La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 L'Expérimental en Sciences physiques. Partie A Lexpérimental et lenseignement de lexpérimental 1- Les objectifs des TP 2- Aspects historiques 3- Lexpérimental.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 L'Expérimental en Sciences physiques. Partie A Lexpérimental et lenseignement de lexpérimental 1- Les objectifs des TP 2- Aspects historiques 3- Lexpérimental."— Transcription de la présentation:

1 1 L'Expérimental en Sciences physiques

2 Partie A Lexpérimental et lenseignement de lexpérimental 1- Les objectifs des TP 2- Aspects historiques 3- Lexpérimental - La démarche expérimentale 4- Etat des lieux 2

3 3 Partie B Innovations dans lenseignement expérimental Exemples de recherches Utilisation des outils informatiques Copex : concevoir des protocoles expérimentaux

4 Partie A Lexpérimental et lenseignement de lexpérimental 4

5 Partie A Lexpérimental et lenseignement de lexpérimental 1- Les objectifs des TP 2- Aspects historiques 3- Lexpérimental - La démarche expérimentale 4- Etat des lieux 5

6 6 Objectifs des TP Quels objectifs d'enseignement envisagez vous pour l'enseignement expérimental au Lycée ? Classer vos objectifs : sans intérêt / secondaire / important / fondamental 0123 (reporter sur 1 transparent)

7 7 Objectifs des TP dans les programmes Quels objectifs pour les enseignements expérimentaux dans les programmes du Lycée ? Objectifs expérimentaux dans les programmes de TS / critères d'évaluation au bac en TS Objectifs dans les programmes / objectifs qui vous paraissent important (ou pas important)

8 Analyse de TP de bac (master Nguyen, 2008) TP de bac d'électricité sur le régime transitoire – circuits RC et RL série Question de recherche : quelles connaissances sont mobilisées par les élèves sur le modèle du régime transitoire lors dun TP de bac ? Méthodologie : analyse praxéologique des TP Conclusion : dans ces TP de type « Déterminer les caractéristiques dun dipôle RL », les connaissances sur le régime transitoire (RT) et sur le régime permanent (RP) sont presque toutes données. Les élèves nont pas besoin de mobiliser les connaissances sur les RT et RP pour résoudre les tâches. Les connaissances et compétences relatives au modèle (et à la modélisation) ne sont pas évaluées au bac

9 Partie A Lexpérimental et lenseignement de lexpérimental 1- Les objectifs des TP 2- Aspects historiques 3- Lexpérimental - La démarche expérimentale 4- Etat des lieux 9

10 10 Aspects historiques Les choix d'enseignement ont toujours été en relation avec l'actualité scientifique marqués par la vision contemporaine de la nature de la science (Millar, 2004 ; Belhoste,Gispert & Hulin, 1996)

11 11 L'enseignement expérimental - Historique 3 grandes périodes en France 1902 : avènement de l'enseignement expérimental au Lycée inductivisme 1970 : commission Lagarrigue enseigner la science moderne vers le constructivisme actuel : main à la pâte – TPE - démarche d'investigation – évaluation Bac compétences expérimentales,... + aspects sociétaux socio-constructivisme

12 12 L'enseignement expérimental - Historique 1902 : "l'initiation à la méthode expérimentale participe à la formation de l'esprit" "les exercices pratiques offrent à l'élève [...] le sens de la réalité, la notion de loi et lui permettent d'entrevoir, entre les phénomènes en apparence les plus dissemblables, les rapports qui les unissent.[...] Non seulement l'élève devient actif, mais il s'exerce au raisonnement et acquiert un esprit critique." "apprendre à observer et à mesurer" Mais... ritualisation – création BUP 1970 : "culture générale à des élèves très divers" – "informer les adolescents de réalités de leur temps (techniques, conceptuelles, méthodologiques)" - "dénonce le décalage avec les "math modernes"" – "présenter l' interaction dialectique entre théorie et expérience – " place de choix de la physique microscopique" Mais... perte du concret Exemple : en 1902 courant électrique présenté par ses effets (électrolitique, calorifique, magnétique) / en 1970 = flux d'électrons

13 13 Finalités de lenseignement actuel des sciences En lien avec des problématiques sociétales : savoir, comprendre le monde technique, technologique scientifique qui nous entoure. Développement de lesprit critique : savoir lire des données et les interpréter avec son propre jugement Faire « aimer » les sciences Apprentissages conceptuels Développement de démarches scientifiques Développement de compétences argumentatives...

