La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sémiologie psychiatrique (les troubles délirants) Dr H.OUKKIL Mars 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sémiologie psychiatrique (les troubles délirants) Dr H.OUKKIL Mars 2010."— Transcription de la présentation:

1 Sémiologie psychiatrique (les troubles délirants) Dr H.OUKKIL Mars 2010

2 Les troubles délirants Définition : Mécanismes Thèmes organisation Vécu délirant Mode de début Syndrome dissociatif

3 Les troubles délirants définition(1) le mot délirer a plusieurs sens - celui du déraisonnable, - celui de lagitation causée par les émotions, les passions, la fête, - celui dinspiration (délire poétique), - celui de lenthousiasme débordante (foule en délire)… le mot aurait quelque chose de sympathique, mais…

4 Les troubles délirants définition(2) ( mot latin de-lirare = dé-railler =sortir du sillon) Le délire est une conviction inébranlable et irréductible dune conception fausse de la réalité qui se traduit par une altération du lien de réalité de lindividu avec le monde extérieur, mais aussi avec la réalité de son propre corps et de son monde psychique.

5 Les troubles délirants définition(3) On distingue : la dépersonnalisation qui est un trouble de conscience de soi (ne plus être soi-même), vécu angoissant dans une ambiance marquée par une conscience plus au moins altérée ou un sentiment détrangeté du monde extérieur et de soi-même. La déréalisation : sentiment de séparation, déloignement, détrangéité de la réalité, les personnes sont perçues comme bizarres déformées, avec un sentiment de déjà vu, déjà vécu, déjà entendu. Les idées délirantes = scénario organisé à partir de différents mécanismes sur des thèmes plus au moins développés et construits sur un mode plus au moins systématique.

6 Les troubles délirants définition(4) Le délire doit être distingué des croyances et des idéologies plus au moins fanatiques, pour certaines partagées à certains moments dune évolution sociale en fonction daspects culturels ou religieux. De même des interprétations créatrices artistiques contemporaines.

7 Les mécanismes délirants -- hallucinations, -- interprétations, -- intuitions, -- imaginations ou fabulations délirantes.

8 Les mécanismes délirants les hallucinations(1) définition : sont des perceptions sans objet à percevoir. Il sagit dun trouble de la perception sensorielle. ( illusion = transformation dobjets réels)

9 Les mécanismes délirants les hallucinations(2) H. vraies, psychosensorielles 1- H. auditives sont les plus fréquentes : - elles énoncées par une ou plusieurs voix, connues ou non, - généralement elles localisées de façon précise : près des oreilles (chuchotées) ou venant de loin, - elles peuvent être entendues par une oreille ou les deux, elles peuvent transmettre des messages, des ordres, - la personne qui les entend peut dialoguer avec ses voix, - elles génèrent souvent une réticence prolixe, - il peut exister des attitudes découte et des stratégies de protection (coton ou bouchons dans les oreilles, écouteurs, musique à fond..)

10 Les mécanismes délirants hallucinations(3) 2 - H. visuelles peuvent être : - élémentaires à type de phosphènes (ou lueurs) ou - complexes : figures immobiles ou animées, grandeur réduites ou gigantesques, animaux (onirisme). Elles sont en noir et blanc ou en couleur.

11 Les mécanismes délirants hallucinations(4) 3 - H. tactiles ressenties comme provenant de lextérieur du corps (brûlure, caresse, attouchement, impression de ressentir des animaux sur la peau,..) ou de lintérieur du corps (douleur, brûlure, paresthésies, sensation dorgane bouchés,…) 4 - H. motrices ou kinesthésiques sont une impression de contrainte venue de lextérieur, dexécuter des mouvements ou de subir des mouvements.

12 Les mécanismes délirants hallucinations(5) 5 - H. corporelles sexpriment par une impression de possession diabolique, de négation dorganes ou parfois des h. génitales (sensations de viol directe ou à distance). 6 - H. gustatives 6 - H. gustatives sont parfois agréables (parfum …) ou désagréables (odeur de souffre …) venant de lextérieur ou de son propre corps. elles souvent associées à pathologie organique.

