La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES ALIMENTS A- Constituants des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss-produits D- Aliments concentrés.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES ALIMENTS A- Constituants des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss-produits D- Aliments concentrés."— Transcription de la présentation:

1 LES ALIMENTS A- Constituants des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss-produits D- Aliments concentrés

2 A- Constituants des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss-produits D- Aliments concentrés

3 A- Constituants des aliments 1- Généralités 2- Constituants glucidiques 3- Constituants azotés 4- Constituants lipidiques 5- Analyse des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss- produits D- Aliments concentrés

4

5 A- Constituants des aliments 1- Généralités 2- Constituants glucidiques –2.1. Classification biochimique des glucides –2.2. Classification selon la localisation ds cellule 3- Constituants azotés 4- Constituants lipidiques 5- Analyse des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss- produits D- Aliments concentrés

6 2.1. Classification biochimique des glucides (Rappel) 1- Monosaccharides (oses) (1 unité de glycose) A- Trioses (C3H6O3) B- Tetroses (C4H8O4) C- Pentoses (C5H10O5) Ribose, Arabinose, Xylose, Xylulose D- Hexoses (C6H12O6) Glucose, Galactose, Mannose, Fructose

7 2- Oligosaccharides (2-10 unités de glycose) A- Disaccharides (C12H22O11) Sucrose, Maltose, Cellobiose, Lactose B- Trisaccharides (C18H32O16) Raffinose C- Tetrasaccharides (C24H42O21) Stachyose D- Pentasaccharides (C30H52O26) Verbascose

8 3- Polysaccharides(Polyosides) (>10 unités de glycose) A- Homoglycanes (même unité de glycose) A1- Pentosanes (C5H8O4)n Arabans, Xylans A2- Hexosanes (C6H10O5)n a- Glucanes Amidon: liaison alpha Dextrines: liaison alpha Glycogène: liaison alpha Cellulose: liaison bêta b- Fructanes c- Galactanes d- Mannanes

9 3- Polysaccharides (>10 unités de glycose) suite B- Hétéroglycanes (2-6 unités de glycose différentes) B1- Pectines : liaison alpha B2- Hémicelluloses : liaison bêta etc 4- Composantes spéciales A. Cutines B. Lignine (nest pas un hydrate de C)

10 A- Constituants des aliments 1- Généralités 2- Constituants glucidiques –2.1. Classification biochimique des glucides –2.2. Classification selon la localisation ds cellule 3- Constituants azotés 4- Constituants lipidiques 5- Analyse des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss- produits D- Aliments concentrés

11 On distingue 2 grandes catégories de glucides selon leur localisation ds la cellule végétale: - Les glucides cytoplasmiques ou intracellulaires, - Les glucides pariétaux.

12

13 Les glucides intracellulaires Sont constitués des sucres hydrosolubles, des grains damidon et des fructosanes: - Sucres hydrosolubles : <10% de la MS des aliments dorigine végétale, sauf: qqs graminées jeunes, betterave, mélasse qui st ++ riches. La conc max est atteinte avant le début de lépiaison des graminées et peu avant le début du bourgeonnement des légumineuses.

14 Amidons: abondants ds grains, tubercules, leurs ss-produits.

15 Fructosanes: saccumulent à la base des tiges des graminées.

16 Les glucides pariétaux Sont les constituants des parois cellulaires: Les glucides proprement dits (polyosides): - la cellulose, - les hémicelluloses, - les substances pectiques. Les constituants non glucidiques qui leur sont associés: - la lignine

17 La cellulose Est le principal constituant de la paroi des cellules végétales, des tissus de soutien et des vaisseaux du bois (xylème) Est formée de longues chaînes de molécules de glucoses dont les liaisons osidiques ne peuvent être rompues au cours de la digestion que par les enzymes bactériennes.

18

19 LA PAROI PRIMAIRE DE LA CELLULE VEGETALE- Architecture moléculaire de la paroi Cellulose seule Les molécules de cellulose (chaînes de béta glucose) sont associées sous forme de microfibrilles Les microfibrilles de cellulose constituent la charpente de la paroi.

20 Ces microfibrilles sont réunies entre elles par une matrice constituée d'hémicelluloses et de pectines. Celluloses et hémicelluloses. Certaines hémicelluloses (xyloglucanes) permettent le positionnement des fibrilles cellulosiques entre elles. Cellulose et xyloglucanes sont réunis par des liaisons H Cellulose, hémicelluloses et pectines Un réseau supplémentaire de pectines augmente la complexité de la matrice.