14 14 Exemple en mécanique : la machine d'Atwood (thèse A. Yavuz, 2007) Qu'est-ce que c'est que la machine d'Atwood ? A quoi sert elle ? Quel usage pédagogique en fait on ?

15 15 Sigaud de Lafond 1784

16 16 UJF 2009

17 17

18 18 Dispositif de la machine d'Atwood (thèse A. Yavuz, 2007) Objectifs pédagogiques dans le manuel français de 1784 Volonté d'établir un lien permanent avec le « réel » : - Construire le dispositif - Modéliser le dispositif expérimental - Prédire le mouvement (loi de Galilée) - Vérifier la compatibilité entre résultats théoriques et expérimentaux Une phase déductive fait le lien entre ces tâches (en partie implicite avec peu de développements algébriques et en langue naturelle) Objectifs pédagogiques dans un manuel allemand de 1880 prévision des caractéristiques du mouvement principe de D'Alembert apprentissage des concepts de la mécanique par la résolution de problèmes

19 Dispositif de la machine d'Atwood Objectifs actuels (UJF, 2009) Objectif unique (parfois : apprentissage de la mise en équation d'une situation prototypique) apprentissage de la résolution mathématique ( avec PFD) La situation physique est totalement modélisée la situation physique et la problématique sont simplifiées à l'extrême (cf schéma et énoncé - une seule poulie, sans frottements, déterminer l'accélération seulement) il n'y a plus aucun lien avec une situation expérimentale La démarche est prédictive et très limitée

20 20 Objectifs pédagogiques à l'école polytechnique (manuel de Lamé, 1840) " les physiciens cherchant à grouper les phénomènes dont ils s'occupent en un petit nombre de théories, soumettent à toutes les épreuves de l'observation, de l'expérience et du calcul, les lois et les hypothèses qui peuvent le mieux atteindre ce but scientifique." "parmi les théories de la physique, les unes sont encore sous l'empire des hypothèses, seul lien qui puisse aujourd'hui grouper les faits qui les composent, tandis que d'autres atteignant leur loi générale, ne tarderont pas à faire partie des sciences mathématiques." - "Exposer avant tout les procédés d'expérience et d'observation qui conduisent aux lois des phénomènes ; - discuter et rapprocher ces lois pour les réduire au moindre nombre - choisir et éprouver les hypothèses qui peuvent le mieux coordonner tous les faits de chaque cadre théorique physique - chercher s'il est possible l'hypothèse unique ou la loi générale qui embrasserait toute la science telle est la démarche scientifique qu'il importait de suivre."

21 Partie A Lexpérimental et lenseignement de lexpérimental 1- Les objectifs des TP 2- Aspects historiques 3- Lexpérimental - La démarche expérimentale 4- Etat des lieux 21

22 22 L'expérimental, quest-ce que cest ? Remue-méninges

23 23 La démarche expérimentale, qu'est-ce que c'est? Quelles phases ? (Epistémologie des sciences transposition dans l'enseignement)

24 24 Propositions de Develay (1989) Méthode : itinéraire balisé par des étapes prévisibles dans un parcours intellectuel Démarche : cheminement sans a priori d'étapes prédéterminées Proposition pour l'enseignement : Méthode expérimentale lorsque l'itinéraire des élève est prédéterminé. Démarche expérimentale = moins contrainte par des indications d'actions de la part de l'enseignant Démarche expérimentale : au niveau méthodologique peut être caractérisée par diverses étapes, identifiées tout autant par leur situation dans une chronologie que par l'ensemble des interactions qui les unissent en un système cohérent. Expérience = produit de l'expérimentation. Partie émergée (visible) de l'iceberg, ie du processus, ie de l'expérimentation Expérimentation = étape de la démarche expérimentale au cours de laquelle va être mise en place une expérience. Processus qui conduit de l'hypothèse à la réalisation d'une expérience et à l'analyse de ses résultats. Manip : caractère manuel de l'activité. (En TP, ramène l'activité de l'apprenant à la dimension d'exécution)

