La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Suite à la conquête de la Nouvelle-France, le roi dAngleterre organise sa nouvelle colonie en y instituant une nouvelle constitution la Proclamation royale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Suite à la conquête de la Nouvelle-France, le roi dAngleterre organise sa nouvelle colonie en y instituant une nouvelle constitution la Proclamation royale."— Transcription de la présentation:

1

2 Suite à la conquête de la Nouvelle-France, le roi dAngleterre organise sa nouvelle colonie en y instituant une nouvelle constitution la Proclamation royale en Par ce fait le roi veut assimiler les Canadiens-français et surtout leur rappeler quils sont rendus des citoyens de lEmpire britannique.

3 Avec la Conquête de la Nouvelle-France par les britanniques, la population connaît de profonds changements. Avec la nouvelle gouvernance des britanniques et larrivée de nouveaux arrivants, plusieurs mouvements de pensée viennent influencer la culture. Une nouvelle langue, langlais, accompagne ces changements ce qui va créer une certaine division au sein de la population. Laugmentation démographique qui correspond à cette période viendra étoffer la variété des manifestations culturelles.

4 Impérialisme Impérialisme : Limpérialisme est une attitude consistant à sattacher à lempire. Limpérialisme peut être caractérisé par - limposition de structures politiques par un État sur dautres territoires, - mettre en place des politiques dassimilation et dacculturation - Le contrôle de léconomie

5 Les acteurs qui incarnent limpérialisme dans la colonie sont: le roi et le gouverneur. Gouverneur Murray Roi Georges III en 1763

6 Les manifestations culturelles liées à limpérialisme dans la colonie sont: - The Quebec Gazette / La Gazette de Québec La toute première publication régulière du Québec naît en 1764 et attire lattention des lecteurs pendant cinquante années.

7 - The history of Emily Montague de Frances Brooke rend compte de lexpérience vécue par lauteur à Québec et de ses observations sur la société, la politique, la religion et le milieu environnant. -

8 - la colonne Nelson à Montréal (1809) - le Square Victoria (1860)

9 2) Le libéralisme dans la colonie de 1760 à 1840 À partir de 1760 les idées libérales, - comme légalité des droits, - la liberté dexpression et - la représentation de la population au sein du gouvernement colonial (chambre dassemblée) prennent de lampleur dans la colonie.

10 Sous la pression des Loyalistes, des marchands britanniques et de la bourgeoisie canadienne, Londres accorde des chambres dassemblées à ses colonies dAmérique du Nord en 1791.

11 b) Les revendications des professionnels et le développement de la presse dopinion après 1791 Après lobtention de la Chambre dassemblée au Bas-Canada, les députés canadiens et britanniques vont sopposer sur plusieurs sujets (comme la responsabilité ministérielle) entre 1791 et Ils se serviront alors des journaux afin de véhiculer leurs opinions.

12 Quebec Mercury (1805) (anglophone) Le Canadien (1806), (francophone)

13 3) LE NATIONALISME CANADIEN DANS LES ANNÉES 1830 Lopinion publique canadienne-française est de plus en plus influencée par les idées libérales et nationalistes des Patriotes, qui sopposent aux politiques impérialistes des autorités britanniques. Louis-Joseph Papineau et le parti Patriotes envoient à Londres les 92 Résolutions (1834), dans lesquelles on réclame un gouvernement responsable.

14 - Louis-Joseph Papineau - les Patriotes

15 Avec larrivée des Britanniques, plusieurs Canadiens-Français craignent pour leurs institutions et lavenir de leur culture. Cette montée du nationalisme va entraîner la fondation de la Société Saint-Jean-Baptiste, le 24 juin 1834, par Ludger Duvernay.

16 Il y aura aussi dautres journaux dopinions: comme le Canadien et la Minerve qui seront fondés dans le but dappuyer les revendications des Canadiens-Français. Le Montreal Herald véhiculeront les idées de la bourgeoisie britannique.

17

18

19

20 Ultramontanisme : Il sagit dune doctrine politique et religieuse qui veut placer lautorité du pape sur toutes les sphères de la vie publique, notamment le pouvoir politique.

21 Caractéristiques de lultramontanisme - affirmation de la prééminence de léglise sur lÉtat - refus du modernisme - reconnaissance du pouvoir absolu du Pape - lencadrement strict des fidèles par les interventions accrues des évêques dans le domaine politique

22 Monseigneur Bourget (évêque de Montréal) et Monseigneur Laflèche (évêque de Trois-Rivière) incarnent lultramontanisme. Ils vont influencer le vote des fidèles. Mgr Bourget Mgr Laflèche

23 Après 1840, lÉglise obtient plusieurs libertés de la part des autorités britanniques, puisquelle leur est restée loyale tout au long des rébellions. lÉglise obtient le contrôle sur léducation (matières enseignées), les hôpitaux et les orphelinats. Les écoles primaires passent de 804 en 1842 à 3589 en 1866, au Bas-Canada.

24 Plusieurs manifestations culturelles seront en lien avec lultramontanisme comme: - lŒuvre des bons livres, une bibliothèque fondée par les Sulpiciens, où lon retrouve que des livres dont la lecture est approuvée par lÉglise.

25 Le Cabinet de lecture paroissial faisait partie de l'Œuvre des bons livres, fondée par les sulpiciens pour s'opposer aux mauvaises lectures, occuper les loisirs des familles et parfaire leur instruction chrétienne.

