La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Film et vidéo M. Joël Arsenault Printemps, 2012. Module 1: Introduction au cinéma.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Film et vidéo M. Joël Arsenault Printemps, 2012. Module 1: Introduction au cinéma."— Transcription de la présentation:

1 Film et vidéo M. Joël Arsenault Printemps, 2012

2 Module 1: Introduction au cinéma

3 Lorigine du cinéma… Le cinéma trouve ses origines dans lanimation. Celle-ci peut exister grâce à un phénomène se passant dans le cerveau, qui est capable de relié plusieurs images statiques afin dy voir du mouvement.

4 Le cerveau peut conserver une image pour environ 1/15 de seconde. Alors sil reçoit une autre image pendant cet intervalle, il y perçoit du mouvement. Alors, si vous regardiez une animation à images par secondes, vous les verriez séparément. Par contre, à environ 15 images par secondes, vous verriez une vraie animation.

5 Explication des images par secondes : Q

6 La photographie… La prochaine étape, cest linvention de la photographie. La plus vieille photo connue, et la première photo dun humain : 1838, Le boulevard du temple, Paris. Prise par Louis Daguerre.

7

8 Avec les premières techniques, une photo prenait entre 10 minutes à une demi-heure pour être prise. Cest donc par pure hasard que cette photo contient un humain…

9

10 Comment ça fonctionne: Limage, par la lumière, passe par un petit trou et réagit avec le papier imbimé dun produit à base dargent.

11

12 La photographie évoluera très rapidement : le temps nécessaire sera réduit, et on pourra créer des photos de meilleure qualité. Cest donc en créant un effet danimation, en faisant passer plusieurs photos rapidement, que lon crée les premiers films. Eadweard Muybridge crée le film du cheval qui court en 1878.

13 En 1888, on capture des gens dansant dans un jardin. La scène dure 2 secondes. OsA OsA

14 Une autre vidéo nous montre les gens traversant le pont de Leeds. LV4 LV4

15 : une nouvelle forme dart à part entière

16 Lapparition du cinéma en France Tout commence en 1895, quand deux ingénieux bricoleurs, nommés Auguste et Louis Lumière, mettent au point leur cinématographe : un étrange appareil permettant d'enchaîner des images à une vitesse suffisante pour leur donner vie.

17

18 Cest le 28 décembre, au grand café du boulevard des Capucines à Paris, lors de la toute première projection, quun public paye pour visionner les premières images projetés.

19

20 Toujours est-il qu'en ce début d'hiver, les curieux qui s'aventurent à payer 1 franc, pour voir 10 films d'une minute environ chacun, sont rares et l'on ne compte pas plus de deux spectateurs par séance. Pourtant, dès le lendemain, sans qu'aucune publicité ne soit faite, à croire que le bouche à oreille a bien fonctionné, de plus en plus de monde, intrigué par cette petite révolution, se presse aux portes de la salle obscure improvisée.

21 Ainsi, au fur et à mesure que se déroulent les bobines de lArroseur arrosé, l'Arrivée d'un train en gare de la Ciotat ou la Sortie des usines Lumière, films qui ne durent guère plus de deux minutes, les yeux émerveillés assistent aux véritables prémices du grand écran.

22 Voici donc un clip des dix premiers films des frères Lumières : Q6s Q6s

23 Parmi le public, sans cesse plus nombreux chaque jour, le directeur du théâtre "Robert Houdin", Georges Méliès, souhaite acheter cette trouvaille qui l'a enthousiasmé; malheureusement pour lui, les deux frères pionniers refusent.

24 Il décide alors d'organiser, dans sa propre villa, le tout premier studio de cinéma, dans lequel, guidé par son imagination, il passe de longues heures à concevoir les différents truquages qu'il est possible de réaliser avec une caméra.

25 On a alors Méliès, qui met en scène des univers insolites, comme Vingt Mille lieues sous les mers ou le Voyage dans la lune. Il invente le ralenti, l'accéléré, le fondu, la surimpression et autres techniques intéressantes pour raconter des histoires.

