La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Villa Senecta BAVAY. PLAN 1. Introduction 2. Quest ce que la Maltraitance ? 2.1 Législation 2.2 Définition 2.3 Les différents types de maltraitance 2.4.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Villa Senecta BAVAY. PLAN 1. Introduction 2. Quest ce que la Maltraitance ? 2.1 Législation 2.2 Définition 2.3 Les différents types de maltraitance 2.4."— Transcription de la présentation:

1 Villa Senecta BAVAY

2 PLAN 1. Introduction 2. Quest ce que la Maltraitance ? 2.1 Législation 2.2 Définition 2.3 Les différents types de maltraitance 2.4 Les chiffres 2.5 Les facteurs de risque 2.6 Les signes évocateurs 2.7 Les causes

3 Villa Senecta BAVAY 3. Le concept de Bientraitance 3.1 Historique 3.2 Définitions 3.3 Les différents acteurs 3.4 Les facteurs de la Bientraitance 3.5 Les actions mises en places 4. Démarche qualité 5. Conclusion PLAN

4 Villa Senecta BAVAY En France au 1er Janvier ,8 Millions de personnes 14,38 Millions de personnes âgées (60ans et plus) Soit 22,9% de la population Espérance de vie 77,5 pour les Hommes 84,4 pour les Femmes 84,4 pour les Femmes En 2050 : 34% de personnes âgées soit 1 habitant / 3 soit 1 habitant / 3 1. Introduction

5 Villa Senecta BAVAY 2.1 La législation Arrêté du 16 novembre 2002 Arrêté du 16 novembre 2002 porte la création du comité national de vigilance contre la maltraitance des porte la création du comité national de vigilance contre la maltraitance des personnes âgées. personnes âgées. Décret n° du 14 novembre 2003 Décret n° du 14 novembre 2003 relatif au règlement de fonctionnement institué. Le règlement de fonctionnement rappelle que les faits de violence sur autrui sont susceptibles dentraîner des procédures administratives et judiciaires. relatif au règlement de fonctionnement institué. Le règlement de fonctionnement rappelle que les faits de violence sur autrui sont susceptibles dentraîner des procédures administratives et judiciaires. Loi du 9août 2004 Loi du 9août 2004 relative à la politique de santé publique a déclaré la maltraitance comme problème de santé public. relative à la politique de santé publique a déclaré la maltraitance comme problème de santé public. 2. La Maltraitance

6 Villa Senecta BAVAY 2.2 Définition « La maltraitance est un ensemble dactes, comportements et attitudes commis ou omis envers une personne au détriment de son intégrité physique ou sexuelle,morale ou psychique, matérielle ou financière » Association Alter ego Suisse 2. La Maltraitance

7 Villa Senecta BAVAY 2. La Maltraitance 2.3 Les différents types de maltraitance Les violences physiques Les violences psychologiques Les violences financières Les violences médicamenteuse La négligence active La négligence passive La violation des droits civiques

8 Villa Senecta BAVAY 2. La Maltraitance 2.4 Les chiffres DomicileEtablissement Physique 14 % 11 % Psychologique 22 % 15 % Financière 18 % 7 % Médicamenteuse 0,5 % 3 %3 %3 %3 % Active et Passive 10 % 40 % Civique 4 % 5 %5 %5 %5 %

9 Villa Senecta BAVAY 2. La Maltraitance 2.5 Les facteurs de risque - Dépendance physique - Troubles du comportement - Troubles de la mémoire - Aphasie - Troubles psychologiques

10 Villa Senecta BAVAY 2. La Maltraitance 2.6 Les signes évocateurs - Réactions de défense - Repli - Le silence - Attitude craintive - Les hospitalisations fréquentes et répétées - Défaut dhygiène - Hématomes - Plaies

11 Villa Senecta BAVAY 2.7 Les causes - Pas de projet - Représentation négative de la vieillesse - Manque de personnel - Manque de formations - Manque de reconnaissance du personnel - Épuisement, usure professionnelle - Organisation … 2. La Maltraitance

12 Villa Senecta BAVAY 3. La Bientraitance « Quelque soit le degré de civilisation dun peuple la bientraitance des personnes âgées ne va pas de soi. Le faible est toujours en danger » Haut Comité de la santé publique* * Rapport violence et santé,mai 2004

13 Villa Senecta BAVAY 3. La Bientraitance Dans les années 90 on parle de bientraitance dans les structures daccueil de la petite enfance. Dans les années 90 on parle de bientraitance dans les structures daccueil de la petite enfance. Création en 1995 par le professeur HUGONOT dune cellule daide aux personnes âgées maltraitées.ALMA: « Allo Maltraitance » Historique 15 juin 2006: 1ére journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées. 15 juin 2006: 1ére journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées.

