La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Michel Candelier Université du Maine CARAP Cadre de Référence pour les Approches Plurielles des Langues et des Cultures Présentation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Michel Candelier Université du Maine CARAP Cadre de Référence pour les Approches Plurielles des Langues et des Cultures Présentation."— Transcription de la présentation:

1 Michel Candelier Université du Maine CARAP Cadre de Référence pour les Approches Plurielles des Langues et des Cultures Présentation

2 Sommaire du CARAP A - Présentation Générale B – Les compétences globales C – Les savoirs D – Les savoir-être E – Les savoir-faire

3 Sommaire du CARAP A - Présentation Générale B – Les compétences globales C – Les savoirs D – Les savoir-être E – Les savoir-faire Listes de ressources

4 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple

5 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple 1 - Sur un plan théorique : (cf. Présentation générale, point 3.1 ) notion de « compétence » difficile à cerner; nombreuses définitions plus ou moins divergentes; nous penchons vers la définition de Beckers (2002):

6 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple Compétence = « la capacité dun sujet à mobiliser, de manière intégrée, des ressources internes (savoirs, savoir-faire et attitudes) et externes pour faire face efficacement à une famille de tâches complexes pour lui » Commentaires : Il y a bien une distinction entre deux types déléments: Compétences – Ressources

7 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple Compétence = « la capacité dun sujet à mobiliser, de manière intégrée, des ressources internes (savoirs, savoir-faire et attitudes) et externes pour faire face efficacement à une famille de tâches complexes pour lui » Une compétence fait appel à des ressources, face à une tâche (ou plus généralement : face à un type de tâche donné)

8 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple Compétence = « la capacité dun sujet à mobiliser, de manière intégrée, des ressources internes (savoirs, savoir-faire et attitudes) et externes pour faire face efficacement à une famille de tâches complexes pour lui » Les ressources peuvent être internes (donc, pré- existantes – construites – dans lindividu) … ( = les trois types « traditionnels » SAV, Sav-F, Sav-E)

9 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple Compétence = « la capacité dun sujet à mobiliser, de manière intégrée, des ressources internes (savoirs, savoir-faire et attitudes) et externes pour faire face efficacement à une famille de tâches complexes pour lui » … ou externes (imaginons: un dictionnaire, une balance, un Airbus 380…)

10 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple Compétence = « la capacité dun sujet à mobiliser, de manière intégrée, des ressources internes (savoirs, savoir-faire et attitudes) et externes pour faire face efficacement à une famille de tâches complexes pour lui » La compétence procède à une intégration des ressources (non seulement elle les sélectionne, mais elle coordonne leur intervention…)

11 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple Compétence = « la capacité dun sujet à mobiliser, de manière intégrée, des ressources internes (savoirs, savoir-faire et attitudes) et externes pour faire face efficacement à une famille de tâches complexes pour lui » La compétence a donc deux aspects: disposer de ressources; savoir les mobiliser face à une tâche.

12 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple 2 – Dans notre travail de construction du référentiel : Nous avons constaté quun ensemble hiérarchique était impossible à construire : les mêmes unités se retrouvaient dans plusieurs unités de niveau supérieur; il y avait de très nombreux niveaux hiérarchiques (on y revient…);

13 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple 2 – Dans notre travail de construction du référentiel : Nous avons constaté quun ensemble hiérarchique était impossible à construire : nous nous interrogions sans fin sur la composition de chaque unité complexe (quels éléments … ?); sans doute parce que nous envisa- gions la même compétence dans des situations dusage différentes …

14 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple Va et vient entre tentatives de construction et lectures théoriques, avec comme résultat: Abandonner lambition de lensemble hiérarchique construction du référentiel : (cf. Présentation générale, point 3.2 ) … au profit de la dichotomie : Compétences Ressources

15 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple

16 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple Exemple : la compétence dadaptation (JFdP fecit) ( cf. CARAP B-2 ) Définie comme : La capacité à aller vers ce qui est autre, différent