26 Vingt mille lieues sous les mers : xs&feature=related xs&feature=related

27 Le voyage dans la lune : qS4 qS4

28 Les frères Lumière, quant à eux, sattachent à relater, par de brefs documentaires et reportages, latmosphère de cette fin de siècle. Ils utilisent le traveling, technique à faire bouger la caméra au rythme de la réalité. On simage donc que cest nous qui sommes là et qui voient ces événements.

29 Gratte-ciels à New York : hI hI

30 Mais en 1900, les frères Lumière, ayant renoncé à l'exploitation de leur invention, se retirent de l'affiche pour retourner à leur premier amour, la photographie.

31 Un autre monsieur, Charles Pathé, a pour ambition de faire découvrir le cinéma au grand public. Pour cela, il va réaliser et produire des films dont il tirera le plus grand nombre de copies possibles, afin de les projeter dans les fêtes foraines, ou festivals.

32 Un court métrage de George Pathé: 18Y

33 Ces courts métrages, au budget minimum, tel que les Méfaits de lalcoolisme, sont bouclés en un temps record, et ressemblent beaucoup, parfois, à des créations de Méliès.

34 Un de ces films, histoire dun crime, contient le premier flashback, ou retour-en arrière, dans un film. C8 C8

35 Mais le nouveau cinéaste et son compère tournent aussi, avec un zest de provocation, Passion puis Vie de Jésus, que le pape Pie X, condamnera.

36 Les débuts du cinéma américain… Aux États-Unis, les balbutiements du septième art sont plus mouvementés qu'en France. En effet, dès 1897, Edison intente plusieurs procès à tous ses concurrents dans le but d'être le seul à posséder le brevet d'un appareil dérivé du cinématographe, le kinétoscope, dont il se prétend le père.

37

38 Face à ces différentes attaques, le représentant de Lumière en Amérique se voit contraint de quitter clandestinement le pays à bord d'un transatlantique, et peu de temps après, l'invention des deux frères français est confisqué.

39 Durant ces événements, quelques aventuriers se lancent dans la production de films. En sappuyant sur une démarche identique à celle d'un businessman accompli, ils créent les Nickel Odéons, et en moins d'un an, parsèment le paysage américain de salles de projection au confort sommaire mais au tarif imbattable.

40 C'est grâce à ce projet d'envergure que le public découvre, dès 1902, de nombreuses copies des bandes Pathé importées de France, ainsi que plusieurs autres courts métrages.

41 Puis, en 1903, le premier western de l'histoire, The Great Train Robbery, du réalisateur Edwin S. Porter, prend dassaut les écrans. Film: plc plc

42 Mais le premier grand événement marquant du cinéma américain se déroule en 1914, lorsque David W. Griffith, inspiré par le roman de Dixon, The Clansman, termine Naissance d'une nation, dont le tournage, pour lequel il eut du mal à trouver des financements, dura plus de quatre mois.

43 Évoquant la vie d'une famille sudiste après la guerre de Sécession, le scénario prend, avec un racisme certain, partie pour le Sud, ce qui crée des émeutes, et amasse les foules dans les salles. Outre son incontestable réussite commerciale, ce film signe le début de l'hégémonie des mises en scène supérieures à 80 minutes, appelées aussi longs métrages.

44 Court extrait: R0A R0A Scène: zc zc

45 La guerre des brevets va s'achever qu'à la fin de l'année 1908, lorsquEdison décide d'accorder une totale liberté d'action aux dix plus puissantes maisons de production.

46 Les ambitieux fondateurs des Nickel Odéons choisissent alors de se tourner vers les producteurs indépendants, que l'on surnomme les hors-la-loi, pour alimenter en flots d'images vivantes leurs différentes salles.

47 Or, cette démarche ne plaît pas à tout le monde, et les représailles ne se font pas attendre : plusieurs grandes entreprises cinématographiques lancent des commandos chargés de saccager les studios des indépendants.

