La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DEVELOPPEMENT PAUVRETE ET INSTITUTIONS Introduction au thème Marc Gurgand et Akiko Suwa-Eisenmann Programme de formation continue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DEVELOPPEMENT PAUVRETE ET INSTITUTIONS Introduction au thème Marc Gurgand et Akiko Suwa-Eisenmann Programme de formation continue."— Transcription de la présentation:

1 DEVELOPPEMENT PAUVRETE ET INSTITUTIONS Introduction au thème Marc Gurgand et Akiko Suwa-Eisenmann Programme de formation continue

2 Quest ce que le développement ? Développement, pauvreté et institutions hier : Croissance avant tout aujourdhui : Réduction de la pauvreté absolue Monétaire Droits humains (libertés, santé, éducation)

3 Plan 1. Ecarts de développement Ecarts de développement multidimensionnels Pauvreté 2. Un rapide tour dhorizon de léconomie du développement Industrialisation et croissance Consensus de Washington Lutte contre la pauvreté 3. Les objectifs du millénaire Développement, pauvreté et institutions

4 Ecarts de développement : PIB En 2003 En dollars PIB par tête PIB par tête en PPA Croissance par tête, 2002/03 Population (millions) East Asia & Pacific ,27, Europe & Central Asia ,75,7472 Latin America & Carib ,10,1533 Middle-East & N. Africa ,73,7312 South Asia ,75, Sub-Saharan Africa ,61,6705 High income ,71,7972 World 6 273

5 Où sont les pays pauvres ?

6 Ecarts de développement : scolarisation En 2002/2003 Taux brut de scolarisation primaire Taux brut de scolarisation secondaire Taux dalpha- bétisation des femmes East Asia & Pacific Europe & Central Asia Latin America & Carib Middle-East & N. Africa South Asia Sub-Saharan Africa 9527 (en 1997)58 High income

7 Ecarts de développement : santé En 2003 Espérance de vie à la naissance Mortalité infantile (p.1000 nais.viv.) Taux de mortalité femmes adultes Tx de mortalité maternelle, pour nais. East Asia & Pacific 70 ans Europe & Central Asia Latin America & Carib Middle-East & N. Africa South Asia Sub-Saharan Africa High income

8 Mesurer la pauvreté Pauvreté Méthode subjective ou qualitative: interroger ceux qui se déclarent pauvres. Définition de lignes de pauvreté (basées sur le revenu ou la consommation) : –Pauvreté relative : niveau de revenu défini en fonction du revenu de la société dans son ensemble. –Pauvreté absolue : niveau de revenu nécessaire pour satisfaire des besoins fondamentaux, incluant la capacité à sinsérer dans la société

9 Pauvreté absolue : 1 dollar par jour SSA : Afrique Sub-Saharienne, SAS : Asie du Sud, EAP : Asie de lEst et Pacifique, LAC : Amérique Latine et Caraïbes, MNA : Moyen-Orient Afrique du Nord, ECA : Europe centrale (Chen et Ravallion, 2007)

10 Vivre avec moins de 1$ par jour Caractériser la pauvreté Famille étendue (6 à 12 membres, dont plusieurs adultes) A prédominante rurale (agricole) Multi-activités Pas daccès au crédit, à lépargne Pas daccès à léducation, aux soins de santé

11 Indicateur de développement humain Pauvreté

12 Vulnérabilité Risque quun ménage ou un individu fasse lexpérience dun épisode de pauvreté. Un taux de pauvreté constant ne concerne pas forcément les mêmes pauvres… Pauvreté

13 Pièges de pauvreté Difficultés daccès au crédit incapacité à réaliser des investissements qui seraient productifs incapacité à investir en éducation de façon optimale Salaire defficience les individus dénutris parce que pauvres sont moins productifs et donc moins à même de générer du revenu Pauvreté

14 Tour dhorizon Un rapide tour dhorizon de léconomie du développement de: développement par la croissance et le changement structurel à: développement comme lutte contre la pauvreté

15 Acte 1. Après les indépendances Développement par la croissance -Investissement dans lindustrie -Aide

16 Acte 1. Théories Fondamentaux : capital et technologie Changement structurel de lagriculture vers lindustrie (Modèle dual, Lewis) Prix fixes (Harrod-Domar) CROISSANCE CAPITAL, TRAVAIL TECHNOLOGIE

