La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Réseaux: La Synthèse 2ème journée: Les Réseaux dEntreprises Serge Fdida

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Réseaux: La Synthèse 2ème journée: Les Réseaux dEntreprises Serge Fdida"— Transcription de la présentation:

1 1 Réseaux: La Synthèse 2ème journée: Les Réseaux dEntreprises Serge Fdida

2 2 Plan 1. Historique et motivations 2. Les réseaux locaux 3. L Interconnexion 4. Solutions en grande distance

3 3 Plan 1. Introduction, motivation 2. Les réseaux locaux 1. Les Réseaux Locaux Ethernet 2. Les Réseaux Locaux Token Ring 3. La solution Réseau Local ATM 3. Interconnexion 1. Définitions 2. Répéteurs, Ponts et Routeurs 3. Réseaux virtuels 4. Commutateurs de niveau 3 4. Solutions en grande distance 1. L'offre des opérateurs et l interconnexion des réseaux locaux 2. Liaisons spécialisées, Frame Relay, ATM et IP

4 4 Etat des lieux Domination du modèle Informatique –Architecture tirée par les applications –Croissance du trafic de données –Interface IP Support de l existant –Réseaux et applicatifs Evolutions –Hauts Débits; Mobilité –Multimédia et Qualité de Service

5 5 Est-ce si différent? Besoins en débit de 64 kb/s voix sur RNIS-BE à ~10kb/s 10 à 100Mb/s pour les données 1.5 à 25 Mb/s pour l'image Caractéristiques du trafic mode paquet souvent sporadique, quelquefois continu comportement fractale Contraintes de Qualité de Service sensibilité aux pertes sensibilité aux délais (de bout en bout, gigue) INTEGRATIONINTEGRATION

6 6 Introduction aux réseaux locaux Technologie des années 80 Apparition avec les PCs Approche «pragmatique», fortement US Support des Réseau d'entreprise … INTRANET Système privé Débit important Mbps et au delà Flexibilité (câblage) Partage de ressources Ingénierie du trafic

7 7 Domaines d'utilisation Environnements bureautiques - PCs, serveurs - 10/100 Mbps - Pas de contraintes temporelles Environnements Scientifiques - Stations, machines spécialisées, serveurs - 10/100/1000 Mbps - Contraintes temporelles Variables (QoS) Environnements de Production - Automates programmables, capteurs, actionneurs, systèmes informatiques - 1/10 Mbps - Contraintes temporelles Multimédia - Données, voix, image - Débit >100Mbps - Contraintes temporelles variables

8 8 Composants Un réseau local : –Support physique –Topologie –Technique daccès ou de commutation –Des composants –Des équipements d interconnexion –Une ingénierie du trafic –Des services et des outils

9 9 Les supports Physiques Bande passante, Facilité d'installation, Coût Paire Torsadée UTP (Unshielded Twisted Pair): Non blindée STP (Shielded Twisted Pair) : Blindée / Ecrantée Câble Coaxial Compromis historique Câblage volant (Ethernet fin) Fibre Optique Onde lumineuse Faible encombrement, Immunité aux bruits Large bande passante. Monomode, Multimode

10 10 Câblage Le réseau départemental et l'irrigation capillaire

11 11 Les supports physiques électriques Câble coaxial –50 Ohms (numérique) - Bande de base –75 Ohms (analogique/numérique) - Large bande Paires torsadées –100 Ohms (US), –120 Ohms (France), –150 Ohms (IBM) –Adaptation dimpédance PrisesCarte

12 12 Paire torsadée UTP-5 Norme EIA/TIA Solution actuelle pour lirrigation capillaire Classe D: câble, connecteurs et cordons de brassage catégorie 5 Longeur max câble= 90m Longueur max brassage = 10m 100Mhz sur 100m 4 paires

13 13 Cheminement des Câbles Goulotte, plinthes, prétubage Faux plancher, Faux plafond Connectique –RJ45 / ISO broches, 1 plot à la terre –Hermaphrodite IBM –ST fibre optique

