La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pierre Doray CIRST-UQAM Benoît Laplante INRS-Urbanisation Culture Société María Constanza Street CIRST-UQAM Stéphane Moulin Département de sociologie Université.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pierre Doray CIRST-UQAM Benoît Laplante INRS-Urbanisation Culture Société María Constanza Street CIRST-UQAM Stéphane Moulin Département de sociologie Université."— Transcription de la présentation:

1 Pierre Doray CIRST-UQAM Benoît Laplante INRS-Urbanisation Culture Société María Constanza Street CIRST-UQAM Stéphane Moulin Département de sociologie Université de Montréal LARTICULATION ENTRE TRAVAIL SALARIÉ ET ÉTUDES DANS LENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE REVUE ET CORRIGÉE

2 Plan 2 Introduction Objectifs de la communication Problématique Sociale Repères théoriques Approche longitudinale : son intérêt Méthodologie Analyse de survie Présentation de lenquête Résultats Constats et pistes interprétatives

3 Introduction 3 Objectifs Examiner le lien entre travail salarié et situation scolaire dans lenseignement postsecondaire, et spécialement dans lenseignement universitaire au Canada par le prisme une démarche longitudinale Intérêt : dépasser les limites des travaux actuels Les travaux de recherche sur ce thème ont surtout été transversaux (examine la situation à un moment donné de lexpérience scolaire) Travaux sont aussi largement fondés sur des échantillons partiels ou localisés Résultats différents voire divergents Résultats contre intuitifs

4 Problématique 4 La persévérance et la réussite comme mot dordre de laction éducative Le travail salarié en cours dannée comme facteur de fragilisation des études Facteur qui détourne lattention des études Facteur qui réduit les résultats scolaires

5 Repères théoriques 5 La compréhension de la persévérance et de la réussite scolaire sinscrit dans le cadre de lanalyse des parcours étudiants Les parcours peuvent se comprendre en ayant recours aux 4 dimensions analytiques suivantes 1. Les transactions établies entre lindividu et linstitution scolaire 2. Les articulations entre les situations /événements et le sens (articulation entre les dimensions objectives et subjectives de lexpérience scolaire 3. Les transactions entre lexpérience scolaire et les expériences extrascolaires 4. Lélargissement dans les temporalités plus larges les héritages et acquis antérieurs Les anticipations et les projets Notre analyse vise à mieux comprendre la dimension 3

6 Travail salarié au cours des études 6 Intensité du travail salarié Croissance dans le temps Intensité variable selon les sociétés Intensité équivalente selon le sexe Nature du travail Temps partiel Variables selon le niveau denseignement (âge) Commerce et restauration McJobs ou Job Provigo Motifs Motifs économiques : nécessité, entrée dans la consommation ou quête dautonomie financière Motifs socioculturels : travail comme source dintégration sociale et daccomplissement personnel Motifs dinsertion professionnelle : travail comme atout

7 Motifs du travail chez les cégepiens 7

8 8 Effets du travail salarié Les dimensions éducatives examinées Durée des études Prolongement des études mais variables selon les ordres denseignement Résultats scolaires Peu deffets mais conciliation travail-études variable, réduction du temps de travail scolaire Orientations Aide le choix Comportements en classe Désengagement et inattention en classe Comportements extrascolaires Fatigue et stress Effets variables selon le type demploi Effets variables selon lintensité du travail

9 Analyse empirique 9 Examiner de manière longitudinale leffet de lemploi salarié sur le départ du premier programme universitaire Sortie du programme sans obtention du diplôme et sans retour au cours de la période étudiée. Aspects examinés: Effet de travailler sur les départs de programme des caractéristiques de lemploi Les appartenances sociales contrôlées Genre, capital scolaire des parents (EPG), langue maternelle, appartenance à une minorité visible, Des conditions de vie contrôlées Demande dun prêt, ménage, statut parental Le régime détudes contrôlé

10 Méthodologie 10 Source des données Enquête longitudinale EJET auprès de jeunes qui avaient entre 18 et 20 en décembre Analyse porte sur les quatre premiers cycles denquête, couvrant sept ans de la vie des jeunes (entre 1999 à 2005). Population étudiée Jeunes canadiens qui ont été inscrits à luniversité à un moment ou un autre au cours de la période à temps plein ou à temps partiel. Analyse Distinction hommes/femmes

11 Analyse de survie ou de risque 11 Outil statistique utilisé : lanalyse de survie ou de risque La variable dépendante est un « risque instantané » définit par un rapport entre le nombre de changements détats survenus au cours dun intervalle de temps Passer « dêtre aux études » à « être sortant sans diplôme » et la quantité de temps passé dans létat dorigine: « être aux études ». Mesurer leffet des variables indépendantes sur le risque de sortir sans obtention du diplôme. Les coefficients se présentent sous la forme de « rapports de risque » et ils sinterprètent comme dans une régression logistique, sauf quici on mesure la vitesse du phénomène.. Un coefficient supérieur à 1 indique que la sortie sans diplôme est plus rapide et que le risque de sortir sans diplôme est plus élevé Un coefficient inférieur à 1 indique que le risque de sortir est plus lent.

