La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 06/11/2013 Corrigé QCM 19 mai 2006. 2 06/11/2013 001 – Lassignation à résidence est applicable en matière détat durgence ( loi du 3 avril 1955) A.Vrai.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 06/11/2013 Corrigé QCM 19 mai 2006. 2 06/11/2013 001 – Lassignation à résidence est applicable en matière détat durgence ( loi du 3 avril 1955) A.Vrai."— Transcription de la présentation:

1 1 06/11/2013 Corrigé QCM 19 mai 2006

2 2 06/11/ – Lassignation à résidence est applicable en matière détat durgence ( loi du 3 avril 1955) A.Vrai B. Faux A.Vrai B. Faux

3 3 06/11/ – Durant son séjour en France, létranger peut faire lobjet des mesures suivantes : A. Interdiction du territoire B. Extradition C. Expulsion D. Suspension du titre séjour E. Reconduite à la frontière

4 4 06/11/ – Durant son séjour en France, létranger peut faire lobjet des mesures suivantes : A. Interdiction du territoire B. Extradition C. Expulsion D. Suspension du titre séjour E. Reconduite à la frontière

5 5 06/11/ – La loi française est non rétroactive. A. Ce principe nexiste pas B. Ce principe ne souffre aucune exception C. Ce principe a une exception, concernant les lois plus douces

6 6 06/11/ – La loi française est non rétroactive. A. Ce principe nexiste pas B. Ce principe ne souffre aucune exception C. Ce principe a une exception, concernant les lois plus douces

7 7 06/11/ – Un mineur âgé de plus de 13 ans et de moins 16 ans, peut être placé en détention provisoire pour une durée maximale de : A. 3 mois B. 6 mois C. 1 an D. 3 ans A. 3 mois B. 6 mois C. 1 an D. 3 ans

8 8 06/11/ – Le gouvernement peut être renversé par lassemblée nationale. A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

9 9 06/11/ – Les fonctions de conseiller municipal sont incompatibles avec celles de fonctionnaire : A. Du corps de conception et de direction de la police nationale B. Du corps de commandement de la police nationale C. Du corps dencadrement et dapplication de la police nationale

10 10 06/11/ – Les fonctions de conseiller municipal sont incompatibles avec celles de fonctionnaire : A. Du corps de conception et de direction de la police nationale B. Du corps de commandement de la police nationale C. Du corps dencadrement et dapplication de la police nationale

11 11 06/11/ – Le président de la République a le pouvoir de dissoudre le Sénat. A. Oui B. Non A. Oui B. Non

12 12 06/11/ – Le procureur de la République peut siéger au Tribunal de police. A.Vrai B.Faux A.Vrai B.Faux

13 13 06/11/ – Lassemblée nationale compte : A. 326 députés B. 482 députés C. 545 députés D. 577 députés E. 721 députés A. 326 députés B. 482 députés C. 545 députés D. 577 députés E. 721 députés

14 14 06/11/ – A qui incombe la charge de promulguer les lois ordinaires adoptées par le parlement français ? A. au premier ministre B. conjointement aux présidents du Sénat et de lAssemblée Nationale C. au président du conseil constitutionnel D. au président de la République E. le conseil dÉtat par voie daction ou dexception

15 15 06/11/ – A qui incombe la charge de promulguer les lois ordinaires adoptées par le parlement français ? A. au premier ministre B. conjointement aux présidents du Sénat et de lAssemblée Nationale C. au président du conseil constitutionnel D. au président de la République E. le conseil dÉtat par voie daction ou dexception

16 16 06/11/2013 A. Le juge pénal à loccasion dun litige B. Le juge administratif par voie dexception C. Le Conseil constitutionnel D. La Chambre criminelle de la Cour de cassation à loccasion dun pourvoi E. Le Conseil dEtat par voie daction ou dexception 011 – Aujourdhui, la conformité de la loi à la constitution peut être contrôlée par :

17 17 06/11/2013 A. Le juge pénal à loccasion dun litige B. Le juge administratif par voie dexception C. Le Conseil constitutionnel D. La Chambre criminelle de la Cour de cassation à loccasion dun pourvoi E. Le Conseil dEtat par voie daction ou dexception 011 – Aujourdhui, la conformité de la loi à la constitution peut être contrôlée par :

18 18 06/11/ – Le procureur de la République siège ou peut siéger en audience : A. Au tribunal de police B. Au tribunal correctionnel C. À la cour dappel D. À la cour dassises

19 19 06/11/ – Le procureur de la République siège ou peut siéger en audience : A. Au tribunal de police B. Au tribunal correctionnel C. À la cour dappel (ministère public représenté par Procureur général/Avocat général ou substitut) D. À la cour dassises (lAvocat général, si la Cour dAssises se réunit au siège de la Cour dAppel ou Procureur de la république si la Cour dAssises siège dans les locaux du TGI)

20 20 06/11/ – Quelle est la juridiction suprême de lordre administratif ? A. Le Conseil constitutionnel B. Le Conseil dEtat C. Le Conseil supérieur de la fonction publique D. La cour administrative dappel de Paris

21 21 06/11/ – Quelle est la juridiction suprême de lordre administratif ? A. Le Conseil constitutionnel B. Le Conseil dEtat C. Le Conseil supérieur de la fonction publique D. La cour administrative dappel de Paris

22 22 06/11/ – Le Conseil dEtat a un rôle de : A. Conseiller du gouvernement B. Juridiction administrative C. Juridiction pénale

23 23 06/11/ – Le Conseil dEtat a un rôle de : A. Conseiller du gouvernement B. Juridiction administrative C. Juridiction pénale

24 24 06/11/ – Les textes par lesquels le maire édicte des mesures de police sont des : A. Ordonnances communales B. Décrets municipaux C. Règlements dadministration publique D. Arrêtés municipaux

25 25 06/11/ – Les textes par lesquels le maire édicte des mesures de police sont des : A. Ordonnances communales B. Décrets municipaux C. Règlements dadministration publique D. Arrêtés municipaux

26 26 06/11/ – Lamnistie efface définitivement une condamnation pénale. A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

27 27 06/11/ – Les agents de police judicaire adjoints peuvent, dans le cadre juridique de lenquête de flagrant délit, procéder à linterpellation de lauteur des faits. A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

28 28 06/11/ – Dans le cadre dune procédure judiciaire, un rapport doit être rédigé en utilisant un temps du passé. A. Vrai B. Faux A. Vrai (rapport rédigé au passé, PV au présent) B. Faux

29 29 06/11/ – La victime dune infraction pénale est- elle en droit de réclamer une copie de son procès-verbal de dépôt de plainte ? A. Oui B. Non A. Oui B. Non