48 Face à ces actes de destruction, les hors-la-loi, qui n'ont plus d'autre choix que celui de fuir, sinstallent dans un petit village de Californie, à une heure de la frontière mexicaine, Los Angeles.

49 Là, les tournages sont encore rythmés par quelques péripéties, comme ce jour où, devant le studio d'un producteur indépendant, sont placés des cavaliers et un canon de la guerre de Sécession, afin de dissuader les vandales d'approcher.

50 Lessor dune nouvelle forme artisitique… Si aux États-Unis, on travail à seulement être capable de produire des films, en Europe cette forme dart évolue déjà, et on commence à vraiment travailler sur la psychologie du personnage et de lhistoire.

51 Sur les écrans scandinaves, l'actrice la plus célèbre à cette époque est Asta Nielsen, qui joua entre autres dans lAbîme, réalisé par Urban Gad en 1910, puis, deux ans plus tard, toujours sous la direction du même metteur en scène, elle apparaît dans la Danse de mort. Voici un extrait de Nielsen dans Hamlet, M M

52 Conclusion : Dès sa naissance, à la fin du 19 ième siècle, et jusqu'au début de la première guerre mondiale, le cinéma se développe principalement en Europe, où il est tout d'abord utilisé comme simple divertissement de fêtes foraines, et aux États-Unis, où son exploitation fait l'objet d'une lutte entre plusieurs maisons de production.

53 Mais, en quelques années, il gagne des lettres de noblesse, au point d'être, en particulier sur le vieux continent, considéré comme une des formes à part entière de la création artistique. Alors que les premiers studios américains voient le jour dans le village de Los Angeles, le cinéma européen ne cesse de se développer, sappuyant, entre autres au Danemark, en France et en Italie, sur la tradition nationale et la culture propre à chaque pays, afin dimposer son univers.

54 Activité: fiche de travail

55 : lapogée du cinéma muet En 1914, la guerre éclate en Europe. Cest horrible. Des milliers dhommes sont mobilisés pour faire partie de larmée, incluant plusieurs acteurs. De plus, les tournages de films sont interdits pendant la grande guerre, car la pellicule coût trop chère en matière première. La guerre affectera vraiment tous les secteurs de la société.

56 Cest pour cette raison que la plupart des films qui seront montrés en Europe pendant la guerre viendront des États-Unis. Les gens qui se rendent dans les salles obscurs pour oublier leurs troubles rencontreront alors Charlie Chaplin.

57 Le personnage, toujours malchanceux, devient facilement reconnaissable par son chapeau noir et sa petite moustache. Il fut dirigé par le metteur en scène de Keystone Comedies, une maison de production américaine, qui a découvert dautres talent aussi, comme Fatty Arbuckle, par exemple.

58 Coney Island, Fatty Arbuckle : ec&feature=related ec&feature=related

59 Charlie Chaplin: uGw uGw z0o0I&feature=related z0o0I&feature=related tZ4&feature=related tZ4&feature=related

60 Cest pendant cette période, où Los Angeles exporte la plupart des films du monde (90% en 1919) que les États-Unis vont devenir les plus grands distributeurs de cinéma à léchelle mondial.

61 On retrouvera alors tous les plus grandes compagnies de cinéma à un même lieu mythique, Hollywood, en Californie.

62 Le cinéma des épisodes : Quelques cinéastes français sétabliront donc aux États-Unis pour continuer de produire des films.

63 Quelques-uns vont débuter un nouveau genre, les films à épisodes. On compte parmi eux Les mystères de New-York, les vampires, ainsi que Intolérance, film du réalisateur de naissance dune nation, qui raconte quatre épisodes de lhistoire du monde.

64 Pourquoi la popularité dHollywood? Ce nest pas seulement à cause de larrêt des tournages en Europe que Hollywood deviendra une puissance dans le domaine de la cinématographie.