14 14 Topologies Organisation du support pour interconnecter les différentes stations Etoile, Bus, Arbre Anneau

15 15 Topologie BUS Structure partagée passive, i.e. non alimentée électriquement Terminateurs aux extrémités du câble Diffusion Prolongation par répéteurs locaux ou distants Distance couverte fonction du type de support et du débit: 500m Ethernet jaune (50 Ohms) 200m Ethernet fin (noir, 50 Ohms) 3600m CATV 75 Ohms

16 16 Topologie Anneau Structure active partagée Sensibilité aux pannes (supervision) Diffusion à assurer Cascade de liaisons point à point Exemple de topologie Anneau Token Ring FDDI

17 17 Topologie Arbre Structure active partagée Sensibilité aux pannes (supervision racine) Diffusion (similaire au bus) Exemple de topologie Arbre Ethernet en paire torsadée : 10BaseT, 100BaseT, etc... HUB

18 18 Convergence Architecture RL Indépendance Câblage Evolution Haut Débit Flexibilité

19 19 Câblage d'Établissement Possibilité d'intégrer plusieurs topologies sur le même système de câblage Utilisation de systèmes d'interconnexion Répéteurs Ponts Commutateurs, Routeurs Le câblage d'Etablissement Rocades interconnectant les locaux réseaux Réseaux Locaux G1: Bus, Etoiles optiques passives et ponts G2: Anneaux: FDDI G3: Commutateurs (architecture effondrée) G4: Commutateurs de niveau 3

20 20 Plan 1. Historique et motivations 2. Les réseaux locaux 3. L Interconnexion 4. Solutions en grande distance

21 21 Architecture Pas de solution homogène Architecture & Interconnexion Réseaux capillaires (accès) Réseaux d'établissement (« backbone ») Réseaux métropolitains Equipements d'interconnexion Réseaux Virtuels

22 22 Architecture Distribuée / Effondrée

23 23 Architecture centralisée

24 24 Les réseaux virtuels RLC Relai RLE

25 25 Les mécanismes de contrôle d'accès COUCHE MAC Medium Access Control Partage du support de transmission Propriété d'équité Simplicité et adéquation à la topologie Du partagé au dédié (la commutation) Principales techniques Accès Aléatoire (CSMA) Jeton Commutation

26 26 Techniques Aléatoires Basée sur l'ALOHA ALOHA en tranche Accès aléatoire avec écoute de la porteuse Carrier Sense Multiple Access: CSMA CSMA/CD (Collision Detection) Performance Collisions Débit Couverture géographique

27 27 MAC Ethernet: CSMA/CD with Collision Detection Fenêtre de Collision / Période de vulnérabilité Performance fonction du rapport X=aC/L Détermine la distance Max du réseau Station 1 Station 2 Station 3 aL/C

28 28 Technique Jeton Jeton Simple Jetons Multiples Jeton Temporisés Jeton sur Bus Gestion plus difficile Performance Tenue de la charge Comparaison avec CSMA/CD

29 29 La solution émergente Commutation –On traite le problème au niveau de léquipement de connexion (commutateur) –Ethernet/Token Ring/ ATM, IP, etc. –Augmente le débit, –Préserve lexistant, –Supporte les réseaux virtuels

30 30 Réseaux Locaux: Normalisation Modèle Physique Liaison Réseau Transport Synchronisation Présentation Application PMD PHY MAC LLC Logical Link Control Medium Access Control Physical Signalling Physical Medium Dependant