30 30 06/11/ – La Police judicaire sexerce : A. Sous la direction du préfet B. Sous la direction du procureur de la République C. Sous la direction du juge dinstruction lorsquune information est ouverte D. Sous la direction du maire E. Sous la surveillance du procureur général et sous le contrôle de la chambre de linstruction

31 31 06/11/ – La Police judicaire sexerce : A. Sous la direction du préfet B. Sous la direction du procureur de la République C. Sous la direction du juge dinstruction lorsquune information est ouverte D. Sous la direction du maire E. Sous la surveillance du procureur général et sous le contrôle de la chambre de linstruction

32 32 06/11/ – Un contrôle didentité peut être effectuée par A. Un gardien de la paix titulaire B. Un gardien de la paix stagiaire C. Un garde champêtre D. Un agent de police municipale E. Tout citoyen

33 33 06/11/ – Un contrôle didentité peut être effectuée par A. Un gardien de la paix titulaire B. Un gardien de la paix stagiaire C. Un garde champêtre D. Un agent de police municipale E. Tout citoyen

34 34 06/11/ – En matière de légitime défense des biens, lacte de défense doit être : A. Strictement nécessaire B. Proportionné C. Eventuellement un homicide volontaire D. Autre quun homicide volontaire

35 35 06/11/ – En matière de légitime défense des biens, lacte de défense doit être : A. Strictement nécessaire B. Proportionné C. Eventuellement un homicide volontaire D. Autre quun homicide volontaire

36 36 06/11/ – Parmi les propositions suivantes, quelles sont celles constituant un cadre juridique denquête par le code de procédure pénale ? A. Enquête de flagrance B. Enquête de réquisition du préfet C. Enquête sur commission rogatoire

37 37 06/11/ – Parmi les propositions suivantes, quelles sont celles constituant un cadre juridique denquête par le code de procédure pénale ? A. Enquête de flagrance B. Enquête de réquisition du préfet C. Enquête sur commission rogatoire

38 38 06/11/ – En application de larticle 12 du code de procédure pénale, qui dirige lexercice de la police judiciaire ? A. LOfficier de Police Judiciaire B. Le procureur de la République C. Le juge dinstruction D. Le garde des sceaux

39 39 06/11/ – En application de larticle 12 du code de procédure pénale, qui dirige lexercice de la police judiciaire ? A. LOfficier de Police Judiciaire B. Le procureur de la République C. Le juge dinstruction D. Le garde des sceaux La police judiciaire est exercée, sous la direction du procureur de la République, par les officiers, fonctionnaires et agents désignés au présent titre.

40 40 06/11/ – En matière de droit commun (crimes ou délits non réprimés par des lois spéciales) les procès-verbaux : A. Nont valeur quà titre de simples renseignements B. Font foi jusquà preuve du contraire C. Nont de valeur que sils sont contresignés par le juge dinstruction D. Nont de valeur que sils sont contresignés par le procureur de la République

41 41 06/11/ – En matière de droit commun (crimes ou délits non réprimés par des lois spéciales) les procès-verbaux : A. Nont valeur quà titre de simples renseignements B. Font foi jusquà preuve du contraire C. Nont de valeur que sils sont contresignés par le juge dinstruction D. Nont de valeur que sils sont contresignés par le procureur de la République

42 42 06/11/ – La vérification didentité est de la compétence : A. Des OPJ B. Des APJ 20 C. Des APJ 21 A. Des OPJ B. Des APJ 20 C. Des APJ 21

43 43 06/11/ – Parmi ces propositions, certaines sont des causes légales dirresponsabilité ou datténuation de la responsabilité. Lesquelles ? A. La minorité B. Le handicap physique C. Lerreur de droit D. La contrainte A. La minorité B. Le handicap physique C. Lerreur de droit D. La contrainte

44 44 06/11/ – Un mineur âgé de 10 à 13 ans : A. Peut faire lobjet de sanctions éducatives B. Nest jamais pénalement responsable C. Peut faire lobjet dune peine demprisonnement D. Peut être pénalement responsable

45 45 06/11/ – Un mineur âgé de 10 à 13 ans : A. Peut faire lobjet de sanctions éducatives B. Nest jamais pénalement responsable C. Peut faire lobjet dune peine demprisonnement D. Peut être pénalement responsable les mineurs de moins de 13 ans Le mineur capable de discernement est pénalement responsable. Il peut faire l'objet de mesures éducatives comme l'admonestation. Aucune peine ne peut être prononcée à son encontre. Néanmoins les juridictions pour mineurs sont désormais autorisées à prononcer des sanctions éducatives à l'encontre des mineurs à partir de 10 ans.

46 46 06/11/ – La tentative peut être punissable en cas de A. Crime B. Délit C. Contravention A. Crime B. Délit C. Contravention

47 47 06/11/ – Les fichiers nationaux automatisés de la police nationale sont gérés par la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) sous le contrôle de la Commission nationale de linformatique et des libertés A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

48 48 06/11/ – FNAEG signifie A. Fichier national darchivage des enquêtes générales B. Fichier national automatisé des empreintes génétiques C. Fichier national des affaires économiques et générales D. Forum national de ladministration et de léconomie globalisée

49 49 06/11/ – FNAEG signifie A. Fichier national darchivage des enquêtes générales B. Fichier national automatisé des empreintes génétiques C. Fichier national des affaires économiques et générales D. Forum national de ladministration et de léconomie globalisée

50 50 06/11/ – Le STIC permet de procéder rapidement à des recherches : A. Sur les infractions B. Sur les objets C. Sur les auteurs de crimes ou délits D. Sur les auteurs de contraventions des 3 premières classes

51 51 06/11/ – Le STIC permet de procéder rapidement à des recherches : A. Sur les infractions B. Sur les objets C. Sur les auteurs de crimes ou délits D. Sur les auteurs de contraventions des 3 premières classes

52 52 06/11/ – Dans le système dinformation Schengen national (N-SIS), il est possible de procéder à des interrogations sur les objets. Les types dobjets interrogeables sont : A. Passeport B. Carte didentité C. Permis D. Arme E. Billet davion A. Passeport B. Carte didentité C. Permis D. Arme E. Billet davion

53 53 06/11/ – A quelle direction de la police nationale est rattachée directement à lunité de recherche, dassistance, dintervention et de dissuasion (RAID) ? A. A la direction centrale de la sécurité publique B. A la direction centrale de la police judiciaire C. A la direction centrale des renseignements généraux D. A la direction générale de la police nationale