25 25 Lexique Quelques termes courants : Situation-problème (lycée) Démarche dinvestigation scientifique (collège) Démarche scientifique Démarche expérimentale

26 26 Démarche Expérimentale Définir le problème Proposer des hypothèses Définir l'objectif précis de l'expérience Concevoir le protocole expérimental Réaliser l'expérience Traiter les données Analyser / Interpréter les résultats Conclure

27 27 Expérimenter Monde des Objets et des Evénements Monde des Théories et des Modèles Idées Phénomènes, observables, réel,...

28 Démarche expérimentale Définir le problème Proposer des hypothèses définir l'objectif de l'expérience Concevoir le protocole expérimental Réaliser l'expérience Traiter les données Analyser / Interpréter les résultats Conclure Comment la démarche expérimentale chemine t'elle entre réel, modèle et théorie? Faire un schéma : 1- positionner les étapes dans les 3 zones Réel/modèle/théorie et 2- faire apparaître les relations entre étapes

29 29 Proposition : démarche expérimentale Théorie Modèle Réel Concevoir le protocole Réaliser lexpérience Conclure Proposer des hypothèses Définir le problème Traiter les données Interpréter les résultats

30 30 La démarche expérimentale n'est pas linéaire n'obéit pas à un modèle unique mêle étroitement réel et théorie...

31 Modèles de démarche expérimentale Un modèle répond à l'usage que l'on veut en faire A votre avis, dans quels buts les modèles suivants ont-ils été construits ?

32 32 Démarche expérimentale Résolution du problème Induction (F. Bacon, A. Comte, C. Bernard) Déduction K. Popper, G. Bachelard ). Problème / questionnement Moteur de la recherche Observation Formulation d'hypothèses Cadre théorique défini Protocole expérimental reproductible Interprétation des résultats Validation Expérimentale et sociale

33 33 Démarche expérimentale Millar, 2004

34 34 Transposition de la démarche expérimentale Develay, 1989

35 35 Démarche expérimentale et empirisme Coquidé (2003) Perspective empiriquePerspective expérimentale La nature Le vécu et le rapport pratique aux objets la description d'objets et de phénomènes Le familier et le naturel Effort de catégorisation Collecte d'observations Données hors dun cadre théorique Savoirs et pratiques empiriques issus des pratiques sociales Recherche de régularités Corrélations empiriques Faits curieux Récits et descriptions Le laboratoire Le rapport construit aux objets la création de phénomènes L'artificiel Effort d'analyse, d'objectivation et mesure Expérimentation Données avec cadre théorique Mise au point de pratiques empiriques reproductibles et application Recherche d'invariants Relations causales Faits exacts reproductibles Comptes rendus expérimentaux

36 36 Démarche expérimentale et empirisme Ne sont pas opposés Chaque démarche possède sa cohérence propre Un processus de recherche nécessite des moments empiriques (parfois très long) parce que le réel ne se laisse pas facilement manipuler ni conceptualiser résistance du réel Cette résistance oblige à articuler démarches d'exploration et de validation A l'école (transposition) une perspective empirique méthodique ou une perspective expérimentale critique, correspondent à des épisodes différents, qui s'articulent dans une éducation scientifique Coquidé (2003) ; Coquidé et al. (1999)

37 37 Proposition : 3 modes didactiques de lexpérimental Transposition didactique E clairer les enjeux éducatifs et permettre des choix dans les dispositifs d'enseignement (Coquidé, 2003) Mode de familiarisation pratique Expérience pour voir, essayer, explorer Première initiation scientifique, apprentissage dun outil, dun instrument Mode dinvestigation empirique Expérience pour tester, contester, argumenter Pratiques dinvestigation, recherche problématisée, initier à des démarches scientifiques Mode délaboration théorique Expériences pour démontrer, conceptualiser, modéliser Elaboration conceptuelle ou modélisante : contribuer à la construction théorique des sciences