65 Productions élaborés avec budgets … Contrats pour les acteurs… Le phénomène du `star`… La spécialisation des genres : – Warner : films policiers et comédies musicales – Universal : films fantastiques – Metro-Goldwyng-Mayer : mélodrames historiques

66 Par contre, si le quartier dHollywood rayonne dans le domaine du cinéma, il nest pas le meilleur exemple de comportements appropriés, selon un certain William H. Hays. Les actrices se divorcent, un producteur est assassiné… alors selon Hays, il faut faire des films un exemple de bon comportement moral : les films ne peuvent pas montrer de styles de vies amorales.

67 Charlie Chaplin, qui venait de se divorcer, et donc avait peur que sa carrière serait en trouble, réalise lopinion publique, premier film quil écrit et produit, sans y paraître, sauf pour un bref caméo.

68 Le premier grand film de laprès-guerre sera folies de femmes, pour lequel on construira, au coût de plus dun million de dollars, Monaco, dans un studio. Extrait : UF7s UF7s

69 Mais le genre de film qui fait vedette à lépoque est le burlesque. Ces films, sans paroles, mettent laccent sur la comédie physique. Charlie Chaplin nest pas la seule star, mais il en est le plus reconnu.

70 En Europe… Suite à la grande guerre, le cinéma reprend. En Europe, les films expriment un nouveau courant démotion suite aux années douloureuses, et cest alors quon voit apparaître des films qui engendreront le mouvement dart nommé expressionisme.

71 Lexpressionisme, cest un art rempli de symbolisme qui tentent dexprimer des émotions ou des états dâmes particulier. Dans le cas des Européens, ceci peut être soit la douleur suite à la guerre, soit la joie davoir survécue à la guerre.

72 Un des premiers films de ce genre est Le Cabinet du docteur Caligari, où un docteur hypnotise ses patients à devenir des criminels. Extrait : AR0 AR0

73 Un autre grand film dhorreur, Nosferatu. Plein film : sA sA

74 : lémergance des films parlant Pendant plus de 30 ans déjà, les films séduisent les gens avec leurs images qui bougent. Mais au milieu des années 1920, on remarque une légère diminution du nombre de gens qui vont au cinéma. Cest là quon commence à expérimenter à ajouter des bandes sonores aux films.

75 Cest la compagnie Warner qui, en 1926, sera la première à produire un film, Don Juan, qui a une trame sonore de musique appropriée, synchronisée avec les images. Don Juan, : _Nc _Nc

76 Par contre, cest un an plus tard que Warner (la même compagnie, produira le véritable premier film avec paroles : Le chanteur de Jazz, Le chanteur de jazz : Ho Ho

77 Les spectateurs démontrent vite quils adorent entendre de plus en plus des paroles dans les salles de cinéma. Les acteurs, par contre, qui nont jamais eu à parler pour la caméra, ont maintenant peur de mal prononcer leurs mots.

78 Par exemple, lacteur John Gilbert, qui démontrait une masculinité qui savait charmer les femmes, ne produisait pas une voix aussi viriles. Sa carrière fut donc véritablement terminée.

79 Mais pour dautres acteurs, ceci jouera en leur faveur. Greta Garbo, par exemple, qui parle pour la première fois dans le film Anna Christie, va séduire son public avec sa voix.

80 Anna Christie : XR7E XR7E u8o u8o

81 La crise boursière… En 1929, les États-Unis dabord, suivi par dautres pays, plonge dans la crise économique. Les gens vont sur le chômage et fréquentent les soupes populaires.

82 On voit aussi un taux élevé de suicides : des gens qui ont fait soudainement faillite à cause de la crise. On est donc dans la période de la grande dépression.

83 Mais on voit les cinémas remplis de gens qui, ayant payé quelques sous, souhaitent oublier leurs troubles pour une heure et demi.

