La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES ENQUETES QUANTITATIVES EN LIGNE Éléments de correction.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES ENQUETES QUANTITATIVES EN LIGNE Éléments de correction."— Transcription de la présentation:

1 LES ENQUETES QUANTITATIVES EN LIGNE Éléments de correction

2 Exercice 1 Comment recruter des répondants ?

3 Question 1 : précautions à prendre Le dédoublonnage définition Les op é rations de d é doublonnage permettent d identifier et d é liminer les enregistrements d adresses qui semblent identiques, mais qui organis é s de fa ç on diff é rente au sein du même fichier, ne sont pas regroup é s comme tels. (source service national de ladresse) Risque de doublon Lassitude du consommateur Gaspillage de temps et dargent Constitution dun panel propriétaire : euros (source Direct Panel et Toluna) Logiciels de dédoublonnage (exemple Edatis) Logiciels RNVP (restructuration normalisation validation postale) NPAI Opt-In

4 Les fonctionnalit é s de la solution ing Dialog Gestion simple et performante de vos ciblages Notre solution ing Dialog vous permet : Le d é doublonnage (d é duplication) de fichiers de contacts La correction automatique des adresses s erron é es La gestion automatique des demandes de d é sabonnement (d é sinscriptions) Dataweb : D é multipliez et affinez le ciblage comportemantal Dataweb de vos campagnes ings via l é tendue des fonctionnalit é s qu'offre notre module dataweb de Dialog pour la gestion de vos bases de donn é es Marketing. (segmentation marketing, datamining...)

5 Question 2 : biais des enquêtes en ligne Avant – nécessité de pratiquer des redressements systématiques –Population des internautes différente de la population générale –Aujourdhui, quelques écarts subsistent sur certaines cibles –Et pour certains produits (voir tableau 1) Risque : surestimer le succès de certains produits en lancement

6 Le profil des internautes fran ç ais se rapproche petit à petit du profil de la population fran ç aise de mani è re g é n é rale. Ainsi, la r é partition hommes / femmes qui atteignait 60 % d'hommes en 2001 est d é sormais à 51,4 % d'hommes au 4 è me trimestre De même, le nombre de CSP+ qui é tait de 48 % en 1999 est pass é à 32 %, se rapprochant de la moyenne fran ç aise (27 %). Enfin, l'âge reste la diff é rence majeure entre la population Internet la population fran ç aise. Plus de 26 % des internautes ont moins de 25 ans contre 20 % des Fran ç ais. Et 26,7 % des internautes ont 50 ans et plus contre 41 % des Fran ç ais. Source : Le journal du Net, octobre 2010

7 Avantages et inconvénients du questionnaire mis en ligne sur un site Internet (source : Gandy, Afnor Editions) AvantagesInconvénients Une possibilité théorique de toucher un grand nombre dinternautes En labsence dune notoriété préalable du site, difficulté à créer le passage dun nombre suffisant dinternautes Un coût minime un peu plus important si le questionnaire est hébergé chez un prestataire spécialisé en études sur Internet Il est possible daugmenter le taux de retour par lenvoi de cadeaux (risque dinfluencer les réponses) Possibilité de montrer des textes, des dessins et des photos Peu déchanges enquêteur/enquêté : les questions ont-elles bien été comprises ? Caractère attractif possible pour le questionnaire : graphisme, animations etc… Absence de certitude sur lidentité du répondant Une liberté dexpression importante des répondants : style direct propre à Internet

8 LES NOUVELLES METHODES DE RECUEIL Internet Avantages –récupération des données de façon instantanée –mondialisation de l échantillon possibilité de travailler sur les mêmes questions en plusieurs langues –possibilité dévoluer vers le CAWI (computer assisted web interview) –Stimuli riches Limites –non représentativité de la population nationale (parfois) –Professionnalisation et auto-recrutement spontané –difficulté du contrôle d identité Pop up surveys apparaît une fois achat en ligne vise le cœur de cible

9

10

11

12 Question 3 : augmenter sa base de données et son échantillon Quelques mécaniques…

13 En 2002 La création de coachs virtuels… Jim, laustralien Karl, le suédois Paolo, le brésilien

14 Site internet du programme Après Fêtes Site internet du programme Après Fêtes

15 Quelques mécaniques… Opération blogs micro-ciblées en affiliation (la marque Etam) On-line +Off-line, Leroy Merlin –Plusbellemamaison.com

