La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ateliers de réflexion sur les enjeux

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ateliers de réflexion sur les enjeux"— Transcription de la présentation:

1 Ateliers de réflexion sur les enjeux
Préfecture de région Champagne-Ardenne PREPARATION A LA PROCHAINE GENERATION DE PROGRAMMATION ET DE CONTRACTUALISATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE LOT 1 : LA GOUVERNANCE POUR L’ELABORATION ET LA MISE EN ŒUVRE DES FONDS STRUCTURELS ET DE LA CONTRACTUALISATION APRES 2013, A LA LUMIERE DE L’EXECUTION DE LA GENERATION ET DANS LA PERSPECTIVE DE LA REFORME DES COLLECTIVITES > PRÉPARATION À LA PROCHAINE GÉNÉRATION DE PROGRAMMES ET DE CONTRACTUALISATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE Ateliers de réflexion sur les enjeux et priorités de développement et d’investissement pour la Champagne-Ardenne dans la prochaine génération de programmes 10 au 12 Septembre 2012 1

2 Positionnement des ateliers dans l’élaboration
des programmes Préparation Identification : des enjeux régionaux des orientations stratégiques et des objectifs associés Avril 2012 Juin 2012 Séminaires Etat et Conseil régional Contribution des acteurs régionaux à la consolidation des enjeux et des orientations stratégiques Septembre 2012 Ateliers Octobre 2012 Arbitrage sur les orientations des programmes Construction du contenu des programmes (groupes de travail thématiques) Octobre 2012 à Juin 2013 Soumission des programmes à la Commission Européenne 2 2

3 Présentation des ateliers
INTITULÉ 1 « Quelle stratégie en faveur de la compétitivité et du développement durable de l’économie champardennaise »? Thèmes associés  Compétitivité des TPE et PME, Recherche / innovation et Economie peu émettrice en CO2 2 « Quelle stratégie pour un aménagement durable de la Champagne-Ardenne ? » Thèmes associés  Adaptation du territoire aux changements climatiques, prévention des risques, transport durable, protection de l’environnement et promotion de l’usage durable des ressources 3 « Quelle stratégie pour l’enseignement supérieur, la formation professionnelle et l ‘emploi ? » Thèmes associés  Marché de l’emploi, éducation, formation tout au long de la vie, insertion professionnelle, cohésion et inclusion sociale, solidarités. 4 « Quelle stratégie pour le développement équilibré des territoires champardennais ? » Thèmes associés  Infrastructures et usages numériques, équipements culturels et politiques culturelles, tourisme, services au public et offre de santé, infrastructures et offre de transports, inter modalité, agglomérations et relations urbain-rural, politique du logement.

4 Mandat des ateliers Les ateliers, un temps d’échange sur la stratégie du territoire Champardennais : Consolider et hiérarchiser les enjeux pour la Champagne-Ardenne à horizon 2020 Développer et hiérarchiser les orientations stratégiques qui en découlent, et les objectifs qui peuvent y être associés Ils ne sont pas le moment de : faire un bilan des programmes actuels lister les projets qui pourraient être subventionnés 4 4

5 Quelques définitions : Enjeux :
Mandat des ateliers Quelques définitions : Enjeux : ce qu’il conviendrait de prendre en compte au regard du diagnostic (fait référence à ce que l'on peut perdre ou gagner dans un domaine précis) Orientations stratégiques : Constituent les grandes directions à donner à l’action régionale afin de répondre aux principaux enjeux identifiés Objectifs : Déclinent les orientations stratégiques et précisent les domaines d’action prioritaires 5 5