84 Dans les années 1930, les films musicaux font fureur. La joyeuse divorcée, Le danseur du dessus, L'entreprenant monsieur Pétrov ou Amanda en sont des exemples. Ce sont Fred Astaire et Ginger Rogers qui en sont les vedettes, roi et reine de la danse.

85 Fred Astaire et Ginger Rogers : ujzQ ujzQ ykKQY ykKQY

86 Dautres films populaires de lépoque sont Limpossible monsieur BéBé, King Kong et Scarface.

87 King Kong, 1933 : A_2k A_2k LcTw LcTw Scarface: 8M 8M

88 Deux autres grands acteurs de lépoque, Marlene Dietrich et Gary Cooper: TUfk TUfk

89 Même que plusieurs personnes deviendront inoubliables dans lhistoire du cinéma, certains autres seront souvent oubliés, surtout par les Oscars. Jean Harlow, par exemple, qui était la Marylin Monroe de son époque. Jean Harlow : z8a4 z8a4

90 Le cinéma et le totalitarisme… Les cinéastes allemands et russes produisent, dans les années 1930, des scénarios impressionnants avec des mises en scènes imaginatives. Femmes en uniforme, 1931 : onlgF7s onlgF7s

91 Le problème, cest quavec la faillite de lAllemagne en 1918, et puis les problèmes économiques des années 1920, la scène est prête pour larriver du nazisme.

92 Plusieurs réalisateurs de film de ces pays senfuiront vers la France, et éventuellement aux États-Unis afin de pouvoir continuer leur art sans crainte de réprimandassions du gouvernement.

93 En Italie, le cinéma, qui était impressionnant jusque là, sest arrêter après Cest seulement dans les années 1930 que certains réalisateurs produiront des films qui démontrent latmosphère qui règne en Europe à lépoque.

94 Loccupation de la France… En 1939, la guerre est déclenchée, et la France se verra occupée par les forces nazies. Plusieurs vont se battre, de manière subtile ou directe, pour la liberté dexpression des arts. Certains risqueront même leur vie à transporter des films vers les zones sécuritaires.

95 Un réalisateur, Clouzot, produira un film, intitulé la petite ville française, où les gens propagent des lettres dénonçant leurs voisins et amis de plein de choses.

96 À Paris, le gouvernement du 3 e Reich établira une nouvelle compagnie de production afin de créer des films qui respectent leurs demandes « morales ».

97 Tous les films produits sous le régime des nazis doivent parler dactualité et des succès et réussites du gouvernement de lAllemagne.

98 Hollywood pendant la guerre… Los Angeles produit des centaines de films par années. En 1940, les spectateurs peuvent entendre pour une première fois la voix de Charlie Chaplin, qui, dans son film le dictateur, incarne Hitler, et un barbier juif qui a la malchance de ressembler à Hitler comme deux gouttes deau.

99 Le dictateur : wnn4 wnn4

100 On produit donc plusieurs films qui parlent de la guerre, dune manière ou dune autre. De nombreux acteurs incroyables seront alors vus pour la première fois, dont Lauren Bacall. mMA mMA

101 Orson Wells réalise, en 1941, Citizen Kane. Daprès Wikipédia : Au début des années 1940, Charles Foster Kane meurt dans son manoir de Xanadu, en prononçant dans un dernier souffle « Rosebud » en laissant échapper sa « boule de Noël ». Ce dernier mot énigmatique attise la curiosité de la presse.années 1940Charles Foster KaneXanadu

102 Suite… Le journaliste Thompson est chargé de percer le mystère, et va rencontrer tous ceux qui l'ont connu durant sa vie passée. Ces rencontres au présent où l'on plonge dans ses souvenirs sont accompagnées à chaque fois de flashbacks qui lèvent toujours un peu plus le voile sur sa vie.flashbacks

103 Documentaire sur Citizen Kane: V6w V6w

104

105

106

107

108


Télécharger ppt "Film et vidéo M. Joël Arsenault Printemps, 2012. Module 1: Introduction au cinéma."

Présentations similaires


Annonces Google