54 54 06/11/ – A quelle direction de la police nationale est rattachée directement à lunité de recherche, dassistance, dintervention et de dissuasion (RAID) ? A. A la direction centrale de la sécurité publique B. A la direction centrale de la police judiciaire C. A la direction centrale des renseignements généraux D. A la direction générale de la police nationale

55 55 06/11/ – Quel(s) service(s) ou direction(s) appartient(tiennent) au ministère de lintérieur ou de laménagement du territoire ? A. Le service de protection des hautes personnalités B. La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes C. La direction de la surveillance des transmissions terrestres D. La direction centrale de la police aux frontières

56 56 06/11/ – Quel(s) service(s) ou direction(s) appartient(tiennent) au ministère de lintérieur ou de laménagement du territoire ? A. Le service de protection des hautes personnalités B. La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes C. La direction de la surveillance des transmissions terrestres D. La direction centrale de la police aux frontières

57 57 06/11/ – Parmi les personnels de la police nationale suivants, lesquels ont le droit de grève ? A. Les gradés et gardiens de la paix B. Les secrétaires administratifs C. Les commissaires de police D. Les ouvriers dEtat E. Les adjoints administratifs

58 58 06/11/ – Parmi les personnels de la police nationale suivants, lesquels ont le droit de grève ? A. Les gradés et gardiens de la paix B. Les secrétaires administratifs C. Les commissaires de police D. Les ouvriers dEtat E. Les adjoints administratifs

59 59 06/11/ – Un fonctionnaire actif de la police nationale peut être mis en demeure de faire cesser lactivité de son conjoint lorsque cette activité est de nature à jeter le discrédit sur la fonction ou créer une équivoque préjudiciable à celle-ci. A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

60 60 06/11/ – Les articles et du règlement général demploi de la police nationale définissent la notion dautorité hiérarchique notamment en rappelant qui celui qui lexerce doit : A. Assumer personnellement la responsabilité des actes nécessaires à son exercice B. Respecter les règles de communication C. Contribuer à la formation des personnes quil encadre D. Vérifier personnellement et quotidiennement tous les matériels en dotation dans le service

61 61 06/11/ – Les articles et du règlement général demploi de la police nationale définissent la notion dautorité hiérarchique notamment en rappelant qui celui qui lexerce doit : A. Assumer personnellement la responsabilité des actes nécessaires à son exercice B. Respecter les règles de communication C. Contribuer à la formation des personnes quil encadre D. Vérifier personnellement et quotidiennement tous les matériels en dotation dans le service

62 62 06/11/ – En régime cyclique, le dépassement horaire, hors repos légal ou férié, est restitué au coefficient de : A. 100% B. 150% C. 175% D. 200% A. 100% B. 150% C. 175% D. 200%

63 63 06/11/ – Le congé de paternité en cas de naissance simple (un seul enfant) est dune durée de : A. Quinze jours calendaires B. Onze prises de service C. Quatorze prises de service D. Onze jours calendaires

64 64 06/11/ – Le congé de paternité en cas de naissance simple (un seul enfant) est dune durée de : A. Quinze jours calendaires B. Onze prises de service C. Quatorze prises de service D. Onze jours calendaires Il permet à lagent venant dêtre père de sabsenter pour une période de onze jours calendaires, ou dix-huit jours pour une naissance multiple. Les trois jours dits « jours naissance » se cumulent à ces droits. Cependant, ces congés ne peuvent être pris que de deux façons : en une fois, les trois jours naissance étant immédiatement suivis des onze autres jours; en deux fois: tout dabord les trois jours naissance; puis au cours des quatre mois suivants, les onze jours consécutifs en une seule jonction. Le terme calendaire indique bien quil sagit de jours se suivant immédiatement sur un calendrier, quils soient des jours de prise(s) de service ou de repos.

65 65 06/11/ – le code de déontologie de la police nationale a été instauré par décret en: A B C D E A B C D E. 1995

66 66 06/11/ – Commet linfraction de rébellion à agent de la force publique, lindividu qui : A. Au moment dêtre arrêté, se couche sur le sol et se laisse traîner par les agents B. Vise lagent de lautorité avec une arme à feu C. Simplement désobéit aux ordres ou aux injonctions des agents D. Se débat violemment pour se soustraire à son interpellation

67 67 06/11/ – Commet linfraction de rébellion à agent de la force publique, lindividu qui : A. Au moment dêtre arrêté, se couche sur le sol et se laisse traîner par les agents B. Vise lagent de lautorité avec une arme à feu C. Simplement désobéit aux ordres ou aux injonctions des agents D. Se débat violemment pour se soustraire à son interpellation

68 68 06/11/ – Larticle 11 du code de déontologie stipule que les fonctionnaires de police peuvent sexprimer librement dans les limites résultant : A. De lobligation de réserve à laquelle ils sont tenus B. Des termes de la loi du dite « informatique et libertés » C. Des règles relatives à la discrétion et au secret professionnel

69 69 06/11/ – Larticle 11 du code de déontologie stipule que les fonctionnaires de police peuvent sexprimer librement dans les limites résultant : A. De lobligation de réserve à laquelle ils sont tenus B. Des termes de la loi du dite « informatique et libertés » C. Des règles relatives à la discrétion et au secret professionnel

70 70 06/11/ – Parmi les manquements au devoir de probité, on trouve : A. La concussion B. La corruption passive C. Le trafic dinfluence A. La concussion B. La corruption passive C. Le trafic dinfluence

71 71 06/11/ – La possibilité de procéder au menottage dun individu est prévue par : A. Le code pénal B. Le code de procédure pénale (article 803 du CPP) C. Le code de déontologie de la police nationale D. Le règlement intérieur de la police nationale

72 72 06/11/ – La possibilité de procéder au menottage dun individu est prévue par : A. Le code pénal B. Le code de procédure pénale (article 803 du CPP) C. Le code de déontologie de la police nationale D. Le règlement intérieur de la police nationale

73 73 06/11/ – Parmi les cas de rétention des personnes, lesquels ont un caractère judiciaire ? A. La garde à vue B. Lexécution dun mandat damener C. Le placement en dégrisement dune personne en état divresse publique et manifeste

74 74 06/11/ – Parmi les cas de rétention des personnes, lesquels ont un caractère judiciaire ? A. La garde à vue B. Lexécution dun mandat damener C. Le placement en dégrisement dune personne en état divresse publique et manifeste

75 75 06/11/ – Lors de lalimentation des personnes retenues dans un service de police, il convient de tenir compte : A. Des possibilités du service de police B. Des goûts de la personne retenue C. Des traditions culturelles ou religieuses de la personne retenue D. De lassaisonnement de la nourriture

