La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IHEID - DE034 - 27.05.111 Principes et Paradigmes EconomiqueSocialPolitique Macro Croissance pro-pauvre Education (for all) Empowerment des femmes Filets.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IHEID - DE034 - 27.05.111 Principes et Paradigmes EconomiqueSocialPolitique Macro Croissance pro-pauvre Education (for all) Empowerment des femmes Filets."— Transcription de la présentation:

1 IHEID - DE Principes et Paradigmes EconomiqueSocialPolitique Macro Croissance pro-pauvre Education (for all) Empowerment des femmes Filets de sécurité Bonne gouvernance Société civile Décentralisation Micro Micro-crédit Migrations et transferts Développement communautaire Participation

2 IHEID - DE La participation Plus de participation !

3 IHEID - DE La préparation du CSLP 2002 du Mali Affirmation: le CSLP du Mali a été préparé selon « un large processus participatif aussi bien au niveau national quau niveau régional » … « le processus consultatif a permis de recueillir une gamme riche et variée dopinions exprimées par les acteurs » Institutionalisation: … différents mécanismes institutionnels (Cté dOrientation, Commission mixte Mali-partenaires au développement, Cté technique, Cté de Pilotage) Signification ? légitimisation

4 IHEID - DE La participation - les origines Idéaux démocratiques occidentaux (pas l'autoritarisme des NPI dAsie…) Mouvement de développement communautaire dans les colonies: préserver et durabiliser lordre et les structures politiques Travail social, assistance, provision dinfrastructures et de services sociaux là o ù les pouvoirs publics n interviennent pas

5 IHEID - DE Les origines Limites et échecs des politiques et programmes top-down Intérêt suscité par des pratiques communautaires en matière de gestion forestière, conservation, irrigation, éducation en partenariat Etat-communauté –Systèmes dirrigation (mieux appropriée aux besoins, moins consommatrice) –Gestion des ressources forestières: la participation (avec répartition des ressources) diminue les coupes sauvages –Services environnementaux (rémunération des protecteurs) –Education: partenariat Etat-communauté la communauté identifie un/des enseignant, contribue à la construction de lécole le gouvernement assure la formation et le salaire

6 IHEID - DE La promotion de la participation Voices of the Poor - Can Any One Hear Us ? - Crying Out For Change (2000) - dizaines de milliers de pauvres « consultés » Littérature méthodologique sur les PPA, RPA, etc.

7 IHEID - DE Les paradigmes Paradigme du niveau micro: –plus informatif que le macro –Organisation sociale plus efficiente, plus efficace:Neighbourhood democracy- Dahl and Tufts, 1973, Size and Democracy Paradigme des gens ordinaires, en opposition aux élites et aux experts –Les populations connaissent mieux les réalités locales (problèmes, potentiels) –… une façon de rappeler que le pouvoir reste dans les mains des élites et des experts !

8 IHEID - DE Les paradigmes Paradigme de la communauté, cest à dire –Les membres ont un/des intérêts communs –Les membres sont égaux (en pouvoir, capital) –… société, hiérarchie … Paradigme de la communauté efficace, puisque elle existe de longue date, traditionnelle, naturelle, culturelle, spontanée –Groupes dentraide spontanée et organisés

9 IHEID - DE Les effets escomptés de la participation Aide mieux ciblée grâce à –Une meilleure compréhension : la pauvreté est expliquée par les pauvres eux-mêmes (2,8 Milliards dexperts !) –Une compréhension élargie au politique et aux politiques Des mesures et priorités qui correspondent mieux aux manques/besoins/capacités des pauvres AFD, 2009, Document de travail 79, Le ciblage, quel bilan ? Aide mieux « portée » : adhésion/responsabilisation plus forte des acteurs Appropriation des politiques ( PAS imposés)

10 IHEID - DE La participation, cest quoi ? Rencontre/échanges avec les populations (pauvres présumés, bénéficiaires ciblés) Travail avec les pauvres: budgétisation participative, évaluation participative Validation: ateliers de restitution, de partage des expériences, de mise en réseau Contribution des populations Responsabilité des populations

11 IHEID - DE Quoi de différent / enquêtes ? Une innovation méthodologique / enquêtes statistiques –Information de type qualitatif –Explications, pas seulement des données (il y en a tout de même dans les questionnaires) Une ouverture sur la dimension/nature politique de la pauvreté –Rapport des populations aux pouvoirs publics (les enquêtes d é veloppent certes des modules gouvernance et opinion) –Et rapport aux autres institutions: le marché, les organisations de la société civile, les projets de développement