38 38 Les 3 modes didactiques de lexpérimental Le choix de modes dépend du niveau scolaire Comment les articuler pour définir une formation scientifique authentique mode de familiarisation : essentiel en primaire, nécessaire dans le secondaire mode d'élaboration théorique concerne aussi les jeunes enfants pour que les activités expérimentales débouchent sur des acquis conceptuels identifiés, même modestes Coquidé, 2003

39 Place du modèle dans les TP Quelle peut être la fonction du modèle dans les activités des élèves ?

40 Place du modèle dans les TP Modèle connuModèle inconnu Observation Utilisation du modèle - Proposition dhypothèses - Conception du protocole - Traitement des résultats - Interprétation des résultats TP de type illustration TP de type démonstration TP de type découverte TP de type application Quelle peut être la fonction du modèle pour les élèves ?

41 41 Transposition de la démarche expérimentale dans lenseignement Peut-on proposer aux élèves d'aborder la démarche du chercheur dans une approche constructiviste ?

42 42 Chercheurs et élèves / experts et novices Schraagen (1993) examine comment les experts résolvent un problème nouveau (démarche expérimentale) dans leur spécialité diviser le pb en sous-pbs résolus dans un ordre donné hors de leur spécialité s'en sortent grâce à une démarche très structurée structures de connaissance abstraites collection de stratégies + ou – générales qui ont la forme (pas la matière) du raisonnement scientifique contrôles (simulations mentales satisfaire les contraintes du pb)

43 43 Transposition Peut-on proposer aux élèves d'aborder la démarche du chercheur dans une approche constructiviste ? les élèves ne possèdent pas les connaissances procédurales ni conceptuelles suffisantes les connaissances procédurales ne sont pas enseignées apprendre en faisant n'est pas efficace (Séré 2002) besoin d'une conscience de l'importance des procédures et de leur identification le monde des objets et des observables n'a pas toujours un sens intuitif en soi (Robinault, 2002) ex : élèves ne sont pas toujours familiers avec les objets d'un TP que percevoir, que faire avec ces objets, que faut il mesurer, que doit on modéliser avec ces objets?

44 Partie A Lexpérimental et lenseignement de lexpérimental 1- Les objectifs des TP 2- Aspects historiques 3- Lexpérimental - La démarche expérimentale 4- Etat des lieux 44

45 Etat des lieux au niveau international Projet européen « Labwork in Science Education » (LSE) Meester : investigation scientifique dans les TP L1 Hofstein et Lunetta : perception des TP par les élèves Séré : fonctionnement intellectuel détudiants réalisant des TP 45

46 46 Map tool of LSE

47 47 Projet LSE : quelques résultats Les objectifs dapprentissage (item A) Analyse de documents de TP (165 documents analysés) Les types de TP (item B) Questionnaire enseignants Ce que font les élèves dans le domaine des idées (item B) Degré douverture des TP Analyse de documents de TP (165 documents analysés)

48 48 LSE : Objectifs dapprentissage Objectifs d'apprentissage en TP Aider les élèves à … 1. Identify objects and phenomena and become familiar with them 2. Learn a fact (or facts) 3. Learn a concept 4. Learn a relationship 5. Learn a theory model 6. Learn how to use a standard laboratory instrument 7. Learn how to carry out a standard procedure 8. Learn how to plan an investigation to address a specific question 9. Learn how to process data 10. Learn how to use data to support a conclusion 11. Learn how to communicate the results of labwork

