La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

06/11/20131 Coeur et sport Certificat de non contre-indication au sport.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "06/11/20131 Coeur et sport Certificat de non contre-indication au sport."— Transcription de la présentation:

1 06/11/20131 Coeur et sport Certificat de non contre-indication au sport

2 06/11/20132 Double intérêt de la visite de NCI Dépistage dune pathologie contre-indiquant le sport notamment cardio-vasculaire Notion de prévention avec des conseils sur : –Les règles hygiéno-diététiques –La prévention du surentrainement Rappel : le certificat médical engage la responsabilité du médecin( article 28 du code de déontologie)

3 Certificat hors licence Certaines courses sont autorisées aux non-licenciés Présentation obligatoire dun certificat pour le sport concerné à lorganisateur Le certificat est gardé par lorganisation pendant la durée de la course En général il est valable une année ECG tous les 5 ans pour les moins de 35 ans, EE visée cardio pour les plus de ans

4 Certif pour lobtention dune licence loi du 05/04/2006 La délivrance de la 1ère licence est soumise à lobtention dun certificat de non contre-indication à la pratique du sport concerné Périodicité de renouvellement fixée par la fédération Certains sports à risques particuliers sont soumis à des réglementations propres

5 Certains sports ont des obligations Suivi OPHTALMO –sports mécaniques, aériens, alpins, combats (pieds et poings) Suivi ORL –sports aériens, sub-aquatiques Radios lombaires – plongeon, gymnastique, patinage artistique, 1ère ligne de rugby Rachis cervical tous les 2 ans – rugbys, lutte, foot américain

6 Certificat pour être inscrit sur les listes de haut-niveau ou espoirs loi du 23/03/99 et arrêté du 11/02/2004 Examen médical par médecin du sport Bandelette Urinaire ECG de repos et compte rendu Écho cardiaque et compte rendu Épreuve effort maxi +/- Vo2 max Examen dentaire certifié par un spécialiste À faire dans les 3 mois avant linscription

7 Suivi du sportif de haut niveau 2 fois par an –Examen médical par médecin du sport –BU 1 fois par an –Examen dentaire certifié par spécialiste –ECG de repos et compte rendu –Biologie standard pour les plus de 15 ans 1 fois tous les 4 ans –épreuve deffort maximale Si 1ère écho cœur à moins de 15 ans refaire autour de 18 ans

8 Surclassement des enfants Simple ou double ou triple surclassement En fonction du règlement médical des différentes fédérations Certificat signé par les médecins agréés par les fédérations ECG de repos au minimum est recommandé Lautorisation parentale doit figurer en annexe du certificat 06/11/20138

9 Certificat de non contre- indication à larbitrage Certificat sur imprimé spécial des fédérations demandeuses Les mêmes recommandations que pour la délivrance dune licence sportive Certificat rédigé par un médecin fédéral ou agréé par la fédération 06/11/20139

10 Certificat pour la compétition en handisport Différents certificats, fonction du handicap Arrêté du 11/02/2004 fixe la nature et la périodicité des examens complémentaires à pratiquer Il est rédigé par un médecin de M.P.Rééducation ou un médecin du sport 06/11/201310

11 Certificat daptitude aux épreuves du bac Accepte la nécessité dune adaptation de lenseignement Mise en place de laptitude partielle Décret du 11/10/1988 Le médecin scolaire doit être destinataire de tout certificat qui dépasse trois mois dinaptitude partielle ou totale 06/11/201311

12 Activité physique Tout mouvement corporel produit par des muscles squelettiques qui entraîne une augmentation substantielle de la dépense énergétique au dessus de la dépense énergétique de repos. Elle ne se réduit pas à la pratique de loisirs ou sportive. 06/11/201312

13 Activité Physique Surmortalité prématurée <40%(C) Surmorbidité, hta, dnid, obésité, maladie coronarienne, cancer du sein, colon diminue(C) Meilleure réaction aux contraintes psychosociales(C) Dés lenfance, amélioration générale(B) Maintien de lautonomie des PA(C) 06/11/201313

14 Modalités dAP 35% des français natteignent pas le niveau dactivité recommandé Bénéfice quelque soit âge de début Entraînement en résistance chez lez ados est positif(C) Endurance +++, mais aussi résistance (moins documentée) et souplesse, équilibre, renforcement musculaire 06/11/201314

15 Il est nécessaire que lensemble des acteurs de santé puisse prescrire à bon escient cette mesure préventive et thérapeutique et que tout soit fait pour que sa réalisation soit possible. Cela permettra aux personnes de sengager durablement dans des activités physiques bénéfiques et adaptées. 06/11/201315

16 Engagement durable dans lAP Incitation avec collaboration interprofessionnelle( santé et sport) dans un projet individualisé et adapté Démarche individuelle, avec habitudes et freins à lAP(C) Réajustement régulier obligatoire(B) Mettre régulièrement laccent sur les bénéfices acquis(B) Démarches collectives: environnements favorables(C) 06/11/201316