21 A la fin de la croissance le réseau polysaccharidique peut être solidifié par un réseau secondaire de protéines HRGP (Hydroxyproline Rich Glyco Proteins). Cellulose, hémicelluloses, pectines et HRGP.

22 La paroi ne contient pas que des polysaccharides. Les autres constituants les plus importants sont : La lignine: formée dalcools, incruste progressivement les fibres polyosidiques des tissus de soutien et des vaisseaux ligneux. Cest une substance totalement indigestible.

23 l'eau : les constituants polysaccharidiques sont hydrophiles et la paroi contient un très fort pourcentage d'eau

24 A- Constituants des aliments 1- Généralités 2- Constituants glucidiques 3- Constituants azotés 4- Constituants lipidiques 5- Analyse des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss- produits D- Aliments concentrés

25 Les constituants azotés MAT: calculée à partir du dosage de N, Ils sont surtt ds le cytoplasme des cellules, Leur classification est fondée sur leur nature chimique ou sur leur solubilité.

26 Classification des matières azotées Matières Azotées Totales (Prot. Brutes) Protéines (+ de 100 AA) -hétéroprotéines -holoprotéines Polypeptides complexes (de 10 à + de 100 AA) Acides aminés (cf liste) Classification ChimiqueSelon Solubilité Mat Azotées Protidiques Mat Azotées Protéiques ou Protéiniques Bases azotées (formes cycliques, constituants des ac. nucléiques) Amines – Amides Formes azotées simples (NO 2 -, NO 3 -, NH 4 + ) Mat Azotées Non Protidiques Mat Azotées Non Protéiques ou Non Protéiniques (INRA-ITEB, 1984) Non solubilisées

27 =Glycocolle

28

29 Classification chimique Les MA protidiques donnent par hydrolyse des AA. Elles comportent les protéines, les peptides et les AA libres. Les MA non protidiques ne sont pas constituées dAA. Ce st: bases azotées des ac. nucléiques, amines, amides (urée), formes azotées simples.

30 Classification selon la solubilité Solvants utilisés: Ethanol à 80% ou ac. trichloracétique à 10%. Les MA protéiques, non solubilisées ds ces solvants, st constituées essentiellement de protéines. Les MA non protéiques sont solubles ds ces solvants. St localisées ds les vacuoles des cellules => st rapidement accessibles lors de la digestion. Une teneur élevée en MA non protéiques reflète lintensité de la protéolyse réalisée ds certains aliments comme les ensilages.

31 A- Constituants des aliments 1- Généralités 2- Constituants glucidiques 2-1- Glucides cytoplasmiques ou intracellulaires 2-2- Glucides pariétaux 3- Constituants azotés 4- Constituants lipidiques 5- Analyse des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss-produits D- Aliments concentrés

32 Constituants lipidiques Chez végétaux, localisés ds: - les chloroplastes des cellules, - les germes des grains, - la cuticule des feuilles. Ce st des triglycérides (esters dAG et de glycérol) Une MG est caractérisée par les AG qui la composent. Les AG st classés selon le nbre de C : - AG courts ou volatils: C1-C4, - AG moyens: C6-C14, - AG longs: C16-C22 et du nbre de doubles liaisons (degré dinsaturation).

33 A- Constituants des aliments 1- Généralités 2- Constituants glucidiques 3- Constituants azotés 4- Constituants lipidiques 5- Analyse des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss-produits D- Aliments concentrés

34 Analyse des aliments 1- Matière sèche (ou humidité): Perte deau par dessiccation jusquà poids constant 48 h degrés

35 Analyse des aliments 2- Matière minérale (cendres): Echantillon mis dans un four 12 h 550 degrés

36 Analyse des aliments 3- Matière grasse (extrait éthéré): Lextraction à léther peut surestimer le taux de MG, car peut aussi extraire certains pigments liposolubles

37 Analyse des aliments 4- Matières azotées (MAT): Lazote est dosé par la méthode de Kjeldhal: Attaque par un acide (H 2 SO 4 ) Distillation en présence dune base (NaOH) -> libération de NH 3 (base) Titration par une solution acide (HCl) de normalité connue MAT=N t x 6.25

38 Analyse des aliments 5- Cellulose brute (CB Weende): Echantillon broyé Hydrolyse acide (H2SO4 à chaud) Hydrolyse alcaline (NaOH à chaud) Résidu (P1): MM, CB Four MM (P2)

39 Analyse des aliments 5- Extractif Non Azot é (ENA) ENA=MO-(MG+MAT+CB), calculé par différence

40 Analyse des aliments Analyse de Van Soest Constituants cytoplasmiques: MM + MG + MAT + Vit + Glucides hydrosolubles + Amidon Constituants pariétaux: Cellulose + Hémicellulose + Lignine + Substances pectiques