49 49 LSE : Objectifs dapprentissage Au lycée + université

50 50 LSE : types de TP Estimation du temps passé en TP (% du temps total de TP) pendant une année sur chaque type de TP (cf liste suivante) : « Typical labwork »: travail des élèves en petit groupe, interagissant avec du matériel réel et suivant des instructions détaillées données par lenseignant. Outils informatiques : vidéo, CD-ROM, simulations… « Open-ended labwork » (les élèves prennent des décisions sur ce quils vont faire). « Partial tasks » quelques tâches à la charge des élèves (comme planifier, interprétation de données fournies…)

51 51 LSE : types de TP

52 52 LSE : types de TP

53 53 LSE : les idées « What students are intended to do with ideas? »

54 54 LSE : les idées

55 55 LSE : Degré douverture des TP

56 56 Investigation scientifique dans les TP Etude sur TP de chimie - 1ère année université en Angleterre et pays de Gales. Le vel of inquiry Aim Mat erials/me thods A nswers 0Given 1 Open 2GivenOpen 3 90 % des TP analysés se situent au niveau 0 ou 1 : TP « cook book ». Aucun TP au niveau 3. Meester, M. A. M., & Maskill, R. (1995). IJSE 17(5),

57 57 Perception des TP par les élèves Les élèves nont pas une idée claire du but de leur travail en TP. Lintérêt principal est souvent perçu comme suivre les instructions ou obtenir la bonne réponse. Souvent les élèves ne font pas la relation entre le but de leur activité expérimentale et le contenu du protocole quils ont mené. Le TP signifie souvent « manipuler des équipements » et non pas manipuler des idées. De nombreux élèves sengagent dans des activités de laboratoire dans lesquels ils suivent des recettes, rassemblent des données sans véritablement comprendre le but et les procédures de leur investigation. Lapproche « recette de cuisine » est la plus fréquente Hofstein, A., & Lunetta, V. (2003). Science Education 88,

58 58 Fonctionnement intellectuel détudiants en TP TP de physique en Deug 2ème année en France, TP « traditionnel » Atomisation des actions Difficulté à planifier les actions, à combiner une suite dactions élémentaires qui permettent la réalisation de la consigne. Acquisition de connaissances. Mémorisation et mobilisation dactions prototypiques. Fixité fonctionnelle (association privilégiée dun instrument à une fonction). Est-ce un obstacle aux apprentissages conceptuels ? Séré, M. G., & Beney, M. (1997). Didaskalia, 11,

59 59 Partie B Innovations dans lenseignement expérimental

60 60 Partie B Innovations dans lenseignement expérimental Exemples de recherches Utilisation des outils informatiques Copex : concevoir des protocoles expérimentaux

61 61 Exemples de recherches Séré : réflexions sur les objectifs de TP Laugier : situation-problème Rollnick : préparation des TP Conception dexpériences par les élèves Copex

62 62 Objectifs des TP – questions de recherche Trop dobjectifs associés à une séance de TP. Faire des choix par TP. Objectifs conceptuels : Les enseignants ont de fortes attentes et sont souvent déçus. Diverses études montrent que les élèves trouvent en général des stratégies pour éviter l'utilisation de la théorie. Il existe plusieurs rôles d'ordre différent pour les connaissances théoriques en TP : vérifier, établir, découvrir, utiliser. Quels rôles mettent en jeu des apprentissages conceptuels? effort pour concevoir des situations et des stratégies pédagogiques pour obliger les élèves à utiliser des parties de théories à travers des questions appropriées Séré, 2002

63 63 Objectifs des TP – questions de recherche Objectifs épistémologiques : les TP = opportunité de placer la philosophie des sciences dans un contexte approprié Comment la contribution des TP des différentes disciplines converge / diverge avec limage de la science des élèves ? Objectifs procéduraux : identifier ce qui reste des processus (conscience ou appris) + comment la conscience des processus aide les élèves à prendre des décision, planifier, concevoir des expériences par eux-mêmes ? Peut on faire imiter l'activité des chercheurs par des élèves ? Séré, 2002