14 Villa Senecta BAVAY 3. La Bientraitance 3.2 Définitions « Art et manière de promouvoir le respect de la personne âgée et de son bien être à travers des actions concrètes » C. JACOB « La bientraitance est un ensemble de compartiments dattitudes qui prennent en compte la phase de développement de la personne,sadaptent à ses besoins divers, avec pour objectif de lui permettre un développement harmonieux » « La bientraitance est un ensemble de compartiments dattitudes qui prennent en compte la phase de développement de la personne,sadaptent à ses besoins divers, avec pour objectif de lui permettre un développement harmonieux »

15 Villa Senecta BAVAY 3.3 Les Différents Acteurs RESIDENT EQUIPE FAMILLE MEDECINS 3. La Bientraitance

16 Villa Senecta BAVAY 3.4 Les Facteurs de la Bientraitance Projet détablissement Projet de vie E.H.P.A.D * Projet de soin individuel et collectif Démarche qualité * E.H.P.A.D Etablissement dHébergement de Personnes Agées Dépendantes 3. La Bientraitance

17 Villa Senecta BAVAY 3.5 Les Actions mises en places BIENTRAITANCE Laccueil Les Repas La Mobilité Les Soins La Sécurité La Communication Psychologique 3. La Bientraitance

18 Villa Senecta BAVAY L ACCUEIL La Pré - entrée Lentrée La chambre

19 Villa Senecta BAVAY LA COMMUNICATION Le vouvoiement Lécoute Lisolement Lanimation

20 Villa Senecta BAVAY LES REPAS Installation Restauration Suivi alimentaire Choix des menus

21 Villa Senecta BAVAY LES SOINS LES SOINS Grille AGGIR* Lincontinence Lintimité La fin de vie * Autonomie Gérontologique Groupes Iso Ressources

22 Villa Senecta BAVAY LA MOBILITE La contention Lautonomie Les déplacements

23 Villa Senecta BAVAY PSYCHOLOGIQUE Minimum Mental Score (MMS) Les hospitalisations

24 Villa Senecta BAVAY LA SECURITE Sonnette Traitements Urgences Les chutes Les anti-coagulants

25 Villa Senecta BAVAY 4. LA DEMARCHE QUALITE Enquête de satisfaction: Résidents Familles Personnel Bilan annuel des soins Évaluation de nos pratiques

26 Villa Senecta BAVAY Le plan de développement de la bientraitance et de renforcement de la lutte contre la maltraitance du 14 mars 2007 Mise en application DGAS/2A n° du 22 mars 2007

27 Villa Senecta BAVAY 5. CONCLUSION La Bientraitance passe: Par ladaptation de létablissement au résident Par une amélioration constante de la qualité. Par la reconnaissance et la valorisation des soignants en gériatrie. Par louverture de l E.H.P.A.D sur lextérieur.

28 Villa Senecta BAVAY CAS CONCRETS

29 Villa Senecta BAVAY « Est-ce que nous accepterions pour nous même ce que nous faisons ou ne faisons pas, à nos vieux aujourdhui ? » « Est-ce que nous accepterions pour nous même ce que nous faisons ou ne faisons pas, à nos vieux aujourdhui ? » G. LAROQUE Présidente de la fondation nationale de gérontologie

30 Villa Senecta BAVAY MERCI DE VOTRE ATTENTION

31 Villa Senecta BAVAY E.H.P.A.D Établissement d Hébergement des Personnes Agées Dépendantes Décrets n° du 26 avril 1999 Décrets n° du 26 avril 1999 relatif aux modalités de tarification et de financement des établissements hébergeant des personnes âgées. relatif aux modalités de tarification et de financement des établissements hébergeant des personnes âgées. Circulaire n° du 15 septembre 2000 Circulaire n° du 15 septembre 2000 à la mise en œuvre de la réforme de tarification dans les EHPAD. à la mise en œuvre de la réforme de tarification dans les EHPAD. Décret du 4 mai 2001 Décret du 4 mai 2001 impose la signature dune convention pluriannuelle entre le président du conseil Général, la caisse primaire dassurance maladie et létablissement. impose la signature dune convention pluriannuelle entre le président du conseil Général, la caisse primaire dassurance maladie et létablissement.