12 En récapitulant, notre perspective danalyse… 12 Nous analysons le parcours des étudiants dans le programme universitaire comme si nous regardons la projection simultanée de divers films en temps continu. Chaque film commence à la date de début du programme et finit à la date de la dernière inscription. Nous voulons déterminer linfluence des certaines caractéristiques « du personnage » sur le fait que film se termine par un départ du programme (sortie sans diplôme). Certaines de ces caractéristiques peuvent changer durant le film, comme le type demploi… La durée du film peut varier dun étudiant à lautre…

13 Base de données : les études (université) 13 Reconstruction mensuelle des parcours scolaires La date de début du programme (mesuré au mois et à lannée). La date de la dernière inscription (mesuré au mois et à lannée) Le dernier statut au programme: diplômé ou sortant sans diplôme. Ceux qui sont encore aux études sont considérés « persévérants ». Caractéristiques scolaires Un parcours se termine quand létudiant a obtenu un diplôme ou quand il a abandonné sans diplôme. Programme universitaire (différences entre provinces) Un programme suivi dans un établissement de niveau universitaire, Un programme dont le niveau déclaré est baccalauréat, Un programme dont le niveau est collège mais la durée formelle est de plus de 4 ans (hors du Québec)

14 Base de données : le travail 14 Informations sur tous les emplois entre 1999 à 2005 Linformation na pas toujours la même référence temporelle selon la variable: Mensuelle : le fait de travailler ou pas et le nombre demplois occupés Variable : le revenu ou le nombre dheures travaillées dans lemploi ont été mesurées au début et à la fin de lemploi Dans les cas où il y a eu un changement, on a attribué le mois du changement en tenant compte la date de début de lemploi, la date de la dernière fois à lemploi, ainsi que la durée totale de lemploi. Quand la personne a plus dun emploi le même mois, nous avons considéré les caractéristiques de tous les emplois occupés pour déterminer la situation prédominante durant ce mois.

15 Définition des variables Caractéristiques retenues des emplois 15 Avoir un emploi Oui Non Nombre demplois 1 2 ou plus Catégorie de travailleur Employé payé Travailleur à son compte Plus dune situation Statut de lemploi permanent Emploi permanent Emploi non permanent Nombre dheures travaillées par semaine Jusquà 8 heures >8 à 16 heures >16 à 24 heures > 24 heures Régime de travail et niveau du revenu Permanent et revenu faible / moyen / élevé Non permanent et revenu faible / moyen /élevé Niveau de compétence du poste Gestion/professionnels/techniques ou para- professionnels/intermédiaires/Postes élémentaires

16 Définition des variables appartenances sociales et conditions de vie 16 Fixes Sexe Homme/ Femme Statut détudiant de première génération Oui Non, parents ont diplôme collégial Non, parents ont diplôme universitaire Minorité visible Oui / non Langue maternelle Anglais / Français/ Autre À chaque Mois Lieu de résidence Province ou région de résidence Régime détudes Temps plein / Pas à temps plein Avoir eu denfants Pas denfants / Au moins un enfant Par cycle Avoir reçu de prêts pour financer les études Jamais après 1999 / Oui, maintenant / Oui, dans le passé Habite chez ses parents (sans conjoint) Oui / Non

17 Résultats : importance des sorties Importance des sorties 17 N% Personnes ayant amorcé des études universitaires Personnes ayant quitté sans revenir

18 Résultat : fréquence de lemploi Proportion de personnes mois 18 HommesFemmes A un emploi65,672,8 Na pas demploi 27,7 Emploi non déclaré 6,83,8 Total100

19 Résultats : moment du départ Catégorie de référence: mois de mai 19

20 Leffet davoir un emploi Catégorie de référence: pas demploi 20 VariablesHommesFemmes Avoir un emploiEffet daccélération (1,37 **) Pas deffet Nombre demplois Un emploi Effet daccélération (1,38**) Pas deffet Nombre demploi Plus dun emploi Pas deffet P<0.1*; P<0.05 **; P<0.01 ***

21 Effets des caractéristiques des emplois Catégorie de référence: pas demploi VariablesHommesFemmes Catégorie de travailleur Effet daccélération Employé salarié (1,37 **) Pas deffet Régime de travailEffet daccélération Emploi permanent (1,58 ***) Pas deffet Nombre dheures travaillées par semaine Effet daccélération 16 à 24 heures (1,41*) Plus de 24 heures: (1,61***) Effet de ralentissement 0 à 8 heures (0,69*) Régime de travail et niveau de revenu Effet daccélération Permanent revenu moyen (1,88 *** ) Permanent revenu élevé (2,31***) Effet daccélération Permanent revenu élevé (1,93*) Niveau de compétence du poste Effet de ralentissement Tous (**) sauf professionnels (0,60*) Pas deffet P<0.1*; P<0.05 **; P<0.01 *** 21