31 31 Normalisation Objectif: Interconnexion des réseaux locaux entre eux et réseaux publics LE COMITE 802 de l'IEEE NORME ISO 8802.x Plusieurs solutions complémentaires retenues: IEEEDébit AccèsSupportExemple BaseT10Mb/sCSMA/CDPT 100mEthernet TP 10Base510Mb/sCSMA/CDCoax500mEthernet 10Base210Mb/sCSMA/CDCoax180mEthernet fin 10BaseF10Mb/sCSMA/CDFO (500m/2km)Etoile optique 1Base51Mb/sCSMA/CDPT 250m Starlan 100BaseT100Mb/sCSMA/CDPT 100mEthernet BaseT 1000Mb/sCSMA/CD*UTP5 100mGigaEthernet 10Broad36 10Mb/sCSMA/CDCoax LB 3600m Mb/sToken BusLarge BandeMAP Token RingPT, FOIBM

32 32 Normalisation Autres FDDI ANSI X3T9.5 & ISO9314 Ansi & ISO mb/s, FO, Anneau Jeton temporisé Ethernet 100Mb/s (100 Base VG) IVDLAN intégration voix-données Sécurité dans les réseaux locaux Réseaux locaux sans fils Cable-TV Broadband Gigabit Ethernet Commutation Ethernet Fibre optique et Paire torsadée Associer à IP ATM (ITU) Commutation de cellules RNIS large Bande LAN Emulation, IP over ATM, PNNI, etc. Commutation IP (IETF) Commutation de niveau 3 Associer à IP, voire ATM et Ethernet.

33 33 Ethernet (standard 10Meg) Ethernet 10 Base T Topologie Arbre Paires torsadées Connexion par Hub Structure active Sensibilité aux pannes (supervision racine) Diffusion (similaire au bus) 4 à 5 niveaux dans larbre HUB

34 34 Ethernet 100BaseT Configuration identique au 10BaseT Existence d'un HUB (Répéteur multiport) MAC protocol Division par 10 de l'interframe gap (0.96µs) 2 spécifications du niveau physique 100BaseX (TX, FX) UTP-5, STP, FO, Utilisation du 4B/5B, 2 paires 4T+ UTP-3 ou mieux, codage 8B/6T, 4 paires, non full-duplex

35 35 Conservation de l'interface Commutateur de paquet équivalent à un pont multi-ports Commutateur de Port divise les ports en domaines de collision statiquement configurable pontage entre les domaines de collision Ethernet Commuté

36 36 Ethernet Commuté Possibilités Bus de +100Mbps jusqu à +10 Gbps Latence 50microsc (800 s: ponts) Cut-through vers Store & Forward Réseaux virtuels @IP, autres + mille stations par port Liens non symétriques Mbps Interfaces Ethernet 100, 1000, FDDI, ATM Administration SNMP

37 37 Gigabit Ethernet Construire sur Ethernet... –GEA: Gigabit Eternet Alliance (+100 membres) Mais... –MAC modifié en mode partagé (Hub) –Fibre optique (MM=550m, SM=3km voire plus) –Coaxial=30m –UTP5: 802.3ab –Contrôle de flux –Qualité de service

38 38 Les Interfaces Physiques

39 39 Gigabit Ethernet Distances –théoriquement 20m si CSMA/CD –64 octets à 100Mb/s = 512 octets à 1 Gb/s –1 unique Hub –plusieurs commutateurs Cible –fédérateur –liens Inter-commutateurs distants –accès aux serveurs départementaux –compétiteur ATM

40 40 Migration Gigabit Ethernet

41 41 Token Ring Octobre 85: Annonce officielle au plan mondial Disponibilité: début 1987 Pb seconde source des circuits Clones PCs Complexité Caractéristiques Conforme au et Connexion par des concentrateurs ou commutateurs Version 4 ou 16 Mb/s Utilisation de Ponts Evolution HSTR 100mb/s (High-Speed Token Ring)

42 42 Token Ring Isolation des stations défaillantes Interconnexion de plusieurs concentrateurs Stations Relai Connecteur rebouclé Connecteur 1ère paire 2ème paire 1ère paire 2ème paire En fonctionHors fonction

43 43 Token Ring Les composants de l'anneau à jeton Carte daccès Concentrateur câblage interne en anneau irrigation physique en étoile Concentrateur

