La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pourquoi la promotion des soins de support, est une priorité en Afrique Sub-saharienne ? Pr. Dapa A Diallo 4 ème Congrès de lAFSOS 28 septembre 2012, Maison.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pourquoi la promotion des soins de support, est une priorité en Afrique Sub-saharienne ? Pr. Dapa A Diallo 4 ème Congrès de lAFSOS 28 septembre 2012, Maison."— Transcription de la présentation:

1 Pourquoi la promotion des soins de support, est une priorité en Afrique Sub-saharienne ? Pr. Dapa A Diallo 4 ème Congrès de lAFSOS 28 septembre 2012, Maison de la Chimie, Paris

2 Ampleur de la question en Afrique Sub-saharienne En 2008 –Nombre de nouveaux cancers = –Nombre de décès = (75%) En 2010 (Kerr et al. New Engl J Med 2010;26: ) –7,6 millions de décès par cancer –Mortalité > mortalité liée à trois maladies (paludisme, tuberculose et VIH/SIDA confondus).

3 Le cancer au Mali En oncologie pédiatrique –Taux dincidence : 77,4 par million denfants (Howard et al. Cancer 2008;112:461-72) –2005 à 2011 : 200 cas de cancer –2011 : 60 nouveaux cas de cancer En service dhématologie oncologie médicale (adultes) –2001 à 2011 : 1018 cas de cancer –Trois caractéristiques essentielles…

4 Quelques caractéristiques de 1018 cas de cancer ParamètresEffectifsPourcentages Score dactivité OMS 4767, Stade clinique ,5 Traitement palliatif58057,8 Total

5 Linsoutenable quotidien du praticien et de la famille Malade de 20 ans Tumeur opérable en 2007 Chirurgie remise pour manque de ressources financières Staging en 2008 : stade T4 métastatique! Le cancer, une maladie de la pauvreté Comblement du creux susclaviculaire par les ganglions

6 Linsoutenable quotidien du praticien et de la famille Malade de 52 ans Cancer du sein Diagnostic à un stade opérable Refus de la chirurgie (mauvaise représentation de la mastectomie) Errance…. Décès Le cancer, une maladie de lignorance et de mauvaises représentations

7 Linsoutenable quotidien du praticien et de la famille Le cancer, maladie sociale à plusieurs facettes Jeune étudiant brillant (2008) Admis pour cytopénie Diagnostic de LAM Pas de recours thérapeutique, car structures inappropriées Abandon par son cousin tuteur à lhôpital Décès dans un tableau de syndrome hémorragique

8 Linsoutenable quotidien du praticien et de la famille Y K, 26 ans (2005) Jeune Sculpteur, Brillant Syndrome hémorragique grave par thrombopénie Diagnostic de leucémie Promyélocytaire Pas de possibilité de chimiothérapie Pas de possibilité de transfusion de plaquettes Non transportable Investissement de la famille Envoi de concentrés de plaquettes et dacide Trétinoïque de la France Transfusion de plaquettes Initiation du traitement par acide trétinoïque Arrêt de saignement Transfert en France GUERISON!.. Le cancer, une maladie de linégalité sociale

9 Les aspects communs aux cas Diagnostic tardif Même si le diagnostic est précoce, elle se fait dans un contexte de : –Insuffisance de moyens curatifs ( personnel qualifié, structures adaptées) –Pauvreté extrême –Ignorance –Représentations particulières –Inégalité sociale –Inéquité dans laccès aux soins

10 Ce qui justifie la priorité aux soins de support en Afrique Les cancers comme les autres affections chroniques sont fréquents; Inadéquation entre cette grande fréquence et les faibles capacités de guérison; Le diagnostic tardif ne laisse souvent la place quà un traitement palliatif; Le trait commun aux affections est la douleur, le handicap et la chronicité; Le besoin déquité dans laccès aux soins.

11 Ce qui justifie la priorité aux soins de soutien (suite) Projections en 2030 –Nombre de nouveaux cas = 1,6 millions –Nombre de décès = 1,2 millions (75%) Pas damélioration prévue du taux des guérisons des cancers!!! Urgences éthiques –Développer les capacités de diagnostic précoce, de dépistage et de guérison –Promouvoir les soins palliatifs

12 Le Centre de Recherche et de Lutte contre la Drépanocytose (CRLD) La drépanocytose, une priorité de santé –Maladie génétique de lhémoglobine – à naissances drépanocy- taires par an La drépanocytose, une maladie : –à manifestation précoce –de la douleur (cest los qui éclate) –chronique –du handicap (défaillances viscérales)

