La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Contrôle glycémique chez un diabétique Dialysé Pascaline HUYNH.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Contrôle glycémique chez un diabétique Dialysé Pascaline HUYNH."— Transcription de la présentation:

1 Contrôle glycémique chez un diabétique Dialysé Pascaline HUYNH

2 Epidémiologie 92% des IRCT américains sont HD, 8% sont en DP >50% des HD sont diabétiques aux USA

3 Epidémiologie Taux de survie à 5ans de dialyse : 2/3 mortalité cardiovasculaire UKPDS : contrôle glycemique strict : diminution de la morbidité-mortalité Récemment objectif glycémique en fonction des comorbidités : objectifs moins sévère

4 Plan I. Quel paramètre pour évaluer le contrôle glycémique ? II. Quel objectif de contrôle glycémique chez les patients hémodialysés et en dialyse péritonéale ?

5 I. Quel paramètre pour évaluer le contrôle glycémique ? glycémies capillaires quotidiennes lhémoglobine glyquée lalbumine glyquée

6 A/ lhémoglobine glyquée Taux de glycation, non enzymatique dépendant, de lhémoglobine Moyenne glycémique sur 3 mois Dépend de l hématocrite, durée de vie de lhémoglobine

7 B/ lalbumine glyquée Représente 90% de la fructosamine Formée par la réaction non-enzymatique entre le fructose et une amine Reflet du contrôle glycémique de 2-3 semaines Sous estimée devant une hypoalbuminémie sévère, sd néphrotique Dosage non standardisé

8 538patients D+ et HD+ 365patients D+ et IR- Albumine glyquée : Relation entre les 2 courbes : identique : P<0,001 Hémoglobine glyquée : Relation entre HD ou non IR : Sous estimation de HBA1C chez HD JASN 18: , 2007

9 Si lalbumine baisse, lalbumine glyquée augmente Si lhémoglobine baisse, lHbA1c baisse Pas deffet sur le taux dalbumine glyquée Corrélation négative entre les doses dEPO et lHbA1c r=-0,159 P<0,001 N=538 JASN 18: , 2007 D+ et HD+

10 Les injections dEPO augmente le turn over de lhémoglobine et sous estime lHbA1c : accélère la production de jeunes érythrocytes, augmente leur proportion LHbA1c est sous estimé en dialyse par lEPO Lalbumine glyquée : Même corrélation chez les non IR et les dialysés pas dinteraction avec lEPO Sur-estimation avec la dénutrition Pas de technique standardisé

11 II. Quel objectif de contrôle glycémique ? Chez DI ou DII avec une fonction rénale normale : HbA1c<7- 7,5<% Plusieurs études sur une longue durée dont UKPDS montrent lassociation entre léquilibre qlycémique strict et la diminution de mortalité-comorbidité

12 Mais chez le dialysé : le rôle de léquilibre glycémique strict est moins claire E(vie) faible Aucune étude randommisée Peu détudes, observationnelles,divergentes.. II. Quel objectif de contrôle glycémique ?(2)

13 Kalantar-Zadeh patients HD et diabétiques HbA1c deréférence = 5-5,9% Ajusté à la malnutrition, inflammation.. On observe : Surmortalité pour une HbA1c >8,9% Surmortalité pour une HbA1c <5,0%

14 III. Dialyse péritonéale - 60 non diabétiques - Évaluation HbA1c sur 1,5 an -HbA1c augmente avec la CADP par rapport à lHD Peritoneal dialysis international, 1995,ateshkadi -140 diabétiques en DP -Corrélation proportionnelle entre la glycémie à jeun et lhémoglobine glyquée Department of International Medicine, 2012, Dong

15 III. Dialyse péritonéale Mortalité globale Mortalité cardiovasculaire Mortalité non cardiovasculaire : infections diabétiques en DP; 3,5 ans de suivi Tertile 1 : HbA1c moy = 6,3% Tertile 2 : HbA1c moy = 7,1% Tertile 3 : HbA1c moy =8,5%

16 III. Dialyse péritonéale 2798 patients diabétiques en DP de 2001 à Surmortalité si HbA1c>8% ou glycémie >3g/L Duong, cjasn, 2011

17 Conclusion HbA1c reste le marqueur glycémique conseillé plus accessible Étude de mortalité Seuil défini : HbA1c >6% et <8,9% Mais interaction avec lanémie, la dénutrition et lEPO Avenir de lalbumine glyquée ?


Télécharger ppt "Contrôle glycémique chez un diabétique Dialysé Pascaline HUYNH."

Présentations similaires


Annonces Google