6 après l’atelier du 10 Septembre 2012
Préfecture de région Champagne-Ardenne PREPARATION A LA PROCHAINE GENERATION DE PROGRAMMATION ET DE CONTRACTUALISATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE LOT 1 : LA GOUVERNANCE POUR L’ELABORATION ET LA MISE EN ŒUVRE DES FONDS STRUCTURELS ET DE LA CONTRACTUALISATION APRES 2013, A LA LUMIERE DE L’EXECUTION DE LA GENERATION ET DANS LA PERSPECTIVE DE LA REFORME DES COLLECTIVITES > PRÉPARATION À LA PROCHAINE GÉNÉRATION DE PROGRAMMES ET DE CONTRACTUALISATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE Ateliers de réflexion n°1: « Quelle stratégie en faveur de la compétitivité et du développement durable de l’économie champardennaise »? Version ajustée après l’atelier du 10 Septembre 2012 6

7 Les thématiques concernées
ATELIER n°1 - « Quelle stratégie en faveur de la compétitivité et du développement durable de l’économie champardennaise »? Les thématiques concernées Accueil et implantation des entreprises, appui aux entreprises, appui à la création, reprise et transmission d’entreprise, Pôles de Compétitivité et structuration des filières régionales, R&D et innovation, l’appui à l’innovation, les filières émergentes, l’économie peu émettrice en CO2. Selon trois entrées : R&D et innovation Compétitivité des TPE / PME et développement économique Economie peu émettrice en Co2 et croissance verte

8 1. Synthèse documentaire des atouts et faiblesses du territoire régional

9 Points de repères sur la R&D et l’innovation
Une productivité scientifique honorable et de qualité (au regard du potentiel scientifique existant) Une recherche privée plus forte qu’en moyenne nationale et 2 pôles de compétitivité structurants Un dynamisme en matière d’activités de recherche: 1) en relation avec le tissu économique en reconversion ou 2) sur des domaines porteurs et innovants l’UTT mène actuellement 3 actions en lien avec des PME régionales dans le cadre de l’appel à projet régional collaboratif Une capacité d’attraction d’entreprises innovantes à Troyes, en lien avec l’UTT, du fait de facteurs de développement bien moins coûteux qu’en Île-de-France Une culture de l’innovation en progression et la création d’outils au service de l’innovation Implantation de nouveaux établissements d’enseignement supérieur et de recherche Des politiques partenariales inter-régionales (PRES UFECAP) et infra-régionales en émergence Développement de partenariats publics/privés visant à fédérer des activités de recherche (Pomacle- Bazancourt…) NOGENTECH a mis en place une formation d’ingénieurs par l’alternance à destination de DUT et BTS qui permet de faire entrer l’innovation dans les entreprises Une région modeste en termes de recherche académique: faible présence des grands organismes nationaux, déficit de chercheurs, … Des partenariats insuffisants: manque de coopération/concertation entre les unités de recherche, difficulté à construire des projets en commun et à consolider des partenariats extérieurs, notamment à l’échelle européenne, … Un tissu économique peu favorable à la R&D et l’innovation: difficulté à attirer ou créer des entreprises innovantes, cultures d’entrepreneuriat et de l’innovation peu développées, déficit de cadres dans les PME, … Une faible concentration des efforts de recherche qui induit un déficit de visibilité, reconnaissance et d’attractivité : taille trop réduite de nombreuses structures, nombre de chercheurs par thématique trop faible, aspect généraliste des activités de R&D, des pépites mais de taille insuffisante, … Une complexité de l’écosystème des acteurs du développement de l’innovation Un nombre encore insuffisant d’actions de transfert technologique vers l’industrie l’absence de continuité de l’appel à projet régional pose problème : une pérennisation est souhaitable 9 9