44 44 High Speed Token Ring Version 100Mbps du Token Ring Caractéristiques –prix environ double du 16Mbps (de 450 à 800$) –adaptateurs autosense 4/16/100 Groupe IEEE802.5 –802.5t HSTR UTP5 –802.5u HSTR fiber –802.5v gigabit transport Evolution limitée / Migration

45 45 Fiber Distributed Data Interface Réseau Métropolitain Réseau fédérateur 100Mbps Tolérance aux pannes Aujourdhui « Majorité » du marché des «Fédérateurs» Demain Pas d avenir (continuité dans le fédérateur)

46 46 FDDI Topologies Secondary Ring Primary Ring Classe A Concentrateur Classe B Anneau Primaire Anneau Secondaire

47 47 FDDI Topologies

48 48 Reconfiguration et Bypass Classe A Classe B Anneau Primaire Anneau Secondaire Secondary Ring Primary Ring Concentrateur

49 49 Comparaison des solutions SolutionsDébitUTP5UTP3DataMM Ct/10BTNorme 10BaseT10Mb/s100m100mOuiNon Token-Ring OuiLimité HSTR100100NonOuiNon FDDI100NonNonOuiSync.10ISO 9314 TPDDI100100mNonOuiSync.7ANSI 100BaseT OuiNon Switch Eth.10/ OuiNon2/4- Switch Eth. 1000NonNonOuiNon z ATM25, NonOuiOui20IUT, ATMF MM= "Multimédia", i.e. certaines propriétés temporelles

50 50 LAN Emulation sur ATM Utiliser les services réseaux locaux sur ATM Autre approche vs Classical IP over ATM (RFC 1577) Les problèmes rencontrés –mode connecté et non connecté –Broadcast, Adressage, Services Les composants –LEC: LAN Emulation Client –LECS: LAN Emulation Configuration Server –LES: LAN Emulation Server –BUS: Broadcast & Unknown Server

51 51 LANE Réseau ATM Token Ring Hub

52 52 LAN Emulation sur ATM LE Configuration Server –informations de configuration –adresse du LE server LE Server –Implémente enregistrement/ résolution d'adresses –LE-ARP Broadcast/Unknown Server –Fournit les services de Broadcast, Multicast et Unicast inconnu

53 53 Les connexions dans un ELAN BUS LEC1 LEC2 LES LECS LEC3 data direct VCC multicast send VCC multicast forward VCC configure direct VCC control direct VCC control distribute VCC plan de contrôle plan de données

54 54 LAN dans larchitecture ATM MAC PHY ATM LANE ATM PHY hôte ATM switch ATM pont ATM/LAN hôte LAN applications existantes pilote (NDIS...) LANE SAR ATM PHY CPCS SSCS (vide) SSCOP connexions gestion de applications existantes pilote (NDIS...) PHY MAC SAR CPCS SSCS (vide) gestion de connexions SSCOP LUNI

55 55 Produits ATM Caractéristiques principales 25 Mbps UTP5 100Mb/s MM Taxi / UTP5 155 Mb/s MM/SM Fiber 622 Mb/s SM Fiber LAN Emulation MPOA (!!!) IP over ATM (CLIP) UNI 3.1, 4.0 AAL5 VP, SVC PNNI

56 56 Plan 1. Historique et motivations 2. Les réseaux locaux 3. L Interconnexion 4. Solutions en grande distance

57 57 Interconnexion Différents équipements en fonction des besoins Marché très important aujourd'hui Très exploité pour la segmentation des réseaux Ingénierie du trafic Solutions Répéteurs (Repeaters) Ponts (Bridges) & Commutateurs (Switchs) Routeurs (Routers) Passerelles (Gateways) Environnements Ethernet, Token Ring, FDDI, ATM, IP Permettent de créer des réseaux de dimensions variables

