La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Septembre 2008 Postes de chefs de travaux et dassistants La dotation des établissements JM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Septembre 2008 Postes de chefs de travaux et dassistants La dotation des établissements JM."— Transcription de la présentation:

1 Septembre 2008 Postes de chefs de travaux et dassistants La dotation des établissements JM

2 Le contexte de la réflexion : Rappel Une demande du recteur (secrétaire général) ; Une grille danalyse qui remontait à 1995 ; Des formations et des diplômes qui avaient évolués ; Des établissements dont la structure de formation sétait modifiée ; Des situations très différentes ……. et pas toujours évidentes à justifier !

3 Le cadre de la réflexion LA DEMANDE FORMULÉE AUX CORPS DINSPECTION : Etablir une grille danalyse de structure, identique pour tous les établissements, basée sur des critères fonctionnels objectifs et communicables (instances paritaires), qui permette de quantifier la réalité de la charge de travail du service du chef de travaux dans un établissement donné.

4 Aspect qualitatif : Le coef. de structure Lanalyse prend en compte : Les formations à vocation professionnelle différée : BEP, Baccalauréat technologique, CPGE. Les formations à vocation professionnelle immédiate : CAP, Baccalauréat professionnel, BTS, FCIL, MC, etc. Elle intègre également les enseignements de détermination ISI, ISTI et ISP en classe de seconde, les sciences de lingénieur, la participation à une plateforme technologique, lanimation dun centre ressource, laccueil délèves dans le cadre de la découverte professionnelle 6 h… Elle prend(ra) en compte les formations dispensées en apprentissage mais pas en formation continue !

5 Aspect quantitatif : Le coef. DOS Le coefficient DOS, déterminé par les services rectoraux, permet notamment de prendre en compte le contexte de DOTATION HORAIRE éducatif propre à chaque établissement. Il permet daffiner lanalyse effectuée sur les structures en intégrant : le nombre délèves accueillis, le classement ZEP, la polyvalence EG / STI, etc. Problème ISI, ISP et S-SI….

6 Lexploitation de la grille Pour chaque établissement, les services ont déterminé les DROITS OUVERTS, en agrégeant le coefficient de structure et coefficient DOS. Différentes simulations ont été effectuées, en faisant varier le poids respectif des deux coefficients. Une liste a été établie, qui classe les établissements au regard de leur besoin (droits ouverts) et des moyens qui leur sont affectés.

7 Limpact sur les établissements RS 2007 : Simone de BEAUVOIR Garges-lès-Gonnesse : Fermeture du poste CdTX et maintien de 4 HS au titre de la coordination technique (S-SI et électronique). Création dun ½ poste dassistant supplémentaire à Jean Rostand de Mantes la Jolie. RS 2008 : Constitution dun poste de CdTX « à cheval » sur Mansart St Cyr lEcole et De Villaroy à Guyancourt. Création dun poste dassistant à temps complet à Villiers St Frédéric. Intégration du suivi des sections ISI et S-SI de Corneille La Celle St Cloud à la mission du CdtX de Carrières « Les Pierres Vives » Fermeture dun ½ poste dassistant à Jules Ferry Versailles. Une réflexion est actuellement conduite sur Evariste Gallois à Beaumont sur Oise. Elle pourrait déboucher sur la réduction des postes CdTX et assistant à 1,5 (contre 2,5 actuellement). Le redéploiement des moyens est envisagé sur Rambouillet Bascan, Argenteuil Jaurès et Corbeil Doisneau.

8 Le travail en cours Le groupe de travail IEN / IPR, en charge des secteurs STI, EG, SMS et hôtellerie, se réunira deux fois durant le 1 er trimestre pour revoir les coefficients et valider la grille danalyse des structures La DOS est en train de mettre à jour les structures des établissements à la RS Une nouvelle grille sera établie. Elle sera présentée aux instances représentatives à loccasion de deux GT présidés par le SG

9 Notre analyse de la situation A enveloppe constante, il est évident que le redéploiement des moyens « CdTX et assistants » au bénéfice de lensemble des établissements LP / LEGT et LPO des secteurs tertiaire et industriel ne peut que se traduire par une baisse globale des moyens affectés aux établissements industriels. La réflexion engagée est légitime. Laffectation des moyens ne correspondait plus à la structure réelle des établissements Les adaptations proposées ou réalisées à ce jour sont cohérentes au regard des critères danalyse proposés par les corps dinspection pour quantifier le besoin des établissements. En revanche, il convient de dissocier le travail de spécification du besoin et laffectation des moyens …….. RGPP oblige !

10 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "Septembre 2008 Postes de chefs de travaux et dassistants La dotation des établissements JM."

Présentations similaires


Annonces Google