La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Etude du cas DT Pathologies et expertise GUAI Pierre-Arnaud - LOPEZ Edouard - LEYRAT Clémence.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Etude du cas DT Pathologies et expertise GUAI Pierre-Arnaud - LOPEZ Edouard - LEYRAT Clémence."— Transcription de la présentation:

1 Etude du cas DT Pathologies et expertise GUAI Pierre-Arnaud - LOPEZ Edouard - LEYRAT Clémence

2 Etude du cas DT INTRODUCTION Daniel Tammet est un jeune homme de 28 ans, synesthète, autiste et épileptique. Daniel Tammet est un jeune homme de 28 ans, synesthète, autiste et épileptique. Il détient le record dEurope de lénumération des décimales de Pi et parle couramment 12 langues dont une apprise en cinq jours Il détient le record dEurope de lénumération des décimales de Pi et parle couramment 12 langues dont une apprise en cinq jours Dautre part, DT est un calculateur prodige Dautre part, DT est un calculateur prodige Problématique : en quoi ses pathologies peuvent expliquer ses performances ? Problématique : en quoi ses pathologies peuvent expliquer ses performances ?

3 Etude du cas DT Syndrome dAsperger Définition: le SA est un trouble du développement psycho-affectif ac conséquences sur les interactions sociales, la sensorialité, la communication. Définition: le SA est un trouble du développement psycho-affectif ac conséquences sur les interactions sociales, la sensorialité, la communication. Souvent révélé par des passions hors- normes dans leur type et leur intensité (intérêts restreints) relatifs en particulier aux sciences et à linformatique Souvent révélé par des passions hors- normes dans leur type et leur intensité (intérêts restreints) relatifs en particulier aux sciences et à linformatique Identifié comme une anomalie de la Théorie de lesprit Identifié comme une anomalie de la Théorie de lesprit

4 Etude du cas DT Autisme et savants Les SA ont souvent un QI>100 : Les SA ont souvent un QI>100 : QI verbal>QI performance QI verbal>QI performance 10% des autistes ont un syndrome savant (contre 1% ds la population normale) 10% des autistes ont un syndrome savant (contre 1% ds la population normale) Analogie savant/ordinateur par: capacité de calcul, fonctionnement sériel… Analogie savant/ordinateur par: capacité de calcul, fonctionnement sériel… Ces savants ont en général un lobe temporal gauche déficient et compensent avec le droit spécialisé dans le calcul (cf. épilepsie) Ces savants ont en général un lobe temporal gauche déficient et compensent avec le droit spécialisé dans le calcul (cf. épilepsie)

5 Etude du cas DT Etiologie de ses capacités Crise épileptique à 4 ans (origine congénitale), depuis: Crise épileptique à 4 ans (origine congénitale), depuis: –Emergence de la synesthésie (forme concrète)? –Calcul mental de grand nombres ; –Association couleurs-objets-formes nombres. Hypothèse : lépilepsie a engendré une réorganisation des connexions neuronales. Hypothèse : lépilepsie a engendré une réorganisation des connexions neuronales.

6 Etude du cas DT Réorganisation neuronale Prof. Simon Baron-Cohen : Existe t-il des connexions différentes chez DT entre les aires ? Prof. Simon Baron-Cohen : Existe t-il des connexions différentes chez DT entre les aires ? Cause possibles de plasticité : déclenchée par quantité de vésicules libérées épilepsie. Cause possibles de plasticité : déclenchée par quantité de vésicules libérées épilepsie. apparition, disparition ou réorientation des dendrites, des épines dendritiques, voire d'axone apparition, disparition ou réorientation des dendrites, des épines dendritiques, voire d'axone Avant 6 ans : période critique du développement et de la mise en place des structures sous-jacentes au langage. Avant 6 ans : période critique du développement et de la mise en place des structures sous-jacentes au langage.

7 Etude du cas DT Épilepsie Épilepsie = hyperactivité cérébrale paroxystique. Épilepsie = hyperactivité cérébrale paroxystique. Manifestation : convulsions, perte de conscience, hallucinations complexes (visuelles, auditives ou somesthésiques). Manifestation : convulsions, perte de conscience, hallucinations complexes (visuelles, auditives ou somesthésiques). Localisation : lobe temporal gauche chez DT (savant?) Localisation : lobe temporal gauche chez DT (savant?) Conséquences : Conséquences : -lésions cérébrales dans les foyers des crises + face interne du lobe temporal. -réorganisation neuronale

8 Etude du cas DT Lobe temporal (1/2) zone de la manipulation des chiffres et des formes zone de la manipulation des chiffres et des formes partie supérieure (gyrus temporal supérieur) : audition, langage, compréhension, dénomination, mémoire verbal et autres fonctions langagières ; partie supérieure (gyrus temporal supérieur) : audition, langage, compréhension, dénomination, mémoire verbal et autres fonctions langagières ; partie ventrale : traitement des visages (gyrus fusiforme), paysages (gyrus parahippocampique), perception des objets et reconaissance (zone antérieure). partie ventrale : traitement des visages (gyrus fusiforme), paysages (gyrus parahippocampique), perception des objets et reconaissance (zone antérieure). partie médiane (proche du plan sagittal dans deux hémisphère) : mémoire épisodique et déclarative ; partie médiane (proche du plan sagittal dans deux hémisphère) : mémoire épisodique et déclarative ;

9 Etude du cas DT Lobe temporal (2/2) hippocampe = apprentissage et formation des souvenirs hippocampe = apprentissage et formation des souvenirs le passage de MCT MLT ; le passage de MCT MLT ; mémoire spatiale ; mémoire spatiale ; aspects émotionnels de la mémoire (amygdale). aspects émotionnels de la mémoire (amygdale). HD : compétences mathématiques et mémoire ; HD : compétences mathématiques et mémoire ; Chez DT : lésion dans le lobe temporal mais pas de trouble langagier (parle 11 langues...) Chez DT : lésion dans le lobe temporal mais pas de trouble langagier (parle 11 langues...) Hypothèse : suractivité de lhémisphère droit pour compenser dommages dans l'hémisphère gauche. Hypothèse : suractivité de lhémisphère droit pour compenser dommages dans l'hémisphère gauche.

