La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Florence Palpacuer ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Séminaire TEmPS, Centre déconomie de la Sorbonne 30 novembre 2010, Paris Mutations du capitalisme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Florence Palpacuer ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Séminaire TEmPS, Centre déconomie de la Sorbonne 30 novembre 2010, Paris Mutations du capitalisme."— Transcription de la présentation:

1 Florence Palpacuer ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Séminaire TEmPS, Centre déconomie de la Sorbonne 30 novembre 2010, Paris Mutations du capitalisme et gestion de la main doeuvre: état des lieux

2 Contexte Une perspective critique en sciences de gestion Dénaturalisation et contextualisation des pratiques Visée démancipation des acteurs Ouvrage collectif « Management, mondialisation, écologie: regards critiques en sc. de gestion » (2010) Une décennie de recherche sur les industries mondialisées et les multinationales Quelles normes et pratiques de gestion en contexte de financiarisation et globalisation? Quelles conséquences dans les rapports humains au travail?

3 Plan F inanciarisation des normes et pratiques de gestion (Etats-Unis) Diffusion hybridée en France Conséquences humaines: le cas France Télécom

4 1.La financiarisation : un changement structurel La montée en puissance des I.I. (US, années 1980s) Gestion collective pour le compte de tiers milliards de dollars gérés en 2005 (50% aux US) Poids de la gestion déléguée (maximisation des résultats) Concentration : top 50 sur gère 81% des fonds Performance relative et à court terme Autres modalités de la pression financière Les Hedge Funds: passe-droits spéculatifs pour capitaux privés fonds gèrent milliards de dollars (2007) Les Leverage Buy Out (LBO): acquisitions de sociétés non-côtées par recours à lendettement (Arena, Pages Jaunes…); Montant des opérations: de 39 à 1400 milliards de dollars, entre 1990 et 2006

5 1.La financiarisation (cont.): un changement normatif Nouvelles normes de performance EVA : transfert de risque vers lentreprise « création » ou « destruction » de valeur (actionariale) Stern & Steward, MacKinsey, BCG… Intensification de la communication financière (road shows, conf calls, one-to-one) et du reporting Choix dallocation des ressources De « retain & re-invest » à « downsize & distribute » (OSullivan & Lazonick, 2000) 15% de retour sur FP sur des marchés matures Théorie de lagence (monde académique)

6 2. Une diffusion hybridée en France Des modes de gouvernance en mutation… Dérégulation et ouverture des marchés financiers (années 1990) Démantèlement du système de « cœur financier » (Morin, 2000) et investisseurs étrangers (46% du CAC 40 en 2005) EVA, road shows… …Mais des spécificités qui persistent Noyaux durs dactionnaires non institutionnels (20%) grandes familles et dirigeants (stock options) Financiarisation « choisie » dans la course à la globalisation Valeur de laction Internationalisation des cadres dirigeants

7 Un mode de management « à langlo-saxonne »… Ouverture des marchés internes (internationalisation, turnover) Contractualisation Lévaluation « épée de Damoclès » La rémunération et le contrat, au cœur de la GRH Banalisation des « séparations » Injonction paradoxale: le rôle croissant des « valeurs » …Dans un cadre socio-institutionnel singulier Explosion des licenciements pour motifs personnels (LMP) LMP en 2009, soit 2,5 fois plus nombreux que les LME 71% des licenciements en 2009, 45% en 1996, 37% en 1986 Des vécus différenciés: seniors/juniors, global/local 2. Une diffusion hybridée en France (cont.)

8 3. Conséquences humaines: le cas de France Télécom Une mutation idéal-typique 1990: Direction des Télécommunications (Ministère) 1991: Entreprise publique 1997: Société anonyme 2008: CAC 40, Etat 26,9%, I.I. 64,5% du capital De France Télécom à « Orange » De Marcel Roullet à Didier Lombard Croissance internationale, diversification emplois supprimés entre 1998 et 2008 Engagement actionnarial (2005): cash flow annuel > 7 milliards deuros distribution à 40 à 45%

9 3. Le cas de France Télécom (cont.) Le plan NEXT « faire les 22,000 » (PDG) Retraites, pré-retraites, essaimage Mobilité interne (géographique et fonctionnelle) « Il faut s'interroger sur la valeur créée non pas par les gens, mais par les postes qu'ils occupent » (DRH) « Crash programme », « détection systématique avec inscription obligatoire des personnes concernées à l'espace développement » Normes managériales hybrides: public/privé, bureaucratie/néo-libéralisme Alertes de lObservatoire National du Stress et de la Mobilité Forcée (intersyndicale) et du Syndicat National des Médecins du Travail Juillet/sept. 2009: les syndicats déclenchent la crise (annonce 32 suicides sur )

10 Conclusion des normes au travail induites par les modes de gouvernance (question des finalités) une diffusion transnationale (hybridée) et aux autres secteurs (public, associatif…) des effets délétères et besoins dalternatives


Télécharger ppt "Florence Palpacuer ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Séminaire TEmPS, Centre déconomie de la Sorbonne 30 novembre 2010, Paris Mutations du capitalisme."

Présentations similaires


Annonces Google