64 64 Résolution de problèmes et pratiques expérimentales Situation problème par des élèves en début de 2nde en France, en chimie (153 élèves). « Mesurer le volume dun gaz enfermé dans un flacon sans en perdre (ce gaz est insoluble dans leau). » Résultats : Motivation : les élèves montrent des réticences face à ce type de situation, mais sont prêts à les dépasser et à sy investir avec enthousiasme. Les élèves montrent des difficultés par suite de manque de « savoirs pratiques » (maladresse dans lutilisation du matériel) et de non maîtrise de « savoirs conceptuels ». Guidance serrée de lenseignant nécessaire MAIS aussi initiatives aux élèves + espaces de débat. Laugier, A., & Dumon, A. (2003). Chemistry Education: Research and Practice, 4(3),

65 65 Améliorer lefficacité des TP par une préparation des TP Etude avec des étudiants de 1ère année duniversité lors de TP de chimie ( en Afrique du Sud). Question de recherche : comment la préparation de TP contribue à améliorer les compétences conceptuelles, procédurales et communicatives des étudiants. Demander aux étudiants décrire un résumé du TP. Nécessité de donner un guidage spécifique pour savoir quoi mettre. Les étudiants nécrivent pas le but de lexpérience. Poser des questions préalables pour vérifier les connaissances et compétences pré-requises. Les étudiants répondent mieux aux questions dordre conceptuel quaux questions nécessitant des connaissances procédurales. Rollnick, M. et al. (2001) Int. J. Sci. Educ., 23, n°10, p

66 66 Conception dexpériences par les élèves De nombreuses études montrent limportance de faire concevoir des expériences par les élèves. Séré (2002) propose la conception dexpériences pour aider les élèves à acquérir des connaissances procédurales. Arce et Betancourt (1997) : meilleure compréhension dans les examens des concepts liés aux expériences conçues par les élèves. Neber et Anton (2008) observent des activités cognitives dun ordre supérieur (ils pensent !) lorsque les élèves conçoivent des expériences. Karelina et Etkina (2007) : quand les élèves conçoivent une expérience, ils ont un comportement plus proche de celui de scientifiques que ceux qui font des TP traditionnels (discussions sur des concepts de physique, sur lanalyse des données…)

67 67 Partie B Innovations dans lenseignement expérimental Exemples de recherches Utilisation des outils informatiques Copex : concevoir des protocoles expérimentaux

68 68 Utilisation des outils informatiques Grille danalyse de logiciels Analyse de logiciels denseignement en chimie

69 Lexique TICE – Technologie de lInformation et de la communication pour lEducation, ou Enseignement NTE – Nouvelles technologies pour lEducation EAO – Enseignement Assisté par Ordinateur EIAH – Environnement Informatique pour lApprentissage Humain Environnement qui suscite ou accompagne la construction de connaissances chez lapprenant Champ scientifique qui correspond aux travaux focalisés sur ces environnements

70 8 types de logiciels (de Vries RFP 2003) ThéorieTâcheConnaissances Présenter de l'information : tutorielCognitivisteLirePrésentation ordonnée Dispenser des exercices : exerciseurBehavioristeFaire des exercices Association Véritablement enseigner : tuteur intelligent CognitivisteDialoguerReprésentation Captiver l'attention et la motivation de l'élève : jeu éducatif Principalement béhavioriste Jouer Fournir un espace d'exploration : hypermedia Cognitiviste, constructiviste ExplorerPrésentation en accès libre Fournir un environnement pour la découverte de lois naturelles : simulation Constructiviste, cognition située Manipuler, observer Modélisation Fournir un environnement pour la découverte de domaines abstraits : micro-monde ConstructivisteConstruireMatérialisation Fournir un espace d'échange entre élèves : apprentissage collaboratif Cognition située DiscuterConstruction de l'élève

71 Le statut des données manipulées Nature des données utilisées Réelles Simulées Contrôle des utilisateurs sur le processus d'obtention des données Aucun Partiel Total Trgalova J. (2003), Actes de EIAH 2003, INRP, Paris, Typologie des systèmes de formation à distance pour le travail expérimental

72 Données NatureContrôle RéelleAucun SimuléeAucun SimuléeTotal ou partiel RéelleAucun RéellePartiel RéelleTotal Type de logiciel Accès aux sciences Animations Simulations Télé- expérience (temps réel) Télé- détection Simple télé- opération Laboratoire distant