12 IHEID - DE Politique … donc des risques pour les institutions –les pauvres pourraient dénoncer le système, lEtat, le marché, etc., et y compris la LCP –les pauvres risque de demander une redistribution des richesses, des ressources –les décideurs locaux, les « leaders villageois », les OSC sont- ils pro-pauvres? pour les pauvres –Mesures de rétorsion au sein de la communauté pour les non-pauvres –Si les pauvres sont davantage/trop entendus

13 IHEID - DE Des incertitudes Il nest pas garanti que cela fonctionne Les institutions vont-elles jouer le jeu ? Les pauvres nont pas forcément/toujours intérêt à participer On croit en la participation, mais quen est-il des pauvres? Les non-pauvres veulent aussi participer (P135) Quels sont les acteurs / forces en présence ? « Arène politique » (J.-P- Olivier de Sardan)

14 IHEID - DE Comment ça fonctionne la « large participation » ? (1)Qui est invité à participer? Des pauvres, des pauvres seulement, des bons pauvres, des pas si pauvres, des non-pauvres? (2)Qui ne peut pas ne pas être invit é ? (3)Qui invite les pauvres? (4)Qui orchestre la consultation? Poids des leaders, des experts… (5)Qui parle parmi les participants?

15 IHEID - DE Invités, consultés, participer Des « pauvres » sont réunis –Sont-ils présents? Les pauvres vivent et travaillent loin –Sont-ils « capables » de participer? A. Sen - les exclus (femmes, minorités batwa) –Sont-ils invités? Pauvres loyaux et pauvres dangereux Quels pauvres ? Pas un groupe homogène … Difficile de sassurer de lauthenticité et de la représentativité des participants Des pauvres, des représentants des pauvres (individus, leaders, OSC-WU), des dirigeants des pauvres …

16 IHEID - DE Lorganisation des consultations Blocages / vices de forme –Présence des autorités: sélection des participants, durant les séances –Domination des professionnels de la participation –Les participants sexpriment-ils ? Le contenu des discussions est aussi déterminé par le jeu des acteurs (entre eux, rapport aux intervenants extérieurs) Distinguer méthodes participative et participation Que peut-on dire / apprendre en deux heures avec 15 personnes?

17 IHEID - DE PPA au Vietnam Task Force menée par la BM Equipe des « chercheurs »: 25 basés à Hanoi, 15 locaux 1176 personnes consultées: 515 citizens 537 représentants des autorités villageoises et communales 100 représentants des autorités du district Voix des pauvres, quels relais, quelle société civile?

18 IHEID - DE Que fait-on des consultations ? (1)Que fait-on des informations / témoignages recueillis ? (2)Qui procède au « traitement et à la diffusion des données »? (3)Est-ce que la participation se traduit par des actions en retour? –Formulation des politiques –Mise en œuvre et gestion des politiques –Suivi-évaluation des politiques

19 IHEID - DE Quels effets ? Peu ou pas dévaluation des exercices participatifs Pourquoi les CSLP se ressemblent-ils autant ? M. Green, Globalizing Development in Tanzania Quelle capitalisation / dilution des enseignements des études participatives? Le contenu des actions est contraint par les objectifs de réalisation: lobligation de résultats, les projets « impactants » Donner co û te que co û te ! Les plus pauvres ne sont pas les plus impactants …

20 IHEID - DE Quels effets ? La société civile nest pas impliquée au-delà de la consultation N. Molenares, The Bolivian Case La participation peut être compliquée et compliquante pour les autorités (capacité des pouvoirs locaux dun régime o ù les d é cisions sont prises avant les s é ances … ) La participation nest pas lempowerment

21 IHEID - DE Un outil danalyse: the ladder of participation Typology of decision-making and participation ParticipationDecision-making Citizen control Public decision Delegated power PartnershipSegmented public consultation ConsultationModified AMD Information Autonomous Managerial Direction (AMD) Non-participation

22 IHEID - DE Quelques lectures Migdley J., 1986, Community participation, Social Development and the State (origines) Irvine A., Stansbury J., 2004, Citizen participation in decision making : is it worth the effort ? Public administration review, vol 64, n°1 (conditions de succès) Mostert E., 2003, The challenge of public participation, Water Policy, Vol 5 (quelle mise en pratique des principes?) B. Cooke and U. Kothari, 2001, Participation: the New Tyranny (perversion possible pour lexercice du pouvoir)


Télécharger ppt "IHEID - DE034 - 27.05.111 Principes et Paradigmes EconomiqueSocialPolitique Macro Croissance pro-pauvre Education (for all) Empowerment des femmes Filets."

Présentations similaires


Annonces Google