17 Acte 1. conséquences distributives « Trickle down » sur la pauvreté La croissance diminue la pauvreté courbe de Kuznets, sur linégalité Linégalité augmente temporairement puis diminue avec la croissance

18 Acte 2. Crise de la dette et consensus de Washington Crise de la dette (Mexique, 1982) Consensus de Washington John Williamson, Institute for International Economics,1993 Discipline budgétaire Dépenses budgétaires en santé, éducation Réforme fiscale Libéralisation des taux dintérêt Taux de change compétitif Libéralisation du commerce Libéralisation des investissements venant de létranger Privatisation Déréglementation Droits de propriété sécurisés stabilisation ajustementstructurel

19 Acte 2. Théories Convergence (modèle néoclassique, Solow) Un pays avec peu de capital a un rendement marginal du capital élevé: une augmentation du stock de capital aura un impact sur sa croissance (en revenu par tête) plus élevé que pour un pays déjà fortement doté en capital. CROISSANCE CAPITAL, TRAVAILTECHNOLOGIE Commerce international

20 Acte 2. impact distributif la répartition na pas deffet sur la croissance La croissance diminue la pauvreté

21 Acte 3. Crise du consensus de Washington Crises financières (Russie, Asie, Brésil, Argentine) Crise de « 2 e génération » : contagion par « panique » des marchés. Prise de conscience du coût social de lajustement « Fatigue de laide »

22 Financement des PVD : la nouvelle donne

23 Acte 3. Théories Des sociétés semblables peuvent évoluer différemment. Echec de coordination. « Jinvestis si tu investis » (équilibres multiples : personne ninvestit / tout le monde investit) Persistance (path dependence) - Rôle de la situation initiale (inégalité initiale, accès au crédit, où sinstallent les colons européens)

24 Acte 3. Théories CROISSANCE CAPITAL, TRAVAIL TECHNOLOGIE Géographie Institutions Commerce international

25 Institutions « macro » CROISSANCE Institutions

26 The rule of law is associated with better overall economic performance (figure 6.3), and in this sense it also promotes poverty reduction. It does this by creating a predictable and secure environment for economic agents to engage in production, trade, and investment, thereby expanding poor peoples employment opportunities and incomes. Market mechanisms depend on credible threats of punishment for breaking contractual obligations, backed by prompt methods for resolving disputes and enforcing contracts. Without these deterrents, the transactions costs of doing business can be very high. Rapport sur le développement dans le monde 2001

27 Institutions «micro » Quelles institutions ? Quelles politiques ? Ecole : expériences au Kenya Transferts ciblés et conditionnels Crédit : - crédit informel - micro-crédit Droits de propriété : - réforme agraire, sécurisation des droits de propriété sur la terre droits politiques : expériences en Inde de lutte contre les discriminations

28 Acte 3. Impact redistributif Le triangle pauvreté-croissance- inégalité Pauvreté InégalitéNiveau agrégé de revenu et croissance

29 Acte 3. Méthodologies Bases de données micro économiques individuelles Evaluation des politiques publiques

30 Objectifs du millénaire Objectif 1. réduction de lextrême pauvreté et de la faim Objectif 2. Assurer léducation primaire pour tous Objectif 3. Promouvoir légalité des sexes et lautonomisation des femmes Objectif 4. Réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans Objectif 5. Améliorer la santé maternelle

31 Objectifs du millénaire (suite) Objectif 6. Combattre le VIH/sida, le paludisme et dautres maladies Objectif 7. Assurer un environnement durable Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement.

32 Objectif 1: réduire la pauvreté Part de la population vivant avec moins de 1$ ou 2$ par jour (%) Afrique Sub-Saharienne Amérique Latine, CaraïbesAsie de lEst Asie du Sud 2$ 1$ cible

33 Objectif 1: réduire la pauvreté Part de la population vivant avec moins de 1$ ou 2$ par jour (%) Europe de lEst et Asie Centrale Moyen Orient Afrique du Nord


Télécharger ppt "DEVELOPPEMENT PAUVRETE ET INSTITUTIONS Introduction au thème Marc Gurgand et Akiko Suwa-Eisenmann Programme de formation continue."

Présentations similaires


Annonces Google