La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formateur: Ala Antonov Alliance Francaise, Antenne de Causeni 2008 La place de la grammaire dans un enseignement de type communicatif en langues modernes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formateur: Ala Antonov Alliance Francaise, Antenne de Causeni 2008 La place de la grammaire dans un enseignement de type communicatif en langues modernes."— Transcription de la présentation:

1 Formateur: Ala Antonov Alliance Francaise, Antenne de Causeni 2008 La place de la grammaire dans un enseignement de type communicatif en langues modernes

2 Objectif Encourager lapprentissage de la grammaire par lapproche communicative

3 Il nest pas facile de schématiser une chose aussi complexe que la grammaire. Grafinter, « Grammaire française interactive» Grammaire française interactive

4 La grammaire Selon vous, quelle importance a la grammaire dans un cours de langue ? Quelle est lattitude des apprenants par rapport à la grammaire ? Quelle démarche adopteriez-vous pour une leçon de grammaire ? Comment introduiriez-vous le point de grammaire à travailler ? Quelles seraient les étapes de votre leçon ? Énonceriez-vous la règle au début ou à la fin de la leçon ? Quelle place accorderiez-vous aux exemples ? Peut-on apprendre une langue sans faire de grammaire ? Quelle est la finalité dune leçon de grammaire ?

5 2 petites dernières questions Supports pédagogiques utilisés (pour la grammaire): Doù vient linfo? Comment est-elle présentée? Langue de présentation? Evaluation des connaissances grammaticales? (oui? non? pourquoi? comment?)

6 Un Cadre de référence pour lapprentissage, lenseignement et lévaluation des langues vivantes, transparent, cohérent et aussi exhaustif que possible, doit se situer par rapport à une représentation densemble très générale de lusage et de lapprentissage des langues. La perspective privilégiée ici est, très généra- lement aussi, de type actionnel en ce quelle considère avant tout lusager et lapprenant dune langue comme des acteurs sociaux ayant à accomplir des tâches (qui ne sont pas seulement langagières) dans des circonstances et un environnement donnés, à lintérieur dun domaine daction particulier. Si les actes de parole se réalisent dans des activités langagières, celles-ci sinscri- vent elles-mêmes à lintérieur dactions en contexte social qui seules leur donnent leur pleine signification. Il y a « tâche » dans la mesure où laction est le fait dun (ou de plusieurs) sujet(s) qui y mobilise(nt) stratégiquement les compétences dont il(s) dispose(nt) en vue de parvenir à un résultat déterminé. La perspective actionnelle prend donc aussi en compte les ressources cognitives, affectives, volitives et lensemble des capacités que possède et met en oeuvre lacteur social. (p. 15) Une perspective actionnelle Cadre Européen Commun de Référence pour les langues

7 « La vision de lapprentissage proposée par lapproche communicative met en avant une attitude dattention aux productions des apprenants, partant du principe que lapprentissage dune langue étrangère se fait par des réajustements successifs et par la mise en place progressive dun système. Dans cette appropriation de la langue étrangère, lattitude active de lapprenant a un rôle très dynamique. La difficulté réside dans lécart quil peut y avoir entre ces principes et les conditions de leur réalisation » [E. Berard].

8 Le professeur nest pas le centre du monde et lapprenant construit son apprentissage avec laide du professeur, tout en étant productif tant à loral quà lécrit : « Lapproche communicative accorde une place importante aux productions des apprenants dans le sens où elle essaie de favoriser ces productions : donner à lapprenant des occasions multiples et variées de produire dans la langue étrangère, laider à surmonter ses blocages, ne pas le corriger systématiquement… »

9 Lapproche communicative conduit à prendre pédagogiquement en charge lacquisition de la compétence de communication. Du coup, la place occupée par le code linguistique change profondément : de but visé, la langue devient un moyen datteindre des buts pragmatiques. Cest la pratique langagière qui est visée, plutôt que le code linguistique. Mais qui dit "pratique", dit mobilisation de savoir-faire.

10 Quest-ce quapprendre à utiliser la langue ? Les savoir-faire langagiers sont traditionnellement regroupés en quatre catégories : 1. la compréhension orale, 2. lexpression orale, 3. la compréhension ecrite, 4. lexpression écrite, Pour chacune delles, des capacités particulières doivent être mises en œuvre, puisquelles représentent des façons différentes dutiliser, de faire fonctionner la langue.

11 Qui apprend : la centration sur lapprenant Lévolution la plus importante dans ce secteur est le passage dun enseignement centré sur la langue, et sur lenseignement de la langue, à un enseignement centré sur lapprenant, dont on découvre le rôle central dans le processus denseignement / apprentissage. Lapprenant nest pas une entité abstraite: on a affaire à des apprenants différenciés. La réflexion actuelle sur la dimension individuelle de lapprentissage conduit à une intensification de la recherche sur les processus dacquisition : que se passe- t-il quand un apprenant apprend ? Cette question conduit à établir une distinction fondamentale entre apprentissage et acquisition.

12 Quoi apprendre / enseigner : lapproche communicative et ses implications Postulat fondamental : on apprend une langue pour sen servir (écouter, lire, parler avec un ou des interlocuteurs, écrire à quelquun) et cette utilisation de la langue est destinée à la communication, au sens large du terme (on nécoute pas pour écouter, on ne parle pas pour parler, mais pour faire quelque chose).