10 Points de repères sur la compétitivité des TPE / PME
Une agriculture forte et renommée, entre productions végétales et champagne L’agroalimentaire : une valorisation des matières premières offertes par l’agriculture Une ressource sylvicole abondante, diversifiée et de qualité Une exploitation sylvicole développée et structurée Une recherche de valeur ajoutée dans les secteurs traditionnels: textile, Nogentech, … Présence des Arts et métiers Paris tech spécialisé dans les process et procédés en matière de modernisation des capacités de production (mais peu mobilisés en région) Des thématiques porteuses: médical / biomédical, domomédecine, imagerie médicale et numérique, nanotechnologies, maîtrise des risques et sécurité des systèmes, énergie (cluster Energic)… 3 projets de clusters (antimicrobien, dispositifs matériaux médico compatibles, IRM, ), Des potentialités intéressantes en matière de logistique Une offre d’accueil d’entreprise structurée autour des Parcs d’Activité de Référence Une faible valeur ajoutée de l’économie régionale, soumise à l’impact des mutations économiques Une production bois divisée par deux en dix ans et une filière qui reste concentrée sur la 1ère transformation De grandes difficultés pour le secteur textile / habillement Un réseau industriel constitué principalement d’entreprises sous-traitantes (peu de donneurs d’ordres), subissant les évolutions externes Faiblesse de l’interconnexion entre les différents réseaux et modes de transport régionaux Manque de culture de l’innovation et d’appropriation des changements technologiques dans les entreprises industrielles : les dirigeants n’ont pas la formation nécessaire pour apprécier la plus value de la recherche et ont une difficulté à envisager l’avenir différemment Une offre touristique trop peu structurée et insuffisamment mise en valeur pour être réellement attractive Peu de structuration des industries agro-alimentaires (ARIA en cours de création) Un manque de services dans les zones rurales accentuant la faible attractivité du territoire 10 10

11 Points de repères sur l’ économie peu émettrice en Co2 et la croissance verte
Un niveau de production d’agro-carburants, bois-énergie et éolien déjà élevé, région leader au niveau national pour la méthanisation Des gisements restent à exploiter: éolien, méthanisation, géothermie, hydroélectricité, … Une ressource sylvicole abondante et de qualité dans un contexte de croissance du marché de l’écoconstruction et d’image positive des produits bois. Une très forte orientation de l’industrie vers la valorisation de la ressource agricole et des ressources agricoles importantes (1ère région productrice de Chanvre) Des filières vertes émergentes à haut potentiel : l’une en lien avec le pôle IAR, l’autre avec les ENR (éolien, bois-énergie, méthanisation, biocarburants, …) D’importantes opportunités de développement dans la filière du recyclage et de valorisation des déchets (valorisation des déchets et de la biomasse en chaleur , nucléaire,…) Une consommation énergétique supérieure à la moyenne nationale, dans tous les secteurs Un recours aux énergies fossiles supérieur à la moyenne nationale Un patrimoine bâti relativement ancien et peu efficace énergétiquement Une structure de territoire (faible densité de population, distances moyennes à parcourir, …) qui favorise le recours aux moyens de transport individuels Une production bois divisée par deux en dix ans et une filière qui reste concentrée sur la 1ère transformation (sciage) ; risque de disparition d’un tissu de PME situées en milieux rural, en perte de compétitivité face à la concurrence internationale. Des émissions de GES et polluants atmosphériques plus importantes qu’au niveau national 11 11

12 2. Rappel des grands enjeux régionaux identifiés lors des étapes précédentes

13 Grands enjeux identifiés
R&D et innovation Le renforcement des capacités de recherche et d'innovation pour le développement : de l’attractivité et de l’excellence de l’enseignement supérieur et de la recherche publique du potentiel de rayonnement des savoir-faire / procédés industriels traditionnels ou de haute-technologie existants et des productions locales Le renforcement des compétences et la maîtrise des connaissances scientifiques et technologiques pour développer l’emploi dans une économie de la connaissance La diffusion de la culture de l'innovation par : les synergies entre acteurs, les liens recherche académique/entreprises le soutien à l’international, accélérateur de mutations dans les entreprises industrielles l’implication du tissu des PME locales le soutien à l’ingénierie financière de l’innovation La coordination des acteurs, en s’appuyant notamment sur les pôles, grappes, pôles créatifs et clusters régionaux La place des établissements régionaux dans les programmes nationaux et dimension interrégionale et transfrontalière des projets