76 76 06/11/ – Lors de lalimentation des personnes retenues dans un service de police, il convient de tenir compte : A. Des possibilités du service de police B. Des goûts de la personne retenue C. Des traditions culturelles ou religieuses de la personne retenue D. De lassaisonnement de la nourriture

77 77 06/11/ – Les appellations « registre des personnes gardées à vue », « registre décrou », « registre des gardes à vue » sont des formulations différentes mais qui se rapportent à un même et seul document : A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

78 78 06/11/ – Parmi les accessoires vestimentaires réfléchissants en dotation dans la police, on trouve : A. La chasuble B. Les manchons C. Le tour de casquette D. Limperméable E. Le gilet pare-balle A. La chasuble B. Les manchons C. Le tour de casquette D. Limperméable E. Le gilet pare-balle

79 79 06/11/ – Lobstacle matériel destiné à linterception des véhicules sur les lieux dun barrage routier est : A. La herse B. Le cône de Lübeck C. La raquette de signalisation D. Le triflash A. La herse B. Le cône de Lübeck C. La raquette de signalisation D. Le triflash

80 80 06/11/ – Un Chef de poste dun service de police ne comptant pas darmurier se doit de respecter les points suivants lors dun mouvement darme : A. Être physiquement présent lors du dépôt ou retrait de larme B. Procéder au retrait ou dépôt de larme à la vue du public C. Être le seul détenteur de la clé de larmoire forte

81 81 06/11/ – Un Chef de poste dun service de police ne comptant pas darmurier se doit de respecter les points suivants lors dun mouvement darme : A. Être physiquement présent lors du dépôt ou retrait de larme B. Procéder au retrait ou dépôt de larme à la vue du public C. Être le seul détenteur de la clé de larmoire forte

82 82 06/11/ – Il existe au sein de la police nationale, une « Charte de laccueil du public et de lassistance des victimes » : A. Vrai B. Faux A. Vrai (comprenant 7 articles) B. Faux

83 83 06/11/ – Il existe une « Charte de la communication externe de la police nationale » depuis : A B C D E. Elle nexiste pas encore

84 84 06/11/ – Il existe une « Charte de la communication externe de la police nationale » depuis : A B C D E. Elle nexiste pas encore

85 85 06/11/ – La pyramide dite de « Maslow » recense cinq niveaux de besoins pour chaque individu : A. Besoin physiologique B. Besoin dappartenance C. Besoin de motivation D. Besoin destime E. Besoin daccomplissement

86 86 06/11/ – La pyramide dite de « Maslow » recense cinq niveaux de besoins pour chaque individu : A. Besoin physiologique B. Besoin dappartenance C. Besoin de motivation D. Besoin destime E. Besoin daccomplissement

87 87 06/11/ – Dans le cadre de la recherche de la performance, on définit cette notion de performance comme étant laddition : A. De la vertu et du travail B. De linvestissement et du courage C. Du résultat et de la manière D. De la patience et de la persévérance

88 88 06/11/ – Dans le cadre de la recherche de la performance, on définit cette notion de performance comme étant laddition : A. De la vertu et du travail B. De linvestissement et du courage C. Du résultat et de la manière D. De la patience et de la persévérance

89 89 06/11/ – Le concept de « retour dexpérience » est défini comme : A. Le rappel au service des retraités dans le cadre de la réserve civile B. Lentretien qui suit immédiatement une action ou une mission où chacun rend compte de ses actes pour en faire un bilan C. Le compte-rendu rédigé par un fonctionnaire à son retour dune mission hors du territoire national

90 90 06/11/ – Le concept de « retour dexpérience » est défini comme : A. Le rappel au service des retraités dans le cadre de la réserve civile B. Lentretien qui suit immédiatement une action ou une mission où chacun rend compte de ses actes pour en faire un bilan C. Le compte-rendu rédigé par un fonctionnaire à son retour dune mission hors du territoire national

91 91 06/11/ – En matière de relations avec le public ou avec les collègues de travail, six attitudes possibles découte active visant à favoriser lexpression de lautre, ont été recensées, parmi lesquelles on peut citer : A. Attitude de conseil B. Attitude de compréhension C. Attitude de rejet D. Attitude denquête E. Attitude dinterprétation

92 92 06/11/ – En matière de relations avec le public ou avec les collègues de travail, six attitudes possibles découte active visant à favoriser lexpression de lautre, ont été recensées, parmi lesquelles on peut citer : A. Attitude de conseil B. Attitude de compréhension C. Attitude de rejet D. Attitude denquête E. Attitude dinterprétation

93 93 06/11/ – Parmi les six attitudes possibles découte active vulgarisées comme étant les attitudes de Porter, lattitude de « compréhension » est aussi appelée : A. Allopathie B. Empathie C. Télépathie D. Apathie A. Allopathie B. Empathie C. Télépathie D. Apathie

94 94 06/11/ – En fonction des objectifs poursuivis, il existe plusieurs types de réunions : A. Réunion dinformation B. Réunion de décision C. Réunion de production D. Réunion de maturation

95 95 06/11/ – En fonction des objectifs poursuivis, il existe plusieurs types de réunions : A. Réunion dinformation B. Réunion de décision C. Réunion de production D. Réunion de maturation

96 96 06/11/ – Les règles dor de la conduite dune réunion sont : A. Choisir un animateur et un rapporteur B. Fixer les objectifs à atteindre C. Favoriser le prosélytisme culturel D. Choisir les règles de fonctionnement E. Fixer un budget temps

97 97 06/11/ – Les règles dor de la conduite dune réunion sont : A. Choisir un animateur et un rapporteur B. Fixer les objectifs à atteindre C. Favoriser le prosélytisme culturel D. Choisir les règles de fonctionnement E. Fixer un budget temps

98 98 06/11/ – En matière de résolution de conflit entre personnes, on peut distinguer plusieurs grandes catégories de stratégies à adopter : A. Stratégies de fuite ou dévitement B. Stratégies dinteraction positiviste C. Stratégies daffrontement D. Stratégies dadoucissement E. Stratégies de négociation

99 99 06/11/ – En matière de résolution de conflit entre personnes, on peut distinguer plusieurs grandes catégories de stratégies à adopter : A. Stratégies de fuite ou dévitement B. Stratégies dinteraction positiviste C. Stratégies daffrontement D. Stratégies dadoucissement E. Stratégies de négociation

100 100 06/11/ – Le stress négatif peut se traduire par des manifestations : A. Psychologiques B. Physiologiques C. Culturelles D. Comportementales A. Psychologiques B. Physiologiques C. Culturelles D. Comportementales