13 Les méthodes communicatives se donnent donc pour objectif d'apprendre à communiquer dans une langue étrangère. Elles introduisent la notion d'acte de parole ( se présenter, demander une information, donner un conseil...) On n'enseigne donc plus l' impératif ou le subjonctif comme forme mais on enseigne à demander à quelqu'un de faire quelque chose.

14 Les méthodes communicatives marquent un retour à la grammaire (elle avait disparue des méthodes audiovisuelles) et elle s'attache à présent à l'organisation du sens. ( pour dire ceci, j'ai besoin de tel outil linguistique, et celui-ci fonctionne ainsi). Les progressions veulent permettre, avant toute chose, aux élèves de produire et de comprendre du sens.

15 Deux raison pour apprendre la grammaire Fournir à lélève des modèles de nouvelles structures utiles immédiatement Dévélopper la fonction auto-régulatoire du langage en langue seconde

16 Étapes de l'enseignement grammatical «La grammaire ne doit pas être enseignée isolément des contenus. De la même manière que les matières ne devraient pas non plus être enseignées sans tenir compte des particularités de la langue.» (Swain & Lapkin, 1992) Il y a plusieurs scénarios possibles pour enseigner formes, structures ou concepts grammaticaux selon leur complexité ou les possibilités de transfert positif de la langue maternelle des élèves.

17 L'enseignement de concepts grammaticaux La démarche de l'acquisition de concepts peut faciliter l'acquisition de nouveaux concepts grammaticaux

18 L'enseignement de structures Chaque étape peut prendre plus ou moins de temps selon le niveau de difficulté qu'elle présente pour les élèves. Le travail de la structure doit cependant être précédé d'une bonne préparation qui évitera les pertes de temps et les retours en arrière parce que les élèves ne comprennent pas ou font beaucoup d'erreurs.

19 Mise en pratique 1.Activités Production orale. L'étape la plus productive et la plus intéressante pour les élèves est celle où ils sont appelés à utiliser la forme dans des activités de communication tout en faisant attention à la façon dont ils la manipulent. Ces exercices se font en groupes de deux ou de trois autour d'un sujet qui peut intéresser les élèves (sports, activités sociales...). Production écrite. On peut aussi commencer par des jeux poétiques qui ont le même rôle que les exercices structuraux mais qui font appel à plus de créativité et que les élèves aiment mettre ensuite en commun

20 Exemples Correction d'une structure: «J'ai a...» Pour les élèves qui disent «j'ai a» au lieu de «j'ai»,éviter un exercice à trou dans lequel les élèves n'auraient à utiliser «j'ai» que quelques fois. Leur donner en exemple «j'ai...» et toute une liste d'objets drôles ou inhabituels. Leur demander de faire la même chose en groupes de deux. On peut faire des poèmes individuels ou collectifs avec les objets les plus fous ou les plus intéressants, ceux qui sont sur le même thème, etc. Ces poèmes sont échangés, lus en classe, retravaillés et corrigés.

21 Utilisation de l'imparfait: Jeu de rôle Le détectif Les élèves sont groupés deux par deux. Le détective demande au suspect: «Que faisiez-vous mercredi soir entre 10 h et 10 h 10?» Le suspect doit donner autant de détails que possible pour rendre son histoire convaincante: «J'étais chez moi. Je regardais le match de hockey à la télévision et je mangeais des croustilles. Les Canadiens jouaient contre les Sénateurs. Mon chien dormait sur le tapis...» Le détective prend des notes pour faire son rapport. On peut décider à l'avance d'un détail qui prouverait qui est le coupable: faire une erreur sur les équipes, par exemple.

22 Mes/mais Associer les adjectifs possessifs mes/tes/ses. On écrit «mes» chaque fois qu'on peut remplacer ce mot par «tes». «Mais» se trouve le plus souvent après une virgule, dans la deuxième partie d'une phrase avec deux verbes conjugués. Ce mot indique une contradiction, une surprise, ou la raison pour laquelle on n'a pas pu faire quelque chose. Utiliser l'opération linguistique de l'addition pour associer deux phrases indépendantes dans la même phrase.

23 Complète avec : cest, ce, cet, ces, se, ses, sest, sais, sait. Elle promenée sur lallée centrale vélo est à Paul. Il ne.... rappelle aucune poésie. Qui a planté.... arbre ? Je ce qu a inventé ingénieur. Est-ce quelle ce quil a inventé ? recherches sont publiées par amis linvention du siècle !

24 Propose 10 changements que tu voudrais faire dans ton lycee. Emplois le conditionnel

25 Ecrivez une invitation (à votre choix) et répondez par un refus

26 Donne 5 conseils à ton ami pour se maintenir en forme : ………………………………………………… …………………………………………………

27 Votre nouveau collègue veut pratiquer le sport, mais il ne sait pas quelles sections sportives existe dans le lycée et laquelle choisir. Aide-le

28 Differents types dexercices Lacunaires (exercices a trous) Choix multiples (cocher la bonne case) Transformation (mettre au passé) Phrases à compléter Phrases à constituer (construire 5 phrases au subjonctif) Questions (qui parle? où se passe la scène?) Appariements (unir ce qui se ressemble/ soppose) Productions dirigées (rediger un texte en 150 mots)


Télécharger ppt "Formateur: Ala Antonov Alliance Francaise, Antenne de Causeni 2008 La place de la grammaire dans un enseignement de type communicatif en langues modernes."

Présentations similaires


Annonces Google