14 Grands enjeux identifiés
Compétitivité des TPE /PME La hausse de la valeur ajoutée de la production industrielle (diversification, innovation, repositionnement des filières via les Pôles de C.) et agricole (labellisation, transformation…) La création et la reprise des activités (agri., indus., commerc. / artisan.) avec réflexion sur les nouveaux modèles économiques (exploit. agricoles, …), développement de l’entrepreneuriat L’accompagnement filières émergentes ou à potentiel : recyclage / déchets (mâts d’éolienne, nucléaire …), logistique, secteur médical, … L’attractivité (faire venir, faire rester) de la région pour les entreprises et les actifs, notamment ceux à forte valeur ajoutée Les ressources humaines dans l’entreprise : l’atteinte, par les PMI, d’une taille suffisante pour nécessiter des postes d’encadrement ( internationalisation, …) Le développement de l’ingénierie (accès à l’innovation, animation des filières et engagement d’actions collectives) Le soutien à l’ESS : levier économique mais aussi social/démographie et champ de formation L’accompagnement de l’évolution des entreprises : - le développement de la prospective industrielle et de la veille économique - la modernisation de l’outil industriel, des soutiens aux process de fabrication - la mobilisation de moyens de financement autres que la subvention (ingénierie financière: early stages, projets innovants, …), le financement des projets et de l’ouverture à l’international

15 Grands enjeux identifiés
Economie verte Le développement des potentialités économiques et environnementales dans l’ensemble des thèmes d’application possible, notamment : - La poursuite de l’effort d’investissement sur les filières d’énergies renouvelables (éolien, solaire, bois-énergie, méthanisation, agro-carburants) et de recyclage et en amplifier les retombées économiques - L’amélioration de l’organisation locale de la filière bois et renforcement des liens entre production et transformation. - L’optimisation de l’utilisation de l’énergie et baisse des consommations (BTP, Transports, amélioration énergétique du bâti…) Le renforcement de la formation, l’information et le conseil aux acteurs de la construction dans le domaine de la rénovation thermique et la qualité de l’air intérieur -Promotion des comportements et des modes de production plus sobres -Formation des habitants à la gestion des ressources et à l’utilisation des équipements dans les bâtiments réhabilités, au recours aux normes HQE, BBC, passif…  La certification environnementale des exploitations agricoles (bio, HVE, agriculture raisonnée)

16 3. Présentation des orientations stratégiques et objectifs associés

17 R&D et innovation Orientations stratégiques identifiées en matière de R&D et d’innovation Orientation Stratégique n° 1 : Cibler la R&D vers les domaines les plus porteurs de compétitivité, de croissance et d’emploi pour l’économie champardennaise Orientation Stratégique n° 2 : Organiser l’écosystème de la R&D régionale pour atteindre la rupture technologique dans les domaines stratégiques

18 R&D et innovation Orientations stratégiques identifiées en matière de R&D et d’innovation Orientation Stratégique n° 1 : Cibler la R&D vers les domaines les plus porteurs de compétitivité, de croissance et d’emploi pour l’économie champardennaise En retrait par rapport à d’autres régions, la recherche académique champardennaise dispose néanmoins d’atouts et obtient des résultats. Son périmètre thématique élargi a permis de faire émerger quelques domaines à potentiel en région mais nécessiterait aujourd’hui d’être mieux délimité pour concentrer les moyens mobilisés sur un petit nombre de sujets et augmenter les probabilités de différenciation et de rupture technologique. Les efforts de structuration et de mobilisation de moyens dans des domaines clés doivent donc être poursuivis alors que les investissements dans certains secteurs économiques traditionnels peu porteurs d’avenir ou potentiellement remis en cause à long terme (industrie textile, industrie automobile) semblent devoir être repensés.