101 101 06/11/ – Au sein dune brigade, dans ses fonctions dencadrement, le brigadier pourra être amené à gérer différents types de conflits : A. Conflits intra-psychiques B. Conflits phtisiologiques C. Conflits de groupe D. Conflits interpersonnels

102 102 06/11/ – Au sein dune brigade, dans ses fonctions dencadrement, le brigadier pourra être amené à gérer différents types de conflits : A. Conflits intra-psychiques B. Conflits phtisiologiques C. Conflits de groupe D. Conflits interpersonnels

103 103 06/11/ – Parmi ces pratiques, quelles sont celles appartenant au rite musulman ? A. La prière tournée vers Jérusalem B. La fête du « Mouloud » C. La lecture de la « Torah » D. La non consommation de viande de porc ou dalcool E. Les prières quotidiennes

104 104 06/11/ – Parmi ces pratiques, quelles sont celles appartenant au rite musulman ? A. La prière tournée vers Jérusalem B. La fête du « Mouloud » C. La lecture de la « Torah » D. La non consommation de viande de porc ou dalcool E. Les prières quotidiennes

105 105 06/11/ – L « Assomption », évènement religieux fêté en France le 15 août, appartient au rite : A. Protestant B. Catholique romain C. Juif D. Musulman A. Protestant B. Catholique romain C. Juif D. Musulman

106 106 06/11/ – Le ministère de lintérieur dispose dun site Internet accessible à tout public A. Vrai B. Faux A. Vrai (interieur.gouv.fr) B. Faux

107 107 06/11/ – Au ministère de lintérieur, ORION est le nom donné à : A. Un plan dorganisation des secours B. Un plan de vigilance face aux menaces météorologiques C. Une passerelle de filtrage et de sécurisation des communications entre le réseau intranet du ministère et Internet D. Un dispositif de veille opérationnelle

108 108 06/11/ – Au ministère de lintérieur, ORION est le nom donné à : A. Un plan dorganisation des secours B. Un plan de vigilance face aux menaces météorologiques C. Une passerelle de filtrage et de sécurisation des communications entre le réseau intranet du ministère et Internet D. Un dispositif de veille opérationnelle

109 109 06/11/ – Dans le plan gouvernemental de « lutte contre les drogues illicites, le tabac et lalcool », figure une partie visant à rétablir la portée de la loi. Parmi les mesures préconisées, on trouve : A. Des dispositions de lutte contre la contrebande de tabac B. Des sanctions pénales en cas de consommation excessive de tabac C. Des dispositions pour développer une veille coordonnée des utilisations dInternet dans le trafic D. Une volonté daméliorer le contrôle des précurseurs chimiques servant à la fabrication des drogues de synthèse E. Un marquage radioactif invisible des produits stupéfiants illicites entrant en France

110 110 06/11/ – Dans le plan gouvernemental de « lutte contre les drogues illicites, le tabac et lalcool », figure une partie visant à rétablir la portée de la loi. Parmi les mesures préconisées, on trouve : A. Des dispositions de lutte contre la contrebande de tabac B. Des sanctions pénales en cas de consommation excessive de tabac C. Des dispositions pour développer une veille coordonnée des utilisations dInternet dans le trafic D. Une volonté daméliorer le contrôle des précurseurs chimiques servant à la fabrication des drogues de synthèse E. Un marquage radioactif invisible des produits stupéfiants illicites entrant en France

111 111 06/11/ – Il existe un groupe denquête dédié à la lutte anti- terroriste au sein de la Gendarmerie Nationale A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

112 112 06/11/ – Le terrorisme chimique a été employé : A. En 1985, en banlieue de Genève par la secte de lOrdre du Temple Solaire B. En 1995, à Tokyo par la secte Aoun C. En 2001, à New York par Al Quaeda D. Na jamais été utilisé

113 113 06/11/ – Le terrorisme chimique a été employé : A. En 1985, en banlieue de Genève par la secte de lOrdre du Temple Solaire B. En 1995, à Tokyo par la secte Aoun C. En 2001, à New York par Al Quaeda D. Na jamais été utilisé

114 114 06/11/ – Au sein du ministère de lintérieur, le sigle D.N.A.T signifie : A. Direction nationale des archives territoriales B. Division nationale anti-terroriste C. Division nationalisée des actes terroristes D. Direction nationale des appels téléphoniques E. Département numérique anti-toxicomanie

115 115 06/11/ – Au sein du ministère de lintérieur, le sigle D.N.A.T signifie : A. Direction nationale des archives territoriales B. Division nationale anti-terroriste C. Division nationalisée des actes terroristes D. Direction nationale des appels téléphoniques E. Département numérique anti-toxicomanie

116 116 06/11/ – Lexercice de commerce non autorisé dans une gare, station, dépendance ou voiture de chemin de fer est une infraction qualifiée : A. Contravention B. Délit C. Crime A. Contravention (5 ème classe) B. Délit C. Crime

117 117 06/11/ – Combien de niveaux comporte le plan VIGIPIRATE ? A. 3 B. 4 C. 5 D. 6 Niveau jaune: accentuer la vigilance, Niveau orange: prévenir le risque dune action terroriste Niveau rouge: prendre les mesures nécessaires pour prévenir le risque avéré dun ou de plusieurs attentats graves Niveau écarlate: prévenir le risque dattentats majeurs, A. 3 B. 4 C. 5 D. 6

118 118 06/11/ – Dans le domaine du recueil du renseignement, les informations seront jugées exploitables seulement après avoir été : A. Triées B. Vérifiées C. Découpées D. Lissées E. Analysées A. Triées B. Vérifiées C. Découpées D. Lissées E. Analysées

119 119 06/11/ – En matière datteintes involontaires à la vie et à lintégrité de la personne, les comportements fautifs répréhensibles (article et du CP) peuvent être : A. Linattention B. Limprudence C. Linaptitude D. La négligence E. La maladresse A. Linattention B. Limprudence C. Linaptitude D. La négligence E. La maladresse

120 120 06/11/ – Les atteintes involontaires à la vie et à lintégrité de la personne sont des infractions pour lesquelles la répression dépend notamment de la gravité de latteinte subie par la victime. A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

121 121 06/11/ – Comment est classifié linfraction de violences volontaires nayant entraîné dI.T.T. et sans circonstance aggravante ? A. Contravention de 2ème classe B. Contravention de 4ème classe C. Contravention de 5ème classe D. Délit

122 122 06/11/ – Comment est classifié linfraction de violences volontaires nayant entraîné dI.T.T. et sans circonstance aggravante ? A. Contravention de 2ème classe B. Contravention de 4ème classe C. Contravention de 5ème classe D. Délit