13 Les mécanismes délirants hallucinations(6) H. psychiques ou pseudo hallucinations Elles localisées par le sujet dans sa propre pensée comme des phénomènes qui lui sont imposés par un pouvoir extérieur. Elles concerne principalement le registre psycho verbal (absence de sensorialité). Ce sont des perceptions purement intellectuelles : voix sans tonalité, voix muette. les h. psychiques visuelles sont constituées dimage floues et parfois des scènes riches et intenses (imaginaires)

14 Les mécanismes délirants hallucinations (7) lautomatisme mental Fonctionnement automatique dune partie de lactivité psychique (actes, pensée et perception). Conviction délirante que le sujet nest plus maître de sa volonté (influencé par une force extérieure le dirige). Ce syndrome apparaît dans un premier temps sous forme de phénomènes élémentaires (évocation, expression, articulation de mots en dehors de la volonté, phrases absurdes se répètent sans cesse dans la pensée, arrêts de la pensée, dévidages muet des souvenirs …) = petit automatisme mental. ( Phénomènes élémentaires = absence de sensorialité, passivité, absence didées délirantes ).

15 Les mécanismes délirants hallucinations(8) lautomatisme mental Très rapidement le tableau senrichit de phénomènes faisant intervenir un tiers dans la pensée et le comportement du sujet. Écho de la pensée obscure correspond à une activité hallucinatoire psychique,= conviction dun devinement, ou dun vol de la pensée. Écho de la pensée claire correspond à des h. psychosensorielles, le patient entend sa pensée en écho ex. : on répète ma pensée. Écho parfois anticipé, la pensée est devancée. ex.: ils trouvent avant moi le nom des choses … ils savent avant moi ce que je vais penser ou faire et ils le disent

16 Les mécanismes délirants hallucinations(9) lautomatisme mental Le triple automatisme moteur, idéique, et idéo verbal (grand automatisme mental) est constitué de mouvements parasites, de sensations de déplacements imposés, paroles imposées ou empêchées. ex. ; impulsions motrices, tics, inhibitions motrices. lautomatisme mental est autonome et primitif, les h. psychosensorielles viennent le rajouter.

17 Les mécanismes délirants hallucinations(10) lautomatisme mental Le syndrome dinfluence : - actes commandés et commentés. - visions, idées imposées. - impression demprise et denvoûtement. - le sujet se sent exproprié de lui-même.

18 Troubles délirants les interprétations Ce sont des déductions fausses à partir de faits réels, des jugement faux sur des perceptions exactes. Linterprétation des attitudes, des paroles, et des actes devient systématique et toujours dans un sens agressif avec une altération de la conscience de la réalité Il ny a plus de hasard, rien nest fortuit, tout est relié à une logique interne.

19 Troubles délirants les intuitions délirantes Idées éprouvées par le sujet comme totalement nouvelle mais incontournables et ayant la clarté dune évidence explicative accompagné dun sentiment de révélation.

20 Troubles délirants limagination et les fabulations délirantes Correspondent à la faculté de concevoir, de créer, évoquer des images, dassocier ces images entres elles avec des capacités imaginaires laissant libre cours à des plus au moins poétiques.

21 Troubles délirants les thèmes délirants(1) Les différents thèmes délirants : 1. Lidée de persécution suppose le risque de subir des actions nuisibles : empoisonnement, agression physique, mise en danger de sa propre vie par des moyens plus au moins fantastiques ou scientifiques telles que les méthodes magnétiques, électroniques, ou électriques. les menaces sexpriment à travers des insultes, calomnies, moqueries, harcèlement, vols rechercher lexistence dun persécuteur désigné = évaluation de la dangerosité potentielle.