19 R&D et innovation Orientations stratégiques identifiées en matière de R&D et d’innovation Propositions d’objectifs déclinant l’OS n°1 : Cibler la R&D vers les domaines les plus porteurs de compétitivité, de croissance et d’emploi pour l’économie champardennaise Questions issues des ateliers: - quelle réponse à la question de l’effort de R&D et de l’objectif de 3% du PIB fixé au niveau européen dans une région où le PIB est « gonflé » par la filière Champagne? - quels sont les lead markets qui vont être ciblés par l’UE? C’est un élément important de mise en perspective. Les critères mis en avant par l’Europe doivent être examinés avant de choisir nos domaines prioritaires. Eléments de réflexion sur la question de la concentration de l’effort de R&D: -Importance de la stratégie à moyen / long terme: visant à investir fortement sur un point de fort de la Région, se focaliser sur un ou deux secteurs clés, … afin d’acquérir une reconnaissance sur un domaine « vitrine » à l’international comme l’aéronautique (Toulouse), les nanotechnologies (Grenoble), … ne pas se disperser. - La concentration est souhaitable, mais que faire de la demande des entreprises en matière d’innovation? Sans tissu industriel très ouvert à l’innovation, mieux vaut favoriser le Bottom Up. L’appel à projet régional collaboratif est un très bon outil ! IL Y A NECESSITE DE MAINTENIR UNE PORTE OUVERTE POUR LES DEMARCHES INNOVANTES PLUS DISPERSEES A COTE DES SECTEURS PRIORITAIRES Objectif 1 : Conforter le soutien des secteurs des IAR et des matériaux (Pôles IAR et Materalia) tout en intensifiant l’interactivité avec le tissu des TPE/PME locales Agro-ressources : alimentaires + non alimentaires Objectif 2 : Accompagner la R&D dans des domaines en rupture et/ou interdisciplinaires à rayonnement national ou international (nanophotonique, TIC…) : en préparant une diffusion future dans le tissu économique régional en prenant en compte les filières émergentes en dynamisant les démarches collaboratives suprarégionales Objectif 3 : Décider puis soutenir l’émergence de nouveaux secteurs de recherche en région pour préparer les filières à l’horizon 2020 et après

20 R&D et innovation Orientations stratégiques identifiées en matière de R&D et d’innovation Orientation Stratégique n° 2 : Organiser l’écosystème de la R&D régionale pour atteindre la rupture technologique dans les domaines stratégiques L’orientation n°1 proposée présuppose une intervention ciblée sur des domaines ou « niches d’innovation » potentiellement porteurs pour le futur de l’économie régionale. Pour que cette politique ait un véritable impact sur l’économie régionale sera donc nécessaire de rationaliser, coordonner et de concentrer l’action et les moyens de l’ensemble des acteurs régionaux de la recherche et de l’innovation (acteurs du soutien à l’innovation, universités, laboratoires de recherche privés, …) sur ces domaines porteurs.

21 R&D et innovation Orientations stratégiques identifiées en matière de R&D et d’innovation Propositions d’objectifs déclinant l’OS n°2 : Organiser l’écosystème de la R&D régionale pour atteindre la rupture technologique dans les domaines stratégiques Objectif 1 : Concentrer et organiser l’écosystème des acteurs de la R&D et de l’innovation en région (décloisonnement, mise en réseau…) Apports des ateliers: -Aider plus les structures que les entreprises à faire des actions proactives de démarchages auprès des entreprises. Il y a besoin de rabatteurs (technopole de l’Aube, Invest In Reims) + CCI, villes ,agglomérations, …). La capacité de mobilisation des entreprises est une force dans la région avec un réseau d’acteur ciblé sur tout le territoire. -Mieux valoriser les moyens et compétences existants en région pour le soutien à la R&D et l’innovation: école des arts et métiers sur les procédés, centre de calcul régional mobilisable par les entreprises régionales (bientôt dans les 500 top mondial) en partenariat URCA / UTT / ENSAM, les plates-formes technologiques (notamment pour impliquer les acteurs de l’agroalimentaire dans des démarches de R&D de 1er niveau technologique), les capacités d’expertise en optimisation logistique à l’UTT qui n’ont jamais été mobilisées … Objectif 2 : Moderniser l’offre de connaissance (en continu) dans le domaine de l’innovation et du développement : Améliorer la production et l’accès des entreprises régionales à la veille scientifique, technologique et économique Alimenter des diagnostics permanents des filières, secteurs économiques, …