58 58 Répéteurs Relai de niveau physique B A D C X1 SR1 SR2 SR3

59 59 PONTS Relai de niveau Liaison Filtrage, Apprentissage 1 2 MAC 2 LLC 1 2 MAC 2 LLC HOMOGENEHETEROGENE B A D C P1 SR1 SR2 SR3 Filtre

60 60 PONTS Pontage de Réseaux Locaux: Analyse et conversion de trame d'un RL vers l'autre Ethernet, 802.3, 802.5, FDDI Fonctions: –Apprentissage, Filtrage Ponts simples, multiples, distants

61 61 Spanning Tree AA standbye

62 62 PONT Techniques –Spanning Tree (802.3) –Source Routing (802.5) Utilisation –Petits réseaux ou VLANs –Adressage Plat –Plan d adressage MAC (ie. niveau 2) –Similaire aux commutateurs

63 63 ROUTEURS Relai de niveau Réseau ROUTAGE Protocole IP Routage Interne (RIP, OSPF) Routage Externe (EGP) A B C D E Routeur

64 64 Architecture IP Applications Réseau R1 Protocole d'accès à R1 IP Réseau R2 Protocole d'accès à R2 IP R1R2 IP Station AStation B TCP/UDP Routeur

65 65 Principes Adressage –Indépendant de ladresse MAC –Résolution dadresse MAC/Réseau (ex:ARP) –Propre à chaque protocole (IPX/IP/DEC) Routage –Utilisation dalgorithmes de routage –Protocoles routables/non routables (ex:LAT) Utilisation –Grands réseaux, connexion externe, multichemin

66 66 Le routeur dans Internet L'environnement Internet Stations Routeurs Réseaux hétérogènes Routeur-a Routeur-b Routeur-c Réseau-1 Réseau-2 Réseau-3 Réseau-4 Réseau-5

67 67 Encapsulation IP PHY1 PHY1 PHY2 Rés Relai PHY2 LAN A LAN B RéseauLAN ALAN BPONT au lieu de Routeur Destination MAC01:...:7600:...:3800:...:38 Source MACAA:...:2303:...:54AA:...:23 Destination IP Source IP Illustration du routeur

68 68 Classical IP over ATM : les principes Modèle de routeur conventionnel Des LIS (Logical IP Subnets) sont reliés par des routeurs IP Résolution d adresses (IP/ATM) réalisé par ATMARP IETF Standards: RFC 1577 : « Classical IP and ARP over ATM »

69 69 ARP & RARP ARP permet de trouver l'adresse NIC d'une adresse IP donnée RARP est l'inverse de ARP Routeur-a Réseau--2 Réseau B00EE0B 08002B00FA06 Destinataire (Host-y) Adresse IP ( ) ARP Adresse Physique 08002B00FA06

70 70 Commutateurs de niveau 3 Commutation ou Routage? –routeurs flexibles, lents et chers (aujourdhui!) –commutateurs rapides, plus économiques Des routeurs rapides? –Gigabit routeurs Associé IP et la commutation –IP switching, Tag Switching –MPLS (IETF) –MPOA (ATM Forum) Un moyen pour accélérer les routeurs

71 71 Commutation et Routage Niveau 3 Niveau 2 Niveau 1

72 72 Commutateur/Routeur de Label (LSR) Niveau 3 Niveau 2 Niveau 1 Tag @ ATM, etc. +Label Distribution Tag

73 73 Routage et Commutation Relayage au niveau 2 (commutation), niveau 3 (routage) Commutation de niveau 2 –Commutation, adresse MAC (Ethernet) Routage –Routage, niveau 3 (IP) Commutation de label –Nombreuses techniques –Swapping et mapping –Utilisation dune référence locale –Exemple: FR (DLCI), ATM (VPI/VCI), X25 (NVL), IP (DS)

74 74 Routage et Commutation Association niveau 2 et niveau 3 –Une adresse de niveau 3 est associée à une adresse de niveau 2 –Cisco Tag Switching, IBM Aris Commutation IP –Solution originale, IP switching (IP to ATM) –Ipsilon/Nokia Serveur de routes –Le calcul de la route est réalisé par un serveur –NHRP, MPOA

