La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Divan de Darwin La psychiatrie évolutionniste à lâge adulte 29 Mars 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Divan de Darwin La psychiatrie évolutionniste à lâge adulte 29 Mars 2006."— Transcription de la présentation:

1

2 Le Divan de Darwin La psychiatrie évolutionniste à lâge adulte 29 Mars 2006

3 1. Darwin in the Madhouse Stitch et Murphy

4 3 La taxonomie psychiatrique Un exemple de morcellement dans la classification : lhystérie (à lorigine lentité la mieux définie de la psychiatrie)

5 4 Lécole athéorique Son grand succès: les schizophrénies. Comment se débrouiller sans étiologie?

6 5 Le DSM et ses 5 axes

7 6 Stitch et Murphy contre le DSM

8 7 Classification Stitch-Murphy

9 8 1) Dysfonctionnement dun module (ex/ la ToM dans lautisme; et la schizophrénie?) 2) Bon fonctionnement dun module mais lenvironnement nest plus lEEA (e.g. phobie des serpents). 3) Modules qui compensent les dysfonctionnement dautres modules 4) Non-maladies mentales (modules qui fonctionnent bien dans le bon environnement mais dont on ne veut pas ! ex. psychopathie).

10 9 Le thérapeute darwinien en anti-Knock Les catégories 2, 3 et 4 sont mises en valeur: soit le module fonctionne bien, soit il compense un déficit. Tout malade est un bien- portant qui signore Héritage de la médecine darwinienne

11 2. Resolving the Paradox of complex, harmful, heritable disorders. Keller et Miller

12 11 Problèmes de ladaptationnisme débridé

13 12 Quelle sélection naturelle pour les maladies mentales? Fisherienne classique (comme les maladies mendeliennes)? Neutralité ou adaptativité dans lenvironnement ancestral? Balancing Selection (cf. anémie falciforme)? Sélection Sexuelle ? Sélection fréquence-Dépendante?

14 13 Quelle sélection naturelle pour les maladies mentales? Fisherienne classique (comme les maladies mendeliennes)? Neutralité ou adaptativité dans lenvironnement ancestral? Balancing Selection (cf. anémie falciforme)? Sélection Sexuelle ? Sélection fréquence- Dépendante? Non (pas assez rare) Implausible: la neutralité devrait être parfaite; et si les traits correspondant aux troubles mentaux étaient adaptifs, tout le monde devrait les avoir développés. Implausible: cas trop rares et précis Possible (eg pour la sociopathie)

15 14 Solution de Keller et Miller La Sélection Naturelle est débordée par une accumulation de mutations très dispersées, très peu dangereuses, très rares à chaque locus mais très présentes dans le génome au complet. Comment est-ce possible?

16 15 Comment la Sélection Naturelle devient folle La SN devrait accroître la robustesse des traits les plus cruciaux: diminuer leur variation, augmenter leur variabilité. Mais (Houle 92), certaines façons de mesurer ces 2 facteurs montrent linverse! Les traits les plus liés à la fitness (en particulier la fitness elle-même) sont les moins héritables et les plus variables.

17 16 Une catastrophe de complexité Les mécanismes les plus liés à la fitness sont aussi ceux qui dépendent le plus du reste du fonctionnement de lorganisme, car tout tend vers eux. Ils portent donc le poids cumulé de tous les petits bugs qui peuvent apparaître. Ce que les militaires depuis Clausewitz appellent des frictions: des avalanches de petits déréglements dont les interactions paralysent un système. Le plus complexe de nos organes et le plus important pour notre fitness est justement le cerveau (Miller). Sa mutational target size est très élevée.

18 17 Le modèle des affluents

19 18 … techniquement parlant Plus on va vers lembouchure du fleuve, plus les conséquences des mécanismes pour la fitness sont proches… … et plus il y a daffluents en arrière. Les mutations sont éliminées à chaque locus, pourvu quelles ne soient pas rarissimes ou uniques ou infinitésimalement nuisibles. Plus on progresse vers la fitness, plus les mutations oubliées saccumulent en amont. Le lieu présumé de ces mutations non qualitatives qui ne provoquent pas de maladies mendéliennes est lADN non codant.

20 19 Prédictions vérifiées de la théorie Influence sur la prévalence des maladies mentales : de lâge paternel (les gamètes du père buguent de plus en plus avec lâge) de la consanguinité des parents (ce qui corrobore lide que les mutations pertinentes sont récessives, donc anciennes, et va contre lidée dune sélection neutraliste ou de compromis évolutionaires) Forte commorbidité entre maladies Echec de la génétique des maladies mentales (trop de traits, trop de loci impliqués, trop de mutations, trop rares).

21 20 Sombres perspectives Pour la génétique des maladies mentales: les troubles sont massivement polygéniques et ils ont des causes hétérogènes. Pour la psychiatrie darwinienne: il faut renoncer à ladaptationnisme. Retour à la perspective athéorique?


Télécharger ppt "Le Divan de Darwin La psychiatrie évolutionniste à lâge adulte 29 Mars 2006."

Présentations similaires


Annonces Google