22 Compétitivité des TPE / PME
Orientations stratégiques en matière de R&D et d’innovation Orientation Stratégique n° 1 : Soutenir la diffusion des sauts technologiques générés par la R&D au sein du tissu économique régional Orientation Stratégique n° 2 : Soutenir et financer les stratégies de diversification/spécialisation des entreprises et des filières et de l’outil industriel existant en particulier Orientation Stratégique n°3 : Soutenir un développement économique vecteur d’un développement équilibré du territoire Orientation Stratégique n°4 : Soutenir activement les initiatives permettant une mise en relation des entreprises régionales

23 Compétitivité des TPE / PME
Orientations stratégiques en matière de R&D et d’innovation Orientation Stratégique n° 1 : Soutenir la diffusion des sauts technologiques générés par la R&D au sein du tissu économique régional Fortement dépendante de l’extérieur (sièges des grandes entreprises, sous-traitance, débouchés pour les matières premières,…) et peu productrice de valeur ajoutée, l’économie champardennaise est exposée et sans réelles ressources endogènes face à des mutations économiques qu’elle est forcée de subir. L’amélioration de sa compétitivité passe par une stratégie de positionnement sur des produits et services à plus forte valeur ajoutée. Elle pourra notamment s’appuyer sur la diffusion des sauts technologiques générés par la R&D au sein du tissu économique régional .

24 Compétitivité des TPE / PME
Orientations stratégiques en matière de R&D et d’innovation Objectif 1 : Aider les entreprises à mobiliser le transfert de technologie comme levier de développement A mobiliser : CRITT ? Offre privée de conseil ? Incubateurs, Pôles de compétitivité, SATT, IRT, …Ateliers: Il existe des possibilités de montée en gamme de la production industrielle par la mobilisation de matière plus techniques. Ces technologies sont accessibles dans les universités. Optimiser le système d’information (Aller/Retour) et d’orientation de 1er niveau : RDT/CARINNA ou CADEV : élargissement des personnes ? Pilotage resserré Améliorer le financement ((ingénierie de financement de l’innovation) des early stage, des projets à risques et de packages (business angels) Atelier: constituer et valoriser une offre packagée avec les différents acteurs concernés (CADEV, IRPAC, incubateur, …) visant à inciter les PME franciliennes à venir en Champagne-Ardenne, avec un plan de financement public / privé Développer les échanges entre chercheurs académiques et PME Objectif 2 : Accompagner les mutations technologiques et d’innovation des secteurs matures (automobile, textile, IAA, …) pour des gains de compétitivité et de développement à l’international L’ouverture à l’international, accélérateur d’accès à l’innovation

25 Compétitivité des TPE / PME
Orientations stratégiques en matière de R&D et d’innovation Orientation Stratégique n° 2 : Soutenir et financer les stratégies de diversification/spécialisation des entreprises et des filières et de l’outil industriel existant en particulier La Champagne-Ardenne dispose d’un tissu industriel étoffé (industrie textile, automobile, …) mais ayant subi de plein fouet l’amplification de la concurrence internationale sur ce type d’activités économiques. S’il apparaît difficile de lutter contre ces phénomènes et de s’aligner sur des critères de coûts de production affichés par la concurrence internationale, dans le cadre d’un maintien du positionnement actuel de la production industrielle champardennaise, des solutions pourraient être mobilisées afin de réduire l’exposition du secteur. La diversification de la production et des marchés ciblés sont des solutions prioritaires ayant bénéficié de premières initiatives sur la présente période.