123 123 06/11/ – Les violences sont des agissements divers : A. Mettant en contact lagresseur et la victime B. De nature à impressionner fortement la victime (choc émotionnel ou trouble psychologique) C. Nimpressionnant en aucun cas la victime mais de nature à causer un trouble au voisinage

124 124 06/11/ – Les violences sont des agissements divers : A. Mettant en contact lagresseur et la victime B. De nature à impressionner fortement la victime (choc émotionnel ou trouble psychologique) C. Nimpressionnant en aucun cas la victime mais de nature à causer un trouble au voisinage

125 125 06/11/ – La provocation à commettre un assassinat est : A. Un crime B. Un délit C. Une contravention de 5ème classe D. Nest pas pénalement répréhensible (délit civil) A. Un crime B. Un délit C. Une contravention de 5ème classe D. Nest pas pénalement répréhensible (délit civil)

126 126 06/11/ – Les éléments matériels qui caractérisent le viol sont: A. Un acte de pénétration sexuelle B. Un acte commis sur un animal C. Un acte commis sur la personne dautrui D. Un acte commis sans violence sur une victime E. Un acte commis avec violence, contrainte, menace ou surprise

127 127 06/11/ – Les éléments matériels qui caractérisent le viol sont: A. Un acte de pénétration sexuelle B. Un acte commis sur un animal C. Un acte commis sur la personne dautrui D. Un acte commis sans violence sur une victime E. Un acte commis avec violence, contrainte, menace ou surprise

128 128 06/11/ – Linfraction dexhibition sexuelle ne peut être retenue que si lauteur sexhibe en sachant pertinemment quil se trouve dans un lieu accessible aux regards du public et quil offense la pudeur dautrui. A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

129 129 06/11/ – Concernant le délit de harcèlement sexuel, quelle(s) affirmation(s) est (sont) exactes parmi celles figurant ci-dessous : A. Lauteur doit user dordre, de menaces, de contraintes ou de pressions pour que linfraction soit constituée (supprimé en par loi du 17 janvier 2002) B. Le but de celui qui harcèle est dobtenir des faveurs de nature sexuelle C. Le sexe de lauteur et de la victime doivent impérativement être différents D. Offrir régulièrement des fleurs est, en soi, constitutif de linfraction

130 130 06/11/ – Concernant le délit de harcèlement sexuel, quelle(s) affirmation(s) est (sont) exactes parmi celles figurant ci-dessous : A. Lauteur doit user dordre, de menaces, de contraintes ou de pressions pour que linfraction soit constituée (supprimé en par loi du 17 janvier 2002) B. Le but de celui qui harcèle est dobtenir des faveurs de nature sexuelle C. Le sexe de lauteur et de la victime doivent impérativement être différents D. Offrir régulièrement des fleurs est, en soi, constitutif de linfraction L'article du C.P réprime le fait de harceler autrui dans le but d'obtenir des faveurs de nature sexuelle.

131 131 06/11/ – Léconomie souterraine est considérée comme lensemble des activités productrices licites non déclarées et des activités illicites productrices de biens ou de service : A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

132 132 06/11/ – La provocation à lusage illicite de stupéfiants est spécifiquement sanctionnée par le code pénal lorsquelle vise : A. Les toxicomanes B. Les mineurs C. Les femmes enceintes

133 133 06/11/ – La provocation à lusage illicite de stupéfiants est spécifiquement sanctionnée par le code pénal lorsquelle vise : A. Les toxicomanes B. Les mineurs C. Les femmes enceintes

134 134 06/11/ – En matière de délit de trafic de stupéfiants, le repenti qui a permis de faire cesser les agissements illicites en ayant averti les autorités judiciaires ou administratives : A. Voit la peine encourue réduite de 10 % B. Voit la peine encourue réduite de moitié C. Ne bénéficie daucune réduction de peine

135 135 06/11/ – En matière de délit de trafic de stupéfiants, le repenti qui a permis de faire cesser les agissements illicites en ayant averti les autorités judiciaires ou administratives : A. Voit la peine encourue réduite de 10 % B. Voit la peine encourue réduite de moitié C. Ne bénéficie daucune réduction de peine

136 136 06/11/ – Lopium et lhéroïne sont des produits stupéfiants classés : A. Excitant B. Perturbateurs C. Calmants A. Excitant B. Perturbateurs C. Calmants

137 137 06/11/ – Au sens du code pénal, on peut voler de lélectricité. A. Vrai B. Faux Il peut y avoir vol de certaines choses immatérielles comme l'est dans une certaine mesure l'électricité. Il s'agit d'un cas assimilé au vol prévu à l'article du CP A. Vrai (vol dénergie) B. Faux

138 138 06/11/ – Le fait de se servir soi-même du carburant dans une station en libre-service et de partir sans payer constitue : A. Un vol B. Une escroquerie C. Une filouterie de carburant D. Un abus de confiance

139 139 06/11/ – Le fait de se servir soi-même du carburant dans une station en libre-service et de partir sans payer constitue : A. Un vol B. Une escroquerie C. Une filouterie de carburant D. Un abus de confiance

140 140 06/11/ – Le fait de sintroduire dans un lieu quelconque, soit par-dessus un élément de clôture, soit par toute ouverture non destinée à servir dentrée est qualifiée : A. Deffraction B. Descalade C. De manœuvre frauduleuse

141 141 06/11/ – Le fait de sintroduire dans un lieu quelconque, soit par-dessus un élément de clôture, soit par toute ouverture non destinée à servir dentrée est qualifiée : A. Deffraction B. Descalade C. De manœuvre frauduleuse

142 142 06/11/ – Le vol est la soustraction frauduleuse de la chose dautrui. Ne constitue pas un vol, la soustraction de : A. La chose sans maître B. La chose abandonnée C. La propre chose de lagent

143 143 06/11/ – Le vol est la soustraction frauduleuse de la chose dautrui. Ne constitue pas un vol, la soustraction de : A. La chose sans maître (Elle appartient à celui qui s'en empare le premier. C'est le cas de l'air, l'eau, les produits de la mer, le gibier (sous réserve des réglementations spéciales). B. La chose abandonnée (Par son abandon le propriétaire renonce à toutes prérogatives sur la chose. Dès lors celui qui s'en empare ne commet pas un vol. C. La propre chose de lagent ( le code pénal visant expressément « la chose d'autrui » )

