La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INTRODUCTION Les différentes variables mesurées en biologie clinique varient en fonction des individus, dans des limites données chez les sujets en bonne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INTRODUCTION Les différentes variables mesurées en biologie clinique varient en fonction des individus, dans des limites données chez les sujets en bonne."— Transcription de la présentation:

1 INTRODUCTION Les différentes variables mesurées en biologie clinique varient en fonction des individus, dans des limites données chez les sujets en bonne santé. Linterprétation des examens biologiques chez un patient donné doit tenir compte des intervalles de référence déterminés pour chaque constituant. En biologie médicale humaine, les intervalles de référence ont été déterminés pour la plupart sur des échantillons dindividus caucasiens et européens en bonne santé. Ces valeurs peuvent être différentes chez la population tunisienne. Cest dans ce cadre que nous avons mené notre travail dans le but de : Déterminer les intervalles de référence de six paramètres biochimiques analysés dans un échantillon de travailleurs de la région de Sousse. Discuter les principales différences et les sources de variation en comparant les valeurs de référence obtenues statistiquement à des valeurs de références usuelles de la littérature. A/Materiels et Methodes : Il sagit dune étude descriptive des intervalles de confiance chez 500 sujets des deux sexes appartenant à la communauté des travailleurs de la région de Sousse et sélectionnées selon les critères de la Société Française de biologie clinique. Suite à lobtention des demandes des sujets et après avoir rempli une fiche de renseignement, des prélèvements de sang recueillis dans des tubes contenant un anti coagulant ont été pratiqué. Les prélèvements biologiques ont été réalisés et traités au sein de notre groupement (GMTGS) durant une période bien déterminée. - Population de létude : 500 sujets de deux sexe : 300 hommes et 200 femmes âgées entre 25 et 55ans ont été sélectionnés selon les critères de la Société Française de Biologie Clinique qui sont au nombre de six : Age : 25 à 55 ans. Absence de surcharge pondérale Absence de maladies Absence de prise médicamenteuse Consommation modérée dalcool Consommation tabagique. - Variables mesurées : Les paramètres biochimiques analysés sont au nombre de 7 paramètres : Glycémie à jeun- Cholestérol total- HDL Cholestérol- LDL Cholestérol- Triglycérides- Créatinine et Acide Urique. -Conditions de mesure : Les sujets doivent être à jeun depuis au moins 10 heures. Le prélèvement se fait tôt le matin entre 8h et 10h pour tenir compte des variations nycthémères, le patient est allongé, au repos depuis au moins 15 min, le sang veineux est prélevé dans la veine cubitale, au pli de coude, bras tendu surtout sans garrot. Le sang recueilli dans des tubes contenant un anticoagulant : Fluorure de sodium et citrate de citrate de potassium pour le dosage de glycémie. Héparinate de lithium pour les autres paramètres biochimiques. Puis le sang est centrifugé à 3000 tours par minutes. Le dosage est réalisé sur le plasma recueilli dans lheure qui suit le prélèvement. DETERMINATION DES VALEURS DE REFERENCE BIOCHIMIQUES CHEZ LES TRAVAILLEURS DE LA REGION DE SOUSSE Mrizak S, Limam Kh, Charada A, Boukadida F, BEN CHERIFA L, Sboui MH, Hadj Mabrouk Kh. Groupement de Médecine du Travail du Gouvernorat de Sousse. Certifié ISO 9001 : 2008 Constituants analysésPrincipe des méthodesTrousses - Coffrets GlucoseGlucose Oxydase/PeroxydaseGlucose RTU Acide uriqueUricase/ PeroxydaseEnzyme PAP CreatinineRéaction de Jaffé cinétiqueCréatinine cinétique Cholesterol TotalCholestérol Estérase/ OxydaseCholestérol HDL CholestérolPolyanionCholestérol HDL TriglyceridesGPO/ PeroxydaseEnzyme PAP NombreMinimumMaximumMoyenneEcart type Age en année Poids en kg Taille en m Rapport BMI B/ Résultats : I - Etude des conditions biologique : II - Etude des valeurs de référence des paramètres biochimiques dans la population globale : NombreMinimumMaximumMédianeIC 97.5% Glycémie en mmol/l Triglycérides en mmol/l Cholestérol en mmol/l HDL en mmol/l LDL en mmol/l Créatinine en µmol/l Acide urique en µmol/l Indice athérogénicité (CT/HDL) III - Etudes des valeurs de référence des paramètres biochimiques en fonction de sexe : MasculinFémininDifférence Constituants biochimiquesMédianeIC 97.5% MédianeIC 97.5% P Glycémie Créatinine Acide urique Cholestérol HDL -C LDL-C Triglycérides Indice athérogénicité IV - Etudes des valeurs de référence des parametres biochimiques en fonction de lage : A : Tranche age ans B : Tranche age ans Différence Constituants biochimiquesMédianeIC 97.5% MédianeIC 97.5% P Glycémie Créatinine Acide urique Cholestérol HDL -C LDL-C Triglycérides Indice athérogénicité V -Etudes des valeurs de référence des