17 Critères contre- indiquants une AP Angor instable Insuffisance cardiaque instable Sténose aortique sévère HTA sévère ou non contrôlée ( s>180, d>110) hypoTA symptomatique(<90/60) Infection aigue, fièvre>38° Tachycardie de repos, arythmie de repos 06/11/201317

18 suite Refus du patient Diabète : glycémie 14 mmol Cancer Hb < 8 g/dl Polynucléaires neutrophiles <500 Thrombocytes < Ataxie, vertiges Fatigue extrême, cachéxie importante, nausées importantes 06/11/201318

19 06/11/ EXAMENS COMPLEMENTAIRES Systématique : –Test de Ruffier 30 flexions de jambes en 45 secondes Prise de pouls au repos(P0), après leffort(P1) et à 1minute(P2) Plus contrôle de la TA après effort Indice de Ruffier modifié : ( P0+P1+P2) – 200 / 10

20 06/11/ RESULTATS Négatif : excellent De 0 à 2.9 : très bon De 3 à 5.9 : bon De 6 à 10 : moyen >10 : à surveiller > 15 : à bilanter Attention : P1 doit être < à 2 x P0 P0 < 2 minutes TA effort < 17/10 ou (18/10 après 40 ans)

21 06/11/ Les limites de Ruffier La fréquence cardiaque de repos varie selon le stress, la température, le niveau de vigilance, chez les sujets dits « hyperkinétiques » Un effort de 45 secondes ne met en jeu que faiblement le système cardio- vasculaire( 48 % de la fréquence de réserve)

22 06/11/ CLASSIFICATION DES SPORTS Par types dexercices : dynamique (endurance) E et statique (résistance) R Par retentissement sur la masse VG : – Effort dynamique : dilatation VG – Effort statique : hypertrophie des parois – Sports mixtes : résultats intermédiaires Tenant compte des sports particuliers : à risque de collision, ou en cas de survenue de malaises 9 classes : – IA : statique faible / dynamique faible – II B : statique moyen / dynamique moyen – III C : statique fort / dynamique fort

23 06/11/ LIMITES DE LA CLASSIFICATION DES SPORTS Stress émotionnel Sport déquipe : place du joueur Altitude; milieu sous-marin Température extérieure Pollution Entraînement parfois plus dur que la Compétition

24 06/11/ Athlète de compétition : athlète inscrit dans une équipe sportive ou participant à un sport individuel, avec comme but principal des compétitions régulières contre des adversaires et nécessitant un entraînement régulier Recommandations à moduler en fonction de cas particuliers, mais à tendance plutôt restrictive Tenir compte du type de sport, de lâge, de lentraîneur, du niveau régional ou international

25 06/11/ ROLE DU MEDECIN Subit des pressions de la part de lathlète, de la famille, du club Priorité au patient Nécessité dun entretien direct avec lathlète, confirmé par écrit Discussion avec les autres protagonistes en accord avec lathlète Plusieurs avis médicaux peuvent être souhaitables Décision finale daptitude nappartient pas au médecin seul ROLE DE LATHLETE Après avoir pris plusieurs avis médicaux Doit prendre SEUL la décision de continuer ou non le sport

26 06/11/ / Je respecte un échauffement et une récupération de 10 mn lors des activités sportives 2/ Je bois 3 ou 4 gorgées deau toutes les 30 mn d ʼ exercice à lentraînement comme en compétition 3/ Jévite les activités intenses par des températures extérieures à +30°. 4/ Je ne fume jamais 1 heure avant, ni 2 heures après une pratique sportive. 5/ Je ne prends pas de douche froide dans les 15 mn qui suivent leffort. 6/ Je ne fais pas de sport intense si jai de la fièvre, ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal (fièvre+courbatures). 7/ Je pratique un bilan médical avant de reprendre une activité physique intense si jai plus de 35 ans pour les hommes et 45 pour les femmes. 8/ Je signale dans tous les cas à mon médecin toute douleur dans la poitrine ou essoufflement anormal survenant à leffort. 9/ Je signale dans tous les cas à mon médecin toute palpitation cardiaque survenant à leffort ou juste après leffort. 10/ Je signale dans tous les cas à mon médecin tout malaise survenant à leffort ou juste après leffort

27 Avis spécialisé chez lenfant Cardio : si souffle dallure organique ou antécédents cardio-vasculaires Pneumo : réalisation EFR en cas dasthme certain ou suspect ORL : si obstruction respiratoire chronique Ortho : si scoliose, douleurs rachidiennes, ou ostéo-articulaires 06/11/201327

28 Cardiopathie congénitale et sport de lenfant sémio de découverte Souffle : organique ou fonctionnel Trouble du rythme : WPW ou QT long Malaise : anomalie congénitale des coronaires, CMH, HTAP HTA ( + souvent labile), coarctation de laorte 06/11/201328

29 Effet positif de lAP Croissance masse musculaire Meilleure utilisation de loxygène Diminue travail cardiaque pour même niveau deffort Améliore performance myocardique Diminue fréquence cardiaque et le risque darythmie Grâce à la baisse tonus sympathique et augmentation tonus vagal 06/11/201329