75 75 Routage et Commutation MPLS : Multiprotocol Label Switching –Commutation de label, label/paquet –ATM, FR, LDP pour distribuer les labels Commutation de niveau 3 –Relayage hardware –Adresse IP, pas de label Commutation de niveau 4 –Label = information disponibles dans lET de niveau 4 (Flow IP: TCP/UDP) –Utilise aussi lAdresse IP

76 76 Commutation et routage Layer 2 Switching Layer 3 Routing Label switching Layer 3 Switching Layer 4 Switching Layer 3 to Layer 2 mapping IP switching Route Server MPLS MPOA - NHRP Tag Switching Switching & Routing

77 77 Association niveau 2/niveau 3 Cellule ATM Trame FR 8 Label Local? 1.Recuperer le datagramme IP 2.Le passer au niveau supérieur 1.Label look-up 2.Nœud suivant 3.Swapper le label N 10 A A8B10 B Translationden-tête

78 78 Les réseaux virtuels Définition –domaine de diffusion limité –toute station du réseau peut appartenir à un VLAN quelque soit sa localisation physique –un VLAN représente des « mécanismes » qui assurent la diffusion sélective des informations Solution pour –contenir le trafic de diffusion pour réduire la dépendance aux routeurs (« broadcast storms ») –réduction dans les coûts d évolution du réseau

79 79 Les types de VLANs L appartenance (« membership ») à un VLAN peut être définie de plusieurs façons: –Port-Based –Protocol-Based –MAC Layer Grouping –Network Layer Grouping –IP Multicast Grouping –Combinaison –...

80 80 Réseaux Virtuels (ports physiques) VLAN 1: #1,3 VLAN 2: # 2,4,

81 81 Réseaux Virtuels (adresses MAC) VLAN 2 VLAN 1

82 82 Les standards IEEE du VLAN IEEE 802.1D –Media Access Control Bridges: Traffic Class Expediting and Dynamic Multicast Filtering (similar to Spanning Tree) IEEE 802.1p –Standard for Local and Metropolitan Area Networks (priorités, multicast, …) IEEE 802.1Q –Frame tagging, VLAN architecture,...

83 83 ACCES Synthèse LAN FRONTIERE COEUR ATM, Giga Ethernet, Commutateurs de niveau 3 Routeurs, LSR IP/Ethernet

84 84 Plan 1. Historique et motivations 2. Les réseaux locaux 3. L Interconnexion 4. Solutions en grande distance

85 85 Des solutions pour les services de communication nationaux et internationaux (pour linterconnexion des LANs)

86 86 Etat des lieux Besoins –Trafic variable, haut débit –Interface IP –Qualité de service Quelle(s) solution(s)? –LS, Numeris –Frame Relay, IP –Convergence Voix/Données

87 87 Interconnexion des LANs LAN1 LAN2 LANn Data & Voix

88 88 Historique des Services de Transmission de Données en France TELEX : 1963 RTC : 1964 LOCATION DE LS : 1963 CADUCEE : 1972 TRANSPLEX : 1973 TRANSMIC : 1977 TRANSPAC : 1978 GAMME TRANS : 1986 NUMERIS : 1988 « ATM », SMDS: 1995 Frame Relay : 1996 IP (Internet) : 1996

89 89 L'offre des Télécoms Du monopole à la concurrence Services de transmission de données Services de transmission de la voix Ouverture à la concurrence au Plusieurs natures de services Service support, Service complet Réseau à valeur ajoutée Mobiles Internet

90 90 Profil des multinationales La facture telecom: –moyenne multinationale: $ /an –grande multinationale: 8.2 million $ /an Les services (variations par pays) –Voix (y compris mobiles): 60% du budget 40% local, 50% national, 10% international –Interconnexion de LANs: 15 à 35% du bud. Supports: LS (70%), FR (25%), ISDN, X25 –Services commerciaux: 25% du budget –Organisations virtuelles: 8% du budget

