La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation de cas Samah Chiry, R2. un homme de 64 ans se présente pour une douleur et oedème au cou gauche.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation de cas Samah Chiry, R2. un homme de 64 ans se présente pour une douleur et oedème au cou gauche."— Transcription de la présentation:

1 Présentation de cas Samah Chiry, R2

2 un homme de 64 ans se présente pour une douleur et oedème au cou gauche

3 depuis 2 jours ca tire quand il veut avaler voix rauque depuis février (càd 4 mois) faiblesse généralisée perte de poids de 5lbs/2semaines diminution dappétit une dyspnée 3/4

4 fievre/frissons sx neuro sx digestifs sx cardiaques toux/expecto/hémoptysie

5 antécédants néo poumon s/p pneumectomie droite (2003) cancer épidermoide T 2 N 1 M 0 HTA AVC frontale D insuffisance surrénalienne 2 hémorragie des surrénales

6 Médication pantoloc 40 mg die vit D UI/sem Ca 500 mg BID prednisone 5 mg die Fosamax 70 mg/sem Avodart 0.5 mg die Xatral LA 10 mg die Lipitor 40 mg die ASA 80 mg die

7 examen physique SV: TA : 121/81 T: 37 Ħ: 88/mn regulier RR:18 Sat O 2 = 97% Bonne apparence générale, pas trés souffrant oedème facial cou: masse douloureuse au niveau du cou gauche qui setend de la région postauriculaire jusquà la ligne médiane chaleur, rougeur, adp palpable souffle carotidien coeur: bruits normaux, souffle poumons: clairs Abd: souple, douleur OMI

8

9 Diagnostic differentiel 3 catégories : 1. congénital 2. inflammatoire 3. néoplasique

10 Hb: 164 GB: Neutro: 86% plt: 176 creat: 71 ClCr: 99 ml/mn Na: 138 K: 5.1 Urée: 5.6 LDH: 351 Bilan hépatique : N PT, PTT: N

11 CT Scan Cou importante quantité de liquide avec une infiltration graisseuse dans le carrefour de la thyroide G/veine jugulaire/carotide G ad crosse aortique en rétrosternal avec défaut dopacification au niveau de la jugulaire G thrombus

12 Echo cou Thrombose de la jugulaire interne G de langle de la mâchoire ad tronc brachiocéphalique

13 Thrombose de la jugulaire interne G 2 compression par linfiltration de graisse et liquide 2 néo récidivant au niveau mediastinal infection???

14 Thrombophlébite de la veine jugulaire Syndrome de Lemierre (sepsis postangine) La pathogénie consiste en une thrombose septique de la Veine Jugulaire Interne ou une de ses collatérales consécutive à un foyer infectieux le plus souvent oropharyngé. (infection dentaire ou mononucleose) La thrombophlebite purulente peut donner des embols pulmonaires ou plus distants.

15 Historique Le syndrome de Lemierre a été décrit pour la première fois par le Docteur André Lemierre en 1936 à lécole médicale de lhôpital Middlesex à Londres comme suit : lapparition et la répétition, plusieurs jours après lapparition de maux de gorge (et dabcès para- pharyngés), de pics fébriles, avec des douleurs initiales ou plus encore des infarcissements pulmonaires et des manifestations arthritiques, qui constituent un syndrome si caractéristique que lerreur est impossible (le Docteur Lemierre se basait sur une étude de 20 cas de patients jeunes adultes ayant souffert dune septicémie à anaérobies suivant une angine.

16 La Clinique chez les jeunes Le délai entre linfection oro-pharyngée et linvasion de lespace para-pharyngé est en moyenne de 7 jours pic de fièvre (> 39) + frissons douleur au cou et/ou gorge sensibilité, induration et oedème sur le trajet de la veine jugulaire embolie pulmonaire septique

17 Microbiologie les germes responsables sont souvent ceux de la flore ORL. le plus commun : lanaérobe Fusobacterium necrophorum les autres germes : Streptococcus sp. - Bacteroides sp Peptostreptococcus Eikenella corrodens Prevotella bivia Porphyromonas spp. Pseudomonas aeruginosa, Klebsiella spp, Salmonella spp

18 Diagnostic À suspecter chez les patients ayant des antécédants de pharyngite, avec des embolies pulmonaires et une fièvre persistente malgré un traitement antibiotique Hémoculture positive (mais nécessitant plusieurs jours et une anaérobie stricte) Tomodensitométrie pour évaluer la thrombose de la veine jugulaire Lécho pour évaluer létendue du thrombus

19 Traitement les antibiotiques : ampicillin-sulbactam (3 g q6h), piperacillin- tazobactam (4.5 g q6h), ticarcillin-clavulanate (3.1 g q6h)ampicillin-sulbactampiperacillin- tazobactamticarcillin-clavulanate par voie intraveineuse pendant au moins deux semaines, puis par voie orale pendant deux à quatre autres semaines, la durée moyenne du traitement, mentionnée dans la littérature, étant de quatre à six semaines. Bien que le rôle de lanticoagulant soit très controversé, certains auteurs recommandent son utilisation dans les cas dextension de la thrombose malgré une antibiothérapie adéquate.

20 pourquoi une résurgence de cette maladie? Certaines souches de Fusobacterium necrophorum sont résistantes à la pénicilline Labsence dutilisation dantibiotiques inhibiteurs de bêta-lactamase avec laugmentation de lutilisation des macrolides ou de céphalosporines de deuxième ou troisième génération pour les processus oropharyngés Retard du traitement de langine

21 Take home message Le Syndrome de Lemierre devrait systématiquement faire partie du diagnostic différentiel chez un enfant, un adolescent ou un adulte présentant une infection oropharyngée qui évolue de façon défavorable, avec apparition de complications locales ou dun état septique grave non contrôlé.


Télécharger ppt "Présentation de cas Samah Chiry, R2. un homme de 64 ans se présente pour une douleur et oedème au cou gauche."

Présentations similaires


Annonces Google