16 La campagne Smartbox Coffrets cadeaux « Noël cest la galère » –7 pays européens –Création de la campagne avec écriture dune chanson et enregistrement dun vidéo clip –Chanson créée à cet effet et envoyée en cadeau à linternaute en téléchargement en fin de dispositif –Ajout à ses favoris, partage avec des amis –Lots coffrets cadeaux à gagner –Plusieurs millions d s Résultats 93% des leads collectés dans les trois premières semaines de routage de la campagne

17 Trafic on et offline Reporting et tableaux de bord à chaque étape Recrutement de prospects qualifiés Segmentation Plan de contact Recrutement Sites Web Schéma 1 : une démarche PRM (prospect relationship management), source : ETO DIGITAL, Internet Marketing 2010

18 Exercice 3 : Tetra Pak, objectifs de létude 1. É valuer pour le compte de Tetra Pak les qualit é s de l emballage test é sur les principaux indicateurs de la performance marketing : é valuation globale, d é taill é e sur items, diff é renciation et nouveaut é per ç ue, impact sur le prix et l image du produit, intention d achat, etc. 2. Comparer les r é sultats selon 4 modes de collecte de donn é es en opposant principalement un mode offline et online afin d é tablir la validit é interne du m é dia Internet comme une alternative forte au test d emballage en salle. 3. Prouver l int é rêt du recours à une technologie de visualisation en 3D des objets, produits, emballages et autres supports, afin de renforcer la validit é interne et externe des é tudes men é es en ligne. Le r é alisme et le rendu des simulations ainsi produites permettent d envisager des applications d un grand int é rêt pour l annonceur : test d emballages, test de lin é aires, test de PLV ou de gondoles, visites virtuelles de lieux de vente, etc.

19 Exercice 3 : Tetra Pak, échantillonnage Echantillon en salle : Le recrutement a port é sur 58 personnes, hommes et femmes de 19 à 44 ans, qualifi é es selon la m é thode des quotas sur les crit è res de genre et d age. Les quotas ont é t é d é finis en coh é rence avec ceux utilis é s pour l é tude online. Echantillon en ligne : 3 é chantillons appari é s sur le genre et l âge comprenant respectivement 111, 126 et 110 personnes ont é t é extraits du panel en ligne de Panel On The Web. Un même questionnaire a é t é administr é en ligne et en salle. Ce questionnaire comprenait les rubriques suivantes : é valuation globale, é valuation d é taill é e sur crit è res, nouveaut é per ç ue, impact sur l image du produit, prix per ç ue et intention d achat.

20 Avantages et limites dun access panel on line

21 Source : Jourdan P. (2008), journées Syntec

22

23

24 Exercice 3

25 Les études qualitatives en ligne Le bulletin board de Danone

26 Exercice 1 : Le Bulletin Board de Danone

27

28 2 Individuel versus collectif

29 3 Proche de lexpérience

30 Retour dexpérience

31

32 Question 3 : imaginez le « bulletin board » dEssensis

33 Le Bulletin Board dEssensis Recrutement online des participantes –Sites Danone-Blogs (affiliation)-conquête –Panel propriétaire Short list des participantes potentiels –Validation téléphonique par un recruteur spécialisé –Essai technique –Instruction des participants et test de la plateforme –Fourniture possible de webcams –Prise de photos (moments dalimentation, moments beauté etc…) Réactions au produit Réactions à lapparence physique Comportements à légard des alicaments, de la santé, des produits de beauté Tests dans le temps : efficacité ?

34 Exercice 2 : les Arts de la table Quelle pré-sélection Quelle formation technique des participants ? Profil et taille de léchantillon –Sureprésentation du sexe féminin –Régime éventuel insuffisamment renseigné –Autres variables ? Désirabilité sociale (photos) Le passage du qualitatif à des résultats quantitatifs

35 Exercice 3 : Test Conso Etudes nécessitant moins de richesse en terme de réponses, études moins exploratoires et plus confirmatoires, moins longitudinales

36 Avantages et Inconvénients du Focus Group online ++ Pas de phénomène de leadership Même temps de parole Souplesse dorganisation Résultats rapides Relance possible individuelle ou collective Réaction possible avec des icônes Salon dattente Participants actifs en permanence, chacun écrit sa réponse -- Pas de dimension sensorielle Production de discours écrit Production de discours limité

37 Exercice 3 : la gestion du panel Lincentive –Éviter la professionnalisation du répondant –En lien avec lobjet détude La notion de jeu plus que de gain ? Attention à –La sursollicitation (-61% de refus de participation) –Renouvellement régulier –Qualification « extrême » de son panel


Télécharger ppt "LES ENQUETES QUANTITATIVES EN LIGNE Éléments de correction."

Présentations similaires


Annonces Google