144 144 06/11/ – Parmi ces trois cas de figure, quels sont ceux consécutifs dune escroquerie ? A. Percevoir une pension dinvalidité après sêtre fait faussement passer pour un aveugle par une mise en scène B. Sabstenir dinformer spontanément un organisme versant une pension dinvalidité régulièrement obtenue dune amélioration de son état de santé pouvant amener la cessation des versements C. Établir une demande dallocation de chômage sans y déclarer lexercice dune activité professionnelle

145 145 06/11/ – Parmi ces trois cas de figure, quels sont ceux consécutifs dune escroquerie ? A. Percevoir une pension dinvalidité après sêtre fait faussement passer pour un aveugle par une mise en scène B. Sabstenir dinformer spontanément un organisme versant une pension dinvalidité régulièrement obtenue dune amélioration de son état de santé pouvant amener la cessation des versements C. Établir une demande dallocation de chômage sans y déclarer lexercice dune activité professionnelle L'article ne vise que 4 formes de tromperie bien précises : usage d'un faux nom, usage d'une fausse qualité, abus d'une qualité vraie, emploi de manœuvres frauduleuses. L'escroquerie est une infraction de commission : la tromperie doit résulter d'une démarche active visant à provoquer l'erreur. Il n'y a pas escroquerie à profiter d'une erreur spontanée de la victime et, sans cultiver la confusion, à la laisser continuer à se fourvoyer. Cependant, la jurisprudence considère que certaines omissions volontaires en vue de provoquer une erreur constituent des comportements actifs.

146 146 06/11/ – La destruction, la dégradation ou la détérioration volontaires dun bien appartenant à autrui dont il nest résulté quun dommage léger sont classifiées : A. Délit puni dune peine demprisonnement B. Contravention de 5ème classe C. Contravention de 3ème classe D. Délit puni uniquement dune peine damende

147 147 06/11/ – La destruction, la dégradation ou la détérioration volontaires dun bien appartenant à autrui dont il nest résulté quun dommage léger sont classifiées : A. Délit puni dune peine demprisonnement B. Contravention de 5ème classe C. Contravention de 3ème classe D. Délit puni uniquement dune peine damende

148 148 06/11/ – La menace est lannonce dun mal que lon dit vouloir faire A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

149 149 06/11/ – Dans lespace Schengen, on définit les frontières intérieures de la façon suivante : A. Délimitation basée impérativement sur un accident naturel du terrain (montagne, cours deau, ….) B. Frontières entre régions au sein de chaque pays C. Frontières communes terrestres des parties contractantes ainsi que les aéroports pour vols intérieurs et les ports maritimes pour les liaisons réservées au territoire des autres parties contractantes D. Frontières entre pays dont un point de franchissement au moins se fait par le biais dun tunnel

150 150 06/11/ – Dans lespace Schengen, on définit les frontières intérieures de la façon suivante : A. Délimitation basée impérativement sur un accident naturel du terrain (montagne, cours deau, ….) B. Frontières entre régions au sein de chaque pays C. Frontières communes terrestres des parties contractantes ainsi que les aéroports pour vols intérieurs et les ports maritimes pour les liaisons réservées au territoire des autres parties contractantes D. Frontières entre pays dont un point de franchissement au moins se fait par le biais dun tunnel

151 151 06/11/ – En application de la jurisprudence, constituent des critères faisant présumer de la qualité détranger, permettant à un policier de procéder à un contrôle de la situation administrative dun étranger : A. La couleur de peau de lindividu B. Le fait de conduire un véhicule immatriculé à létranger C. Le fait quun individu converse dans une langue étrangère D. La distribution de tracts rédigés en langue étrangère

152 152 06/11/ – En application de la jurisprudence, constituent des critères faisant présumer de la qualité détranger, permettant à un policier de procéder à un contrôle de la situation administrative dun étranger : A. La couleur de peau de lindividu B. Le fait de conduire un véhicule immatriculé à létranger C. Le fait quun individu converse dans une langue étrangère D. La distribution de tracts rédigés en langue étrangère

153 153 06/11/ – Un état signataire des accords de Schengen peut décider de rétablir des contrôles à ses frontières A. Vrai B. Faux Pour des nécessités liées à lordre public ou à la sécurité nationale, un Etat peut rétablir temporairement des contrôles aux frontières communes pendant une période limitée. A. Vrai B. Faux

154 154 06/11/ – Dans lhypothèse de la dissimulation demploi salarié, celui qui commet linfraction est : A. Lemployeur B. Le salarié C. Lemployeur et le salarié (le salarié (employé) non déclaré est une victime. Cest lemployeur qui commet linfraction. En dautres termes un salarié (même étranger) ne peut être mis en cause par larticle L du code du travail qui vise le responsable dentreprise et son client, de même que celui qui aura fait de la publicité pour lentreprise A. Lemployeur B. Le salarié C. Lemployeur et le salarié

155 155 06/11/ – Linfraction de travail dissimulé vise lemployeur qui A. Dissimule tout ou partie de ses salariés B. Na pas procédé aux déclarations fiscales C. Na pas attribué un numéro de sécurité sociale à chacun de ses salariés D. Na pas demandé son immatriculation au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers

156 156 06/11/ – Linfraction de travail dissimulé vise lemployeur qui A. Dissimule tout ou partie de ses salariés B. Na pas procédé aux déclarations fiscales C. Na pas attribué un numéro de sécurité sociale à chacun de ses salariés D. Na pas demandé son immatriculation au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers

157 157 06/11/ – Dans le domaine des faux documents administratifs, larticle du code pénal dispose que le faux punissable est celui de « nature à causer un préjudice » que ce soit : A. Un préjudice matériel B. Un préjudice moral C. Un préjudice physique D. Un préjudice social A. Un préjudice matériel B. Un préjudice moral C. Un préjudice physique D. Un préjudice social

158 158 06/11/ – Dans les passeports de type européen délivrés depuis 1999, la numérotation est perforée au laser : A. Sur toutes les pages B. Sur les pages paires uniquement C. Sur les pages impaires uniquement D. Sur les pages appelées à supporter les visas uniquement E. Sur les pages dédiées à lidentité du détenteur uniquement

159 159 06/11/ – Dans les passeports de type européen délivrés depuis 1999, la numérotation est perforée au laser : A. Sur toutes les pages B. Sur les pages paires uniquement C. Sur les pages impaires uniquement D. Sur les pages appelées à supporter les visas uniquement E. Sur les pages dédiées à lidentité du détenteur uniquement

160 160 06/11/ – Quest ce quune arme à répétition ? A. Une arme dont lopération de tir est automatique B. Une arme dont lopération de tir est manuelle C. Une arme dont lopération de rechargement est automatique D. Une arme dont lopération de rechargement est manuelle

