La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le développement physique et cognitif des enfants dâge scolaire Par Charles Talbot 19 octobre 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le développement physique et cognitif des enfants dâge scolaire Par Charles Talbot 19 octobre 2010."— Transcription de la présentation:

1 Le développement physique et cognitif des enfants dâge scolaire Par Charles Talbot 19 octobre 2010

2 Questions dintroduction Cest lors de la période scolaire que les enfants acquièrent la motricité fine, qui leur permettra, entre autres, décrire. –Vrai –Faux

3 Questions dintroduction Contrairement à lâge préscolaire, lâge scolaire nest pas une période de grands changements sur le plan neuronal. –Vrai –Faux

4 Questions dintroduction Quels sont les deux plus grands risques pour la santé des enfants dâge scolaire ?

5 Questions dintroduction Lâge scolaire correspond au stade des opérations formelles dans la théorie de Piaget. –Vrai –Faux

6 Questions dintroduction Cest lors du stade des opérations concrètes que lenfant acquiert la logique inductive. –Vrai –Faux

7 Plan de la présentation Les changements physiques Le système nerveux La santé Le développement cognitif: lapproche de Piaget

8 Les changements physiques (p.184) Se produisent de manière continue: –Lenfant grandit de 5 à 7 cm par an –Prise de 2 à 3 kilos par an –Amélioration de la coordination visuelle et motrice –Acquisition de la motricité fine

9 Le système nerveux (p ) Période de changements majeurs au niveau cérébral: –Augmentation de la densité du cortex cérébral dans les aires sensorielles et motrices (entre 6 et 8 ans) Entraîne une amélioration de la dextérité manuelle et de la coordination visuelle et motrice

10 Le système nerveux

11 Le système nerveux (suite) Période de changements majeurs au niveau cérébral: –Augmentation de la densité du cortex cérébral dans le lobe frontal (entre 10 et 12 ans) Entraîne une amélioration de la logique et de la planification

12 Le système nerveux (suite)

13 Poursuite de la myélinisation: –En particulier au niveau de la formation réticulée et des fibres la reliant au lobe frontal Apparation de la capacité dattention sélective, qui se développera constamment entre 6 et 12 ans. Attention sélective: capacité de centrer son activité mentale sur les éléments importants dune situation donnée.

14 Le système nerveux (suite) Lobe frontal

15 Le système nerveux (suite) Poursuite de la myélinisation: –Dans les aires associatives: Augmente la vitesse de traitement de linformation Aires associatives: gouvernent les fonctions sensorielles et intellectuelles.

16 Le système nerveux (suite)

17 La santé (p ) Les enfants dâge scolaire sont généralement en bonne santé –La première cause de mortalité est les accidents de toutes sortes Blessures à la tête : 18 % Noyades: 13 % Brûlures: 12 %

18 La santé (suite) Lobésité présente le plus grand facteur de risque pour la santé de lenfant: –Le taux dobésité est passé de 12 % à 32 % en 25 ans. –Lobésité infantile augmente grandement le risque dobésité à lâge adulte Obésité: Excès de gras corporel caractérisé par un indice de masse corporelle supérieur à 30.

19 La santé (suite) Lobésité serait le résultat dune interaction entre une prédisposition génétique, certains facteurs environnementaux et la sédentarité

20 La santé (suite) Lobésité aurait des impacts sur la santé physique et mentale des enfants: –Augmentation du risque de maladies du coeur, hypertension, diabète de type 2, apnée du sommeil, etc. –Mauvaise image de soi, diminution de lestime de soi.

21 Activité synthèse À quels concepts du développement physique ces cas font-ils référence ? –Thomas, 7 ans, est maintenant capable de dribler avec un ballon de basketball. –Mathilde, 9 ans, est capable de compléter son examen même sil a été imprimé sur une feuille bleue, contrairement à lhabitude.

22 Activité synthèse (suite) –Raoul, 10 ans, est maintenant beaucoup plus doué dans les charades et autres activités nécessitant lutilisation de la logique. –Jeanne apprend à jouer de la flute dans le cadre dun cours de musique.

23 Développement cognitif (p ) Lapproche de Piaget: –Lenfant fait un grand bond en avant lorsquil découvre quune certaine logique gouverne les choses et leurs interrelations –Ce «bond» correspond au stade des opérations concrètes dans la théorie de Piaget Enjeu principal

24 Les opérations concrètes: 1.Réversibilité: Possibilité pour lenfant dinverser les opérations mentales –Associée au développement des premières structures logiques chez lenfant. Manifestations

25 Les opérations concrètes (suite): 2.Conservation: Principe selon lequel toute quantité de matière est conservée malgré les changements physiques –Vers lâge de 6 ans, lenfant est en mesure de se décentrer, ce qui entraîne lacquisition de la conservation Décentration: se libérer du phénomène perceptif et ainsi prendre conscience des transformations.

26 Les opérations concrètes (suite): Conservation (suite): –Conservation de la substance, liquide et nombre : vers lâge de 6 ans –Conservation du poids: vers 7-8 ans –Conservation du volume: vers ans

27 Les opérations concrètes (suite): Conservation (suite): Différentes stratégies permettent à lenfant darriver à ce type de compréhension –Réversibilité –Addition/soustraction –Compensation (porter son attention sur plusieurs éléments)

28 Les opérations concrètes (suite): 3.Classification: lenfant est capable deffectuer une classification selon des critères simultanés –Vers lâge de 7-8 ans, lenfant acquiert le principe de linclusion des classes Inclusion des classes: un même objet peut appartenir à différentes catégories à la fois; ces catégories ont un rapport logique entre elles.

29 Les opérations concrètes (suite): 4.Sériation: capacité dordonner les éléments de manière séquentielle –Vers lâge de 3-5 ans, lenfant ne peut queffectuer une sériation partielle –Cest vers lâge de 7-8 ans quil développe lutilisation de méthodes systématiques –Au stade des opérations concrètes, lenfant développe la capacité dintégrer un nouvel élément dans une série

30 Les opérations concrètes (suite): 5.Opérations sur les nombres: –Application avec constance des règles de laddition et de la soustraction –La compréhension dopérations mathématiques plus complexes est rendue possible grâce à la classification et la sériation

31 Les opérations concrètes (suite): 6.Logique inductive: lenfant développe sa capacité à faire des liens et associer des actions –La logique déductive est plus faible chez les enfants dans la période des opérations concrètes. Incapacité à passer du général au particulier Difficulté à manier mentalement des idées Induction: raisonnement logique permettant de passer du particulier au général.

32 Les opérations concrètes (suite): DONC: les enfants apprennent beaucoup plus facilement si la matière est présentée de manière concrète, avec beaucoup dexemples et laissant place à lexpérimentation

33 Activité dintégration: le stade des opérations concrètes En équipe de 3 à 4 personnes, préparez un exemple dactivité éducative qui serait adéquate pour les enfants dâge scolaire. À quelles opérations concrètes cette activité fait-elle appel ? À quelles étapes du développement physique peut-on relier ces habiletés ? Chaque équipe se verra administrer une matière en particulier

34 Références Bee, Helen, et Diane Boyd. Les âges de la vie, 3e éd. Saint-Laurent : ERPI, 2008, 468 p. Centre collégial de développement de matériel didactique. (2009). Le développement de l'enfant. Retrouvé Octobre 15, 2010, de


Télécharger ppt "Le développement physique et cognitif des enfants dâge scolaire Par Charles Talbot 19 octobre 2010."

Présentations similaires


Annonces Google