41 Analyse des aliments Analyse de Van Soest Constituants pariétaux: Cellulose : Polymère de Glucose (C 6 H 10 O 5 ) n, liés par des liaisons ß 1- 4, ce qui lui conf è re une structure cristalline Hémicellulose: polymère de sucres en C5 et en C6- Structure amorphe Lignine: Composé polyphénolique, insoluble, indigestible

42 Analyse de Van Soest Elle repose sur 3 déterminations: NDF=Cellulose+HC+Lignine ADF=Cellulose+Lignine (Lignocellulose) ADL=Lignine Hémicellulose=NDF-ADF Cellulose=ADF-ADL

43 A- Constituants des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss-produits D- Aliments concentrés

44 Introduction Les fourrages (F): svt riches en glucides pariétaux, Ils sont nécessaires dans la ration sf de longues particules (+ 2,5 cm) pour un bon fctmnt du rumen. Diverses familles botaniques: graminées, légumineuses, crucifères. On distingue: - F verts contenant 10-30% de MS, - Ensilages contenant 30-40% MS, - F secs (foins et F déshydratés): 85-95% MS.

45 F verts Les parties constitutives dun F ne présentent pas les mêmes caractéristiques. Chez graminées: 1er cycle de végétation- la proportion de limbes décroît vite; celle des tiges, des gaines et des épis saccroît. Chez légumineuses: - au cours dun cycle donné: la proportion de feuilles diminue moins vite que chez les graminées. - au cours des cycles successifs, la part des feuilles saccroît. - les inflorescences sont moins iptes que chez graminées.

46 Stade de coupe optimal: Début épiaison chez graminées, Milieu floraison chez légumineuses

47 Ensilages Valeur alimentaire dun F conservé = ou < F vert Ensilage: méthode de conservation qui met en œuvre la fermentation des glucides solubles par des bactéries anaérobies, notamment les bactéries lactiques.

48 Lac. lactique élaboré fait baisser le pH, ce qui inhibe tt autre dvpt bactérien et assure ainsi la stabilisation de lalt. La bonne conservation, qd pH

49 Réalisation de lensilage Excellent ensilage si: installation précoce, rapide et intense de lacidité lactique. Faut: Une bonne et rapide anaérobiose (fort tassement, étanchéité des parois et de la couverture du silo). Le pH doit être abaissé le + vite possible (lalt doit contenir des sucres solubles utilisables par la flore lactique, les alts ne doivent pas présenter de fort pouvoir- tampon). Pas de contamination par des spores de clostridies

50 Foins Le fanage réalisé grâce: chaleur, ensoleillement, vent. Qlté dun foin fct de: - qlté de la plante coupée, - conditions météo, - techniques de fenaison (pertes).

51 Pailles Caractérisées par leur forte teneur en parois lignifiées, leur faible teneur en MAT et en sucres. Ce st des « F » pauvres. Leur utilisation nécessite une complémentation énergétique, azotée, minérale et vitaminique.

52 A- Constituants des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss-produits D- Aliments concentrés

53 résultent de laccumulation de réserves glucidiques ds leurs parties souterraines (racines de betteraves, carottes, manioc, pommes de terre) riches en eau (75-80% deau). riches en hydrates de carbone digestibles (énergie) mais pauvres en protéines (moins de 10%). ingestibles (++ palatabilité) et digestibles. Les ss produits ont les mêmes caractéristiques que les matières Ires.

54 A- Constituants des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss-produits D- Aliments concentrés

55 Caractéristiques des concentrés (par rapport F): pauvres en fibre et riches en énergie variables en protéines: grains de céréales 30%. grande palatabilité, donc ingérés rapidement. faible volume par unité de poids (densité élevée). ne stimulent pas la rumination. fermentent plus rapidement ds le rumen et donc ils augmentent l'acidité de son contenu, => effet négatif sur la fermentation des fibres, acidose.

56

57 Céréales Graines protéagineuses et oléagineuses Ss produits de lindustrie: - Tourteaux - ss produits de meunerie - ss produits de lindustrie de sucre - ss produits de brasserie - autres (pulpes dagrumes, …) Aliments dorigine animale Organismes unicellulaires (levures) Matières grasses

58 Les grains de céréales riches en énergie, mais pauvres en prot. augmentent la "densité énergétique des rations. L'amidon des grains moulus est, en gl, fermenté facilement dans le rumen et libère bcp d'énergie. Cpdt si qtté ++, le temps de rumination et la qtté de salive produite sont fortement réduits. Ceci perturbe le bon fonctionnement du rumen et provoque une diminution de la MG du lait.