161 161 06/11/ – Quest ce quune arme à répétition ? A. Une arme dont lopération de tir est automatique B. Une arme dont lopération de tir est manuelle C. Une arme dont lopération de rechargement est automatique D. Une arme dont lopération de rechargement est manuelle

162 162 06/11/ – Que se produit-il si lon actionne le levier de désarmement du PA SIG SAUER modèle 2022? A. Le marteau frappe le talon du percuteur immobilisé par le verrou du percuteur B. Le marteau est stoppé par la gâchette au cran de sûreté au choc

163 163 06/11/ – Que se produit-il si lon actionne le levier de désarmement du PA SIG SAUER modèle 2022? A. Le marteau frappe le talon du percuteur immobilisé par le verrou du percuteur B. Le marteau est stoppé par la gâchette au cran de sûreté au choc

164 164 06/11/ – En quoi le PA SIG SAUER modèle 2022 est- il une arme semi automatique ? A. Ses opérations de rechargement sont manuelles B. Ses opérations de rechargement sont automatiques A. Ses opérations de rechargement sont manuelles B. Ses opérations de rechargement sont automatiques

165 165 06/11/ – Quelle est la pièce qui permet dimmobiliser le percuteur du PA SIG SAUER modèle 2022 ? A. Le ressort de rebondissement B. La gâchette C. La verrou de percuteur A. Le ressort de rebondissement B. La gâchette C. La verrou de percuteur

166 166 06/11/ – Quelle pièce maintient le marteau à larmé sur le PA SIG SAUER modèle 2022 ? A. La gâchette B. Le levier de désarmement C. La clef arrêtoir de culasse A. La gâchette B. Le levier de désarmement C. La clef arrêtoir de culasse

167 167 06/11/ – Pourquoi ny a-t-il pas de départ de coup de feu lorsque le PA SIG SAUER modèle 2002 tombe au sol ? A. Parce que le talon de percuteur est effacé B. Parce que le percuteur est immobilisé C. Parce quil est porté non chargé A. Parce que le talon de percuteur est effacé B. Parce que le percuteur est immobilisé C. Parce quil est porté non chargé

168 168 06/11/ – Que se produit-il lorsquune grenade MP7 souvre après son lancer ? A. Il y a dispersion dun gaz inodore B. Il y a dispersion de plusieurs éléments A. Il y a dispersion dun gaz inodore B. Il y a dispersion de plusieurs éléments

169 169 06/11/ – En matière de grenades, quelle est la différence entre une GLI et une GI A. La GLI contient un produit lacrymogène et pas la GI B. La GI contient un produit lacrymogène et pas la GLI A. La GLI contient un produit lacrymogène et pas la GI B. La GI contient un produit lacrymogène et pas la GLI

170 170 06/11/ – En quelle catégorie est classé le COUGAR ? A. Première catégorie B. Quatrième catégorie C. Septième catégorie A. Première catégorie B. Quatrième catégorie C. Septième catégorie

171 171 06/11/ –Le lanceur de balles de défense (L.B.D.) ne peut être utilisé que dans le cadre strict de la légitime défense des personnes et des biens. A. Vrai B. Faux A. Vrai (note PN/CAB/N° du 25/07/95) B. Faux

172 172 06/11/ – En quelle catégorie est classé le lanceur de balles de défense (L.B.D.)? A. Première catégorie B. Quatrième catégorie C. Septième catégorie A. Première catégorie B. Quatrième catégorie C. Septième catégorie

173 173 06/11/ – Un cocktail Molotov est classé en : A. Première catégorie B. Quatrième catégorie C. Sixième catégorie A. Première catégorie B. Quatrième catégorie C. Sixième catégorie

174 174 06/11/ – Une arme dépaule automatique est classée en : A. Première catégorie B. Quatrième catégorie C. Cinquième catégorie D. Septième catégorie A. Première catégorie B. Quatrième catégorie C. Cinquième catégorie D. Septième catégorie

175 175 06/11/ – Une personne de 19 ans peut librement acheter une arme de septième catégorie A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

176 176 06/11/ – Une arme utilisant une cartouche de première catégorie est une arme de première catégorie A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

177 177 06/11/ – Une matraque est classée en sixième catégorie A. Vrai B. Faux A. Vrai B. Faux

178 178 06/11/ – Lors dune intervention, une personne est menottée. Qui en est responsable ? A. LO.P.J. territorialement compétent B. Le Procureur de la République C. Lofficier de Quart D. La personne ayant effectué le menottage

179 179 06/11/ – Lors dune intervention, une personne est menottée. Qui en est responsable ? A. LO.P.J. territorialement compétent B. Le Procureur de la République C. Lofficier de Quart D. La personne ayant effectué le menottage

180 180 06/11/ – Lors de la montée dun policier dans un escalier à cage ouverte, quelle progression permet dintervenir avec un maximum de sécurité ? A. Le long du mur opposé à la rampe descalier jusquau palier suivant. Il visualise une zone dobservation B. Le long de la rampe descalier jusquau palier suivant. Il visualise une zone dobservation

181 181 06/11/ – Lors de la montée dun policier dans un escalier à cage ouverte, quelle progression permet dintervenir avec un maximum de sécurité ? A. Le long du mur opposé à la rampe descalier jusquau palier suivant. Il visualise une zone dobservation B. Le long de la rampe descalier jusquau palier suivant. Il visualise une zone dobservation

182 182 06/11/ – La circulaire n° 700 du 26 avril 2002 est relative à la doctrine demploi des moyens de secours et de soins face à une action terroriste mettant en œuvre : A. Des matières chimiques (plan PIRATOX) B. Des matières radioactives (plan PIRATOME) C. Des matières biologiques (plan BIOTOX

183 183 06/11/ – La circulaire n° 700 du 26 avril 2002 est relative à la doctrine demploi des moyens de secours et de soins face à une action terroriste mettant en œuvre : A. Des matières chimiques (plan PIRATOX) B. Des matières radioactives (plan PIRATOME) C. Des matières biologiques (plan BIOTOX

184 184 06/11/ – Dans la réglementation du transport de matières dangereuses, combien de classes de produits dangereux (correspondant chacune à une catégorie de risques et de précautions dintervention particulières) sont prévues ? A – 5 B – 7 C – 9 D – 11 A – 5 B – 7 C – 9 D – 11


Télécharger ppt "1 06/11/2013 Corrigé QCM 19 mai 2006. 2 06/11/2013 001 – Lassignation à résidence est applicable en matière détat durgence ( loi du 3 avril 1955) A.Vrai."

Présentations similaires


Annonces Google