La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Troubles de croissance après les traumatismes du cartilage de conjugaison Avec la collaboration de F. CHOTEL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Troubles de croissance après les traumatismes du cartilage de conjugaison Avec la collaboration de F. CHOTEL."— Transcription de la présentation:

1 Troubles de croissance après les traumatismes du cartilage de conjugaison Avec la collaboration de F. CHOTEL

2 Potentiel de croissance des différentes physes

3 Genou la plus forte croissance de lorganisme 2 cm/an Fémur 1,2 cm /an Tibia 0,8 cm /an 60 % 40 %

4 Conséquences de lépiphysiodèse Épiphysiodèse totale ou partielle centrale –Inégalité sans désaxation –Au genou : varus par croissance du péroné Épiphysiodèse périphérique –Désaxation en varus ou en valgus –En recurvatum –En flexum

5 Inégalité dans 25 % des cas –épiphysiodèse controlatérale –allongement Défaut daxe : 20% –Désépiphysiodèse –Ostéotomies

6 Troubles de croissance : CAT Tentatives de désépiphysiodèse ? –Croissance résiduelle > 2ans –Importance du pont osseux <30 % Complément dépiphysiodèse ? –selon croissance résiduelle Technique de distraction physaire ? Correction dinégalité ? –Genou controlatéral selon prévisions de longueur Ostéotomies de réaxation ?

7 Déformations diverses du genou à la suite dune épiphysiodèse partielle au fémur Genu valgum genu varum genu recurvatum genu flexum

8 Genu valgum par épiphysiodèse asymétrique Genu valgum par épiphysiodèse asymétrique Après la fin de la croissance, il ny a pas dautre solution que de faire des ostéotomies correctrices Après la fin de la croissance, il ny a pas dautre solution que de faire des ostéotomies correctrices Ostéotomie fémorale de varisation en fin de croissance Ostéotomie fémorale de varisation en fin de croissance

9 Recurvatum tibial lié à une agrafe malencontreusement placée

10 Épiphysiodèse engendrée par un traumatisme du cartilage de conjugaison du tibia Normal Épiphysiodèse antérieure recurvatum

11 Correction dun recurvatum par ostéotomie douverture antérieure La patiente est vue en fin de croissance, le recurvatum est de 30° Une seule possibilité : une ostéotomie douverture antérieure avec une greffe Radio per op avant ostéosynthèse

12 Il faut évaluer limportance du pont osseux et le localiser précisément Tomographies TDM Tomo-scintigraphies IRM ( reconstruction 3D du cartilage de croissance) Une épiphysiodèse est susceptible dêtre traité chirurgicalement en cours de croissance

13 Epiphysiodèse de la cheville repérage du pont osseux de lépiphysiodèse Le scanner permet de localiser le pont osseux dépiphysiodèse

14 Technique de «désépiphysiodèse» percutanée Radioscopie Viseur pour introduction dune broche Broche /curettes

15 Technique : 2 petites incisions Broche introduite sous contrôle radioscopique

16 Technique de la « désépiphysiodèse » Interposition dun matériel inerte Curetage du pont osseux

17 Reprise de croissance Varus résiduel : ostéotomie de réaxation à prévoir

18 Surveillance après désépiphysiodèse Surveillance des lignes de Park et Harris

19 Autre exemple dune désépiphysiodèse distale du fémur Tomographie Salter II Extrémité inf. fémur à lâge de 6 mois

20 Syndrome de Silvermann Droit Gauche

21 Oct.82 M +6 centrale Epiphysiodèse centrale Tomographies A 12 mois et en labsence de TT la prévision dinégalité à maturation est de 20 cm

22 La périphérie du cartilage est fonctionnelle Scintigraphie osseuse

23 Désépiphysiodèse : ablation du pont dépiphysiodèse puis interposition de ciment - 2cm

24 8 ans

25 Reprise de la croissance Le ciment séloigne du C de C

26

27 3 ans 8 ans 18 ans Linégalité nest que de 2,5 cm alors que la prévision était de 20 cm en labsence de traitement

28 Exemple dune épiphysiodèse centrale Inégalité de longueur : 12 mm

29 IRM : évaluation du pont osseux Croissance résiduelle faible Pont osseux important Pas de désépiphysiodèse

30 Tomo-scintigraphie osseuse : activité cartilage périphérique Pas dindication dépiphysiodèse complémentaire Pas dindication dépiphysiodèse complémentaire

31 Prévision de linégalité des membres et choix techniques de correction Allongement fémoral en fin de croissance Age osseux : 11 ans 6 mois (-1,7 ds) Age chronologique : 12 ans 9 mois Non réglée / P2 S2 ILMI prévisionnelle : mm => - 40mm

32 Diagramme de croissance et indications Fille Chez le garçon, même profil mais décalé de 2 ans, Début puberté 13 ans

33 Relation croissance linéaire et angulaire Largeur physe (r) Croissance résiduelle (arc) Déformation angulaire (e) Notions trigonométriques Tables de Bowen

34 Croissance dépendant du tibia distal 45 % de la croissance tibiale Croissance globale ~ 8 mm /an Fille 13 ans et garçon 15 ans => Croissance résiduelle négligeable Fille 15 ans et garçon 17ans => Maturation osseuse de la cheville

35 Croissance moyenne du tibia

36 Courbe de croissance restante du tibia des filles Epiphyse inférieure Epiphyse supérieure Filles

37 Garçons Courbe de croissance restante du tibia des garçons

38 Relations entre troubles de croissance et forme de Salter Salter I, III et IV non déplacés : pas de trouble de croissance Salter II => risque car lésion de type V parfois associée Tillaux /Triplane (torsion) : peu de risque Salter III déplacé : danger Salter IV très déplacé et Fr. comminutive : épiphysiodèse constante Salter V : danger ++

39 3 mois 18 mois 3 ans 1/2 Surveillance régulière précoce et jusquà maturation osseuse afin de traiter une déviation avant la dégradation articulaire

40 Ostéosynthèse percutanée Désépiphysiodèse ? + 13 mois 10 ans

41 Exemple : 11 ans, croissance résiduelle : 1,3 cm La désépiphysiodèse nest plus possible : indication dune ostéotomie correctrice

42 Ostéotomie douverture interne avec interposition dune greffe dos iliaque

43 Rôle dune interposition du périoste Fracture en PEER Salter V + interposition : épiphysiodèse

44 3 ans après : –Aucune gène –Pas d inégalité de longueur Évolution spontanée favorable

45 Facteurs favorisants de lépiphysiodèse Trauma violent Ouverture du foyer de fracture Infection Erreur de traitement Réduction forcée Ostéosynthèse inappropriée

46 13 ans Droite Gauche Droite

47 Gauche Droite La meilleure prévention de lépiphysiodèse est dobtenir une réduction anatomique en étant le moins traumatisant possible

48 Remerciements à F. Chotel pour ses documents

49 Allongements des membres inférieurs

50 AgrafageAllongement du fémur

51

52

53

54 Allongement du tibia par méthode de Wagner avec greffe

55

56

57

58

59 Limb Lengthening by callus distraction (callotasis) DE BASTIANI Giovanni and al. Journal of Pediatric Orthopedics 1987:7: Limb Lengthening by callus distraction (callotasis) DE BASTIANI Giovanni and al. Journal of Pediatric Orthopedics 1987:7: Callotasis = Callo-taxis


Télécharger ppt "Troubles de croissance après les traumatismes du cartilage de conjugaison Avec la collaboration de F. CHOTEL."

Présentations similaires


Annonces Google