paramètres biochimiques par tranche dâge et en fonction de sexe : A : Tranche dâge ansB : Tranche dâge ans MasculinFémininMasculinFeminin Constituants biochimiquesMIC 97.5% M M M Glycemie Créatinine Acide urique Cholestérol HDL -C LDL-C Triglycérides Indice athérogénicité C/ Discussion : Des prélèvements biochimiques ont été réalisés en respectant les critères de partition et dexclusion initiales, Les valeurs aberrantes ont été systématiquement éliminés. La méthode statique non paramétrique a été utilisés pour déduire lintervalle de référence inter-quantile pour notre échantillon. - Etude de la glycemie : Létude de la glycémie en fonction de lâge a montré une augmentation de la glycémie dans la tranche dâge comprise entre 36 et 55 ans par rapport la tranche dâge comprise entre 25 et 35 ans. Les résultats trouvés montrent quil nya pas des différences significative entre nos valeurs et les valeurs européens et Africains en fonction de lâge et de sexe. - Etude du cholésterol : Cette étude montre que le taux de cholestérol varie avec lâge, les résultats trouvés en fonction de sexe montrent que les taux de cholestérol sont plus bas chez les garçons et les adultes jeunes, ils deviennent entre 25 et 55 ans supérieurs à ceux observés chez les femmes. Après lâge de 55 ans se sont les femmes qui ont le taux de cholestérol le plus élevé. - Etude des triglycérides : Pas de différence significative de taux de triglycérides entre les deux sexes dans notre échantillon, mais cette différence devient significative avec lâge. Cette différence constatée chez les hommes qui ont un taux de triglycérides plus élevé surtout dans la tranche dâge entre 36 et 55 ans. - Etude des lipoproteines : Létude de HDL-Cholestérol en fonction du sexe na pas montré de différence significative dans notre échantillon, mais le taux le plus élevé de HDL était en faveur de sexe féminin. Par contre, létude de LDL- Cholestérol en fonction de sexe à montré que le taux tait plutôt en faveur du sexe masculin sans que la différence ne soit significative. Nous constatons que les femmes dans notre échantillon ont des valeurs de HDL plus élevés et les LDL plus basses que les hommes, ces derniers sont plus exposés au risque athérogène. Nos valeurs de lipoprotéines sont plus basses que les valeurs européennes mais plus élevées par rapport aux valeurs Africaines et asiatiques. - Etude de la créatinine : Létude de la créatinine en fonction de sexe montre une augmentation du taux de créatinine en faveur du sexe masculin avec une différence significative. En comparant les tranches dâge, nous constatons que le taux de Créatinine augmente en fonction de lâge. Les différences observées sont en bon accort avec la littérature doù la figure ci-dessous montre la variation de la médiane de la créatinine plasmique en fonction de lâge et du sexe. La variation de la créatinine pourrait être lié à divers facteurs notamment anthropométriques. En effet la masse musculaire plus importante chez le sexe masculin constitue un des facteurs dorigine des différence observées entre les deux sexes. - Etude de luricemie : La comparaison de luricémie en fonction de deux sexe a montré une augmentation du taux durate en faveur du sexe masculin avec une différence significative, la comparaison des taux de lacide urique dans les deux tranches dâge a montré la présence dune différence très significative. La figure ci-dessous montre les variations de la médiane des urates plasmique en fonction de lâge et du sexe CONCLUTION : Lobjectif général de ce travail était dattirer lattention des cliniciens sur le fait que linterprétation dun résultat danalyse chez un individu devrait être basée sur des valeurs de référence établies dans les mêmes conditions expérimentales et sur une population semblable de point de vue race et mode de vie. Ces valeurs devraient être établies idéalement dans chaque pays, chaque région ou encore dans chaque laboratoire. Les limites de référence comme les limites de décision sont des éléments constitutifs de la décision médicale qui inclut lanalyse soigneuse de lensemble des données cliniques, biologiques et para - cliniques. Lutilisation des valeurs de référence saméliore : -En rendant plus concret le concept et les définitions officielles qui sont à lorigine de confusions. -En précisant lintérêt d juxtaposer les limites de références aux limites de décisions cliniques, ainsi que les apports et leurs limites respectives. -En améliorant la présentation des résultats, notamment par la promotion de nouvelles techniques et linformation et la communication. -En menant des compagnes actives de formation auprès des biologistes et des cliniciens.


Télécharger ppt "INTRODUCTION Les différentes variables mesurées en biologie clinique varient en fonction des individus, dans des limites données chez les sujets en bonne."

Présentations similaires


Annonces Google