32 Villa Senecta BAVAY E.H.P.A.D Objectifs: Démarche qualité Démarche qualité Facturation équitable pour les résidents Facturation équitable pour les résidents Tarif hébergement Tarif hébergement Tarif soins Tarif soins Tarif dépendance Tarif dépendance

33 Villa Senecta BAVAY Les besoins Abraham MASLOW 1954 Abraham MASLOW 1954 Pyramide des besoins Pyramide des besoins « Tant quun besoin nest pas satisfait il constitue une source de motivation à partir du moment ou il est satisfait, cest le besoin du niveau supérieur qui apparaît comme nouvelle source de motivation » Virginie HENDERSON Virginie HENDERSON 14 besoins fondamentaux 14 besoins fondamentaux

34 Villa Senecta BAVAY Pyramide de MASLOW BESOINS PHYSIOLOGIQUE : Respirer,mange,boire, dormir BESOINS de SECURITE : Maison, patrimoine, argent BESOINS APPARENCE : Famille,amis, groupe …. BESOINS RECONNAISSANCE : Estime,amour de soi BESOINS de REALISATION de SOI Idéal,créativité

35 Villa Senecta BAVAY 14 besoins de Virginie HENDERSON Respirer Boire et manger Eliminer Se mouvoir et maintenir une bonne posture Dormir et se reposer Se vêtir et dévêtir Maintenir la température du corps dans les limites de la normale Etre propre et soigné et protéger ses téguments Eviter les dangers Communiquer Agir selon ses croyances et ses valeurs Soccuper en vue de se réaliser Se divertir Apprendre

36 Villa Senecta BAVAY Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante ART 1 CHOIX DE VIE : ART 1 CHOIX DE VIE : Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. ART 2 DOMICILE ET ENVIRONNEMENT : ART 2 DOMICILE ET ENVIRONNEMENT : Le lieu de vie de la personne âgée dépendante, domicile personnel ou établissement, doit être choisi par elle et adapté à ses besoins. Le lieu de vie de la personne âgée dépendante, domicile personnel ou établissement, doit être choisi par elle et adapté à ses besoins. ART 3 UNE VIE SOCIALE MALGRE LES HANDICAPS: ART 3 UNE VIE SOCIALE MALGRE LES HANDICAPS: Toute personne âgée dépendante doit conserver la liberté de communiquer, de se déplacer et de participer à la vie de la société. Toute personne âgée dépendante doit conserver la liberté de communiquer, de se déplacer et de participer à la vie de la société. ART 4 PRESENCE ET RÔLE DES PROCHES : ART 4 PRESENCE ET RÔLE DES PROCHES : Le maintien des relations familiales et des réseaux amicaux est indispensable aux personnes âgées dépendantes. Le maintien des relations familiales et des réseaux amicaux est indispensable aux personnes âgées dépendantes. ART 5 PATRIMOINE ET REVENUS : ART 5 PATRIMOINE ET REVENUS : Toute personne âgée dépendante doit pouvoir garder la maîtrise de son patrimoine et de ses revenus disponibles.

37 Villa Senecta BAVAY ART 7 LIBERTE DE CONSCIENCE ET PRATIQUE RELIGIEUSE : ART 7 LIBERTE DE CONSCIENCE ET PRATIQUE RELIGIEUSE : Toute personne âgée dépendante doit pouvoir participer aux activités religieuses ou philosophiques de son choix. ART 8 PRESERVER LAUTONOMIE ET PREVENIR : ART 8 PRESERVER LAUTONOMIE ET PREVENIR : La prévention de la dépendance est une nécessité pour lindividu qui vieillit. ART 9 DROIT AUX SOINS : ART 9 DROIT AUX SOINS : Toute personne âgée dépendante doit avoir, comme toute autre, accès aux soins qui lui sont utiles. ART 10 QUALIFICATION DES INTERVENANTS : ART 10 QUALIFICATION DES INTERVENANTS : Les soins que requiert une personne âgée dépendante doivent être dispensés par des intervenants formés, en nombre suffisant. ART 11 RESPECT DE LA FIN DE VIE : ART 11 RESPECT DE LA FIN DE VIE : Soins et assistance doivent être procurés à la personne âgée en fin de vie et à sa famille. Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante

38 Villa Senecta BAVAY ART 12 LA RECHERCHE : UNE PRIORITE ET UN DEVOIR : ART 12 LA RECHERCHE : UNE PRIORITE ET UN DEVOIR : La recherche multidisciplinaire sur le vieillissement et la dépendance est une priorité. ART 13 EXERCICE DES DROITS ET PROTECTION JURIDIQUE DE LA PERSONNE : ART 13 EXERCICE DES DROITS ET PROTECTION JURIDIQUE DE LA PERSONNE : Toute personne en situation de dépendance devrait voir protégés non seulement ses biens mais aussi sa personne. ART 14 LINFORMATION, MEILLEUR MOYEN DE LUTTE CONTRE LEXCLUSION : ART 14 LINFORMATION, MEILLEUR MOYEN DE LUTTE CONTRE LEXCLUSION : Lensemble de la population doit être informé des difficultés quéprouvent les personnes âgées dépendantes. Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante

39 Villa Senecta BAVAY QUE RISQUE T-ON A ETRE MALTRAITANT ?


Télécharger ppt "Villa Senecta BAVAY. PLAN 1. Introduction 2. Quest ce que la Maltraitance ? 2.1 Législation 2.2 Définition 2.3 Les différents types de maltraitance 2.4."

Présentations similaires


Annonces Google