26 Compétitivité des TPE / PME
Orientations stratégiques en matière de R&D et d’innovation Objectif 1 : Mieux connaître les filières pour personnaliser les actions d’accompagnement Objectif 2 : Accompagner la consolidation de la diversification/spécialisation et la croissance des entreprises (grossissement dans la perspective de constitution d’un tissu d’Entreprises de Taille Intermédiaire, constitution d’un tissu industriel consolidé, …) Mobilisation de l’ingénierie de financement, de la formation/conseil du chef d’entreprises à la création/reprise/cession/intégration, à la stratégie de croissance… Apport de l’atelier: en matière de projets de développement les entreprises on assiste aujourd’hui à une progression spectaculaire des stratégies d’alliances, partenariats et acquisition collectives, et moins de création ex-nihilo du fait de difficultés à mobiliser les moyens de financements. Le soutien à la mutation du tissu industriel est un élément important (il faut capitaliser sur les points forts  la priorité devra être donnée aux dispositifs permettant la mise en relation d’entreprises (projets de commercialisation, …). Objectif 3 : Optimiser et harmoniser les interventions et dispositifs financiers publics et privés

27 Compétitivité des TPE / PME
Orientations stratégiques en matière de R&D et d’innovation Orientation Stratégique n°3 : Soutenir un développement économique vecteur d’un développement équilibré du territoire Le territoire champardennais dispose d’importantes potentialités en matière de développement d’activités économiques à fort ancrage territorial (Hommes, Savoir-faire, matières premières, … bois, agriculture, énergies renouvelables,…). Par ailleurs, les évolutions du contexte régional (démographie) ou plus global (énergies fossiles, médecins, …) impactent fortement les enjeux liés au maintien d’une vie de qualité en milieu rural. Ces deux grands constats militent pour: 1) la mise en place de soutiens renforcés aux filières économiques vectrices d’un développement équilibré du territoire, 2) la valorisation économique des réponses aux besoins des populations rurales en matière de maintien d’une qualité de vie (ESS, domomédecine,…)

28 Compétitivité des TPE / PME
Orientations stratégiques en matière de R&D et d’innovation Objectif 1 : Soutenir les filières innovantes de services à la population permettant une qualité de vie dans les zones rurales Professionnalisation de l’offre, maintien de l’offre de santé, … Objectif 2 : Soutenir les infrastructures de base nécessaires au développement dans les territoires Offres d’équipement, superstructure, … et de services minimum pour l’accueil ou le maintien des entreprises, TIC Liens avec le volet emploi et formation (atelier 3) Objectif 3 : Soutenir les clusters d’entreprises dans une logique de prise en compte des potentialités et contraintes du territoire Objectif 4 : Ouvrir le territoire au-delà des limites régionales et frontalières

29 Compétitivité des TPE / PME
Orientations stratégiques en matière de R&D et d’innovation Orientation Stratégique n°4 : Soutenir activement les initiatives permettant une mise en relation des entreprises régionales Les différentes échanges précédant les ateliers, ainsi que les ateliers ont confirmé la présence d’un enjeu majeur en Champagne-Ardenne autour de la mise en relation des entreprises régionales. Le constat de départ est la difficulté à s’impliquer dans des projets impliquant des échanges d’informations stratégiques. La priorité devra être donnée aux partenariats de 1er niveau (projets de commercialisation à l’international, marketing, …). Le renforcement des échanges entre entreprises devant permettre de répondre à plusieurs enjeux clés en région: démultiplication des projets collaboratifs impliquant un plus grand nombre d’entreprises dans des démarches d’innovation (gain en VA régionale), projets de Réponse à Appel d’Offre ou commercialisation communs, agrandissement de la taille moyenne des PME régionales (fusions / absorptions); renforcement de la notion de solidarité économique régionale (en Allemagne quand les grandes entreprises entrent sur un marché elles amènent avec elles des TPE), … Importance de la dynamique collective: il y a des Régions ou les démarches collectives fonctionnent bien : c’est une fierté régionale.