30 06/11/ Le sportif âgé de plus de 65 ans Pas de dogme sur la pratique des Activités Physiques Tous les types de cardiopathies silencieuses et notamment ischémique peuvent se voir chez le sujet âgé Voir le type de sport envisagé et à envisager –Cardio-fréquence-mètre très utile après épreuve sur ergocycle Sport loisir sans passé sportif Sportif leader qui veut augmenter sa pratique sans risque

31 06/11/ Activité physique Mortalité prématurée moindre ( toutes causes confondues) Moins de risque dêtre atteint ( en général avec de très grandes variations individuelles ) : –Dobésité –Dhta –De diabéte –De maladie coronarienne –De fracture ostéoporotique –De cancers du colon, du sein –De certains troubles mentaux –Dune hospitalisation

32 Lobésité IMC = poids(kg)/taille(m)² Si > 25 : surcharge pondérale Si > 30 : obésité Si > 40 : obésité morbide Chez lenfant > 97 éme centile de IMC Rapport tour de taille /tour de hanche est meilleur pour le risque dIDM En France 8 M dobèses, obésités morbides 06/11/201332

33 Combinaison dexercices et de mesures diététiques ( participation équivalente à la perte de poids) 30 à 60 par jour, trois à cinq jours par semaine Fractionnement des séances est aussi efficace Choisir des AP en décharge(aquatique) ou semi-portée( vélo) Il existe un effet-dose dépendant 06/11/201333

34 Le syndrome métabolique Obésité de type androide( tour de taille) Insulinorésistance Hypertriglycéridémie( > 2,2 mmol/l) HDL-cholestérol abaissé (< 1 mmol/l) Début des travaux car plusieurs définitions, mais effets bénéfiques de lactivité physique associée à des mesures diététiques 06/11/201334

35 Le syndrome métabolique AP, quotidienne, endurance et résistance, 150mn/semaine, associée à réduction modeste des apports énergétiques, permettant une perte de poids modérée, prévient apparition du diabète de type 2(A) Endurance, diminue TG et augmente HDL cholestérol(B) AP modérée de 60 à 80 empêche la reprise de poids(C) 06/11/201335

36 Bilan de suivi Questionnaire Podomètre Cardio-fréquence-mètre Si pathologie avérée, il faut évaluer le bénéfice pour le « patient » Dans tous les cas, lAP ne peut être envisagée quaprès évaluation individuelle qui recherche déventuelle CI et préciser le type dactivité 06/11/201336

37 Le cardio-fréquencemètre(CFM) FC est le reflet fidèle et fiable de lintensité de lactivité physique, et varie sa valeur pour maintenir constant lapport dO2 pour les muscles Pas de programme dentrainement ou de réentrainement « à la sensation » 80 % des semi-marathoniens trouvent le CFM utile, mais seulement 40% lutilisent Attention au « positive split » ou dérive rythmique 06/11/201337

38 CFM( suite) Notions de FC max, de FC repos, FC de réserve, FC de récupération Notions de zone cible Notion de seuils ( aérobie, anaérobie) Entrainement de reconditionnement du cardiaque Entrainement du sportif CFM utile à la sortie de SRCR 06/11/201338

39 endurance Intensité faible : FC entre 20 et 39% de la FC de réserve, 1 séance par jour de 60 Intensité modérée : FC entre 40 et 59% de la FC de réserve, moyenne de 4 séances de 45 par semaine Intensité élevée : FC entre 60 et 84% de la FC de réserve, moyenne de séances de 30 par semaine FC de réserve : FC max estimée-FC repos 06/11/201339

40 Force musculaire 1 à 2 séries comprenant 12 répétitions, à allure lente, sans apnée, de mobilisation des grands groupes musculaires, 2 à 3 fois par semaine Intensité modérée: 60 à 69 % de 1 RM Intensité élevée : 70 à 84% de 1 RM 1 RM :répétition maximale, poids maxi soulevé une seule fois 06/11/201340

41 Surentrainement Le syndrome de surentraînement est un désordre neuroendocrinien, résultant dune surcharge de travail à lentraînement et en compétition, mais dont les mécanismes intimes restent largement méconnus. Antécédents sportifs et activité actuelle Caractériser la baisse de performances Niveau dentrainement 06/11/201341

42 Surentrainement(suite) Caractériser la fatigue Rechercher des diagnostics différentiels ( cancer, hémato( anémie), infection ( virose comme mni, hépatite), endoc ( hypothyroidie, Insuf surénale) cardio, pneumo, neuropsy ou consommation de certains produits comme laxatifs, antiémétiques 06/11/201342

43 Autres signes qui accompagnent la fatigue Insomnie, hypersomnie Baisse de lappétit, hyperphagie, amaigrissement, troubles digestifs Épisodes infectieux récurrents( herpes, furoncles, viroses) Troubles menstruels Psy : autodépréciation, anxiété, difficultés de concentration et de mémoire( scolarité) 06/11/201343


Télécharger ppt "06/11/20131 Coeur et sport Certificat de non contre-indication au sport."

Présentations similaires


Annonces Google