La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Épiphysiolyse de la hanche Glissement progressif ou rapide de lépiphyse fémorale supérieure.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Épiphysiolyse de la hanche Glissement progressif ou rapide de lépiphyse fémorale supérieure."— Transcription de la présentation:

1 Épiphysiolyse de la hanche Glissement progressif ou rapide de lépiphyse fémorale supérieure

2 Ephiphysiolyse Bascule de la tête visible de face et de profil Normalement la tête déborde au dessus de la ligne de Klein Normal épiphysiolyse De profil : bascule en arrière

3

4 Grand enfant-adolescent Morphotype adiposo-génital 60% de garçons 60% à gauche Plus fréquent en été

5 Biomécanique –Poids –Obliquité épiphysaire –Relative rétroversion Biochimie –Hormone thyroïde –Growth Hormone –H. sexuelles Plaque épiphysaire affaiblie Glissement

6 Épiphysiolyse chronique –Douleur mécanique, boiterie, diminution de la mobilité Épiphysiolyse aiguë –Douleur brutale, impotence fonctionnelle totale Épiphysiolyse aiguë-chronique –Tableau aigu sur fond douloureux (à bien reconnaître ++)

7 Méthodes thérapeutiques Broches Vis Vis-broches Ostéotomie du col (Dunn) Ostéotomie basi cervicale ( Kramer ) Ostéotomie per trochantérienne Rabotage de la saillie antérieure (Heyman)

8 Formes non déplacées : embrochage en place

9 Épiphysiolyse aiguë : réduction en urgence et fixation

10 Broches percutanées après réduction sur table orthopédique Réduction douce ++ Broches ou vis-broches (filles < 10 ans et garçons < 12 ans) Sinon vis percutanées Fixation controlatérale systématique Si échec : opération de Dunn

11 Epiphysiolyse à droite. vissage à droite et à gauche à titre préventif

12 Complications Nécrose épiphysaire Coxite laminaire Épiphysiolyse controlatérale Arthrose Complications iatrogènes

13 Complications de la chirurgie Nécroses et coxites Infections Inégalités de longueur Fractures du col du fémur après ablation du matériel

14 Coxite laminaire Étiologie ? Facteurs favorisants –Déplacement majeur –Plâtre prolongé –Saillie du matériel dans larticulation Traitement –Ostéotomie sous- trochantérienne –Prothèse totale Disparition de linterligne et raideur

15 Coxite laminaire avec raideur en abduction

16 Épiphysiolyse controlatérale 25 à 60 % des patients Survient dans les 18 mois Pas datteinte controlatérale si fille réglée Le risque justifie la fixation controlatérale systématique

17 Séquelles : simple régularisation de la tête

18 Séquelles : reposition Reposition de lépiphyse sur le col du fémur, après repérage des vaisseaux, raccourcissement et remodelage Voie antérieure (Rigault) Nécrose ++ Reposition après résection du col

19 Épiphysiolyse aigüe

20 Coxite Laminaire et nécrose après réduction et vissage

21 Ostéotomies de réorientation Ostéotomie sous trochantérienne de flexion Ostéotomie de valgisation et de flexion

22 Coxarthrose typique après épiphysiolyse

23 Coxarthrose sur séquelles dépiphysiolyse Atteint 100 % des cas qui ont des nécroses 50 % des coxites laminaires

24 Arthrose sur séquelles dépiphysiolyse

25

26 Évolution de lépiphysiolyse Lépiphysiolyse évolue spontanément sans complication grave –Larthrose est longtemps bien supportée –La nécrose et la coxite sont le plus souvent iatrogènes

27 Épiphysiolyse aigüe vissage complication arthrite aigüe

28 Conséquences : subluxation et déformation en adduction

29

30 Arthrite aigüe survenue dans les suites du tt chir dune épiphysiolyse 15 ans Disparition dune partie de la tête

31 Epiphysiolyse aigüe Reposition de la tête

32 Nécrose après reposition de la tête

33 Fin


Télécharger ppt "Épiphysiolyse de la hanche Glissement progressif ou rapide de lépiphyse fémorale supérieure."

Présentations similaires


Annonces Google