10 Etude du cas DT

11 Synesthésie et mémorisation Synesthésie et mémorisation Définition: du grec syn (union) et aesthesis (sensation). Condition neurologique par laquelle deux ou plusieurs sens sont associés. Définition: du grec syn (union) et aesthesis (sensation). Condition neurologique par laquelle deux ou plusieurs sens sont associés. Le cerveau interprète les informations extérieures en y intégrant la mémoire et les sensations. Cest un phénomène inconscient. Le cerveau interprète les informations extérieures en y intégrant la mémoire et les sensations. Cest un phénomène inconscient.

12 Etude du cas DT Causes Présente à la naissance et jusquà 4 mois, puis il y a différenciation des cellules sensorielles pour rendre le traitement de linformation plus rapide: les synesthètes nauraient pas de destruction des cellules indifférenciées OU ne les inhiberaient pas. Présente à la naissance et jusquà 4 mois, puis il y a différenciation des cellules sensorielles pour rendre le traitement de linformation plus rapide: les synesthètes nauraient pas de destruction des cellules indifférenciées OU ne les inhiberaient pas. Synesthésies non-idiopathiques: Synesthésies non-idiopathiques: -épilepsie temporale -lésions cérébrales -désaffération

13 Etude du cas DT Synesthésie graphème/couleur Les informations liées à la couleur ainsi que celles correspondant aux lettres et aux chiffres passent par le gyrus fusiforme: « mélange » des deux traitements? (voir cas S de Luria)

14 Etude du cas DT Chiffres et synesthésie Pour DT, association chiffres couleur+forme+sensation (représentation très élaborée) Pour DT, association chiffres couleur+forme+sensation (représentation très élaborée) Les premiers chiffres sont « codés »: chacun a une unicité représentationnelle (cf. exemples) Les premiers chiffres sont « codés »: chacun a une unicité représentationnelle (cf. exemples) Application au calcul mental: dimension inconsciente du calcul: le résultat « apparaît » sous forme dunités signifiantes Application au calcul mental: dimension inconsciente du calcul: le résultat « apparaît » sous forme dunités signifiantes comme SF, DT regroupe linfo en chunks signifiant pour lui comme SF, DT regroupe linfo en chunks signifiant pour lui Pour lénumération des décimales de pi: DT explique quil se balade dans un paysage (méthode des lieux) Pour lénumération des décimales de pi: DT explique quil se balade dans un paysage (méthode des lieux)

15 Etude du cas DT Exemple

16 Synesthésie et langage DT associe chaque mot à une sensation et les phrases deviennent des petites situations DT associe chaque mot à une sensation et les phrases deviennent des petites situations Exemples: paix colombe, complexité tresse Exemples: paix colombe, complexité tresse Automatismes: comparaison avec leffet Stroop Automatismes: comparaison avec leffet Stroop Lencodage multimodal lui permet une meilleure récupération: il a plusieurs référents pour un même objet (couleur, mouvement, sensation, forme) Lencodage multimodal lui permet une meilleure récupération: il a plusieurs référents pour un même objet (couleur, mouvement, sensation, forme)

17 Etude du cas DT CONCLUSION Cest à cause de la combinaison de ses pathologies que DT a pu développer un certain niveau dexpertise. Cest à cause de la combinaison de ses pathologies que DT a pu développer un certain niveau dexpertise. Peut-on utiliser ses méthodes mnémoniques pour améliorer nos performances mnésiques même si pour DT, ces processus semblent automatiques? Peut-on utiliser ses méthodes mnémoniques pour améliorer nos performances mnésiques même si pour DT, ces processus semblent automatiques?

18 Etude du cas DT BIBLIOGRAPHIE « Je suis né un jour bleu », Daniel Tammet « Je suis né un jour bleu », Daniel Tammet « Comment pense une personne autiste ? », Peter Vermeulen « Comment pense une personne autiste ? », Peter Vermeulen A genius explains from The Guardian 02/2005 by Richard Johnson A genius explains from The Guardian 02/2005 by Richard JohnsonThe Guardian 02/2005The Guardian 02/2005 Article Temporal lobe epilepsy, épilepsie de wikipédia Article Temporal lobe epilepsy, épilepsie de wikipédiaTemporal lobe epilepsyépilepsieTemporal lobe epilepsyépilepsie Language in benign childhood epilepsy with centro-temporal spikes abbreviated form: Rolandic epilepsy and language by Cecile Monjauzea & al. Language in benign childhood epilepsy with centro-temporal spikes abbreviated form: Rolandic epilepsy and language by Cecile Monjauzea & al. La vidéo The boy with incredible brain de Channel 5 La vidéo The boy with incredible brain de Channel 5The boy with incredible brainThe boy with incredible brain


Télécharger ppt "Etude du cas DT Pathologies et expertise GUAI Pierre-Arnaud - LOPEZ Edouard - LEYRAT Clémence."

Présentations similaires


Annonces Google