La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Des partis faibles… Méfiance vis-à-vis des factions – James Madison : division du pouvoir – Fédéralisme Taux de participation aux élections présidentielles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Des partis faibles… Méfiance vis-à-vis des factions – James Madison : division du pouvoir – Fédéralisme Taux de participation aux élections présidentielles."— Transcription de la présentation:

1 Des partis faibles… Méfiance vis-à-vis des factions – James Madison : division du pouvoir – Fédéralisme Taux de participation aux élections présidentielles 50% Faiblesse idéologique: les élus ont une autonomie idéologique très importante. 1/3 des électeurs ne votent pas selon leur affiliation partisane. Faiblesse accrue depuis les années Candidats sont choisis par des primaires et non plus par les leaders du parti.

2 …mais omniprésents Des élections très fréquentes et à tous les niveaux 2/3 des électeurs sont affiliés à lun ou lautre parti Checks and balances : des élections dans les trois pouvoirs

3 1 ère phase : les premiers partis Jusquen 1856, plusieurs partis sopposent toujours dans un système bipartite. En 1832 Andrew Jackson crée le parti démocrate : coalition de paysans, douvriers et de propriétaires sudistes : création du parti républicain qui soppose à lextension de lesclavage dans les nouveaux Etats de louest

4 Lhégémonie républicaine De la fin de la guerre civile en 1865 à la crise de 1929 Lexception : Woodrow Wilson 1912, 1916 Implantation du parti démocrate dans le sud mais il ne parvient pas à élargir sa base dans le nord. Après la victoire du nord dans la guerre civile, le parti républicain (Abraham Lincoln) utilise largument patriotique contre les démocrates.

5 Lhégémonie démocrate Lexception : Dwight Eisenhower 1952, 1956 Entre 1932 et 1980 : les républicains ne sont majoritaires au Congrès que pendant 4 ans. Une nouvelle coalition démocrate : les blancs du sud, les nouveaux arrivants, les ouvriers et les noirs. Les démocrates deviennent les partisans de lintervention étatique.

6 La réémergence des républicains A partir de 1964 le parti républicain prend un tournant conservateur : le parti démocrate perd le soutien des jeunes et des opposants à la guerre du Vietnam et des blancs du sud. Victoire de Nixon Carter 1976 après Watergate Reagan 1980 la révolution conservatrice. Clinton 1992.

7 Le parti démocrate et le parti républicain aujourdhui Parti démocrate Géographie électorale – Nord Est et côte ouest, grands centres urbains Sociologie électorale – Noirs (90%), hispaniques (en baisse), juifs (70%), arabes et musulmans (en hausse depuis 2003). Les femmes (57%). Classes populaires. Positions politiques – Plus dintervention de lEtat dans les questions économiques (salaires minimums), fiscalité plus équilibré. – Divisé que la question du mariage des homosexuels, en majorité favorable à lavortement, majorité favorable au contrôle du port darmes. – Divisé sur la question des accords de libre échange – Multilatéraliste Parti républicain Géographie électorale – Sud et centre Sociologie électorale – Hommes, blancs, classes moyennes et classes moyennes supérieures, personnel militaire, personnes plus âgées. Positions politiques – Libéralisme économique très marqué – Peu dinterventionisme de lEtat (McCain crise des subprimes) – Conservatisme sociétal (religion, droits des homosexuels, port darmes, avortement, tout répressif) – Divisé sur la question de lunilatéralisme en politique étrangère

8 Une élection en deux temps… Les primaires: la désignation des candidats (à partir du mois de janvier de lannée de lélection) Lélection proprement dite (à partir de la fin de lété de lannée de lélection – vote le premier mardi du mois de novembre tous les quatre ans)

9 Les primaires Entre janvier et juin les électeurs votent pour le candidat de leur choix pour représenter leur parti lors de lélection du mois de novembre Lorganisation des primaires est de la compétence des partis dans les états (doù des différences parfois importantes) Caucus, primaires, ouvertes, fermées, semi- ouvertes… La saison des primaires se termine par les conventions des partis où les délégués investissent formellement le candidat.

10 Les primaires Parti démocrate 4233 délégués (majorité de 2117 pour linvestiture) 3253 délégués choisis par lors des primaires. Election proportionnelle (par état) 824,5 super-délégués Parti républicain 2380 délégués choisis lors des primaires (majorité de 1190 pour linvestiture) Election au scrutin majoritaire à un tour pas de super-délégués

11 Un scrutin indirect et pondéré Chaque état a un nombre prédéfini de grands électeurs en fonction de sa population Le candidat arrivé en tête dans chaque état obtient tous les grands électeurs de cet état Il y a 538 grands électeurs, le candidat qui en obtient 270 gagne lélection 17:48:51

12 Les grands électeurs en :48:51

13 Une campagne historique Pas de sortants New Hampshire 8 janvier 2008 – Première fois quune femme gagne une primaire Première fois quun noir est investi par un parti Records de participation dans des primaires Forte mobilisation de la jeunesse Première candidate républicaine à la Vice- présidence Campagne qui a coûté 1 milliard de dollars

14 Une nouvelle géographie électorale Obama : 365 McCain: 173

15 Le parti démocrate: parti des minorités

16 Le parti républicain: le parti des riches?

17 Les latinos et le parti démocrate 17:48:51

18 Lévolution démographique 17:48:51

19 La crise économique 17:48:51


Télécharger ppt "Des partis faibles… Méfiance vis-à-vis des factions – James Madison : division du pouvoir – Fédéralisme Taux de participation aux élections présidentielles."

Présentations similaires


Annonces Google