73 Caractériser les TP et lintégration des TICE en TP Les objectifs dapprentissage (1) Les tâches assignées aux apprenants (2) La fonction du modèle scientifique (3) La nature des données manipulées (4)

74 (1) Les objectifs dapprentissage définis par lenseignant (Tiberghien 2001) CONTENUS (savoirs déclaratifs) Savoir identifier le matériel de laboratoire et connaître son utilité Savoir identifier des phénomènes Acquérir des savoirs théoriques : faits concepts relations modèles et théories METHODES (savoirs procéduraux) Savoir comment utiliser le matériel de laboratoire (gestuelle, BPL*) Savoir mettre en place des méthodes usuelles d'expérimentation Savoir traiter des résultats Savoir utiliser des résultats pour justifier une conclusion Savoir communiquer ses résultats Savoir planifier une démarche expérimentale *BPL : Bonnes Pratiques de Laboratoire (inclut sécurité & environnement)

75 75 (2) Démarche Expérimentale Théorie Modèle Réel Concevoir le protocole Réaliser lexpérience Conclure Proposer des hypothèses Définir le problème Traiter les données Interpréter les résultats

76 Modèle connuModèle inconnu Observation Utilisation du modèle - Proposition dhypothèses - Conception du protocole - Traitement des résultats - Interprétation des résultats TP de type illustration TP de type démonstration TP de type investigation TP de type application (3) La fonction du modèle pour les étudiants

77 Données NatureContrôle RéelleAucun SimuléeAucun SimuléeTotal ou partiel RéelleAucun RéellePartiel RéelleTotal Type de logiciel Accès aux sciences Animations Simulations Télé- expérience (temps réel) Télé- détection Simple télé- opération Laboratoire distant

78 Etude de quelques logiciels Chemlab Acid-base titration UEL : Observer / Approche expérimentale / Hydrolyse CH3COOC2H5 / par dosage Simuler / Simulateurs stochastiques d'ordre 1 / A B copex-chimie :

79 Chemlab

80 Copex-chimie

81 81 Bibliographie Arce, J., & Betancourt, R. (1997). Journal of College Science Teaching, 27(2), Belhoste, Gispert, Hulin (1996). Les sciences aux lycée… Vuibert, INRP. Coquidé, M., Bourgeois-Victor, P., & Desbaux-Salviat,B. (1999), Aster, 28 Coquidé (2003), Education, formation : nouvelles questions, nouveaux métiers, ESF. De Vries E. (2001), Revue Française de pédagogie, 137, Develay (1989) Aster, 8. Hofstein, A., & Lunetta, V. (2003). Science Education 88, Karelina, A., & Etkina, E. (2007). Phys. Rev. ST, Phys. Educ. Res., 3. Laugier, A., & Dumon, A. (2003). Chemistry Education: Research and Practice, 4(3), Meester, M. A. M., & Maskill, R. (1995). International Journal of Science Education, 17(5), Millar (2004), Meeting High School Science Laboratories: Role and Vision, Washington, DC. NGuyen (2008) Mémoire de master, UJF.

82 82 Bibliographie Neber, H., & Anton, M. (2008). Int. J. Sci. Educ., 30(13), Robinault, 2002 Rollnick, M. et al. (2001) Int. J. Sci. Educ., 23 (10), Schraagen (1993), Cognitive Science, 17. Séré, M. G., & Beney, M. (1997). Didaskalia, 11, Séré, M. G. (2002). Science Education 86(5), Tiberghien A. et al (2001), Science Education, 85, Trgalova J. (2003), Actes de EIAH 2003, INRP, Paris, Yavuz (2007) Doctorat UJF.


Télécharger ppt "1 L'Expérimental en Sciences physiques. Partie A Lexpérimental et lenseignement de lexpérimental 1- Les objectifs des TP 2- Aspects historiques 3- Lexpérimental."

Présentations similaires


Annonces Google