La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La médecine préventive, parent pauvre face au curatif? Association francophone des médecins chefs Durbuy-12 mai 2007 E. Coche.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La médecine préventive, parent pauvre face au curatif? Association francophone des médecins chefs Durbuy-12 mai 2007 E. Coche."— Transcription de la présentation:

1 La médecine préventive, parent pauvre face au curatif? Association francophone des médecins chefs Durbuy-12 mai 2007 E. Coche

2 Enfance, Aide à la jeunesse, Santé Cellule Santé : PCO - Plan Communautaire opérationnel pour 5 ans Prévention des assuétudes Prévention des cancers Cancer du sein*, Colorectal Prévention des maladies infectieuses Vaccinations*, Sida et MST,Tuberculose Prévention des traumatismes et promotion de la sécurité Promotion de lactivité physique

3 Enfance, Aide à la Jeunesse, Santé (suite) Promotion de la santé bucco-dentaire Promotion de la santé cardiovasculaire Promotion du bien-être et de la santé mentale Promotion de la santé de la petite enfance Promotion denvironnements favorables à la santé

4 Quelques chiffres Budget INAMI : 20 milliards Budget de la Communauté française : 7,5 milliards : 37,5% (INAMI) Enseignement obligatoire : 4,2 milliards : 56% (CF) Santé en Communauté française(PSE) : 18 millions : 0,24% (CF) 0,09% (INAMI)

5 VACCINATIONS EN 2006 : budget = /3 du budget total dont les 2/3 sont à charge de lINAMI Total : 9,6 millions EN 2007 : budget = Prévenar : contre le pneumocoque + 62,5% 3 doses. Prix public : 66/dose Total 15,6 millions

6 VACCINATIONS Petits enfants : de 2 à 15 mois Polio Diphtérie, Tétanos, Coqueluche Hépatite B Haemophilus influenzae Pneumocoque Méningocoque C Rotavirus(Bf)8 OU 9 vaccins Enfants : de 5 à 7 ans Rappel : Polio,diphtérie, Tétanos, Coqueluche + Rougeole, Rubéole, Oreillons11 OU 12 vaccins

7 VACCINATIONS Enfants : 10 à 13 ans Rappel : Hépatite B, RRO Papilloma virus (HPV) ? Gardasil® 137,4 x 3 = 412,2 !!!13 vaccins Adultes Diphtérie, Tétanos : 1 dose/10 ans Influenza : 1 dose/an : après 65 ans ou conditions particulières Pneumocoque : 1 dose/5 ans ou conditions particulières (50-64 ans)

8 PREVENTION CANCERS BUDGET : ORGANISATION PAR LES CENTRES DE COORDINATION PROVINCIAUX : CCP CONTRÔLE PAR LE CENTRE COMMUNAUTAIRE DE REFERENCE : CCR CAMPAGNES DE PROMOTION PROJET : nécessité daugmentation du budget DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL PERSONNES AGEES DE 50 à 74 ANS HEMOCCULT

9 Dépistage du cancer du sein. Mammographie : MAMMOTEST Dans une unité de radiographie agréée Contrôles techniques programmés Contrôles qualité des clichés 1ère lecture ; radiologue de lunité 2ème lecture : radiologue indépendant 3ème lecture si non concordance

10 Examens sénologiques Examen comportant : Mammographie Pas de contrôle technique systématique, ni de contrôle du positionnement Pas de double lecture Echographie Examen fortement examinateur-dépendant HONORAIRES : + X 2

11 Mammotest/Bilan sénologique Communauté française 15% versus40% Communauté flamande 35% versus 20% TOTAL : 55% DE FEMMES SUIVIES REGULIEREMENT SOIT : 45% DE FEMMES NON SUIVIES.

12 EXPERIENCE DU BRABANT WALLON De juin 2002 à décembre mammotests 60 cancers détectés dont 6 à la L2 865 anomalies radiologiques : 13% 59 cancers 496 échographies (seins denses) : 5% 1 cancer

13 EXPERIENCE DU BRABANT WALLON Taux de détectionRec. Europe 8,9°/°° 6°/°° Cancers< 10 mm 37,2%> 25% Ganglions (-) 84%> 70%

14 Considérations Les médecins sont peu préparés à la prévention Domaine qui prend de plus en plus dimportance Module de médecine préventive dans le cursus des études médicales?


Télécharger ppt "La médecine préventive, parent pauvre face au curatif? Association francophone des médecins chefs Durbuy-12 mai 2007 E. Coche."

Présentations similaires


Annonces Google