91 91 Liaisons spécialisées Supports de transmission pour interconnexion point à point et multipoint Différents types LS Numériques LS Large Bande LS Téléphoniques (en voie dextinction) Coût = Forfait (distance, QoS) Intérêt Accès "réservé" Utilisation pour construire des "Réseaux Privés" Fort trafic permanent

92 92 Liaisons Internationales Liaisons Spécialisées Internationales Accès Réseau (ex: NTI) Opérateurs Internationaux –Global One, Unisource, Concert,... Différentes technologies/solutions –Internet –Frame Relay –Numeris

93 93 Quid de Numeris ? Service commercial France Telecom du RNIS à bande étroite Approche Télécom des années 80 Circuits découpés en pas de 64kbps Adaptation réduite au trafic de données Tarification attractive –PME/PMI, –liens daccès (avant cable modem ou xDSL) Accès de secours –Exemple: Transpac Intéressant à l international pour certains services

94 94 Frame Relay Solution pragmatique Accélérer une architecture X25 Commutation de niveau 2 (adresse DLCI) Mode connecté Fonctions de contrôle d erreur et contrôle de flux reportées à la périphérie A priori, transfert de données Intégration de la voix Intégration ATM Transport d IP

95 95 Frame Relay (Relai de Trames) Solution pragmatique pour migrer de X25 vers des hauts débits Recommandations UIT-T I.122 Framework / Q.922, I.141 Commutation de trames Comment accélérer X25? –Commutation de trames Q.922 (routage de niveau 2) –Relayage de trame Q.922 core / élimination des fonctions de contrôle (flux, erreur). X25 PLP HDLC X21

96 96 Relais de trames service orienté-connexion –analogie avec des liaisons louées virtuelles –analogie avec des CVP X.25 service réduit à sa plus simple expression physique syst. dextrémité commutateur noyau EOP couches supérieures physique noyau EOP couches supérieures physique noyau physique noyau commutateur niveau 2 OSI UIT-T Q.922 syst. dextrémité détection des fanions vérification du FCS validation du DLCI vérification de la lg de trame indication de congestion translation du DLCI commutation de la trame contrôle derreur contrôle de flux

97 97 Relais de trames DLCIC/REA DLCI FE CN BE CN EA user data FCS DE format de la trame DLCI - Data Link Connection Identifier C/R - Command/Response EA - Extended Address FECN - Forward Explicit Congestion Notification BECN - Backward Explicit Congestion Notification DE - Discard Eligibility n détection des erreurs champ FCS n routage champ DLCI

98 98 Relais de Trame Les arguments du Frame Relay –Plus simple à mettre en œuvre pour un nombre restreint de sites pour une topologie plutôt centralisée –Débit minimum garanti (CIR) –Multiprotocole (DecNet, IP, IPX, SNA, etc) –Intégration de la voix Multiplexage voix-données Economique

99 99 Frame Relay : Le Marché Marché en d'augmentation continue (+100%/an) En moyenne 10 ports par client, 4 CVP par Port, peu de multicast Exemple: International, Transpac Connecte essentiellement des Ponts/Routeurs (80%) En moyenne 10 sites par client Répartition géographique International 18% National 57% Local 25% Applications LAN/LAN, , Transfert de fichiers, Internet, accès bases de données, Avenir CVC offre opérateur, Translation vers ATM, Voix/Données

100 100 Services IP Les services IP sont l avenir! Les arguments –réseaux privés virtuels –topologies complexes et larges –Intranet, Extranet –Intégration de la mobilité Les limites –Qualité de service (à suivre)

101 101 Plan 1. Historique et motivations 2. Les réseaux locaux 3. L Interconnexion 4. Solutions en grande distance


Télécharger ppt "1 Réseaux: La Synthèse 2ème journée: Les Réseaux dEntreprises Serge Fdida"

Présentations similaires


Annonces Google