La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Orphée charmant les animaux Hermès fabrique sa première lyre Après quil eut jailli des flancs immortels de sa mère, il ne devait pas rester longtemps dans.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Orphée charmant les animaux Hermès fabrique sa première lyre Après quil eut jailli des flancs immortels de sa mère, il ne devait pas rester longtemps dans."— Transcription de la présentation:

1 Orphée charmant les animaux Hermès fabrique sa première lyre Après quil eut jailli des flancs immortels de sa mère, il ne devait pas rester longtemps dans son berceau sacré : au contraire, cet enfant-là, franchissant le seuil de lantre élevé, se mettait déjà à la recherche des vaches dApollon. En ce lieu il trouva une tortue [...] ; dun pas nonchalant, elle paissait devant la demeure lherbe fleurie. Le fils bienfaisant de Zeus la considéra, se mit à rire et lui tint aussitôt ce langage : «La riche aubaine que me voilà ! Je ne la dédaigne pas. Salut, beauté charmante qui rythmes la danse, compagne des festins ! Que jai de plaisir à te voir paraître ! Doù vient ce beau jouet ? Tu es carapace aux reflets changeants, une tortue qui vit dans la montagne. Hé bien ! je vais te prendre et temporter dans ma maison.»[...] La prenant à deux mains, il rentra avec cet aimable jouet. Alors retournant la bête, avec un burin de fer mat il arracha la moelle de vie à la tortue des montagnes. Comme une pensée rapide traverse le cœur dun homme que hantent de pressants soucis, ou comme on voit tourner les feux dun regard, ainsi le glorieux Hermès méditait à la fois des paroles et des actes. Il tailla des tiges de roseau à la juste mesure, et les fixa en traversant dans le dos lécaille de la tortue. Puis, avec lintelligence qui est la sienne, il étendit sur le pourtour une peau de bœuf, adapta deux bras joints par une traverse, et tendit sept cordes harmonieuses en boyau de brebis. Après avoir si vite construit laimable jouet, il en éprouvait les cordes tout à tour, avec un plectre ; et sous ses doigts la cithare rendait un son formidable. Homère, Hymne à Hermès, v "Et quand les terribles créatures charmèrent de leur voix harmonieuse la mer d'Ausonie, le Thrace Orphée chanta sur la lyre de Piérie et peu s'en fallut qu'il ne força la Sirène qui retient d'ordinaire les vaisseaux par son chant à suivre celui-là. » Orphée et les Sirènes. Sénèque, Médée, Hermès offre la cithare à Apollon " Eh bien puisque ton coeur te pousse à jouer de la cithare, chante, joues-en, sois tout à ce plaisir que tu reçois de moi : [...] Prends en main cette compagne harmonieuse, et chante. Avec un coeur serein, apporte aux festins fleuris, aux danses gracieuses et aux fêtes bruyantes la joie du jour et de la nuit." [...] A ces mots, il lui tendit la cithare ; Phoïbos Apollon l'accepta, puis il donna à Hermès un fouet brillant, et lui confia la garde du troupeau [...] Tenant la cithare à sa gauche, le noble fils de Léto, Apollon, le Seigneur Archer, en éprouvait les cordes avec un plectre, selon la mélodie : et la lyre, sous ses doigts, rendit un son formidable, cependant que le dieu chantait doucement de sa belle voix. Homère, Hymne à Hermès, I, Après avoir longtemps imploré par ses pleurs les divinités de l'Olympe, le chantre du Rhodope osa franchir les portes du Ténare, et passer les noirs torrents du Styx, pour fléchir les dieux du royaume des morts. Il arrive au pied du trône de Proserpine et de Pluton, souverains de ce triste et ténébreux empire. Là, unissant sa voix plaintive aux accords de sa lyre, il fait entendre ces chants. Aux tristes accents de sa voix, accompagnés des sons plaintifs de sa lyre, les ombres et les mânes pleurent attendris. Ni le dieu de l'empire des morts, ni son épouse, ne peuvent résister aux accords puissants du chantre de la Thrace. Ils appellent Eurydice. Descente aux enfers et chants Ovide, Métamorphoses, X, (traduction des vers et 40-48) Jeune fille thrace portant la tête d'Orphée, Gustave Moreau, 1865

2

3 Apollon à la lyre, père dOrphée Figurine en terre cuite anonyme Louvre Inspiration du poète Nicolas Poussin, vers 1630 Orphée à la lyre dans la barque de Charon Mosaïque Hermès offre la cithare à Apollon " Eh bien puisque ton coeur te pousse à jouer de la cithare, chante, joues-en, sois tout à ce plaisir que tu reçois de moi : [...] Prends en main cette compagne harmonieuse, et chante. Avec un coeur serein, apporte aux festins fleuris, aux danses gracieuses et aux fêtes bruyantes la joie du jour et de la nuit." [...] A ces mots, il lui tendit la cithare ; Phoïbos Apollon l'accepta, puis il donna à Hermès un fouet brillant, et lui confia la garde du troupeau [...] Tenant la cithare à sa gauche, le noble fils de Léto, Apollon, le Seigneur Archer, en éprouvait les cordes avec un plectre, selon la mélodie : et la lyre, sous ses doigts, rendit un son formidable, cependant que le dieu chantait doucement de sa belle voix. Homère, Hymne à Hermès, I,


Télécharger ppt "Orphée charmant les animaux Hermès fabrique sa première lyre Après quil eut jailli des flancs immortels de sa mère, il ne devait pas rester longtemps dans."

Présentations similaires


Annonces Google