59

60 Blé

61 Orge

62 Maïs

63 Triticale

64 Seigle

65 Avoine

66 Sarrasin

67 Alpiste

68 Millet

69 Riz paddy

70 Sorgho grain

71 Maïs concassé

72 Orge concassée

73 Riz Cargo (:décortiqué)

74 Riz Blanc

75 Riz expansé

76 Avoine aplatie

77 Avoine décortiquée

78 Graines oléagineuses et protéagineuses

79 Graines oléagineuses Les graines Graines protéagineuses Soja Arachide Colza Navette Tournesol Carthame Lin Coton … Pois Féverole Vesce Lupin doux Haricot Lentille … Protéines + Réserves lipidiques Réserves amylacées +

80 Graines cultivées pour la production dhuile à destination humaine Tourteaux utilisés en alimentation animale Utilisation anecdotique en alimentation animale des graines entières Soja, Lin Graines oléagineuses Graine Soja Lin Colza Tournesol MS MAT MG CB MM 5 9 3

81 Graines oléagineuses Soja

82 Graines oléagineuses Colza

83 Graines oléagineuses Tournesol

84 Graines oléagineuses Lin

85 Graines oléagineuses Arachide

86 Graines oléagineuses Coton

87 Graines oléagineuses Ricin

88 Graines Protéagineuses Les Graines protéagineuses sont cultivées en vue de limiter les importations de tourteaux. Matières Riches en Protéines (MRP) Pois, Féverole, Lupin doux… Graine Pois Féverole Lupin Vesce MS 88 MAT MG CB MM 3

89 Graines Protéagineuses Valeur énergétique Aliment Orge Pois Féverole Lupin Soja UFL/kg MS Kcal ED Porc/kg Kcal EM Vol/kg MS

90 Graines Protéagineuses Valeur protéique Richesse en Lysine Déficience en Acides Aminés Soufrés et Tryptophane Déficience en PDIA (Ruminants)

91 Graines Protéagineuses Facteurs antinutritionnels Facteurs antitrypsiques (Pois, Féverole, haricots) inhibition des protéases digestives inactivation par chauffage Tanins (Féverole brune, Pois foncé) liaison insoluble avec protéines alimentaires thermostables Vicine et Convicine (Vesce) anémie hémolytique (favisme humain) hétérosides à aglycone pyrimidique cheval sensible Alcaloïdes (Lupin) lupinose bovine (foie/rein)

92 Graines Protéagineuses Utilisation Porc : Pois et Féverole (15 à 20 p100 aliment) Volaille Pois et Féverole (15 à 20 p100 aliment) Ruminants Féverole, Lupin, et Pois [concentré vache laitière) 1 kg Féverole =0.4 Kg T. Soja kg Orge 1 kg Lupin doux = 0.6 Kg T. Soja kg Orge 1 kg Pois = 0.35 Kg T. Soja kg Orge

93 Graines Protéagineuses Féverole

94 Graines Protéagineuses Pois protéagineux

95 Graines Protéagineuses Pois fourrager

96 Graines Protéagineuses Lupin blanc

97 Graines Protéagineuses Lupin bleu

98 Graines Protéagineuses Vesce

99 Les ss-produits de l'industrie du sucre sont des aliments riches en fibres digestibles (les pulpes de betteraves) ou en sucres simples (la mélasse). Ce sont des aliments avec une grande palatabilité.

100 Tourteaux des oléagineux Les plantes oléagineuses: soja, arachide, coton, lin, colza et tournesol. Les tourteaux obtenus après extraction d'huile contiennent en gl 30-50% de protéines. ce sont des sources typiques de suppléments protéiques pour ax.

101 Tourteau de soja

102 Tourteau de colza

103 Tourteau de tournesol

104 Tourteau de lin

105 Tourteau dArachide

106 Tourteau de coton

107 Les sous produits de Brasserie Les drêches de brasserie Enveloppes du grain dorge récupérées après fermentation Valorisées fraîches ou déshydratées Riches en MAT (sources de PDIA) Valeur énergétique assez bonne Utilisation : vaches et chèvres laitières Déchargement de drêches de brasserie fraîchesSilo

108 Les sous produits de Brasserie Les drêches de brasserie Drêches de brasserie déshydratées


Télécharger ppt "LES ALIMENTS A- Constituants des aliments B- Fourrages C- Racines, tubercules et leurs ss-produits D- Aliments concentrés."

Présentations similaires


Annonces Google