominique, Le développement soutenable, Paris, La Découverte, Coll. Repères, 2005.

34 Bibliographie HUFTY Marc, La gouvernance internationale de la biodiversité, Etudes internationales, volume XXXII, Institut québécois des relations internationales, n°1, mars 2001 GRINEVALD Jacques, La Biosphère de l´Anthropocène, climat et pétrole, la double menace, Georg Editeur, STONE Christopher D., La Convention de Rio sur la diversité biologique, consulté le 16 mars MINTZER Irving M., LEONARD J.Amber, Negotiating Climate Change: the Inside Story of the Rio Convention, Stockholm Environment Institute, Cambridge University Press, 1994.

35 Bibliographie JOHNSTON P, EVERARD, M., SANTILLO, D. & ROBERT, K.H Reclaiming the Definition of Sustainability, Environmental Science and Pollution Research 14 (1): ROMUALE E. J. RUDZKI, Beyond the Brundtland Report: Founding Principles for International Business and Global Economics in the 21st Century and Beyond New Zealand School of Export, Oxford Business & Economics Conference, St Hughs College, Oxford University, England, 22-24th June introduction/article


Télécharger ppt "Groupe N° 2 Agustina Bayley Antonia Cermak Elodie Clerc 18 Mars 2009 LE RAPPORT BRUNDTLAND Notre avenir à tous."

Présentations similaires


Annonces Google