30 Economie verte Orientations stratégiques en matière d’ Orientation Stratégique n°1: Optimiser la consommation énergétique, développer la production d’énergies Orientation Stratégique n°2 : Poursuivre le développement de l’économie verte (dont bois-construction, formation des acteurs…) et limiter la pression sur les ressources naturelles Orientation Stratégique n°3 : Améliorer la qualité thermique, optimiser l’utilisation du bâti existant  et accompagner la mutation de la filière bâtiment vers la performance énergétique

31 Economie verte Orientations stratégiques en matière d’ Orientation Stratégique n°1 : Optimiser la consommation énergétique, développer la production d’énergies renouvelables Déjà conséquente, la production d’énergies renouvelables présente encore un important potentiel de développement en Champagne-Ardenne (bois-énergie, méthanisation, hydroélectricité, …). Il est donc nécessaire de prévoir un soutien au développement de cette production pour atteindre les objectifs ambitieux fixés par le PCAER (45% de la consommation d’énergie finale). D’importants moyens devront être mobilisés (20% du FEDER ).

32 Economie verte Orientations stratégiques en matière d’ Objectif 1 : Accompagner la structuration des filières de la production d’énergies renouvelables (bois-énergie, méthanisation, hydro-électricité, …) A – Poursuivre l’augmentation de la production énergétique (production des biens, équipements, services, produire les savoir-faire et compétences) B - Accompagnement de la structuration amont / aval des filières concernées Objectif 2 : Réduire la consommation et encourager la substitution énergétique Vers l’industrie, l’agro alimentaire… Vers le grand public

33 Economie verte Orientations stratégiques en matière d’ Orientation Stratégique n°2 : Poursuivre le développement de l’économie verte et limiter la pression sur les ressources naturelles L’économie verte au sens des 18 filières de la croissance verte telles qu’identifiées dans le référentiel national présente d’importantes potentialités à l’échelle de la Champagne-Ardenne. Le filière bois matériau ou agro-matériaux, en lien avec le pôles IAR ou encore la filière déchets (nucléaires, …), sont des exemples de secteurs porteurs qu’ils conviendrait de mieux connaître afin d’identifier les leviers de développement prioritaires (une étude est prévue en 2013 sur les filières de la croissance verte).

34 Economie verte Orientations stratégiques en matière d’ Orientation Stratégique n°2 : Poursuivre le développement de l’économie verte et limiter la pression sur les ressources naturelles Objectif 1 : Accompagner la structuration des filières de la croissance verte pertinentes en région (bois-matériau, déchet, …) Accompagnement de la filière recyclage domestique ou industriel (équipements roulant terrestres) en l’adaptant à la faible densité régionale Identifier des domaines de spécialité Objectif 2 : Soutenir la R&D, la certification des produits et les démonstrateurs Objectif 3 : Informer et former pour susciter la demande et les pratiques des usagers et opérateurs des filières concernées Objectif 4 : Appuyer la production des matériaux durables et produits biosourcés

35 Objectif 2 : Appuyer la R&D de la filière bâtiment
Economie verte Orientations stratégiques en matière d’ Orientation Stratégique n°3 : Améliorer la qualité thermique, optimiser l’utilisation du bâti existant  et accompagner la mutation de la filière bâtiment vers la performance énergétique La filière bois-construction a été notamment identifiée comme porteuse de potentiel au niveau régional. La production de chanvre existante est également intéressante notamment en lien avec les enjeux de réhabilitation thermique des logements sociaux, privé et des bâtiments publics. Le secteur du bâtiment durable bénéficie déjà de différentes initiatives en matière de formation des professionnels (ARCAD, DREAL, …) qu’il conviendra de renforcer et adosser à une dynamique de projets permettant de répondre aux enjeux de 1) réduction de la vulnérabilité énergétique, 2) réduction des consommations. Objectif 1 : Renforcer les actions de formation des acteurs de la filière Objectif 2 : Appuyer la R&D de la filière bâtiment


Télécharger ppt "Ateliers de réflexion sur les enjeux"

Présentations similaires


Annonces Google