22 Effets des autres caractéristiques Modèle: nombre dheures travaillées VariablesHommesFemmes EPG Pas deffetEffet de ralentissement Non EPG universitaire ( 0,78*) Minorité visible Effet de ralentissement (0,56 **) Pas deffet Langue maternelle Pas deffetEffet de ralentissement Français (0,64*) Régime détudes Effet de ralentissement Temps partiel: (0.64 **) Pas deffet P<0.1*; P<0.05 **; P<0.01 *** 22

23 Conditions de vie Modèle: nombre dheures travaillées 23 VariablesHommesFemmes demande dun prêtEffet daccélération Oui, maintenant (1,38**) Pas deffet Vivre chez ses parents Effet daccélération Oui (1,28*) Effet daccélération Oui (1,46*) Avoir des enfantsPas deffet P<0.1*; P<0.05 **; P<0.01 ***

24 Synthèse des résultats : effets globaux Effet daugmentation du risque de sortie Effet de réduction du risque de sortie Hommes avoir un emploi et un seul être salarié Avoir un emploi permanent Travailler de nombreuses heures Être endetté Employé et Niveau de revenu moyen et élevé Vivre chez ses parents Appartenir à une minorité visible Étudier à temps partiel Occuper un poste professionnel Femmes Etre salariée et avoir un niveau de revenu élevé Vivre chez ses parents Travailler entre 0 et 8 hres Capital scolaire des parents élevé (EPG universitaire) Langue maternelle française 24

25 Effet variable dans le temps 25

26 Synthèse des résultats : effets variables dans le temps Effet variableEffet constant Hommes Avoir plus dun emploi Avoir un emploi permanent Travailler jusquà 8 heures ou 17 à 24 heures Avoir un emploi à faible revenu Occuper un poste de niveau professionnel ou intermédiaire Étudier à temps plein Être endetté Appartenir à un groupe de minorité visible Habiter chez ses parents Avoir eu des enfants Avoir un emploi Catégorie de travailleur Langue maternelle Capital scolaire des parents Femmes Avoir un emploi non permanent Avoir un emploi non permanent à revenu moyen Occuper un poste de gestion Appartenir à un groupe de minorité visible Être francophone Habiter chez ses parents Avoir un emploi Avoir plus dun emploi Catégorie de travailleur Nombre dheures travaillées Régime détudes Endettement Avoir eu des enfants Capital scolaire des parents 26

27 Constats On ne sait pas si la sortie sans diplôme est un départ ou une réorientation tardive Les sorties ne sont pas nécessairement définitives 2. Confirme limportance du travail salarié dans la réalité des jeunes Cumul comme mode de vie 3. Les moments de sorties se collent à la réalité institutionnelle des universités 4. Les facteurs ont des impacts différents pour les garçons que les filles Les facteurs qui font augmenter le risque de sortie son plus nombreux chez les garçons le rapport à léducation est plus fort chez les filles et conduirait à un engagement scolaire moins fluctuant selon lévolution des situations sociales

28 Pistes interprétatives (1) Lexpérience scolaire Les abandons rapides sont le résultats dun problème dintégration sociale, intellectuelle et/ou institutionnelle Les autres abandons : découragement et désillusion professionnelle 2. Mode de vie et entrée dans lâge adulte Plus on est porteur dattributs associés à lemploi régulier et à lappartenance à la population active, plus le risque de sortie est élevé Plus on est porteur des attributs du travailleur qui étudie (à distinguer de létudiant qui travaille), plus le risque de sortie est élevé Situation densemble qui prévaut chez les hommes comme les femmes avec des effets différents des variables.

29 Pistes interprétatives (2) Leffet des ancrages sociaux Rapports de genre différencient les étudiants Effets combinés genre-classe sociale-appartenance ethnoculturelle Le rapport à la famille joue dans différent sens Vivre chez ses parents comme police dassurance en cas de problèmes scolaires Venir dun milieu au capital scolaire élevé éloigne de la sortie pour les filles 4. Leffet des conditions de vie et de lendettement Lendettement antérieur a une influence en début de parcours Lendettement « actuel » a une influence quand les parcours sallongent.

30 30 Merci

31 Pistes interprétatives (2) Lexpérience scolaire Les abandons rapides sont le résultats dun problème dintégration sociale, intellectuelle et/ou institutionnelle Les autres abandons : découragement et désillusion professionnelle rôle de lintensité du travail sur la sortie…Mais ce rôle est différent pour les filles et les garçons beaucoup travailler chez les garçons accélère le risque de sortie Peu travailler laugmente chez les filles leffet de la demande de prêts (endettement) 6. Chez les jeunes de cette génération, nous retrouvons lambivalence entre deux situations : être un travailleur qui étudie ou un étudiant qui travaille Plus les jeunes seraient porteurs des propriétés du travailleur qui étudie, plus la sortie du programme serait facilitée Chez les filles la seule caractéristique de lemploi qui a une influence et le niveau de revenu


Télécharger ppt "Pierre Doray CIRST-UQAM Benoît Laplante INRS-Urbanisation Culture Société María Constanza Street CIRST-UQAM Stéphane Moulin Département de sociologie Université."

Présentations similaires


Annonces Google