17 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple Exemple : la compétence dadaptation Quelques ressources quelle « mobilise »: 1) Savoirs : 11.1 Savoir quil y a des différences culturelles Connaître les réactions que lon peut avoir soi-même vis-à-vis de la différence 8.2. Savoir quune autre culture peut avoir des normes spécifiques concernant les pratiques sociales Savoir que linterprétation que dautres font de nos comportements propres est susceptible dêtre différente de celle que nous en faisons. etc., etc. …

18 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple Exemple : la compétence dadaptation 2) Savoir-être : 7.2 Disponibilité à sengager dans la communication (verbale / non-verbale) plurielle en suivant les conventions et rites appropriés au contexte 15.1 Se sentir capable daffronter °la complexité / la diversité° °des contextes / des locuteurs° Attention aux signaux verbaux et non verbaux de la communication 6.1 Respecter les différences et la diversité (dans un environnement multiethnique) etc., etc. …

19 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple Exemple : la compétence dadaptation 3) Savoir-faire : Savoir °identifier [repérer]° des comportements particuliers liés à des différences culturelles Savoir analyser lorigine culturelle de variations relatives à la communication Savoir comparer ses comportements langagiers à ceux de locuteurs dautres langues 2.6. Savoir °identifier [repérer] [reconnaître]° °des particularités culturelles / des phénomènes culturels° etc., etc. …

20 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple

21 Compétences / ressources Quelle organisation pour le CARAP ? Pourquoi ?Un exemple B – Les compétences globales C – Les savoirs D – Les savoir-être E – Les savoir-faire Ressources Compétences On va regarder: -Un peu en détail les « compétences » (B) -Puis quelques généralités sur les ressources (C, D et E)

22 B – Les compétences globales Compétences Lesquelles ??? Compétences globales, dont le développement semble particulièrement favorisé par les approches plurielles, sans quil sagisse pour autant dune relation dexclusivité.

23 NB (par anticipation): il en ira de même pour les ressources, doù léchelle suivante: +++ L'apport des approches plurielles est nécessaire pour les ressources / micro- compétences que l'on ne peut probablement pas atteindre sans les approches plurielles ++ L'apport des approches plurielles est important pour les ressources / micro- compétences que l'on peut certes atteindre sans les approches plurielles, mais beaucoup moins facilement + L'apport des approches plurielles est utile pour les ressources / micro- compétences que l'on peut certes atteindre sans les approches plurielles, mais pour lesquelles leur contribution possible semble suffisamment utile pour être mentionnée

24 B – Les compétences globales Compétences Lesquelles ??? Compétences globales, dont le développement semble particulièrement favorisé par les approches plurielles, sans quil sagisse pour autant dune relation dexclusivité. Pas facile de définir le niveau de généralité auquel on doit situer de telles compétences. Critères pragmatiques : suffisamment générales pour sappliquer à de nombreuses situations et tâches, mais pas trop (vides de sens).

25 B – Les compétences globales Compétences Sont présentées ci-après sous forme dun tableau que nous éviterons de « sur- structurer » Laisserait entendre – à tort – que nous maîtrisons précisément lensemble du jeu complexe des liens qui les unissent. Il est temps de les montrer….

26 Titre global: Compétences mobilisant, dans la réflexion et dans laction, des savoirs, savoir-faire et savoir-être - valables pour toute langue et toute culture ; - portant sur les relations entre langues et entre cultures.

27 C2 : Compétence de construction et délargissement dun répertoire linguistique et culturel pluriel C1 : Compétence à gérer la communication linguistique et culturelle en contexte daltérité C1.2. Compétence de négociation C3. Compétence de décentration C5. Compétence de distanciation C7. Compétence de reconnaissance de lAutre, de laltérité C1.1. Compétence de résolution des conflits / obstacles / malentendus C2.1. Compétence à tirer profit de ses propres expériences interculturelles / interlinguistiques C2.2. Compétence à mettre en œuvre, en contexte daltérité, des démarches dapprentissage plus systématiques, plus contrôlées C6. Compétence à analyser de façon critique la situation et les activités (communicatives et/ou dapprentissage) dans lesquelles on est engagé C1.3.Compétenc e de médiation C4. Compétence à donner du sens à des éléments linguistiques et/ou culturels non familiers C1.4. Compétence dadaptation 2 compétences englobantes:

28 C2 : Compétence de construction et délargissement dun répertoire linguistique et culturel pluriel C1 : Compétence à gérer la communication linguistique et culturelle en contexte daltérité C1.2. Compétence de négociation C3. Compétence de décentration C5. Compétence de distanciation C7. Compétence de reconnaissance de lAutre, de laltérité C1.1. Compétence de résolution des conflits / obstacles / malentendus C2.1. Compétence à tirer profit de ses propres expériences interculturelles / interlinguistiques C2.2. Compétence à mettre en œuvre, en contexte daltérité, des démarches dapprentissage plus systématiques, plus contrôlées C6. Compétence à analyser de façon critique la situation et les activités (communicatives et/ou dapprentissage) dans lesquelles on est engagé C1.3.Compétenc e de médiation C4. Compétence à donner du sens à des éléments linguistiques et/ou culturels non familiers C1.4. Compétence dadaptation 2 compétences englobantes: Gestion de la communication

29 C2 : Compétence de construction et délargissement dun répertoire linguistique et culturel pluriel C1 : Compétence à gérer la communication linguistique et culturelle en contexte daltérité C1.2. Compétence de négociation C3. Compétence de décentration C5. Compétence de distanciation C7. Compétence de reconnaissance de lAutre, de laltérité C1.1. Compétence de résolution des conflits / obstacles / malentendus C2.1. Compétence à tirer profit de ses propres expériences interculturelles / interlinguistiques C2.2. Compétence à mettre en œuvre, en contexte daltérité, des démarches dapprentissage plus systématiques, plus contrôlées C6. Compétence à analyser de façon critique la situation et les activités (communicatives et/ou dapprentissage) dans lesquelles on est engagé C1.3.Compétenc e de médiation C4. Compétence à donner du sens à des éléments linguistiques et/ou culturels non familiers C1.4. Compétence dadaptation 2 compétences englobantes: Gestion de la communication Développement personnel

30 C2 : Compétence de construction et délargissement dun répertoire linguistique et culturel pluriel C1 : Compétence à gérer la communication linguistique et culturelle en contexte daltérité C1.2. Compétence de négociation C3. Compétence de décentration C5. Compétence de distanciation C7. Compétence de reconnaissance de lAutre, de laltérité C1.1. Compétence de résolution des conflits / obstacles / malentendus C2.1. Compétence à tirer profit de ses propres expériences interculturelles / interlinguistiques C2.2. Compétence à mettre en œuvre, en contexte daltérité, des démarches dapprentissage plus systématiques, plus contrôlées C6. Compétence à analyser de façon critique la situation et les activités (communicatives et/ou dapprentissage) dans lesquelles on est engagé C1.3.Compétenc e de médiation C4. Compétence à donner du sens à des éléments linguistiques et/ou culturels non familiers C1.4. Compétence dadaptation 2 compétences englobantes: Gestion de la communication Développement personnel Zone intermé diaire Relèvent des deux…

31 C2 : Compétence de construction et délargissement dun répertoire linguistique et culturel pluriel C1 : Compétence à gérer la communication linguistique et culturelle en contexte daltérité C1.2. Compétence de négociation C3. Compétence de décentration C5. Compétence de distanciation C7. Compétence de reconnaissance de lAutre, de laltérité C1.1. Compétence de résolution des conflits / obstacles / malentendus C2.1. Compétence à tirer profit de ses propres expériences interculturelles / interlinguistiques C2.2. Compétence à mettre en œuvre, en contexte daltérité, des démarches dapprentissage plus systématiques, plus contrôlées C6. Compétence à analyser de façon critique la situation et les activités (communicatives et/ou dapprentissage) dans lesquelles on est engagé C1.3.Compétenc e de médiation C4. Compétence à donner du sens à des éléments linguistiques et/ou culturels non familiers C1.4. Compétence dadaptation 2 compétences englobantes: Gestion de la communication Développement personnel Zone intermé- diaire Relèvent des deux… Définitions Précisions Avancer