26 cathédrale Marie- reine-du-monde Les ultramontains voulaient faire de Montréal le centre du catholicisme en Amérique, une deuxième Rome. Entre 1870 et 1894, Mgr Ignace Bourget, le deuxième évêque de Montréal, fait construire cette cathédrale qui est une réplique plus modeste de la basilique Saint- Pierre de Rome.

27

28 Les zouaves pontificaux (armée du Pape)

29 LÉglise Saint- Jacques le Majeur à Montréal construite par Mgr Lartigue, en 1825.

30 CONTRELÉGLISE

31 Il sagit dune attitude qui consiste à refuser linfluence de lÉglise sur le pouvoir politique. On veut que lÉglise soccupe uniquement des affaires dordre religieux. Il y a une remise en question du traditionalisme. Refus de lintervention du clergé dans létat civile

32 Les acteurs Intellectuels et jeunes professionnels Création de lInstitut canadien de Montréal en 1844 Création de journaux, de conférences, bibliothèque etc, pour transmettre les idées libérales Certains prônent lannexion au États-Unis

33 Louis-Antoine Dessaulles Neveu de Louis-Joseph Papineau, il se lance en journalisme en 1843 avec un article à La Minerve où il attaque le curé de Saint-Hyacinthe. Toute sa vie, il prêche la séparation claire de lÉglise et de lÉtat, il réclame une école laïque. il attaque les congrégations religieuses, ce qui lui vaut quantité de procès, une excommunication, la mise à lIndex par le pouvoir catholique de deux de ses essais.

34 Que fait le curé Charles Boucher, de Saint-Hilaire, pendant ses vacances à Old Orchard en 1870? Combien denfants engendra Noël- Laurent Amiot, curé à Saint-François- du-Lac ? Quel geste de soumission envers lévêque Ignace Bourget Wilfrid Laurier a-t-il été contraint de faire avant dépouser Zoé Lafontaine en 1868 ?

35 Les manifestations culturelles liées à lanticléricalisme sont; - La bibliothèque de lInstitut canadien de Montréal

36 - le journal dopinion lAvenir - M. Jean-Baptiste-Éric Dorion, «lenfant terrible du Québec» qui a fondé en 1847 le journal LAvenir qui prenait position contre le clergé québécois et pour lannexion du Canada aux États-Unis.

37 Lettres sur le Canada dArthur Buies Écoutons Buies lui-même parler de cette période: «Lorsque je revins de France, en 1862, après y avoir passé six années…, je fus effrayé de l'ignorance générale de mes compatriotes, de la perversion de l'esprit public que j'attribuais sûrement à l'éducation et à la domination cléricales. »

38 Pendant de nombreuses années les Ultramontains et anticléricaux vont saffronter dans le domaine public. LInstitut canadien de Montréal naît le 17 décembre 1844 à linitiative dun groupe de jeunes libéraux canadiens français ainsi que des membres du Parti rouge. On y discute de la théorie de lévolution, des thèmes liés au pouvoir pontifical, au rôle de léglise, aux limites de la liberté de la presse. LInstitut Canadien de Montréal devient un important centre de débats politiques.

39 On y retrouve aussi une bibliothèque publique dans laquelle on retrouve des œuvres mis à l'index par le Vatican. En raison des activités de lInstitut, le clergé lui déclare la guerre. Mgr Ignace Bourget, évêque de Montréal de 1840 à 1876, ordonne dexpurger la bibliothèque de lInstitut. Le 7 juillet 1869, lÉglise déclare la bibliothèque, un lieu indésirable. Lévêque, Mgr Bourget, frappe linstitution dinterdit, et refuse les derniers sacrements et la sépulture chrétienne aux membres de lInstitut. Finalement, après des années de lutte, linstitut ferme ses portes en 1877.

40

41 fin

42 LÉglise soppose aux membres des instituts Contre la tolérance et la liberté de pensée Acceptation de Protestants à lInstitut Demande formelle de se conformer aux prescriptions de lÉglise catholique 1868, le pape excommunie les membres des Instituts canadiens La lutte entre lÉglise et les anticléricaux se terminera en 1877, lorsque lInstitut ferme ses portes.

43 LInstitut canadien de Montréal naît le 17 décembre 1844 à linitiative dun groupe de jeunes libéraux canadiens français ainsi que des membres du Parti rouge. On y discute de la théorie de lévolution, des thèmes liés au pouvoir pontifical, au rôle de léglise, aux limites de la liberté de la presse. LInstitut Canadien de Montréal devient un important centre de débats politiques. On y retrouve aussi une bibliothèque publique dans laquelle on retrouve des œuvres mis à l'index par le Vatican. En raison des activités de lInstitut, le clergé lui déclare la guerre. Mgr Ignace Bourget, évêque de Montréal de 1840 à 1876, ordonne dexpurger la bibliothèque de lInstitut. Le 7 juillet 1869, lÉglise déclare la bibliothèque, un lieu indésirable. Lévêque, Mgr Bourget, frappe linstitution dinterdit, et refuse les derniers sacrements et la sépulture chrétienne aux membres de lInstitut. Finalement, après des années de lutte, linstitut ferme ses portes en 1880.


Télécharger ppt "Suite à la conquête de la Nouvelle-France, le roi dAngleterre organise sa nouvelle colonie en y instituant une nouvelle constitution la Proclamation royale."

Présentations similaires


Annonces Google