La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TOXOPLASMOSE ET GROSSESSE DOCTEUR JC PIERRE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TOXOPLASMOSE ET GROSSESSE DOCTEUR JC PIERRE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2009."— Transcription de la présentation:

1 TOXOPLASMOSE ET GROSSESSE DOCTEUR JC PIERRE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2009

2 1-RAPPEL 1-Généralités : Maladie parasitaire liée à Toxoplasma gondii Affection bénigne chez le sujet non immunodéprimé mais responsable de lésions chez le fœtus en particulier neurologiques et oculaires. Contamination par voie digestive : ingestion de viande contaminée ou daliments souillés.

3 1-RAPPEL 2-Signes cliniques : forme la plus fréquente = forme ganglionnaire : - adénopathies cervicales postérieures, sus claviculaires, inguinales… - syndrome fébrile modéré.

4 1-RAPPEL 3-Évolution sérologique IgG IgM IgA

5 2-EPIDEMIOLOGIE Maladie souvent inapparente. 45 % des femmes ne sont pas immunisées. Risque de séro-conversion pendant la grossesse = 0.5 à 2 % Nombre dinfections congénitales = 1.6 / 1000 naissances donc beaucoup plus fréquent que la rubéole. Dépistage sérologique obligatoire pendant la grossesse

6 3-TRANSMISSION MATERNO-FŒTALE Se fait au moment de la parasitémie maternelle, par voie hématogène trans placentaire. Contamination fœtale immédiate ou retardée (micro abcès placentaires). Comme pour la rubéole le risque fœtal nexiste que lors dun premier contact avec le parasite.

7 3-TRANSMISSION MATERNO-FŒTALE Risque de transmission : global = 30 % Périconceptionnel : 1% 1 er trimestre : 5 à 10 % 2è trimestre : 20 à 25 % 3è trimestre : 65 à 80 %

8 4-CONSÉQUENCES POUR LENFANT ATTEINT 1-Risque davortement spontané 2-Fœtopathie : Toxoplasmose congénitale neuro-oculaire = forme majeure de sévérité +++ Lésions de vascularite et de nécrose cérébrale - abcès, calcifications - dilatation ventriculaire voire hydrocéphalie

9 4-CONSÉQUENCES POUR LENFANT ATTEINT - Signes neurologiques : - convulsions - troubles du tonus : hypo ou hypertonie - troubles végétatifs - Signes oculaires : - microphtalmie… - choriorétinite pigmentaire caractéristique sa gravité est liée à latteinte de la macula

10 4-CONSÉQUENCES POUR LENFANT ATTEINT Forme viscérale : Liée à une atteinte multi-systémique du parasite Ictère, Hépato-Splénomégalie ; ascite ; myocardite…

11 4-CONSÉQUENCES POUR LENFANT ATTEINT 3-Formes inapparentes Au départ traduction uniquement sérologique Choriorétinite périphérique +++ (50 % des toxoplasmoses congénitales) Révélation peut être tardive +++

12 5-CONDUITE A TENIR 1-Dès que linfection maternelle est prouvée : ROVAMYCINE ® : 9 millions dU / jour jusquà laccouchement But : traiter la placentite maternelle et essayer de diminuer le risque de transmission ( ?) Efficacité modeste.

13 5-CONDUITE A TENIR 2-Mise en évidence de latteinte fœtale : Amniocentèse avec - recherche de toxoplasmes par PCR : réponse en 48 h - inoculation à la souris : réponse à 3 et 6 sem Limites : pas avant 18 SA attendre 4 semaines entre la séroconversion et le prélèvement.

14 5-CONDUITE A TENIR Résultats : spécificité excellente donc PCR positive toxoplasmose congénitale sensibilité = 64% donc PCR négative toxoplasmose non exclue

15 5-CONDUITE A TENIR 3-Conduite pratique : dans ts les cas surveillance écho mensuelle Avant 4 SA : amniocentèse pas systém. Risque datteinte fœtale faible : 1.5 % mais gravité ++ toujours signes écho. Si écho + : amniocentèse et IRM à 32 SA 4 à 26 SA : amniocentèse si PCR - : poursuivre la ROVAMYCINE ®

16 5-CONDUITE A TENIR si PCR + : Arrêt et débuter : - MALOCIDE® 50 mg : 1cp/j Toxicité hémato. - ADIAZINE ® 500 mg : 6 cp / j Cures discontinues de 4 sem en alternance avec 2 sem de ROVAMYCINE ® - Ac. FOLINIQUE :50 mg / sem Poursuivre jusquà laccouchement en surveillant la NFS chaque sem.

17 5-CONDUITE A TENIR Échographie tous les 15 jours : IMG si apparition dune dilatation ventriculaire. IRM cérébrale fœtale sur signe d appel écho. NB : Après 23 SA : gravité moindre Risque de dilatation ventriculaire 0 % pas dindication dITG Après 26 SA : pas d amniocentèse TH ci-dessus (PCR+) ; écho mensuelle.

18 5-CONDUITE A TENIR La possibilité dune infection congénitale avec diagnostic anténatal négatif sexplique par le passage différé des toxoplasmes. Asymptomatique dans plus de 90 % des cas nécessité dune surveillance échographique anténatale et dune surveillance post natale +++

19 5-CONDUITE A TENIR 4-Examens néonataux : - Examen parasitologique du placenta - Sérologies sur sang de cordon et sang périphérique - Examen clinique, FO, ETF

20 5-CONDUITE A TENIR Bilan anté et néonatal négatif : Pas de traitement Surveillance sérologique 1 x / 3 mois jusquà négativation des IgG transmis (1 an) Bilan anté ou néonatal positif : Traitement identique à la mère pendant 1 an +/- corticothérapie Bilan clinique, FO, ETF tous les 3 mois

21 6-PREVENTION 1-Avant la grossesse : Connaître le statut immunitaire des femmes. 2-Pendant la grossesse : Surveillance sérologique des femmes séronégatives 1 x / mois Dernier test après laccouchement sur sang périphérique

22 6-PREVENTION Interprétation rigoureuse des sérologies : pour un diagnostic précoce de l infection. -Taux stables en IgG à 3 sem dintervalle + IgM négatives = immunisée Attention IgM peuvent persister plus dun an. -1 ère sérologie positive en IgG et IgM : infection récente ?

23 6-PREVENTION Demander IgA et avidité des IgG: mais IgA peuvent persister plusieurs mois (jusquà 1 an) et absentes dans 5 % des cas ( de la rubéole) Avidité des IgG > 30 % exclut infection de moins de 4 mois (avidité = test dexclusion dune toxoplasmose récente) - Séroconversion : pas de problème diagnostic

24 6-PREVENTION Précautions pour la femme enceinte séronégative : Se laver les mains avant les repas et après manipulation de viande crue ou de terre. - Consommer les viandes bien cuites - Laver soigneusement les légumes et les fruits en particulier ceux consommés crus. - Éviter le contact avec les chats, faire nettoyer leur caisse à leau de javel.

25 7-CONCLUSION Importance des précautions hygiéno- diététiques. Pas de vaccin. Surveillance sérolologique des femmes séronégatives. Diagnostic anténatal possible Traitement maternel à visée fœtale en labsence de signes échographiques péjoratifs.


Télécharger ppt "TOXOPLASMOSE ET GROSSESSE DOCTEUR JC PIERRE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE 2009."

Présentations similaires


Annonces Google