13 Le Centre de Recherche et de Lutte contre la Drépanocytose (CRLD) La drépanocytose, une maladie de linégalité sociale –Mortalité avant 5 ans Si pas de soins spécifiques = 50% Si soins spécifiques = 2,5% –Diagnostic précoce (non accessible à tous) améliore considérablement la survie et le confort de vie du drépanocytaire

14 La philosophie du CRLD « Léquité dans laccès aux soins » Forfait: –Médecine préventive (183 à 274 par an) Enfant : 74 par an (40% des prestations) Adulte : 110 par an (40% des prestations) –Hospitalisation (19 par jour) Journée : 7,5 (40% des prestations) –Prise en charge des démunis à 100% par le centre Forfait payé : –Seulement après la prestation –A tempérament ( signature dun engagement )

15 Six ans, Fièvre à 40° Anémie grave + Paludisme + Abcès à la jambe Transfusion sanguine + Antibiotiques + Antipaludique + évacuation de labcès 15 mars mars er juillet 2011 Ostéomyélite diffuse + fracture du fémur gauche

16 Evolution des recrutements (médecine préventive) selon les tranches dâge de Mars 2010 à Déc Enfants = 755 (40,3%) Adultes = 1118 Total ….= 1873 (126% des prévisions) Prévisions = 1490

17 La prise en charge de la douleur drépanocytaire au CRLD Formation : –Aux outils dévaluation (EVA, EN, ECS) –Aux protocoles (F Lionnet et al. Revue de Médecine Interne,2009; 30S: Niscola and al. Pain Medicine, 2009;10: ) Disponibilité de la morphine –Pharmacie populaire du Mali –Anticipation

18 La prise en charge de la douleur drépanocytaire au CRLD (suite)

19 672 Crises douloureuses aiguës Cotation de la douleur selon lEVA EVANombrePourcentage ,97 4 et < , ,40 Total672100

20 La prise en charge de la douleur drépanocytaire au CRLD (suite) Schémas de gestion de la douleur –Palier 3 (Morphine) : 403 cas (60%) –Autres paliers : 269 cas (40%) Doses moyennes de morphine : 8 – 12 mg Délai dobtention de la sédation: 5 – 10 min Durée moyenne dhospitalisation : 2,5 j Effets secondaires : aucun

21 La prise en charge de la douleur drépanocytaire au CRLD (suite) Administration de la morphine –Parentérale –Titration : 0,1mg/kg –Titration + bolus ( 1 à 2mg toutes 7-10 min ) Association de paracétamol, paracétamol + codéine… Hydratation, alcalinisation, oxygénothé- rapie, voire saignée thérapeutique

22 Perspectives Formation continue –Médecins –Paramédicaux –Malades

23 Perspectives (suite) Recherche appliquée pour trouver: –Les meilleurs outils dévaluation de la douleur dans le contexte malien; –Les seuils de douleur imposant le recours à la morphine; –Les schémas thérapeutiques à proposer à domicile, au sortir dune crise douloureuse; –Les schémas de surveillance les mieux adaptés au contexte malien; –La morphine à domicile.

24 Conclusion Le cancer et les autres maladies non transmissibles sont des priorités de santé publique en Afrique Sub-saharienne; Contexte de moyens curatifs limités; Il sagit de maladies de la douleur et du handicap; Léthique nous impose dès maintenant, de bâtir des stratégies de promotion : –Du diagnostic et du dépistage précoce –Des soins de support en Afrique.

25 Ce quon peut attendre des Associations, ONG… Appui à : –la formation aux bonnes pratiques de diagnostic et de soins; –lorganisation des soins (curatifs et palliatifs); Plaidoyer pour: –la promotion des soins de support –la disponibilité de la morphine (sous toutes ses formes) –la mobilisation des ressources –léquité dans laccès aux soins –le transfert de technologie Coordination, collaboration, réseaux

26 Remerciements Fondation Pierre Fabre CG, Département 92 Coopération Française DCI de la Principauté de Monaco Fondation pour lEnfance Association OncoMali Dr Bernard Devalois –USP Hôpital de Pontoise Mme Marie Françoise Rolin Gaziello –Institut Curie Mr François Desprele –Architecte Atelier Depresle Architecte et Urbanisme Pr Gil Tchernia –Université Paris XI Collaborateurs du Service dHOM et du CRLD

27 Je vous remercie de votre attention!


Télécharger ppt "Pourquoi la promotion des soins de support, est une priorité en Afrique Sub-saharienne ? Pr. Dapa A Diallo 4 ème Congrès de lAFSOS 28 septembre 2012, Maison."

Présentations similaires


Annonces Google