22 Troubles délirants les thèmes délirants(2) 2. Les thèmes de grandeur et de mégalomanie idées de richesse, de pouvoir, de toute puissance, dambition sociale, politique, amoureuse, intellectuelle, avec identification à un personnage célèbre, conviction de filiation illustre, dinvention géniale, mission divine à remplir,…

23 Troubles délirants les thèmes délirants(3) 3. Thèmes hypocondriaques : Préoccupations exagérées sur létat de santé physique et psychique, sur le fonctionnement de divers organes ou le sentiment dêtre atteint dune maladie plus au moins grave en rapport avec certaines sensations subjectives. Idées de transformation corporelle, et de modification du fonctionnement et de la structure des organes jusquà la conviction de leur absence (négation dorgane). Idée de préjudice, de persécution peut se retourner contre le corps médical avec revendication et dangerosité potentielle.

24 Troubles délirants les thèmes délirants(4) La dysmorphophobie : préoccupations obsédantes concernant lapparence corporelle (taille, pilosité, forme du nez, oreille, …) Elle est vécue de façon angoissante et entraîne des difficultés relationnelles, un évitement des contact sociaux, le repli sur soi, lisolement et tendance dépressive. les demandes de soin et de chirurgie esthétique sont fréquentes.

25 Troubles délirants les thèmes délirants(5) 4. Thèmes passionnels sont surtout à type de jalousie et dérotomanie. Il peut y avoir des délirantes de jalousie même en cas de réelle infidélité du conjoint. le jaloux délirant peut présenter des idées dempoisonnement, hypocondriaques, de persécution et devenir potentiellement dangereux.

26 Troubles délirants organisation des délires Organisation pseudo logique (systématisé) qui peut conduire à des délires partagés. ex : psychoses paranoïaques (terrain prédisposé). Délires désorganisés (non systématisés) délires flous incohérents ex : délires schizophréniques.

27 Troubles délirants le vécu délirant Sont souvent accompagnés dune humeur variable : - humeur triste : thème de dévalorisation, dauto- accusation, hypocondrie,… - humeur expansive avec euphorie : thème mégalomaniaque, richesse, filiation,… Langoisse psychotique est omniprésente (au moins à certaines phases de la maladie). Cest une angoisse de morcellement, déclatement, et dintrusion menaçant lintégrité du corps et saccompagne dune confusion entre monde extérieur et intérieur.

28 Syndrome délirant mode de début. Début brutal « coup de tonnerre dans un ciel serein » dans la bouffée délirante aigue souvent précédée dinsomnie. facteurs déclenchants : stress, prise de toxiques, …. Début Insidieux parfois sur plusieurs années à partir dexpériences délirantes primaires passées inaperçues. Lélaboration du délire se traduit par des modifications comportementales que lentourage nexplique pas.

29 Syndrome dissociatif (discordance) 1 Définition : Rupture de lunité psychique provoquant un relâchement des processus associatifs qui permettent le fonctionnement mental. Perte de la cohésion interne. Trouble caractéristique de la schizophrénie et sexprime dans 3 dimensions : - intellectuel - affective - comportementale

30 Syndrome dissociatif (discordance) la dissociation intellectuelle : relâchement des associations (coq à lâne). hermétisme (idées, attitudes, intentions difficilement rattachables à sens ) trouble de lattention et de la concentration. trouble de la mémoire. trouble du cours de la pensée : barrages,fading mental. fonctions cognitifs altérées. incohérence (propos inadaptés à la situation) ; jeux de mots, langage hermétique. pensée magique.

31 Syndrome dissociatif (discordance) 3 3 – la dissociation affective : Perte de lélan vital qui sexprime par labsence de besoin alimentaire, dactivité sexuelle, dactivité sociale. désintérêt affectif, perte de linitiative motrice (incurie). ambivalence affective (émergence de tendances ou sentiments contradictoires présent en même temps). réaction affectives imprévisibles (paradoxales). régression instinctivo affectives.

32 Syndrome dissociatif (discordance) 4 4 – la dissociation comportementale : discordance = incompatibilité entre les idées et les sentiments. bizarreries comportementales (indifférence aux valeurs, normes morales et sociales). maniérisme, stéréotypies. impulsions (hurlements, crises clastiques, automutilations, …) négativisme (tendance à rester allongé, fugues, mutisme,catatonie…)


Télécharger ppt "Sémiologie psychiatrique (les troubles délirants) Dr H.OUKKIL Mars 2010."

Présentations similaires


Annonces Google