32 C2 : Compétence de construction et délargissement dun répertoire linguistique et culturel pluriel C1 : Compétence à gérer la communication linguistique et culturelle en contexte daltérité C1.2. Compétence de négociation C3. Compétence de décentration C5. Compétence de distanciation C7. Compétence de reconnaissance de lAutre, de laltérité C1.1. Compétence de résolution des conflits / obstacles / malentendus C2.1. Compétence à tirer profit de ses propres expériences interculturelles / interlinguistiques C2.2. Compétence à mettre en œuvre, en contexte daltérité, des démarches dapprentissage plus systématiques, plus contrôlées C6. Compétence à analyser de façon critique la situation et les activités (communicatives et/ou dapprentissage) dans lesquelles on est engagé C1.3.Compétenc e de médiation C4. Compétence à donner du sens à des éléments linguistiques et/ou culturels non familiers C1.4. Compétence dadaptation également pertinente pour des situations endolingues / endoculturelles peut également parfaitement être travaillée de manière pertinente dans le cadre dapproches non-plurielles, voire ailleurs que dans des enseignements de langue (formation au management, etc.), mais joue un rôle évidemment crucial dans les situations plurielles dans lesquelles les « différences », linguistiques, culturelles, nécessitent une attention toute particulière de la part des interactants. adaptation = « fait appel à toutes les ressources dont on dispose pour aller vers ce qui est autre, différent ». décentration = « exprimant cet aspect constitutif des buts des approches plurielles qui consiste à changer de point de vue, à relativiser, grâce à de multiples ressources relevant des savoir-être, des savoir-faire et des savoirs ». distanciation = « qui, tout en étant fondée sur diverses ressources, permet en situation dadopter un comportement critique, de conserver un contrôle et de ne pas être totalement immergé dans léchange immédiat ou lapprentissage ».

33 C1.2. Compétence de négociation C3. Compétence de décentration C5. Compétence de distanciation C7. Compétence de reconnaissance de lAutre, de laltérité C1.1. Compétence de résolution des conflits / obstacles / malentendus C2.1. Compétence à tirer profit de ses propres expériences interculturelles / interlinguistiques C2.2. Compétence à mettre en œuvre, en contexte daltérité, des démarches dapprentissage plus systématiques, plus contrôlées C6. Compétence à analyser de façon critique la situation et les activités (communicatives et/ou dapprentissage) dans lesquelles on est engagé C1.3.Compétenc e de médiation C4. Compétence à donner du sens à des éléments linguistiques et/ou culturels non familiers C1.4. Compétence dadaptation Peuvent être appelées… micro-compétences

34 Ce qui conduit à une précision « théorique »: La façon dont jai présenté les choses, en les simplifiant, peut faire penser à une dichotomie franche entre : Compétences (et micro-compétences) Ressources Peuvent être appelées… micro-compétences Or, il existe des ressources « complexes », cest à dire, qui semblent elles-mêmes composées de plusieurs ressources plus élémentaires… Par exemple (cf. analyses de détail du CARAP): identifier – comparer …/…

35 Ce qui conduit à une précision « théorique »: Peuvent être appelées… micro-compétences Ce qui pose bien sûr des problèmes de délimitation… Où est la frontière ???? Identifier un objet revient à constater : 1) soit quun objet et un autre objet sont le même objet, 2) soit quun objet appartient à une classe dobjets ayant une caractéristique commune, on constate quil y a toujours une opération de comparaison sous-jacente à une opération didentification.

36 2 éléments de distinction: les ressources « composées » que nous avons admises en tant que telles dans les listes sont toujours dun degré peu élevé de composition Peuvent être appelées… micro-compétences les micro-compétences sont des compétences, cest à dire quelles incluent, dans des activités « de la vie », la capacité à mobiliser des ressources pour faire face à une tâche « située ». « Savoir comparer les rapports phonie- graphie entre les langues » ????

37 C – Les savoirs D – Les savoir-être E – Les savoir-faire Ressources Voir les présentations qui suivront !!!

38 Fin (moins provisoire !)


Télécharger ppt "Michel Candelier Université du Maine CARAP Cadre de Référence pour les Approches Plurielles des Langues et des Cultures Présentation."

Présentations similaires


Annonces Google